Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2009

Oh Susanna

austen_lady susan.jpgContinuons avec les chroniques austeniennes et parlons un peu de Lady Susan, roman épistolaire bien plus influencé par la tradition littéraire du XVIIIe que ne le seront les livres suivants de notre chère Jane Austen.

Veuve joyeuse de 35 ans, Lady Susan se tourne vers son beau-frère Mr Vernon après avoir fait l'objet d'un scandale en séduisant deux hommes (l'un marié, l'autre sur le point de se fiancer) chez ses hôtes du moment. Arrivée chez les Vernon, Lady Susan fait tout son possible pour se faire passer pour une veuve respectable malheureusement blessée par la méchanceté d'un monde cruel, prêt à suspecter les plus innocents et à médire sans la moindre raison. Si Mrs Vernon n'est pas dupe, il n'en va pas de même de son frère, Mr De Courcy. Prédisposé à jaser lui aussi, pensant rencontrer la pire coquette d'Angleterre, le jeune homme est immédiatement conquis par les manières douces fort bien calculées de Lady Susan. Arrive enfin la fille de celle-ci, Frederica. Effacée, timide, terrifiée par sa mère, celle qui a été présentée comme une personne non fréquentable s'attire rapidement l'affection des sympathiques Mr and Mrs Vernon. Quant à Mr De Courcy, qui ne la laisse pas indifférente, il semble bien plus enclin à passer ses prochaines années avec Lady Susan, de plus de dix ans son aînée.

Mrs Vernon to Lady de Courcy, Letter 3 (p194) : « I always imagined from her increasing friendship for us since her Husband's death, that we should at some future period be obliged to receive her. »

J'ai été assez étonnée par la noirceur du personnage principal, n'ayant pas l'habitude de rencontrer une héroïne austen_lady susan 02.jpgaussi vile chez Austen. Annonciatrice de Lucy Steele et de Mary Crawford, Lady Susan est particulièrement mise à mal par le mode narratif. L'échange de points de vue ainsi que l'écart flagrant entre son comportement et les lettres adressées à sa confidente londonienne permettent de mesurer toute la fausseté d'un personnage extrêmement désagréable et foncièrement calculateur. D'un côté, Lady Susan est la mère attentionnée d'une enfant difficile dont l'éducation a été négligée par son défunt mari, paix à son âme ; de l'autre, elle parle de Frederica en utilisant des expressions telles que « the greatest simpleton on earth » ou encore « a simple girl, and has nothing to recommend her ». J'ai évidemment pensé aux Liaisons Dangereuses, Lady Susan faisant une Madame Merteuil excessivement venimeuse quoiqu'au final, un peu moins libertine, tandis que de Courcy est un parfait chevalier Danceny, bébête et valeureux à souhait.

austen_lady susan 03.gifMon édition* comprenait quelques commentaires intéressants. Sur la forme, dans les années 1790, les romans épistolaires sont devenus classiques, pour ne pas dire démodés. Ceci dit le procédé permet comme indiqué plus haut de dresser le portrait le plus complet possible de Lady Susan. La fin qui (comme dans les Liaisons Dangereuses au passage) punit l'héroïne, n'a pas forcément de portée morale. La conclusion à la troisième personne ainsi que le sort finalement plutôt agréable de Lady Susan donnent à l'ensemble un air totalement fictif, plus exactement « a cartoonish world where the consequences of violence and sociopathic depravity are never seriously felt » (xxvii, Oxford World's classics, introduction de Claudia L. Johnson). Autre remarque à mon avis intéressante : entre la prose de Lady Susan et celle du narrateur à la troisième personne de la conclusion, le ton est sensiblement le même. « (They) share a pleasure in linguistic mastery and a witty detachement from conventional pieties. Marvin Mudrick went so far as to suggest that Austen was much like Lady Susan, cold, unfeminine, uncommited, dominating. » (xxviii) Après la mort de sa soeur, inquiet de l'image qu'elle pouvait donner, son frère Henry a d'ailleurs précisé que tel n'était pas le cas, même si elle était prompte à relever les faiblesses des autres dans ses écrits. Entre un auteur, un narrateur et des personnages, il y a tout de même souvent un fossé (peut-être pas toujours dans la production massive de certains, notamment aujourd'hui, mais c'est un autre sujet). Ceci dit j'ai été intriguée par la remarque que je voulais partager ici.

Un roman finalement assez inattendu pour moi (qui connais donc Emma, P&P, NA, The Watsons ainsi que les adaptations de S&S et de austen_lady susan 04.gifMansfield Park). Un peu surprise par la bassesse profonde du personnage et le mordant de l'écriture, à mon avis plus froide ici, j'ai encore une fois été impressionnée par la grande maîtrise de Jane Austen dans l'étude des caractères.

 

* Oxford World's Classics, incluant Northanger Abbey, Lady Susan, The Watsons, Sanditon

4coeurs.jpg

 

1794 (probably written in)

Jane Austen, Lady Susan, 80 p (Dover Publications)

 

Niouz du front austenien :

Je revois P&P 1995 en ce moment pour faire mon billet. J'ai revu la semaine dernière Emma d'ITV pour les mêmes raisons. J'ai également commencé Mr Darcy's Diary mais je n'aurai sûrement pas le temps de le lire prochainement.

Austen et moi :

Mon questionnaire austenien

Textes de/sur Jane Austen :

Jane Austen, Northanger Abbey – LU, à relire.

Jane Austen, Pride and Prejudice (1813)

Jane Austen, The Watsons

Jane Austen, Emma

Dérivés :

Marsha Altman,The Darcys and the Bingleys (2009)

Adaptations :

Pride and Prejudice (BBC 1995) – REVU

Pride and Prejudice (2005)

Sense and Sensibility (1995, film de Ang Lee) - REVU

Emma (1996) - VU

Emma (ITV 1996) – VU

Northanger Abbey (ITV) – VU

Mansfield Park (ITV) – VU

Films dérivés :

Clueless – VU

Bridget Jones’s Diary (2001) / The Edge of Reason (2004)

Bride & Prejudice (2004)

Becoming Jane (2007)

Lost in Austen (ITV) - REVU

challenge austen.jpg

Commentaires

C'est sympa d'avoir mis les couvertures des différentes maisons d'édition. Pour une fois, j'aime bien celle de 10/18.
Je n'ai pas encore lu ce livre, j'attends d'avoir lu ceux plus connus de l'auteure.

Écrit par : Maribel | 20/06/2009

et bin oui cela change un peu. Dans un sens c peut-etre bien, cela prouve que jane austen n'a pas le meme schema...;o)..tiens je suis en traine de regarder S&S2008..;o)

Écrit par : rachel | 20/06/2009

Lu et relu (forcément)! mais j'en ai appris grâce à ton billet.
Je viens de lire chez Isil que France culture fait le challenge Jane Austen... On peut le voir comme ça en tout cas!

Écrit par : keisha | 20/06/2009

@ Maribel : je trouve en plus "Lady Susan" finalement assez différent des autres livres... c'est satirique mais à mon avis le ton est plus dur et moyennement représentatif des romans d'Austen. D'autant plus que la forme est différente.
Sinon pour les couvertures j'aime la plupart des couvertures 10/18 (même peintre) mais celle-ci correspond je crois à une édition épuisée. En revanche je n'ai pas mis la couverture de mon édition, trop moche !

@ Rachel : et alors ? tu en penses quoi ? Je compte lire prochainement "S&S" et j'attends de l'avoir fait pour voir la série, même si je connais déjà l'histoire via le film avec Emma Thomson et Kate Winslet. Isil m'a aussi prêté une série BBC vraiment vieille, 1981 je crois, à l'époque où leurs séries sentaient vraisemblablement un peu la naphtaline ^^
Et sinon hier soir j'ai vu "Miss Austen regrets", un bon film aussi.

@ Keisha : bon bin c'est super si mon billet t'a donné quelques infos supplémentaires... J'ai trouvé que l'analyse donnaient des pistes intéressantes.
Sinon pour "France Culture" j'étais au courant (trois personnes m'en ont parlé, bizarre bizarre ^^), je n'ai toujours pas écouté l'émission mais c'est prévu.

Écrit par : Lou | 20/06/2009

Je suis en train de lire Orgueil et Préjugés: mon premier JAne Austen !!!! Et même si je n'en suis qu'au début, j'aime beaucoup son style :) A voir donc !!!

Écrit par : Ankya | 20/06/2009

Je ne l'ai pas encore lu mais grâce à ton billet je risque pas de le lire dans l'immédiat, vu que j'ai un peu de mal avec les romans épistolaires type dix-huitième siècle et en ce moment, je suis plutôt d'humeur pour les réécritures et continuations : comme ça j'ai ma dose de happy end et de jolies histoires qui font baver d'envie.

Écrit par : The Bursar | 20/06/2009

j'ai lu le livre dans sa version "Folio" avec sa couv' so tea time :)

Écrit par : wictoria | 20/06/2009

Gné?
Sur mon Google reader j'ai ton billet sur P and P BBC 95, dite THE version. très bon billet, mais il n'apparait pas sur ton blog?

Écrit par : keisha | 20/06/2009

bin j'en suis au premier episode...je ne serais dire...j'attends de voir....mais si une chose...le willotruc de cette serie ne me plait pas....tu vois trop l'arnaqueur....des le debut....pas assez romantique...comme dans le film de 1995...

Écrit par : rachel | 20/06/2009

C'est le premier Austen que j'ai lu ! J'ai adoré tout de suite son style !
(Et pareil que Keisha, j'avais un billet sur P&P.) ^^

Écrit par : Leiloona | 20/06/2009

Il va falloir que je commence à lire Jane Austen, sinon je fais finir avec un bonnet d'âne sur la tête ! Ce roman me paraît très différent de ceux qui sont présentés habituellement par la cruauté du personnage ... D'habitude, les femmes sont beaucoup moins dures dans ses romans (ce n'est peut-être qu'une impression d'ignare en la matière !). J'ai aussi repéré la série de Stéphanie Barron autour de la vie de Jane Austen. J'ai décidé de commencer cela avec l'été !

Écrit par : Nanne | 20/06/2009

Je ne me souviens pas bien de "Lady Susan", je vais le racheter en folio pour le lire rapidement. La forme épistolaire rappelle bien-sûr "Les liaisons dangereuses" et est typiquement XVIIIème. Effectivement c'est un personnage pervers, calculateur à la Merteuil ce qui est assez rare chez Jane Austen.
Je te conseille l'émission de France Culture que je viens d'écouter. C'est très intéressant. Il y a une analyse des scènes de bal dans le version BBC, celle de Joe Wright de P&P ainsi que dans "Coups de foudre à Bollywood". ça ne fait que renforcer mon désamour pour la version 2005!

Écrit par : Titine | 20/06/2009

@ Ankya : pour l'instant c'est tout de même celui-là mon préféré... :) tu dois te régaler !

@ The Bursar : j'ai commencé "Mr Darcy's diary" et vraiment, à la page 50 ou 55, je trouve ça d'une nullité crasse. Finalement je m'en sers pour dormir. Je le lis tard le soir, 10 ou 15 pages et hop ! me voilà dans les bras de Morphée... n'empêche, je ne m'attendais pas à du Austen mais j'espérais quelque chose un poil crédible, comme la première moitié de "The Darcys and the Bingleys". Snif.

@ Wictoria : j'aime beaucoup la couv' de Folio. En plus ça doit être la traduction de la Pléiade, rien que ça !

@ Keisha : ton google reader dégaine plus vite que son ombre... j'ai eu un souci au moment de faire mon billet, je l'ai prévu pour mardi prochain mais apparemment je l'ai enregistré pour le 1er ou 2 juin. J'ai vu ça 10 mn après et je l'ai viré... il n'est pas encore fini, je dois ajouter au moins les photos. Bon au moins tu me rassures car j'ai longtemps hésité avant de me lancer dans CE billet !:)

Écrit par : Lou | 21/06/2009

@ Rachel : justement dans la version de 1995 il est trop romantique pour moi alors peut-être que ça me plaira. C'est un personnage que je n'aime pas du tout, pas parce qu'il abuse d'une des héroïnes mais parce que je n'aime pas ce genre de jeunes beaux chez Jane Austen.

@ Leiloona : chuuuuuuuuuuuut ;o)

@ Nanne : je trouve vraiment Lady Susan plus dure mais il y a d'autres femmes assez méprisables chez Jane Austen. Dans "Emma" c'est Mrs Elton, qui se mêle des affaires des autres en se croyant largement supérieure. Elle est très désagréable, mais dans un autre genre. Dans "Pride and Prejudice" ce sont essentiellement les soeurs Bingley, hautaines par nature et intéressée dans le cas de Caroline, qui espère épouser Mr Darcy. La tante de Darcy Lady Catherine de Bourgh est elle aussi très antipathique, sans chercher à nuire aux autres à la base (en ce sens elle serait plus proche de Mrs Elton). En fait chaque roman a son ou ses personnage(s) féminin(s) nuisibles, mais Lady Susan est particulièrement douée en la matière.
Quant à Stéphanie Barron j'ai un tome. Je ne sais pas trop ce que ça vaut mais pour l'avoir feuilleté je n'ai pas l'impression que ça ressemble beaucoup à Jane Austen. Je crois que c'est plus un clin d'oeil.

@ Titine : tout le monde me parle de cette version, y compris un ami non janéite qui m'a envoyé un sms le jour de la diffusion. Allez, je l'écoute cet aprem j'aurai un peu de temps :o)

Écrit par : Lou | 21/06/2009

J'adore les romans épistolaires et j'ai adoré "Les liaisons dangereuses", allez hop, noté !

Écrit par : Manu | 21/06/2009

Merci, je te dirai s'il en est de même avec Mr Knightley's diary vu que je n'ai pas résisté à la tentation et l'ait commandé. D'après ce que j'ai compris, elle essaie de rédiger dans un style qui soit propre au personnage mais vu ce que tu dis Mr Darcy's Diary je suis un peu découragée de la lecture... par contre je pense que je vais vraiment the Darcy and the Bingley. Les Mr et Mrs Darcy's mystery sont également décevant, l'histoire c'est tout sauf du Austen, il n'y a que les échanges entre Mr Darcy et Elizabeth qui le rende agréable. Par contre, je te conseille Emma & Knightley, j'ai été complètement satisfaite du livre, j'ai trouvé ça tout à fait dans le style d'Austen.

Écrit par : The Bursar | 21/06/2009

@ Manu : "Les Liaisons dangereuses" est un de mes romans préférés. Je l'ai lu à l'âge de 16 ans. J'en ai dix de plus, le bon moment pour une relecture ? :o)

@ The Bursar : merci, je note pour "Emma and Knightley" ! Pour "the Darcys and the Bingleys", au début les échanges sont très crédibles et pleins d'humour. Là dès le début rien ne colle. Darcy n'a aucun relief, il bave devant Elizabeth dès qu'il la voit (on imaginerait un peu de réserve dans son journal au début, peut-être même des critiques de mauvaise foi mais non !). Il raconte des moments présents au passé (entrée de journal qui commence le matin même et qui finit le soir : "je décidais de me rendre dans ma chambre et là je pensais à Elizabeth"... sauf que logiquement puisqu'il raconte sa journée il est en train de raconter ce qu'il est en train de faire... bref, très crédible) et certains passages sont de vraies caricatures, comme Bingley fleur bleue ayant été à deux doigts de demander en mariage la fille du boulanger. N'importe quoi !

Écrit par : Lou | 21/06/2009

Ce Lady Susan est un concentré d'(Austen tout à fait.... joussif. Pardonne moi l'expression, mais c'est vraiment l'un de ses meilleurs textes à mon sens. POurtant , je ne suis pas fan de l'épistolaire, mais là, quel brio! bonne fin de week-end!

Écrit par : choupynette | 21/06/2009

C'est le seul Austen que je n'ai pas lu.

Écrit par : Cleanthe | 21/06/2009

oh non justement je trouve qu'il fait vraiment trop arnaqueur sans charme dans cette version 2008...marianne ne peut pas etre si aveugle?...mais j'avoue ne pas avoir lu le livre...ou je n'ai pas garde le souvenir en tout cas de l'avoir lu...;o)

Écrit par : rachel | 22/06/2009

@ Choupynette : je le trouve tout de même très différent de ses autres textes mais justement il est fascinant pour son côté particulièrement venimeux, et puis la forme qui montre aussi qu'Austen est arrivée à une période charnière de la littérature... bref c'est passionnant, moi aussi je m'emballe!^^

@ Cléanthe : tu as lu "Sanditon" et les "Juvenilia" aussi ? Je ne connais pas encore ces textes courts mais ça ne saurait tarder...

@ Rachel : Ah je vois ce que tu veux dire. Enfin dans la version de 95 je rigole, avec le coup du cheval dans la brume ou sous l'orage, je ne sais plus... et après on vient se moquer du coucher de soleil et de l'averse de Joe Wright !

Écrit par : Lou | 22/06/2009

Moi j'en garde un souvenir mitigé. C'était pas le livre du siècle ! Enfin, Jane Austen et moi, c'est pas le grand amour non plus... Mais ce n'est pas du tout à mettre sur le même plan que les Liaisons dangereuses !!!

Écrit par : praline | 22/06/2009

haha...peut-etre...mais c plus a facile a comprendre comment marianne a pu succomber dans 95 pas dans la version de 2008....mais a toi de voir...;o)...

Écrit par : rachel | 22/06/2009

@ Praline : grrr ! Bon alors pour le souvenir mitigé je veux bien (tu as vu mon immense clémence ? je me surprendrai toujours :o)) mais sans être le livre du siècle c'est un livre intéressant je trouve, ceci dit à mon avis plus quand on aime Austen et qu'on a envie de comprendre un peu son cheminement, son parcours etc qu'en tant que tel.
Quant aux "Liaisons dangereuses", c'est sûr, ce roman est une pure merveille et malgré les qualités de "Lady Susan" je suis assez d'accord... ne serait-ce que parce que "Les liaisons dangereuses" est un roman très ambitieux, beaucoup plus dense et plus abouti, moins superficiel. Mais je n'irais pas jusqu'à dire qu'on ne peut pas voir un rapport entre les deux, d'autant plus que je ne serais pas étonnée d'apprendre qu'Austen a eu l'occasion de lire Laclos... et d'avoir peut-être été indirectement influencée.

@ Rachel : en même temps Marianne avec sa choucroute sur la tête devait désespérer de rencontrer un prince charmant :p Bon là je médis inutilement car j'imagine que l'horrible coiffure devait être à la mode à l'époque et que de toute manière Austen ne se préoccupait pas de la coiffure de futures actrices en dépeignant son sublime jouvenceau ;o)

Écrit par : Lou | 22/06/2009

hihih oui....mais je maintiens qu'il fait vraiment faux...yess...on va tourner en rond...meme ici...;o)...mais que j'aime l'eleonor de cette version...de plus en plus...je termine le 2eme episode...;o)

Écrit par : rachel | 22/06/2009

@ Rachel : tu as pensé quoi de la version de 95 ? j'ai vu le film quand j'étais ado et j'en gardais un bon souvenir, et puis je l'ai revu il y a quelques mois et je me suis un peu ennuyée à certains moments. J'ai eu du mal avec certains détails, notamment l'âge de d'Emma Thomson. Même si elle jouait parfaitement j'avais du mal à la trouver tout à fait crédible à cause de ça.

Écrit par : Lou | 22/06/2009

bin, j'avoue que j'en garde un bon souvenir mais avec exactement le meme probleme avec emma...et hugh, raide comme un piquet...d'ailleurs celui qui joue edward dans la version 2008...c fou comme il a un air de hugh...le piquet en moins...donc un peu mieux dans son jeu..:o)...

bref pour resumer, je n'en suis pas a vouloir absolument la video dans mon placard....mais cela ne me derange pas de le regarder quand il passe a la tele (comme la semaine derniere)

Écrit par : rachel | 22/06/2009

@ Rachel : je dois avouer que le côté raide de Hugh Grant ajoute à son charme pour moi. Ce petit côté coincé si (stéréo)typiquement British ne me laisse pas indifférente.

Écrit par : Lou | 22/06/2009

J'avais beaucoup apprécié ce livre. J'avais adoré le style épistolaire et la fin...

Écrit par : Edelwe | 22/06/2009

@ Edelwe : cela change nettement des autres Austen, je trouve vraiment agréable de découvrir un autre aspect de son oeuvre...

Écrit par : Lou | 23/06/2009

oh alors il risque de ne pas te plaire..;o)..mais lala je sais pas quelle version j'adore...car comme tu le sais ce n'est pas mon style de film (oui je sais je le regarde quand meme)...alors je ne peux pas m'enflammer...c sans plus....et si tu trouves qu'il y a des longueurs dans la premiere version la seconde en est remplie...;o)..je peux meme te dire que j'ai tricote devant cela veut tout dire...;o)

Écrit par : rachel | 23/06/2009

@ Rachel : je ne sais pas si j'ai trouvé des longueurs, je ne crois pas car tout file vite. Mais bon moi Marianne avec sa choucroute qui poursuit le jeune beau, bof ! ça m'ennuie. Dès le début je préférais son futur mari. J'aimais bien les échanges entre Grant et Thomson, même si Grant fait plus jeune que son âge, ce qui rendait l'ensemble assez curieux pour l'époque. Il aurait mieux convenu à Kate Winslet... pourquoi pas d'ailleurs en Willoughby ? Enfin peu importe.
C'est un joli film tout de même et Isil trouve qu'il rend parfaitement tous les éléments essentiels du roman. A voir, je compte le découvrir très prochainement et parler de trois adaptations dans la foulée.

Écrit par : Lou | 23/06/2009

oh oui, comme je l'ai ecris cela ne me derange pas de le regarder quand il passe a la tele...mais l'acheter...non..;o)...

bon il y a quand meme quelquechose qui m'a toujours turlupine: Edward est desherite car il veut epouser la miss je sais plus comment elle s'appelle...mais en fin de compte c richard qui l'epouse...mais mais il n'est pas desherite?....

Écrit par : rachel | 24/06/2009

C'est un texte que j'ai trouvé vraiment étonnant et très fin. Lady Susan est un personnage comme on en voit rarement!

Écrit par : chiffonnette | 24/06/2009

@ Rachel : j'ai le DVD mais il faut dire que je fais toujours attention avant d'acheter les miens. Je suis un impitoyable comparateur de prix (ce qui m'a d'ailleurs fait voir que les prix d'une certaine chaîne de magasins sont complètement décalés par rapport aux ventes en ligne, avec des prix multipliés par 2, 3 ou plus selon... mais franchement je n'achèterais jamais un DVD de 20 euros ou plus et hors exception, je me débrouille toujours pour les acheter à 10 euros maximum).
Quant à ta seconde question, n'ayant pas encore lu le roman et ne connaissant pas le film sur le bout des doigts, je ne saurais pas te répondre. Je vais appeler miss Isil à la rescousse !

@ Chiffonnette : tout à fait d'accord avec toi !

Écrit par : Lou | 25/06/2009

SOS-Austen à la rescousse ;-) Alors je pense me rappeler que le frère c'est Robert et pas Richard. Et non, il n'est pas déshérité car Lucy Steele est une charmeuse (voire la reine du cirage de pompes) qui parvient à rentrer à nouveau dans les bonnes grâces de la famille Ferrars, qui ne brille pas par sa cohérence et son sens de la justice. C'est vrai qu'on ne retrouve cela dans aucune des versions mais c'est très rapidement expliqué dans le roman. Et oui, la morale n'est pas complètement sauve chez Austen, les méchants s'en sortent aussi.

Écrit par : Isil | 25/06/2009

oh j'avoue que si je le trouve a 1€....je ne le refuserais pas...;o)

en tout cas merci pour les precisions...oui toujours mieux a lire les livres...toujours mieux..;o)...

mais la soeur ferrars...ouah une merveille dans la serie...;o)

Écrit par : rachel | 25/06/2009

@ Isil : oui les méchants s'en sortent aussi ! Regarde Wickam, on ne va pas le plaindre non plus, même s'il envisageait très certainement un meilleur packaging que celui qui accompagne l'option Lydia.
Et SuperIsil, j'ai rendu hommage à la profondeur de ta lecture actuelle dans mon ajout au billet sur "Au secours Miss Bennet", euh, pardons sur "P&P" 2005 !

@ Rachel : il ne te reste plus qu'à lire toi aussi le livre alors, non ?;o)

Écrit par : Lou | 25/06/2009

oui il le faudra.....bien obligee...;o)....

Écrit par : rachel | 25/06/2009

@ Rachel : moi je ne te force pas ^^ J'en parlerai bientôt de toute manière, si tu veux voir un avis de plus.

Écrit par : Lou | 25/06/2009

non..tu ne me forces...faut dire que je suis assez limitee pour pouvoir lire...;o)...

Écrit par : rachel | 25/06/2009

@ Rachel : j'imagine... tu n'aimes pas trop lire en espagnol ? Je n'en raffole pas, je ne sais pas pourquoi mais pendant mon année à Madrid j'ai presque exclusivement lu les romans apportés par mes proches ou trouvés à la librairie internationale, et cette année à Barcelone ça a été pareil. Je suis arrivée avec mon stock et j'ai fait une petite commande en Angleterre en profitant de la sublime baisse de la Livre (merci à nos amis anglais, on vous aime) :o) C'est bête parce que j'ai des bouquins très prometteurs en attente mais je suis tout de même moins tentée que par d'autres.

Écrit par : Lou | 25/06/2009

ça y est, j'ai fini Mr Knightley's diary... je doute que mon avis puisse beaucoup t'éclairer vu que j'ai bien accroché et j'ai trouvé que c'était assez bon, même si il y a effectivement le problème du temps, qui doit se remarquer pourtant moins vu que la plupart du temps, il a dû rentrer chez lui à pied avant de faire son récit donc c'est moins flagrant, et c'est assez proche du livre pour Knightle avec peut-être une ou deux petites libertés à la fin. Mais Amanda Grange nous montre directement Darcy en train de baver sur Lizzie, on a même pas le passage intermédiaire où il essaie de se mentir sur la nature de ses sentiments ?

Écrit par : The Bursar | 01/07/2009

@ The Bursar : mais que nenni, ma chère !! Je fais une pause avec ce livre, je le trouve terriblement mauvais. Je ne m'attendais pas à du Austen en le lisant, mais quand on a la prétention d'écrire le journal de Darcy, j'estime qu'on peut essayer de faire autre chose que du Barbara Cartland avec de l'humour à deux balles pour les lectrices qui n'ont retenu de P&P que l'histoire d'amour. Oui, Darcy lutte, mais du genre "je parle d'Elizabeth pendant une page, je l'ai vue, elle a dit ça, elle a vraiment de "fine eyes", patati patata..." et la dernière phrase "finalement heureusement que Caroline est arrivée car je ne dois pas prêter attention à Elizabeth". Le dernier passage était la rencontre avec Wickam devant les soeurs Bennet. En gros il dit "et là j'ai vu que c'était Wickam." deux trois phrases pour dire qu'il n'est pas content (d'une platitude affolante). Puis "je ne peux pas m'empêcher de voir qu'Elizabeth le regardait avec admiration... mais moi je suis comme ci et lui comme ça. Mais pourquoi suis-je en train de me comparer à Wickam ? Et puis si Elizabeth nous compare elle n'est pas digne de mon intérêt (nah !). Et puis pourquoi est-ce que je l'appelle Elizabeth d'ailleurs ?" Ouïe ouïe ouïe, mais que c'est palpitant tout ça, j'en suis toute retournée ! ;o)

Écrit par : Lou | 02/07/2009

Tu me donnes envie de le lire, au fin de mois j'aime les histoires à l'eau de rose(pour preuve je continue de regarder les rediffusions d'Angélique Marquise des Anges et je ne m'en lasse pas.) donc je pense que ce Darcy sera à mon goût. Je trouve très palpitant ton résumé de la rencontre avec Wickham, j'aime dans le fait que c'est dans l'écriture que l'on réalise l'étendue des sentiments de Darcy, avec le fait qu'il ne peut s'empêcher d'en parler et de faire des raisonnements irrationnels.
Je vais éditer mon post pour y ajouter un ou deux autres extraits, histoire que tu puisses juger par toi-même. Là j'avais cité seulement la première entrée du livre.

Écrit par : The Bursar | 02/07/2009

@ The Bursar : :o)))))
Alors là si je ne t'ai pas découragée effectivement tu peux le lire sans risque je crois ^^ J'ai bien ri en fait en lisant ta réponse, parce que je dois dire que je ne m'y attendais pas trop et comme quoi, on peut à la fois partager de gros coups de coeur et avoir des goûts très divergents sur d'autres aspects. Si tu veux je te le prêterai avec plaisir dès que je l'aurai terminé.
En fait sur le fond je suis d'accord avec toi, j'espérais aussi découvrir un Darcy au coeur tendre derrière cette apparence de pierre, etc etc... mais je reproche à Grange la gnangnantise absolue et je ne trouve pas du tout Darcy crédible. Il est mièvre et ne ressemble pas un seul moment au Darcy d'Austen. J'espérais au début un détachement par rapport à la situation, par exemple Darcy qui parle presque exclusivement de sa journée avec les Bingley et qui glisse une remarque très discrète sur Lizzie, ce qui montrerait qu'elle lui trotte dans la tête mais sans en faire des tonnes. Et là c'est vraiment trop pour moi :o)
Merci beaucoup pour les extraits, je vais lire ça avec intérêt.

Écrit par : Lou | 02/07/2009

Je ne sais pas si c'est plus une différence de goût qu'une différence d'interprétation, car moi, l'idée qu'il en fasse des tonnes dans son journal, ça ne m'étonne pas. J'avais l'impression, à partir des indications de P&P qu'il était en fait très épris, comme lors de la rencontre avec Whickam où il essaie désespérément de ne pas regarder Lizzie, du coup je l'imaginais bien combattre son attachement en longueur. Knightley est beaucoup moins expansif par contre.
Mais sur les différences, on sera fixé sur la question quand je l'aurai lu moi-même. Si tu veux, on pourra faire un prêt croisé, Mr Darcy contre Mr Knightley, comme ça je ne culpabiliserai pas si tu ne l'aimes pas.

Écrit par : The Bursar | 02/07/2009

@ The Bursar : oui pourquoi pas pour le prêt croisé ? Mais pour moi je préfère attendre un peu car j'ai beaucoup de livres austeniens dans ma PAL et voudrais la faire baisser un peu. Notamment avec les livres sur Jane elle-même, j'en ai trois !

Tu as peut-être raison pour l'interprétation... en fait il est clair pour moi aussi que Darcy commence à s'intéresser à Lizzie dès qu'il voit sa réaction après son commentaire désagréable lors du premier bal. Mais je pense que dans un journal, une personnalité comme celle qui se dégage du roman aurait tendance à ne pas être sirupeuse à ce point. Là je repensais à mes journaux de 6e :o)

Écrit par : Lou | 03/07/2009

Fais-moi signe quand ça t'arrangera : je ne comptais pas non plus le lire maintenant : je prefère garder Mr Darcy's Diary pour la fin et lire d'abord celui du colonel Brandon, et peut-être aussi celui de Wentworth... par contre celui d'Edmund Bertram, il y a peu de chance que je le lise car ça fait partie des hommes Austénien qui ne me font pas rêvé. j'ai aussi d'autres livres dans ma pal qui demande mon attention plus urgente.
Je n'ai jamais réussi à tenir de journal, je suis comme Emma Woodhouse, je m'enthousiasme facilement pour une chose, je vais m'y consacrer beaucoup les premiers temps puis quand je m'aperçoit que je n'y excelle pas, je laisse tomber et revient à mes mauvaises habitudes. Je n'ai pas l'application nécessaire pour un journal.^^

Écrit par : The Bursar | 03/07/2009

J'ai été fascinée par la bassesse et la méchanceté de Lady Susan. J'aime beaucoup les méchants quand ils sont "créés" avec finesse et subtilité.
D'ailleurs ton billet me donne envie de relire Les liaisons dangereuses et de revoir le film !

Écrit par : Restling | 03/07/2009

@ The Bursar : je ne pense pas tous les lire, mais on ne sait jamais ! Après tout le colonel Brandwell...
Quant au journal j'en ai eu un depuis l'école primaire mais je ne l'ai écrit de façon régulière qu'en 6e et 5e, avec plusieurs cahiers format A4 en un an. Je les ai jetés il y a deux ans je crois. J'en ai un vieux mais il ne me sert à rien maintenant.

@ Restling : moi j'ai assez envie de revoir les deux films, "Les liaisons dangereuses" et "Valmont" ^^

Écrit par : Lou | 06/07/2009

Les commentaires sont fermés.