Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2012

Jane Austen's turn

austen_persuasion.jpgC'est avec fébrilité que j'ai ouvert et dévoré en quelques jours Persuasion, le seul roman austenien dont je ne connaissais pas encore l'histoire (billet rédigé à l'été 2009 mais jamais publié !). Car oui, amis lecteurs, il m'arrive de résister courageusement aux appels sournois des adaptations télévisées qui, diaboliques, me font pourtant de l'oeil depuis quelque temps [depuis l'époque où j'ai écrit ce billet j'ai vu et même chroniqué les deux adaptations mais promis juré je ne connaissais rien à Persuasion en ouvrant le roman].

Persuasion ne sera pas mon Austen favori mais, comme tous les autres, il occupera une place à part dans ma bibliothèque. A Emma, je reprochais quelques longueurs tout en trouvant l'héroïne amusante et finalement, très attachante. Persuasion est en quelque sorte mon anti-Emma. Anne Elliot occupe une place particulière dans l'univers austenien, en raison de son âge et de son parcours ; son histoire se lit avec plaisir tandis que la plus grande concision et la structure permettent  au roman de gagner en efficacité. Mais, si j'admire toutes les héroïnes austeniennes et qu'Anne Elliot ne fait pas figure d'exception, j'ai été moins séduite par ce personnage un peu trop parfait à mon goût.

Influencée par ses proches, Anne Elliot a éconduit le capitaine Wentworth voilà 8 ans de cela. Un choix étonnament raisonnable pour une jeune femme amoureuse d'un homme sans rang ni fortune. Aujourd'hui, approchant de la trentaine, Anne n'a toujours pas oublié son capitaine ; lui non plus, à ceci près qu'il ne lui a toujours pas pardonné d'avoir rompu leur engagement autrefois.

Contrairement aux jeunes héroïnes austeniennes, Anne est une femme plus mûre, plus réfléchie, sur le point de perdre les derniers éclats de sa jeunesse. Eclats qui à l'époque n'étaient plus qu'un lointain souvenir passé le cap de la trentaine (comme quoi, le monde austenien a aussi de sérieux inconvénients !). Ayant été raisonnable trop tôt, ce n'est que maintenant qu'Anne accepte d'écouter ses sentiments. Elle sait désormais qu'elle est incapable de faire un mariage de raison et d'épouser un homme de fortune ou  bien né sans amour ; le temps lui a aussi permis de reconnaître la sincérité de son premier attachement. Curieusement, Anne est devenue à la fois plus romantique et sage. D'une part, elle n'est pas prête à se marier puisque son coeur est déjà pris et se comporte de la sorte comme une très jeune héroïne ; de l'autre, elle a appris à mieux se connaître. Refuser toute autre forme de mariage est finalement compréhensible, puisque cela ne servirait en rien à la rendre heureuse.

bbc-persuasion.jpgCe qui me rend Anne un  peu moins sympathique que d'autres personnages austeniens, c'est son attitude parfaite en toute circonstance. Elle est généreuse et s'épanouit en apportant son soutien à d'autres, du neveu blessé à la soeur égocentrique, en passant par l'ancienne amie dans le besoin et la femme qui semble avoir séduit récemment le capitaine Wentworth. Elle est toujours amoureuse dudit capitaine mais souhaite ardemment la guérison de sa probable rivale, ne voulant que le bonheur de son cher et tendre et d'une jeune femme après tout très sympathique. Elle supporte sans mot dire les remarques déplacées de ses proches et le peu de considération dont ils font preuve à son égard. C'est un excellent juge qui, contrairement à son entourage, n'est pas aveuglée par de trompeuses apparences. En résumé, Anne Elliot est  (notamment) bonne, juste, fidèle, dévouée, courageuse, intelligente, spirituelle  et droite. Elle s'efface au profit des autres et ne semble jamais émettre la moindre plainte lorsque sa situation le justifierait, faisant preuve d'une abnégation admirable. Et, alors que son seul défaut semble tenir au moment de faiblesse au cours duquel on l'a persuadée de renoncer à un mariage d'amour, Anne conclut de la sorte :
... I was right in submitting to her, and that if I had done otherwise, I should have suffered more in continuing the engagement than I did even in giving it up, because I would have suffered in my conscience. I have now, as far as such a sentiment is allowable in human nature, nothing to reproach myself with ; and if I mistake not, a strong sense of duty is no bad part of a woman's portion” (p 291)
Je l'avoue, je préfère une Elizabeth un peu impétueuse, une Catherine “un brin” romanesque ou une Emma mauvaise juge. Ce n'est pas tant parce qu'Anne est très posée qu'elle m'agace un peu que parce qu'elle est moralement trop parfaite et finalement, indirectement moralisatrice (envers son père et sa soeur aînée ou encore son cousin Elliot).

Malgré tout, Anne est un personnage complexe et différent qui ne manque pas d'intérêt. Persuasion est aussi passionnant en raison de l'épatante galerie de personnages secondaires, toujours riche et décrite avec brio par Jane Austen. Parmi mes favoris, on peut citer sa soeur Mary, obsédée par sa petite personne et toujours prête à signifier à Anne combien elle est transparente et sans intérêt aux yeux de leurs connaissances, sans pour autant faire volontairement preuve de méchanceté. 

Moins ironique et moins drôle que les autres romans d'Austen que je connais, cette oeuvre reflète certainement l'état d'esprit de l'écrivain qui, au moment où elle rédige Persuasion, voit sa santé décliner  rapidement. Questionnements, bilan sur les choix de jeunesse, ce texte peut-être plus douloureux a visiblement un caractère en partie autobiographique.

Mes billets sur les deux adaptations de Persuasion :

Mes autres billets sur des romans et textes narratifs de Jane Austen :

4,5coeurs.jpg

 



297 p

Jane Austen, Persuasion, 1818 (publication posthume)

Lu dans le cadre du mois anglais organisé avec les très British  Cryssilda et Titine et ici sur ce blog. Lu également pour le challenge God Save the Livre et pour le challenge austenien d'Alice in Wonderland que j'inaugure sur mon blog (il était temps) !logo mois anglais2.jpg

Logo challenge austenien.jpg

Challenge-god save the livre.jpg

 

 

 

Commentaires

Et dire que je n'ai toujours rien lu de Jane Austen... il faudrait vraiment que je franchisse le pas !!!

Écrit par : Margotte | 12/01/2012

je ne connais ni "emma" ni celui-ci, je pense que je devrais m'y intéresser d'un peu plus près :)

Écrit par : niki | 12/01/2012

C'est vraiment superbe, assez crépusculaire comme tu le dis. Je l'avais beaucoup aimé lorsque je l'avais lu...il y a fort, fort longtemps !!

Écrit par : Titine | 12/01/2012

Je ne lierai pas ton billet car il fait partie des Austen que je dois découvrir...

Écrit par : maggie | 12/01/2012

Je n'ai lu que O&P d'Austen mais cette année, il faut que je m'attaque absolument à Raison et sentiments vu que j'ai deux versions de film sur mon enregistreur DVD et que mon homme râle parce que ça prend de la place (et que je veux bien sûr lire le roman avant !). Persuasion attendra donc encore un peu !

Écrit par : Joelle | 12/01/2012

J'adore Persuasion (il vient juste après P&P pour moi), mais je comprends ce que tu veux dire sur Anne, j'avoue que je préfère aussi Elizabeth ou Emma, plus vives, plus drôles...mais le changement de ton est intéressant et la romance m'a vraiment plu (ah cette lettre !) !

Écrit par : JainaXF | 12/01/2012

J'aime beaucoup ce roman, je l'ai lu et relu, en anglais et en français. Même si l'histoire est plus terne qu'Orgueil et Préjugés, je la trouve très intéressante et très crédible sur les conditions de vie des femmes dans cette société. Je trouve Anne Elliot très émouvante, plus "réelle" que d'autres héroïnes de Jane Austen, bénéficiant sans doute des expériences et des désillusions de l'auteur.
Côté adaptation vidéo, ma préférence va à l'adaptation de 1995, très fidèle au roman.

Écrit par : Nanou | 12/01/2012

Hop, je reviens vers toi car je t'ai envoyé un mail il y a quelques jours mais il est resté sans réponse.

Tu t'étais inscrite sur un livre voyageur (le dernier De Vigan) et je voulais savoir si tu étais toujours intéressée. :)

Écrit par : Leiloona | 13/01/2012

Ah c'est drôle, c'est un de ceux que je préfère au contraire. Mais c'est vrai qu'Anne peut paraître plus lisse, moins haute en couleur qu'Emma ou Elizabeth. Je trouve aussi Mary très drôle.
Le côté autobiographique que tu évoques m'intéresse particulièrement, je ne m'étais jamais vraiment penchée là-dessus. Tu penses à quelle partie du roman?

Écrit par : Miss Price | 13/01/2012

@ Margotte : je l'ai découverte avec "Northanger Abbey" je trouve que c'est une bonne introduction, ça m'avait en tout cas vraiment donné envie de la lire car avant j'avais vaguement l'image d'un auteur de romances et j'ai adoré toute l'ironie présente dans ce texte plus léger que les autres.

@ Niki : j'ai prévu de finir de lire tous mes Austen cette année, j'avais attendu pour me laisser des découvertes mais j'ai envie de tout lire maintenant... "Mansfield Park" est déjà bien avancé et il me reste "Sense and Sensibility", que je gardais pour la fin, ainsi que sa correspondance, "Sanditon" et ses écrits de jeunesse (les "juvenilia").

@ Titine : j'ai très envie de relire ceux que j'ai lus il y a plus longtemps, surtout "Northanger Abbey" qui me l'a fait découvrir... jusqu'ici j'ai adoré tous mes Austen et je serais étonnée que les derniers me fassent changer d'avis.

@ Maggie : que te reste-t-il à lire d'Austen ?

@ Joëlle : j'ai prévu de le lire aussi, que dirais-tu d'une lecture commune ? :o) J'ai déjà vu deux adaptations que je compte revoir après, et j'ai aussi en attente une vieille adaptation de la BBC pas vue.

@ JainaXF : oui de toute manière je l'ai adoré et dévoré aussi mais je m'attendais à adorer Anne car j'avais à l'époque lu beaucoup de billets disant que les préférés des lectrices d'Austen étaient P&P et celui-ci... j'ai quelques petites réserves avec cette héroïne mais le roman est malgré tout magnifique et je le relirai avec grand plaisir. De toute manière Austen et moi c'est une belle histoire d'amour :o)

@ Nanou : je suis d'accord sur le fait que cette héroïne un peu plus terne est aussi plus réaliste et j'ai l'impression que l'on ressent un peu plus Miss Austen dans ce texte... concernant l'adaptation, je préfère la plus récente pour la réalisation, avec de magnifiques scènes dont je ne me lasse pas (les vues sur la mer, Bath, les superbes couleurs, les couleurs des costumes et la façon dont ils sont mis en valeur) mais j'aurais préféré que comme la version de la BBC, celle d'ITV ne dénature pas le passage de la lettre, c'est vraiment dommage !

@ Leiloona : toutes mes excuses, je n'ai pas consulté mes mails depuis une éternité, c'est du grand n'importe quoi ! Je m'y mets ce soir pour te répondre mais en tout cas je suis toujours intéressée par cette lecture, merci beaucoup de revenir vers moi :)

@ Miss Price : j'ai malgré tout beaucoup aimé ce roman, hein :o) J'aime tout JA mais c'est vrai que je m'attendais à ressentir plus d'empathie pour Anne, qui est très attachante malgré tout mais qui m'énervait un peu car je n'aime pas les héroïnes parfaites... et son seul défaut aurait été de se laisser trop influencer par ses relations, or elle finit par dire que si elle avait résisté elle n'aurait pas eu sa conscience bien nette alors que là elle n'a rien à se reprocher... ce côté un peu trop parfait moralement est le seul reproche que je lui adresserais :o) Concernant le caractère autobiographique, j'ai repensé à la biopic que j'avais vue à peu près à la même époque, "Miss Austen regrets" et qui met en scène une Jane Austen qui voit la vie évoluer autour d'elle tandis que songeuse elle est malgré tout seule à la fin de sa vie, en dépit de l'affection qu'a pour elle sa famille. J'ai une édition de Cambridge sur ses oeuvres, je compte justement lire le chapitre consacré à "Persuasion" pour voir si cette hypothèse est évoquée... je me dis qu'il n'est pas anodin qu'arrivée à la fin de sa courte vie, Austen ait choisi une héroïne plus proche d'elle en termes d'âge et qui, comme elle, est devenue une "vieille fille". Si celle-ci a des regrets, est-ce pour exprimer des regrets que pouvait avoir Jane ?

Écrit par : Lou | 15/01/2012

je ne l'ai pas encore lu, il m'en reste encore certain comme Emma ! Mais, j'ai hâte de le lire :)

Écrit par : Sybille | 15/01/2012

De Jane Austen, je n'ai lu que Orgueil et préjugés et Emma, sans parvenir à accrocher pour l'instant à raison et sentiment. Mais plus le temps plus je me dis qu'il faut que je me plonge dans l'intégralité de ses oeuvres !!

Écrit par : Léa | 15/01/2012

@ Sybille : ah j'ai beaucoup aimé "Emma" mais beaucoup ne supportent pas l'héroïne... je la prends peut-être au second degré mais je la trouve finalement très attachante et lui pardonne bien volontiers ses méchancetés involontaires...

@ Léa : "Orgueil et préjugés" est mon favori, je conseillerais aussi "Northanger Abbey" quand on la découvre, c'est très frais, très ironique...

Écrit par : Lou | 15/01/2012

Je ne l'ai pas encore lu ce roman-là, je ne lis donc pas ton billet en entier, surtout si tu es un tant soit peu déçue par l'héroïne. Je reviendrai le lire quand je l'aurai terminé. Je vais ressortir mes Jane Austen qui s'empoussiéraient un peu depuis quelque temps!

Écrit par : Mango | 15/01/2012

C'est marrant, je n'aurais jamais pensé à dire qu'Anne était parfaite. Au contraire, c'est une femme "faible", dans le sens qu'elle est extrêmement influençable. Elle est tellement soucieuse de faire tout ce qu'il faut comme il faut qu'elle préfère ne pas blesser les autres plutôt que de penser à elle. Ce n'est pas de l'abnégation à mon avis, mais plus une peur d'être mal considérée. C'est pour ça qu'elle suit l'avis de son amie et n'épouse pas l'homme qu'elle aime. C'est pour ça qu'elle ne se rebelle pas contre un père et une sœur imbuvables. C'est pour ça qu'elle passe les caprices d'une autre sœur qui est son miroir "inversé". C'est pour ça qu'elle agit en fonction des conventions et non de ses sentiments. Elle a peur de paraître "mauvaise", "pas comme il faut". Elle se conforme au jugement des autres, chose qu'elle apprend à ne plus faire au fur et à mesure de l'histoire du livre.

Si "Orgueil et préjugés" restera toujours mon préféré, "Persuasion" a une place quasiment égale dans mon coeur, parce qu'Anne est, avec Elizabeth Bennet - et Eleanor Dashwood (oui, mélange étonnant)- l'héroïne que je comprends le mieux et qui me ressemble le plus. De plus, l'histoire de "Persuasion" est plus triste, plus adulte, plus posée, plus piquante et cruelle aussi.

Voilà, j'ai bien défendu mon poulain? ^_^

Écrit par : Cachou | 16/01/2012

@ Mango : enfin c'est relatif, j'ai adoré ce roman malgré tout, je dis juste que ce n'est pas mon héroïne favorite.

@ Cachou : je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'Anne apprend peu à peu à affirmer son opinion et à ne plus se laisser influencer, c'est le fil conducteur du roman... malgré tout elle ne regrette pas tant que ça son erreur passée, pensant que sinon elle aurait eu mauvaise conscience... après je trouve ton interprétation intéressante sur sa soumission aux conventions. J'aurais plutôt tendance à dire qu'il y a des deux ; il y a aussi le peu de considération qu'on lui accorde et qui fait qu'elle n'a jamais pris l'habitude de s'affirmer, manquant effectivement de confiance en soi. Peut-être est-ce parce que j'ai un fort tempérament que j'ai plus de mal à comprendre et m'identifier à une héroïne plus douce ;o) En tout cas j'ai remarqué que presque tout le monde préfère ou "P&P" ou "Persuasion" ou les deux.... c'est peut-être aussi pour ça que je m'attendais à un coup de coeur absolu... au lieu de ça je n'ai eu qu'une lecture éblouissante... la dure vie de lectrice de Jane Austen !:o) Car malgré mes quelques réserves comme tu l'as vu j'ai adoré cette lecture, au même titre qu'"Emma", mais pour des raisons bien différentes. J'ai aussi hâte de relire "Northanger Abbey" pour comparer mes impressions à ma première lecture, il y a un bout de temps...

Écrit par : Lou | 16/01/2012

C'est amusant, j'ai exactement le même avis que Cachou!! Pour moi Persuasion arrive à égalité avec P&P. L'histoire me bouleverse mais il est vrai qu'il est un peu moins bien écrit puiqu'il n'a pas été retravaillé pour l'édition et que l'héroïne est moins attachante qu'une Lizzy (ou une Elinor en ce qui me concerne). Pourtant, je ne la trouve pas du tout parfaite et tout ce que tu évoques sont pour moi des défauts et des faiblesses et non des qualités!!

Et pour ce qui est du côté autobiographique, après avoir lu la biographie de Claire Tomalin, je me dis que quand elle a écrit S&S, l'émotion de son histoire avec Tom Lefroy était encore à vif et qu'elle l'a décrit sous les traits d'un Willoughby. Pour Persuasion, elle semble bien plus apaisée et je pense que le Captain est aussi un peu Tom Lefroy et qu'elle y décrit ce qu'elle aurait aimé qu'il fasse: qu'il l'attende quand leurs familles les ont séparés, et qu'il revienne une fois sa position établie! Mais bon, j'extrapole complètement!

Écrit par : Alice | 17/01/2012

@ Alice : comme je le disais à Cachou je suis d'accord sur le fait qu'elle est influençable et comme toute héroïne austenienne elle doit apprendre pendant ce roman mais elle est si gentille, si posée, c'est l'aspect qui me séduit moins... et comme elle le dit elle-même elle ne regrette pas son erreur de jeunesse, c'est le passage que j'ai cité, auquel j'ai du mal à adhérer... Emma m'est ainsi presque plus sympathique mais pourtant j'ai adoré Anne et de toute façon j'ai adoré ce livre, mais j'avais envie de soulever ce point car je ressens un peu plus de distance envers ce personnage, même si tout le roman m'a énormément plu de manière générale.
Me conseillerais-tu la bio de Tomalin ? J'en ai d'autres à lire avant mais celle-ci me tente depuis longtemps !

Écrit par : Lou | 17/01/2012

C'est la seule bio de Jane que j'ai lu donc je ne suis pas très objective mais en tous cas je l'ai beaucoup apprécié!

Écrit par : Alice | 17/01/2012

@ Alice : bon tu confirmes tu confirmes... :) J'en ai une qui m'attend notamment, de David Cecil. J'en parlerai bientôt je pense, en tout cas c'est prévu !

Écrit par : Lou | 17/01/2012

C'est un de mes Austen favoris (avec P&P et Northanger Abbey) : il a une teinte mélancolique qui me plait énormément, et les regrets d'Anne croyant son heure passée sont d'une beauté qui m'étreint le coeur.

Écrit par : Celine | 21/01/2012

@ Celine : oui malgré ma petite réserve j'ai énormément aimé ce roman, comme tous les autres... "P&P" reste mon préféré et je garde un merveilleux de "Northanger Abbey", mon tout premier Austen. Il me reste à terminer "Mansfield Park" et à lire "Sense and sensibility".

Écrit par : Lou | 22/01/2012

Je découvre ton site et tes articles très agréables à lire! Je trouve ton analyse de "persuasion" très juste. Pour ma part, je l'ai lu il y a une dizaine d'années, j'avais aimé, mais j'en ai gardé peu de souvenirs, alors que les personnages d'Elizabeth et Emma, plus haut en couleurs, m'ont beaucoup marquée.

Écrit par : Amélie | 22/01/2012

@ Amélie : ravie de cette rencontre virtuelle et ravie de savoir que tu as trouvé cette petite promenade ici agréable :o) Avais-tu lu également "Northanger Abbey" ? J'adore l'anti-héroïne !

Écrit par : Lou | 26/01/2012

Orgueil et Préjugés reste mon favori, mais Persuasion arrive en 2ème place je pense ! Mais toute la bibliographie de Jane Austen occupe une place très particulière dans ma bibliothèque ;). Les différentes héroïnes se ressemblent tout en étant très différentes les unes des autres, ce que j'apprécie beaucoup !

Écrit par : Le Chat du Cheshire | 26/10/2013

@ Le Chat du Cheshire : "Persuasion" a beaucoup de succès auprès des janéites. J'ai hâte de le relire, certes mon préféré est "P&P" et j'affectionne tout particulièrement "Northanger Abbey" car c'est avec lui que j'ai découvert Jane Austen, mais j'ai énormément apprécié tous ses romans... Jane Austen a une place à part dans ma bibliothèque aussi, et c'est bien mérité :o)

Écrit par : Lou | 26/10/2013

Les commentaires sont fermés.