Cimetière à croquer [Cuisine]

Pour ce dimanche gourmand, je me suis inspirée du Blog Amandine Cooking pour le design, avec une recette revue à ma sauce (et un visuel moins net… bienvenue dans mon cimetière roots) !

La base : j’ai choisi de partir d’un gâteau au yaourt tout simple. J’ai suivi cette recette en divisant le sucre par deux et en rajoutant un peu de rhum comme à mon habitude. Ce n’est pas la recette que je suivrais pour faire un gâteau au yaourt seul, j’ai déjà vu des versions beaucoup plus moelleuses – à moins que la faute n’incombe aussi à ma levure bio, que je soupçonne d’être un peu moins efficace. Mais pour ce que j’en ai fait après, ce gâteau était parfait. Un atelier principalement géré par mes deux petites sorcières (avant l’étape finale d’ajout du rhum…).

Puis la ganache au chocolat :

Là encore je n’en ai fait qu’à ma tête (car je n’aime pas la vraie ganache) : beaucoup de chocolat noir peu sucré pour 50g de crème fraîche. La texture obtenue convenait bien. J’ai laissé environ 20 mn à la ganache pour qu’elle tiédisse.

Enfin, on plante le décor : J’ai étalé ma ganache sur le gâteau au yaourt démoulé, bords compris. Je n’ai pas cherché à lisser car d’une part j’étais à peu près sûre de n’arriver à rien, d’autre part j’aimais bien l’idée d’un cimetière un peu « patouille », comme dans la réalité je n’aime pas les cimetières à la pelouse coupée au millimètre près, mais plutôt les lieux envahis par la végétation et les chemins sinueux.

J’ai ensuite planté des Mikado coupés en 3 tout autour du gâteau, en veillant à ce qu’ils soient irréguliers et parfois un peu penchés, avec du chocolat ou du biscuit visible de façon à évoquer une vieille barrière. J’ai utilisé la ganache pour graver un semblant de dates sur des langues de chat que j’ai ensuite plantées dans le gâteau. J’ai saupoudré le devant des tombes avec des paillettes de chocolat ; ça ne se voit pas trop mais en bouche ça ajoutait une différence de texture sans être trop sucré. Enfin j’avais quelques meringues auxquelles j’ai ajouté des yeux avec la ganache. J’ai ensuite posé ces petits fantômes entre les tombes.

Le résultat visuel est sympa et le goût est au rendez-vous. La base peu sucrée se marie bien avec le chocolat et les éléments de décoration viennent apporter du croustillant. Très gourmand et ludique ! D’ailleurs, comme vous le voyez. deux petites mains avaient bien envie de prendre d’assaut ce cimetière chocolaté pendant que je tentais de l’immortaliser !

 

18 thoughts on “Cimetière à croquer [Cuisine]

  1. Bravooo ! Tes petites sorcières ont dû adorer le manger !
    J’aimerais bien le refaire si j’ai le temps. Surtout que j’ai un amateur de chocolat à la maison !

    1. Oui le résultat a bien plu et les petites sorcières ont adoré le côté amusant de la déco ! Par contre j’aurais bien aimé avoir le temps de faire des photos plus correctes ;o)

  2. Le visuel est creepy et appétissant à a la fois! Je le trouve super ton cimetière à croquer. J’aime aussi mettre un peu de rhum dans les gâteaux. Tu m’en gardes une part?! 😉 Les petites main des sorcières semblaient impatientes, en effet, ça se comprend! ^^

    1. Oui, elles ne lui ont pas laissé l’ombre d’une chance ! On pourra faire une cuisine d’enfer si ça te dit le 1er novembre !!

  3. Pour dimanche prochain, faut que je tente ce style, il y a quelques années je faisais des gâteaux rigolos, c’était sympa, je m’amusais bien. Le tien est bien réussi, les fantômes et pierres tombales semblent vivants et nous disent : « stop ! n’entrez pas !

  4. Magnifique, ton cimetière à croquer ! Et j’aime particulièrement la réalisation des barrières. Tu as fait la semaine à thème cimetière tout schuss, dis donc !

    1. Je n’ai pas réussi à rester uniquement dans la thématique cimetière pendant la semaine mais j’ai essayé au mieux ! Ce sera pareil la semaine prochaine, je vais faire comme je peux avec notre voyage plus lointoin ;o)

    1. Ah ah, mes sorcières sont impitoyables alors une fois qu’elles sont passées par là on n’a plus d’état d’âme ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *