Bilan de lecture de 2019

Comme l’an dernier, j’ai suivi mes lectures sur Goodreads, un site qui me plaît beaucoup depuis des années, même si je l’ai probablement moins utilisé cette année pour faire de nouvelles découvertes… j’ai eu suffisamment de tentations supplémentaires entre instagram, où j’ai fini par me décider à avoir un compte, et une librairie découverte au printemps. Cela faisait des années que je rêvais d’avoir dans ma ville une vraie librairie accueillante, avec du choix et des libraires passionnés. Maintenant que c’est fait, c’est devenu un lieu incontournable de mes balades. Autant dire que mes bibliothèques ne sont pas moins chargées après cette nouvelle année.

Comme chaque année, je m’étais fixé un cap théorique de 50 romans. On est loin des 80 et quelques romans dévorés quand j’étais étudiante, mais mes lectures fluctuent au gré de ma vie professionnelle et personnelle, toutes deux bien remplies. Il y a donc les périodes plus intenses en lecture, les périodes de calme plat et un choix de lecture guidé par l’humeur du moment et des challenges auxquels je participe ou que je co-organise. Force est de constater que cette année a été assez différente de mes choix de lecture originaux : elle a été marquée par l’apprentissage de la lecture par Petite Lou, ce qui m’a amené à lire / relire des romans pour apprentis lecteurs. Cette année a aussi été très dense professionnellement, ce qui m’a conduit à ralentir mes lectures et opter bien souvent pour des lectures faciles d’accès et cosy… donc quelques romans jeunesse et beaucoup de polars cosy et notamment, de nombreux romans de M.C. Beaton découverts (ça tombait bien pour le challenge British Mysteries!).

Merci Goodreads pour l’année en images :

Une année de lecture agréable, mais pas exceptionnelle. L’année a très bien commencé avec le 2e roman de Julia Chapman (que je chroniquerai enfin cet hiver si tout va bien !) et terminée avec notamment Hamish MacBeth. Malgré les bons moments passés avec mes polars cosy, si je devais choisir mes romans préférés ou les plus marquants, je citerais :

  • Les Heures Solaires (à chroniquer) : j’ai eu le plaisir d’assister au lancement de ce roman qui traite de relations compliquées mère-fille, de l’ombre d’une terrible faute à l’adolescence, avec de belles descriptions du Sud-est et de Paris, à proximité du Père Lachaise. Une belle lecture et un roman que je pourrais relire pour la jolie plume de l’auteure.
  • The Librarian de Salley Vickers : un roman qui traite d’une amoureuse des livres, quel délice ! Sous ses airs de feelgood, ce récit était plus profond qu’il n’y paraissait et m’a transportée dans une petite communauté anglaise, quelques décennies en arrière. Un immense plaisir de lecture, savourée en partie dans un jardin en fleurs.
  • Vanessa et Virginia de Susan Sellers : roman sur la dualité entre les soeurs Woolf, du point de vue de Vanessa. Elégamment écrit.
  • Vinegar Girl d’Anne Tyler : ma rencontre avec Anne Tyler, que je voulais lire depuis longtemps. Une rencontre réussie, avec cette réécriture de La Mégère apprivoisée qui a su titiller mon côté féministe. Drôle et intelligemment construit. J’espère relire Anne Tyler en 2020.
  • Le Dernier Gardien d’Ellis Island (à chroniquer) : à la fois une mine d’informations sur les derniers jours d’Ellis Island et une réflexion autour du rôle de ces gardiens, qui avaient la responsabilité de faire basculer des destins. Au-delà de l’aspect historique, c’est la personnalité de ce dernier gardien qui est ici finement abordée, à travers les étapes clef de son parcours.
  • Le Gardien des Choses perdues : un autre gardien et un coup de coeur pour Ruth Hogan, dont j’ai lu dans la foulée Queenie Malone’s Paradise Hotel, acheté à Brighton et s’y déroulant. J’ai été totalement emportée par cette histoire, entre le collectionneur d’objets perdus, des éditeurs indépendants et un fantôme, sans compter la boîte de cendres humaines voyageant seules en guise d’ouverture. Surprenant et très agréablement raconté.
  • L’île du Crâne d’Anthony Horowitz : un Harry Potter avant l’heure, évoquant un peu Roald Dahl par son humour décapant. Assez sombre, hilarant par moment… un régal !
  • Les Attracteurs de Rose Street de Lucius Shepard : une version moderne des histoires de fantômes, dans un cadre victorien.
  • L’Amour sans larmes de Molly Keane : car il m’a donné envie de renouer avec cet auteure. Une écriture mordante !

Tous les liens sont inclus dans les titres, sauf lorsque je l’ai précisé.

A l’issue de ce bilan, et parmi mes envies pour 2020 qui ne manquent pas, voici les objectifs que je me suis fixés sur le plan de la lecture :

  • Lire davantage de classiques : Environ 10 classiques, vintage ou non, tous pays confondus, et inclure un XIXe Français et un XIXe ou XVIIIe Anglo-saxon.
  • Lire des essais : je ne lis que de la fiction depuis plusieurs années, même si j’ai déjà lu des livres d’histoire, de sociologie ou issus des neurosciences par le passé. J’ai notamment envie de lire des essais offerts à Mr Lou, qui me les recommande maintenant, ainsi que d’autres livres dans ma PAL, tels que des essais de Mona Chollet, un peu d’histoire, des livres féministes ou encore, sur l’amour des livres, la lecture et l’écriture. C’est une envie grandissante depuis quelques mois, il est donc temps de changer mes habitudes !
  • Lire une dizaine d’auteurs français contemporains : je n’en lisais pas historiquement, je me suis mise à en lire lors de création de ce blog, mais ces dernières années j’ai de nouveau suivi mon inclination naturelle et privilégié les Anglo-saxons.
  • Lire une quinzaine de romans anglo-saxons contemporains hors policiers.
  • Lire au minimum cinq récits asiatiques et récits nordiques.
  • Poursuivre mes lectures de polars cosy et de romans jeunesse, sans objectif précis.

Autre enjeu, la PAL galopante. Soyons réaliste, j’aime trop flâner dans les librairies pour m’interdire tout achat. Mais vu tout ce que contiennent mes bibliothèques, il serait dommage de ne pas faire attention au flux sortant ! Je m’autoriserai donc un achat pour toute lecture de deux livres dans ma PAL depuis début 2020 (avant d’avoir arrêté mes résolutions de lectrice !). Deux exceptions : les achats en librairie lors de mes virées anglaises, et les romans de M.C. Beaton. Un bon compromis entre ma PAL existante et mes envies de découvertes, et un objectif qui me semble réaliste.

Et vous, quels sont vos coups de coeur de 2019 ? Vos envies pour 2020 ?

Avant tout, j’espère que cette année sera celle d’échanges enrichissants et chaleureux avec cette petite communauté que je retrouve de challenge en challenge, les copinautes qui échangent ici, sur facebook et instagram ou font toujours une heureuse avec leurs adorables courriers (un immense merci à celles qui se reconnaîtront). Très belle année et de très belles lectures à tous et à toutes !

9 thoughts on “Bilan de lecture de 2019

  1. Et bin ce fut tout un joli bilan didonc….toute une bien belle annee…oui j’essaye aussi d’atteindre les 50….;)…

  2. Les PAL galopantes ? Je ne vois pas de quoi tu parles ^^ (70 livres en attente… j’ai un peu honte ^^)
    Joli bilan en tous cas 🙂 J’aime bien ce récap’ de Goodreads, il est drôlement bien fait et très motivant 🙂 J’ai lu beaucoup de BD en 2019, je ne sais pas si j’atteindrai mon objectif de 110 livres cette année…
    Belle année de lectures et de partages à toi !

  3. Beau bilan ! excellente année à toi en espérant te retrouver sur tes petits challenges sympas ! Je te souhaite en plus de tout le reste de très belles lectures et on croise les doigts pour les résolutions ! 😉

  4. Je ne compte plus les livres dans ma PAL… Le pire, c’est qu’il y en a qui ne me tentent plus du tout, mais que je garde au cas ou …
    Sympa ce bilan lecture, je suis une fidèle de livraddict et j’avoue que j’aimerais bien qu’ils nous permettent aussi de faire un bilan du genre.
    Plus de 70 lectures, pas mal !

  5. J’ai aussi lu la série de Shimazaki en mai 2019, et je suis vraiment charmée par cet auteur dont j’avais déjà adoré Le Poids des secrets.
    Je ne peux que te recommander Mona Chollet dont j’ai adoré « Beauté fatale » dernièrement. Moi aussi es lectures se tournent beaucoup vers le féminisme. Je suis actuellement plongée dans « Faut-il manger les animaux ?  » de Jonathan Safran Foer, un autre sujet que je trouve actuellement inévitable (bien que non végétarienne).
    J’ai retrouvé sérieusement les classiques il y a deux ans, et ça m’avait vraiment redonné le goût des livres qui marquent et ne sont pas des coups de coeur de passage. L’année dernière a été un peu particulière avec l’arrivée de mon bébé, mais je viens de finir « Guerre et Paix », donc j’espère poursuivre sur cette lancée. J’ai aussi quelques Murail et Ferdjoukh sous le coude.

Répondre à Samarian Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *