M.C. Beaton, T15, Agatha Raisin and the Deadly Dance

Je poursuis ma lecture enthousiaste de la série Agatha Raisin avec le quinzième tome. Un vrai bonheur pour s’évader même quand le temps manque !

Agatha Raisin and the Deadly Dance marque un tournant dans la série puisque Agatha décide de monter son agence de détective. Le roman s’ouvre à Paris où Agatha est victime d’un vol. La police française ne manifeste pas un intérêt démesuré pour le sujet et la frustration ressentie par notre inénarrable héroïne (qui en 15 tomes et environ 15 ans est toujours une jeune quinquagénaire…) la décide à se lancer enfin.

Le récit mêle donc la mise en place de l’agence, les recrutements progressifs et les affaires de chats et chiens disparus à une première affaire de menace de mort. Celle-ci dégénère quand un proche d’une des personnes visées est retrouvé mort alors qu’il s’apprêtait à parler à Agatha et Patrick, flic à la retraite et nouveau recru de l’agence. Nous croisons les Laggat-Brown, pompeux parvenus dont le mari est bien trop séduisant (et inquiétant) pour une enquêtrice en mal d’amour. Nous voyons Agatha en redoutable patronne avant que son attitude n’évolue et que ses employés ne deviennent les membres d’une petite famille lorsqu’ils ont fait leurs preuves. Il y a bien Mrs Comfrey cependant. La nouvelle voisine d’Agatha est une retraitée à l’anglais élégant, qui postule pour le poste de secrétaire et, après des débuts compliqués, devient enquêtrice… avant de tomber sous le charme de Charles, toujours égal à lui-même.

Les choses se corsent lorsqu’un homme armé est retrouvé mort empoisonné dans la cuisine d’Agatha : il semble bien qu’elle ait été victime d’une double tentative d’assassinat. Quelqu’un semble trouver qu’elle en sait un peu trop sur l’affaire Laggat-Brown… ou bien s’agirait-il d’un tout autre motif ?

Un tome irrésistible, très rythmé, qui réunit les meilleurs personnages de la série tout en lui apportant un nouveau souffle. A l’enquête générale s’ajoutent les menaces personnelles et l’apparition d’un personnage instable, dont le lecteur comprend très rapidement la dangerosité. Enfin, l’amitié entre Agatha et Charles se renforce un peu plus, les deux complices partageant de nombreux moments au cours de cette nouvelle aventure. On passe un excellent moment !

Et pour retrouver Agatha sur ce blog :

 

 

287 p

M.C. Beaton, T14, Agatha Raisin and the Deadly Dance, 2004

2 thoughts on “M.C. Beaton, T15, Agatha Raisin and the Deadly Dance

  1. punaise…on te suit avec joie didonc…et sympa cette idee d’agence…mais mais pas de voisin lala ?…lol
    en tout cas tu avales bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *