Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2009

Un jour mon prince viendra... didiiiididiidida !

persuasionitv.jpgAprès l'adaptation de Persuasion par la BBC de 1995, j'ai donc découvert le récent téléfilm d'ITV que j'ai également beaucoup apprécié, mais pour de toutes autres raisons.

Rappelons brièvement l'histoire – ce que j'ai omis de faire dans mon dernier billet, mea culpa. Anne Elliot approche de la trentaine (et du statut de vieille fille) alors qu'à l'âge de 19 ans, sur les conseils d'une amie proche de la famille, elle a accepté puis repoussé la demande en mariage du capitaine Wentworth, marin alors sans ressources ni garanties. Anne vit avec son père et l'une de ses sœurs, deux personnages vaniteux dépensant tant et si bien que les Elliot sont contraints de louer leur propriété et de s'installer à Bath pour ne pas se retrouver sans le sou. Les nouveaux locataires sont de la famille du capitaine Wentworth, qu'Anne va être amenée à croiser de nouveau.

persuasion-itv-03.jpgLes faiblesses de la version ITV tiennent pour moi aux libertés prises avec le texte : à partir d'un roman relativement court surgit un scénario parfois décousu où certains développements importants sont laissés de côté ou revus et corrigés, rendant l'histoire un peu incohérente. La fin montrant une Anne qui se met à courir dans tout Bath nous permet de savourer des décors superbes mais ne présente pas un grand intérêt ; le contexte dans lequel le capitaine Wentworth lui renouvelle sa demande par écrit est complètement faussé par le fait qu'il n'a jamais entendu les déclarations d'Anne au sujet de la constance des femmes en amour, privant leur histoire d'un élément qui donnait tout son sens à la conclusion du roman.

persuasion-itv-05.jpgCertains personnages sont traités de manière superficielle : c'est par exemple le cas du père d'Anne Elliot. Cela ne m'a toutefois pas particulièrement dérangée, le choix des acteurs et la mise en scène permettant de rester fidèle au contexte grâce à quelques répliques bien choisies. Plusieurs seconds rôles crèvent l'écran : le père donc, portrait très fidèle du Sir Elliot du roman ou encore Mary Musgrove, la sœur hypocondriaque et nombriliste (incarnée avec une fraîcheur bienvenue par une actrice qui s'est complètement ré-approprié ce rôle un peu ingrat). Seule Elizabeth Elliot me semble un peu fade ; sa coiffure est aussi le seul élément à m'avoir gênée en ce qui concerne les costumes et les styles de coiffure (à force d'en faire trop il me semble que l'on frôle le ridicule, avec de plus une coiffure peu seyante).

persuasionITV-2007-01.jpgAnne Elliot et le capitaine Wentworth sont incarnés par des acteurs bien différents de ceux de la version de 1995, plus en phase avec les derniers films d'époque austeniens : plus jeunes, plus attirants, plus consensuels. Leur jeu est convaincant et touchant. Je trouve cependant un peu dommage que le réalisateur ait choisi de dévoiler dès le début leurs sentiments, qui sont bien moins transparents dans le livre et dans l'adaptation de 1995 qui met en avant la complexité de la situation dans laquelle ils se trouvent, après des années de silence, sans rien savoir du parcours de l'autre et de son état d'esprit.

persuasionITV-02.jpgCes petites «faiblesses» sont autant de choix du réalisateur que je n'aurais sans doute pas faits si j'avais pu un jour adapter ce roman, mais qui me semblent relativement crédibles et légitimes et aboutissent finalement à un film plutôt réussi. Mais c'est un aspect que je n'ai pas encore évoqué qui fait pencher la balance en faveur de ce film : son côté très esthétique, qui m'a totalement enthousiasmée. Le fait de filmer sans caméra fixe peut surprendre mais donne du mouvement et un dynamisme certain à cette adaptation, dont les couleurs aux tons pastel m'ont enchantée. Les costumes soignés s'accordent merveilleusement à cet univers. Les paysages sont de toute beauté, qu'il s'agisse de la représentation de Bath, de la campagne ou du littoral anglais. Un régal pour les yeux, surtout pour les amoureux de l'Angleterre.

Au final, une adaptation à voir et à revoir cet hiver les jours de pluie...

Persuasion, un film de Simon Burke, 2007

Commentaires

Tu donnes très envie de la voir cette version ! Il faut que je trouve le temps de relire "Persuasion".

Écrit par : Titine | 14/11/2009

et bien c'est juste le temps qu'il fait aujourd'hui ! très British, isnt'it ?

Écrit par : gambadou | 14/11/2009

je ne connaissais pas (encore) l'histoire amors que je suis Anne Eliott d'après le quizz des héroïnes de Jane Austen !
http://www.strangegirl.com/emma/anne.php

Écrit par : wictoria | 14/11/2009

et bin que dire...je ne pourrais pas appuyer ni contredire ta critique...n'ayant pas lu ni vu l'autre version...en tout cas, j'ai bien aime...je ne me lasse pas de le voir...mais j'ai bien aime la facon de voir anne justement..."elle se voyait vieille fille"..et je pense la scene ou elle essaye de choisir quelle robe mettre lors de sa premiere rencontre (ratee d'ailleurs) avec le capitaine explique bien ce dilenme...croire ou se faire a l'idee de finir vieille fille..;o)

Écrit par : rachel | 14/11/2009

Eh ben moi j'ai adoré! et j'aime beaucoup l'acteur... le seul blondinet qui me plaise. Dingue. Faut que je le revoie tiens!

Écrit par : choupynette | 14/11/2009

Nous sommes synchronisés dans nos billets! J'en ai fait un sur cette adaptation aussi.
Mon commentaire est mitigée aussi, mais il est vrai qu'esthétiquement c'est très soigné j'aime beaucoup!
Mon favori est Anthony Head dans le rôle de papa Elliot, j'ai adoré son jeu.

Écrit par : Maribel | 15/11/2009

Je n'ai pas beaucoup aimé les mouvements de caméra qui m'ont un peu donné le mal de mer. En fait, dans cette version, j'ai surtout apprécié le couple Anne/Wentworth (surtout Wentworth d'ailleurs). Je ferais mieux de me faire un poster finalement et ne pas regarder le téléfilm. Mais bon, ce n'est pas un mauvais téléfilm, c'est juste que je trouve que les changements parfois incohérents m'ont gâchés tout le plaisir.

Écrit par : Isil | 15/11/2009

Je veux le voir ! De toute façon, quand j'aurai lu les romans (il m'en reste encore, yep !), je veux tout voir ! ^^

Écrit par : Alwenn | 15/11/2009

@ Titine : il me semble que tu as le DVD de cette version, non ? Sinon je te la prête dès qu'on se voit.

@ Gambadou : je crois que ce n'est pas près de s'améliorer :o)

@ Wictoria : je serais curieuse de savoir ce que tu en penseras... pour ma part j'ai trouvé ce livre très facile à lire mais je ne le préfère pas à d'autres alors qu'il semble particulièrement plaire en général.

@ Rachel : oui c'est vrai... et puis elle se trouve dans une situation compliquée, ne sachant pas ce qu'est devenu le capitaine, elle ne sait pas quoi attendre de la soirée. C'est une histoire assez cruelle finalement, du moins dans son développement.

@ Choupynette : il ne faut jamais dire qu'on n'aime pas les blondinets, sinon on risque de perdre toute crédibilité un jour en succombant comme moi au charme d'un Saxon :o)

@ Maribel : le père est vraiment excellent. A mon avis ce personnage est bien mieux rendu dans cette version que dans le téléfilm de 1995 où on ne voit pas aussi bien à quel point l'apparence compte pour lui.

@ Isil : ah là là, toi qui adores "Kidnapped" tu as le mal de mer en voyant cette version ? J'aime bien le couple moi aussi et je regrette les changements faits par rapport à la scène de la lettre... mais c'est tout de même une bonne adaptation je trouve.

Écrit par : Lou | 15/11/2009

@ Alwenn : tout comme moi ! Il me reste encore deux romans à lire, je fais durer le plaisir...

Écrit par : Lou | 15/11/2009

je me demande si anne n'est pas jane a sa fin...oui je le trouve dure...c pour cela que la fin ne me choque pas...c comme un liberation...

Écrit par : rachel | 15/11/2009

Ok, j'avoue, je l'ai vu au moins cinq fois! C'est un de mes doudous! Par contre, je suis d'accord sur les libertés. Moi c'est la baiser en public de la fin qui m'a fait haussé un sourcil la première fois!

Écrit par : chiffonnette | 16/11/2009

Libertés ou pas... je me connais, je finirai bien par le voir!!! Juste pour revoir Bath, ça peut valoir le coup!

Écrit par : Karine:) | 27/11/2009

@ toutes : oups je ne sais pas comment j'ai pu manquer vos commentaires !!!

@ Rachel : j'ai eu le même sentiment et j'avais écrit mon billet sur le roman dans ce sens mais j'ai souhaité vérifier mes dires avant de publier n'importe quoi et du coup mon billet est en stand-by depuis août 2009 !!

@ Chiffonnette : oui, il y a un petit côté beaucoup plus romantique que ne l'était notre chère Jane !

@ Karine:) : j'ai follement envie d'aller à Bath........

Écrit par : Lou | 26/06/2011

en tout cas Jane est quand meme gentille avec ses heroines...elle leur fait un happy end....quand meme....;)

mais bon dans un sens, tu peux ecrire ce que tu veux tant que cela a des preuves et des appuis....la seule qui pourrait te contredire c jane austen....;o)

Écrit par : rachel | 26/06/2011

@ Rachel : oui dans un sens c'est certain mais je voulais lire un de mes ouvrages académiques sur Jane avant de sortir une grosse bêtise... sinon le billet est prêt !! Je vais reparler de Jane dans les mois à venir, je l'avais trop délaissée sur ce blog et je me suis inscrite à un challenge car j'avais justement envie de reparler d'elle.

Écrit par : Lou | 26/06/2011

ooh tu nous mets du suspens sur ton blog....ooohh mieux que n'importe quelle bande annonce d'une chaine de tele..."bientot sur mon blog.....au courant juillet!"...j'ai hate a lire...;o)

Écrit par : rachel | 26/06/2011

Ah Persuasion, mon Auten préféré après O&P!

Toutefois je ne sais pas si Anne représente réellement Jane à sa fin, je crois avoir lu dans le peu de lettres qu'on a retrouvé d'elle (et qu'on peut consulter dans certaine édition) qu'elle trouvait Anne vraiment gentille et ça l'agaçait. A vérifier!

Mais je trouve Anne intéressante, plus réaliste que bien d'autres personnages!

Écrit par : Lily-Plume | 09/03/2012

Les commentaires sont fermés.