Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2017

M. C. Beaton, Agatha Raisin Enquête, T5, Pour le Meilleur et pour le Pire

beaton mc_t5_Pour-le-meilleur-et-pour-le-pire.jpgJe poursuis ma découverte de la série Agatha Raisin avec Pour le Meilleur et pour le Pire, toujours avec le même plaisir. Si je n'ai pas eu la chance de savourer ce tome-ci dans une maison des Cotswolds, cela ne m'a pas empêché de le dévorer au cours d'un week-end prolongé.

[Attention, spoilers dans ce paragraphe pour ceux qui veulent lire la série mais n'ont pas encore lu le tome 4] Agatha Raisin s'apprête enfin à épouser son cher James, à l'issue d'une demande en mariage pour le moins subite. Le jour J, les éléments semblent se liguer contre elle : une crème anti-rides  lui déclenche une irruption de boutons qu'elle doit cacher en se tartinant de couches de fond de teint ; le vent envoie son chapeau dans une flaque boueuse ; et pour finir, le mari qu'elle espérait mort depuis longtemps refait surface pendant la cérémonie. A la crise de couple qui s'ensuit s'ajoute une nouvelle catastrophe : l'ancien époux d'Agatha est assassiné. Agatha et James se mettent à enquêter pour détourner les soupçons qui pèsent sur eux.

Un cinquième tome dans l'esprit des premiers. Agatha et James ne brillent pas vraiment sur cette affaire mais qu'à cela ne tienne, il est toujours aussi agréable de les suivre pendant leurs interventions d'amateurs inconscients du danger. Malgré les meurtres qui s'accumulent, ils continuent à se rendre chez des témoins et meurtriers potentiels et ne pensent que rarement à leur sécurité personnelle. Cette fois-ci, peut-être encore plus que d'habitude, Agatha a beaucoup de chance de s'en sortir !

On retrouve toujours ce petit côté Barnaby revisité avec une héroïne quinquagénaire un peu moins brute de décoffrage qu'avant, mais toujours aussi amusante. Son côté vulnérable ressort davantage et notamment son inquiétude face aux effets du temps qui passe. Notre Agatha est aussi une grande sentimentale finalement. A savourer avec une bonne tasse de thé à portée de main. Une fois encore, j'ai hâte de lire la suite !

 3,5coeurs.jpg

 

284 p

M. C. Beaton, Agatha Raisin Enquête, T5, Pour le Meilleur et pour le Pire, 1996

British mysteries 2016_2.jpg

 mois anglais 05.jpg

 

Commentaires

oohh elle change un peu alors...ooohhh de la douceur alors...;)

Écrit par : rachel | 24/06/2017

- "Au douzième coup de minuit" (1945) de Patricia Wentworth, dans une traduction d'Anne-Marie Carrière. -

Birleton, Saint-Sylvestre 1941 en début de soirée.
James Paradine, à la tête d'une entreprise d'armement, invite l'ingénieur Elliot Wray à le rejoindre sans tarder dans sa propriété de River House pour l'entretenir d'une affaire urgente : non seulement des plans conçus par Wray ont été volés, mais Paradine affirme qu'un membre de sa famille est le voleur. Il exige de Wray qu'il se joigne au réveillon familial et passe la nuit à River House afin de solutionner le problème. "Qu'est-ce qu'il y a derrière toute cette histoire ? De quoi est-il capable ? Que sait-il ?", se demande Elliot Wray au sujet de son patron, fort mécontent qu'on lui force ainsi la main. Car mécontent, il a de quoi l'être : un an plus tôt, il rentrait à peine de son voyage de noces avec Phyllida, la nièce de Paradine, que son mariage ne survivait qu'une semaine !
Voilà donc la famille réunie au grand complet pour le dernier repas de l'année : James et sa soeur Grace Paradine ; Elliot et Phyllida (fille adoptive de Grace) Wray ; Frank Ambrose (beau-fils de James, né d'un premier mariage de son épouse défunte) et sa femme Irene, ainsi que leurs soeurs respectives, Brenda Ambrose et Lydia Pennington ; Mark et Richard Paradine, cousins et neveux de James ; Albert Pearson enfin, lointain cousin et surtout secrétaire de James.
À la fin du repas, le propriétaire de River House lâche sa bombe (de rigueur en temps de guerre... hum !) : un traître se trouve parmi eux, qu'il ne nommera pas par indulgence et esprit de famille, mais auquel il donne jusqu'à minuit pour le rejoindre dans son bureau afin de régler l'affaire en tête-à-tête. Mais au petit matin du jour de l'an, son maître d'hôtel Lane découvre le cadavre de James Paradine...

Il faudra avoir lu la moitié du livre pour retrouver miss Maud Silver - héroïne de la plupart des romans policiers de Patricia Wentworth - qui passe les fêtes de fin d'année chez sa nièce Ethel, nouvellement installée à Birleton.
Quel délice de retrouver la vieille dame, ses aiguilles à tricoter, ses pelotes de laine et son sens aigu de l'observation ! Merci au Mois anglais de m'avoir permis d'accompagner une nouvelle fois (cela doit faire une quinzaine d'années que je l'avais perdue de vue) cette charmante ancêtre de la miss Marple d'Agatha Christie dans sa recherche de la vérité. Sa courtoisie, sa sagacité, son excentricité, sa bienveillance... autant de qualités qui seront bien utiles pour démêler l'écheveau que constituent les rapports des membres de la famille Paradine. Parce qu'en plus des raisons du meurtre, c'est aussi une mystérieuse rupture - celle du couple Wray, séparé mais pas divorcé - qui intrigue le lecteur dans ce roman. Moelleux comme un gros pullover en hiver...

Écrit par : Cory | 24/06/2017

oh j'ai hâte d'en arriver à celui-ci !!! :-)

Écrit par : FondantGrignote | 24/06/2017

Bon, tant pis pour les spoilers, de toute façon, cette série est assez prévisible et on ne la lit pas pour son suspense mais pour le divertissement.;-) Rien que le titre met la puce à l'oreille. Je ne sais pas si j'arriverai au tome 5 un jour, mais au moins j'aurai ENFIN découvert Agatha Raisin grâce au mois anglais.:-)

Écrit par : A_girl_from_earth | 25/06/2017

Mais elle a divorcé ? de son premier mari.

Écrit par : Syl. | 25/06/2017

Mince, mon message est parti tout seul !
Oui, je disais... elle épouse James avant ou après le décès du premier ?

Écrit par : Syl. | 25/06/2017

Lou... je viens de relire ton billet. Je ne suis pas bien réveillée ce matin. Je comprends qu'elle avait un peu oublié le premier, mais que tout s'arrange quand il dead ! Pfff, pas très moral tout ça !!!

Écrit par : Syl. | 25/06/2017

Écrire un commentaire