Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2017

Mes lectures japonaises & co

logo mois au japon 01.jpg

Aujourd'hui commence le Mois au Japon !

Pendant tout le mois d'avril, nous aurons le plaisir de partager avec vous films, lectures, photos et clins d'oeil au pays du soleil levant.

Pour commencer, j'ai décidé de dresser ici un bilan de mes anciennes chroniques sur ce thème, en espérant vous donner envie de découvrir certains de mes coups de coeurs !

Romans japonais :

  

   

yoshimura_jeune fille suppliciee.jpg ogawa_abeilles_piscine_grossesse.jpg 

  • Hiraide Takashi, Le Chat qui venait du Ciel : "Petit conte philosophique qui n’est pas sans rappeler les haïkus, ce texte est avant tout poétique. Une écriture agréable s’ajoute à un récit fait d’impressions, d’émotions et de non-dits"
  • Murakami Haruki, Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil : "Voilà l’histoire d’un homme ordinaire saisie par une plume sobre et agréable. Un livre apparemment simple pourtant servi par une narration d’une grande justesse, un regard lucide et désillusionné porté sur un personnage désenchanté."
  • Niwa Fumio, L'Age des Méchancetés : "C’est un livre terrible sur la vieillesse. Difficile de choisir entre pitié, compassion ou répulsion. Traité avec brio, le résultat est tout simplement fascinant."
  • Ogawa Yoko, Amours en marge : "Peut-être peut-on considérer qu'il s'agit d'un roman contemplatif. On le lit dans le calme, en se délectant de scènes banales qui, à travers le regard d'Ogawa et sa plune fluide, prennent un sens, une profondeur insoupçonnés."
  • Ogawa Yoko, La Petite Pièce Hexagonale : "Au final, la Petite Pièce Hexagonale est une lecture agréable et facile. La narration semble couler de source, les personnages secondaires manquent de relief mais parviennent ainsi à mettre en avant les préoccupations du personnage principal. On retrouve sans difficulté le style doux et poétique d’Ogawa, qui contraste si bien avec les thèmes dérangeants que cet auteur choisit."
  • Ogawa Yoko, La Piscine, Les Abeilles, La Grossesse : "La Grossesse est le récit le plus connu de Yoko Ogawa. Il lui a valu le prix Akutagawa en 1991. Ces trois textes permettent de découvrir « en douceur » son univers étrange peuplé de personnages insolites. Comme toujours, Ogawa sait décrire le quotidien et ses gestes les plus simples en leur conférant un intérêt tout particulier, parfois élégant, parfois malsain."
  • Ogawa Yoko, Le réfectoire un soir et une piscine sous la pluie : "Yoko Ogawa évoque pour moi la pluie s’écoulant avec régularité, suivant de ses grosses gouttes ma fenêtre embuée, dessinant des formes étranges devant les fleurs accrochées à une petite rambarde à la peinture écaillée. Etrange, beau, doux, triste, vivant, essentiel."
  • Ogawa Yoko, Les Tendres Plaintes : "Si les livres de cet auteur ne sont pas toujours gais (celui-là mêlant les moments de plénitude à une histoire au fond plutôt mélancolique), ils parviennent presque toujours à m'arracher au quotidien et à me donner l'impression d'évoluer dans une bulle étrangement calme et bénéfique. Cette fois aussi j'ai vraiment savouré ce plongeon dans ce monde particulier que je quitte à regret, avec l'envie d'ouvrir rapidement les quelques livres d'Ogawa qui me restent à découvrir."
  • Yoshimura, La jeune fille suppliciée sur une étagère : "Beauté et détachement sont les maîtres mots de ces nouvelles traitant avec subtilité d’un thème pourtant grave. Là encore, je suis fascinée par la maîtrise avec laquelle les auteurs japonais font de la mort un sujet envoûtant, nous troublant sans pour autant gâcher le plaisir de la lecture."

Roman d'horreur japonais :

ringcover.jpg

  • Koji Suzuki, Ring : "Hormis le début angoissant, j'ai trouvé que ce roman s'apparentait davantage à un thriller qu'à un roman d'épouvante, dans un cadre pour le moins mystérieux et inquiétant."

Romans étrangers se déroulant au Japon ou en lien avec l'histoire du Japon :

                     1bfc7473e201945e3e900b09ea49dad7.jpg  

  • Lian Hearn, Le Clan des Otoris, Le Silence du Rossignol : "L’histoire est passionnante, bien menée, sans temps morts. ¡L’écriture est très agréable, les descriptions agrémentent le texte en plantant un décor envoûtant, fait de brumes, de montagnes escarpées, de peintures ancestrales et de rumeurs et murmures incessants."
  • Oswald Wynd, Une Odeur de Gingembre : "Oswald Wynd nous projette en Chine et au Japon au tournant du siècle puis à travers la première moitié du XXe, où nous suivons (parfois à distance) les grands évènements qui ont bouleversé l'échiquier politique mondial. L'auteur joue beaucoup sur le non-dit, prête une grande attention aux conventions sociales (anglaises, européennes, chinoises, japonaises), ce qui donne lieu à de remarquables passages tout en délicatesse, parfois remplis d'émotions et pourtant, d'une grande pudeur."
  • Julie Otsuka, Certaines n'avaient jamais vu la mer : "Julie Otsuka a privilégié une construction de roman audacieuse, prêtant sa plume à de nombreuses voix, celles de toutes ces immigrantes au parcours varié, aux espoirs plus ou moins déçus, aux destins parallèles émaillés de points communs."

Albums :

 

  • Mitsumasa Anno, Le Danemark d'Andersen : On sent que Mitsumasa Anno apprécie vraiment l'oeuvre d'Andersen, qu'il s'est approprié celle-ci et a pris plaisir à créer un univers s'en inspirant. C'est un hommage original qui est ainsi rendu au célèbre auteur. Mais c'est aussi un beau livre en soi, avec des illustrations soignées, qui fourmillent de détails.
  • Rosemary Wells, Yoko : "Un auteur anglo-saxon mais un univers japonisant pour cet album sur la différence, exprimée à travers cette petite Yoko moquée par ses camarades parce qu'elle apporte des sushis pour son déjeuner."
  • Satoshi Iriyama, Petit Ours Blanc a un an : "Par une nuit d'hiver, Ours vert et Ourse rouge ont un Bébé Ours tout blanc. Au fil des saisons, ils vont accompagner leur petit dans les premiers moments importants de sa vie. Beaucoup de tendresse, un coup de coeur."
  • Kazuo Iwamura, L'hiver de la famille Souris : Un bel album sur la famille, l'hiver, le partage et les petits détails qui font de la vie ensemble une réussite.

Mangas :

manga black butler tome 1.jpgbd manga_black-butler-tome-2.jpgmanga_black butler.jpg

  • Tana Toboso, Black Butler, Tomes 1, 2 et 3 (dans les prochains jours) : "Un joli graphisme, une histoire qui pour moi gagne en intérêt au tome 3, mais des libertés historiques qui m'ont vraiment gênée et un humour auquel je n'accroche pas."

               

 . 

  • Kaoru Mori, Emma Tome 1 : Je n'avais pas du tout aimé. Mais alors, pas du tout. "Sans être mortellement ennuyeuse, l’histoire banale n’est pas crédible pour un sou."

manga_pays des cerisiers.jpg

  • Fumiyo Kouno, Le Pays des Cerisiers : "Ce manga traite du bombardement d’Hiroshima à travers le destin de plusieurs personnages. Le récit est assez complexe, mêle présent et passé grâce à de nombreux flash-back et des parties ramenant successivement le lecteur à différentes époques. Les dessins sont très agréables et les traits des personnages particulièrement délicats, tandis que les paysages et les décors sont très fouillés."

Film d'animation

  • Steamboy, film d'animation de Katsuhiro Otomo : Un univers victorien, il avait tout pour me plaire, mais notre rencontre s'est soldée par un échec. "j'ai failli périr étoufée par toute cette vapeur mais c'est victorieuse que je suis sortie de ma lutte contre le sommeil – enfin, il s'en est fallu de peu !"

*****

Voilà a priori tous mes billets consacrés au thème du Japon, ou d'inspiration japonaise. Je compte bien mettre à profit le mois d'avril pour faire de belles découvertes.

Je souhaite à tous les participants du Mois au Japon un excellent challenge !

Commentaires

et bin didonc c'est un mois complet pour toi didonc..que de livres ! ouahhh

Écrit par : rachel | 01/04/2017

Oh mais quelle bonne idée que ce billet!
Si je connais quelques auteurs, je n'ai lu aucun de ces livres, sauf le très beau "Certaines n'avaient jamais vu la mer".
Bon challenge et bon voyage :-)

Écrit par : Blandine (Vivrelivre) | 01/04/2017

@ Rachel : ce sont les anciennes lectures, sur une longue période ceci dit :o)

@ Blandine : ll était très sympa en effet même si à l'époque j'avais un peu moins accroché que beaucoup de blogueurs je crois. Très bon voyage à toi aussi !

Écrit par : Lou | 01/04/2017

oh effectivement.....mais bon je ne vais parler que de mes 2 recentes....;)

Écrit par : rachel | 01/04/2017

Je n'en ai pas autant ! Pour l'instant que 3 livres dans ma valise.

Écrit par : Syl. | 01/04/2017

Pour l'instant, trois livres aussi, peut-être trois de plus.

Écrit par : Sharon | 01/04/2017

J'ai retrouvé dans ton billet des souvenirs de lecture, de nouvelles pistes aussi et ça m'a donné envie de parler des livres de ma bibliothèque.
Je crois que ce soir, je vais rêver japonais. ^-^ Je te souhaite aussi de belles découvertes.

Écrit par : Hilde | 01/04/2017

@ Rachel : ce n'est pas grave, c'est déjà très bien ! Pour l'instant j'ai programmé quelques billets dont deux concernant des romans, mais si j'y arrive j'aimerais bien en publier pour plusieurs LC.

@ Syl, Sharon : ce sont mes anciennes lectures avec mes avis de l'époque, mais j'en ai prévu pas mal ce mois-ci (si j'y arrive). Je serai curieuse de découvrir vos participations !

@ Hilde : c'est vrai que c'est un peu dommage de ne pas faire revivre d'anciennes lectures. J'étais contente de faire ce petit melting-pot !

Écrit par : Lou | 02/04/2017

bin oui cela fait quand meme 2...lol...c mieux que 0...;)

Écrit par : rachel | 02/04/2017

J'avais adoré au sud de la frontière... Mon premier Murakami ! Après j'avais été perturbée par les autres plus fantastiques. Je trouve qu'il règne dans les romans japonais une sorte de douce mélancolie que je ne retrouve jamais dans d'autres récits...
Je vais tenter de participer malgré mon rythme d'escargot !

Écrit par : Touloulou | 11/04/2017

Merci pour ce très beau florilège ! ça donne plein d'idées :-)

Écrit par : FondantGrignote | 11/04/2017

Écrire un commentaire