Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/09/2018

M. C. Beaton, T10, Agatha Raisin and the Fairies of Fryfam

20180825_143624.jpg

Photo Copyright myloubook

Après la station balnéaire, le Norfolk ! Agatha Raisin désespère de son absence de relation avec James et décide de repartir. Cette fois-ci, elle suit les conseils de la diseuse de bonne aventure rencontrée lors du tome précédent et part dans la région où elle pense peut-être rencontrer l'âme soeur. La voilà à Fryfam, dans un cottage de location. Le climat est rude, son logement est chauffé exclusivement par les cheminées présentes un peu partout, le pub ne sert que des boissons. C'est aussi le repère exclusif d'une bande de maris antipathiques, fantasmant tous sur la belle barmaid. Et si quelques voisines viennent rendre une visite de bienvenue à Agatha, celle-ci les entend médire dès qu'elles repartent, peu convaincues par les récits enlevés de la nouvelle venue au sujet de ses enquêtes passées. Bref, notre intrépide héroïne regrette déjà Carsely. 

Néanmoins, dans ce coin reculé et peu avenant, plusieurs évènements vont éveiller la curiosité d'Agatha. Des lumières qui scintillent au bout de son jardin, d'origine indéterminée. Des objets qui disparaissent mystérieusement. Des villageois qui croient aux fées. Puis un assassinat : le propriétaire terrien du coin, un parvenu qui tente d'oublier les origines de sa fortune (les salles-de-bain) et de jouer les seigneurs en triant ses fréquentations sur le volet et en passant son temps libre à chasser. Même si notre intrépide quinquagénaire envisage à plusieurs reprises de plier bagage, elle finit par rester pour mener l'enquête, également poussée par Sir Charles venu lui rendre visite.

Une nouvelle enquête loin de James, où le délicieux Charles fait son retour. Egal à lui-même, imprévisible et égoïste, il forme avec Agatha un tandem irrésistible et dynamique dont je ne me lasse pas. Comme dans le tome précédent, tout semble suggérer que ces lumières ne sont qu'une mascarade mais, pour ceux qui aiment imaginer que les fées sont bien réelles, le doute est encore permis à l'issue des dernières pages. Un opus dans la lignée du précédent, flirtant avec les superstitions tout en nous éloignant un peu de Carsely - mais pas trop. Seule déconvenue: le renversement de situation brutal avec James, qui m'a rappelé la fin du tome 4 sur l'affaire des randonneurs. Mais Agatha, qu'as-tu encore fait ?

Une lecture parfaite cet été, savourée comme il se doit au bord de la piscine (histoire de ne pas trop souffrir du climat du Norfolk).

Et pour retrouver Agatha sur ce blog :

263 p

M. C. Beaton, T10, Agatha Raisin and the Fairies of Fryfam, 2000

British mysteries 2016_2.jpg  feel good01.png

Commentaires

et bin tu les as tous lus, cet ete ?...en tout cas chouette opus....

Écrit par : rachel | 05/09/2018

Dis donc, tu avances drôlement vite dans la série!!! :-) super!

Écrit par : FondantGrignote | 05/09/2018

C'est le dernier en date que j'ai lu et je dois avouer que je l'ai apprécié mais je trouve que c'est toujours un peu le même cheminement...

Écrit par : Chicky Poo | 05/09/2018

@ Rachel : non, j'avais lu le 9e tome au moment du mois anglais mais ne l'avais pas présenté. Et les autres il y a un petit moment... mais je viens d'enchaîner 2 tomes en 2 semaines (avec un Italien entretemps :o)).

@ FondantGrignote : j'ai repris le rythme !

@ Chicky Poo : je suis d'accord avec toi, et surtout Agatha fouine plus qu'elle n'enquête souvent. J'ai beaucoup aimé le suivant, j'ai trouvé que l'enquête était mieux pensée. Mon billet est prévu dans quelques jours !

Écrit par : Lou | 06/09/2018

et bin les vacances ont eu du bon lala...;)

Écrit par : rachel | 07/09/2018

Écrire un commentaire