Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2013

Virginia Woolf, Elles

woolf_elles.jpegAujourd'hui, pour la lecture commune consacrée à Virginia Woolf, j'avais prévu de vous parler d'un livre assez court, faute de temps et d'organisation... dans ma gigantesque PAL woolfienne, j'ai jeté mon dévolu sur Elles, recueil d'essais traitant de femmes méconnues, ayant souvent vécu dans l'ombre de célèbres écrivains. Les billets de Maggie (très convaincue) et de Fleur (gênée par le fait qu'elle ne connaissait pas du tout les femmes décrites) m'avait beaucoup intriguée et j'avais hâte de découvrir le destin de ces femmes qui avaient suscité l'intérêt de Virginia Woolf.

Force est de contaster que je n'aurais jamais dû ouvrir ce livre en cette période où pour diverses raisons mon esprit est un peu ailleurs et ma concentration en berne... si Jane Austen a su me transporter une nouvelle fois tout récemment, Virginia Woolf m'a terrassée avec cette série de textes qui pour certains m'ont paru soporifiques. Après Dorothy Osborne et Mary Wollstonecraft (deux essais intéressants, même si le premier ne m'a pas laissé beaucoup de souvenirs - affligeant quand on constate que je l'ai lu il y a trois jours... mais les textes suivants ont, je crois, eu raison de tout), mon intérêt s'est émoussé... puis est arrivé le quatrième texte intitulé "Dorothy et Jane". J'ai bien cru qu'il ne finirait jamais, je me suis ennuyée à mourir !

Il est donc très frustrant pour moi de rédiger ce billet. Non seulement c'est une participation vraiment malheureuse au challenge Virginia Woolf (et mon but en vous proposant ce challenge était d'inviter à lire davantage cet auteur, non de vous décourager), mais je suis bien consciente d'être passée à côté d'un livre qui méritait sans doute qu'on s'y arrête bien plus que je ne l'ai fait.

Les femmes dont parle Virginia Woolf ne sont pas totalement anonymes. Soit elles sont connues, telles Madame de Sévigné ou Mary Wollstonecraft, soit elles vivent auprès de figures célèbres que l'on a (d'abord) plaisir à voir évoluer sous la plume de Woolf. Coleridge, Carlyle, Wordsworth, De Quincey... Sara Coleridge vit en quelque sorte dans l'ombre de son père et consacrera sa vie à prolonger, étudier, donner à connaître l'oeuvre de celui-ci. Madame Carlyle vit une amitié chaotique avec Geraldine Jewsbury, qui lui voue une passion excessive, est trop vulgaire mais pleine de l'imagination qui fait défaut à son amie ; Géraldine publie en 1845, Zoé, un roman qui fit scandale à l'époque (une histoire de fille-mère et de papistes si j'ai bien retenu ce que Virginia voulait bien nous en dire). Mary Wollstonecraft voyage, s'installe à Paris pendant la Révolution, vit de grandes passions et prône la liberté en amour (son portrait est celui qui m'a le plus intéressée). Cette série aurait pu me plaire par la diversité des profils choisis : beaucoup d'épistolières certes, mais tandis que l'une voyage, l'autre vit à Londres, une autre encore à la campagne, on trouve une aristocrate, des bourgeoises, des femmes qui n'ont pas eu autant de chance au départ dans la vie ; des femmes aux visions différentes. Malgré tout, la forme n'a pas su me séduire, j'ai certes ressenti les impressions de Virginia Woolf mais dans bien des cas, j'ai éprouvé une certaine frustration, car son but n'est pas d'être une biographe exacte et certaines femmes nous restent inconnues après la lecture de ces pages. On a l'impression d'être à la croisée des styles : biographie, liste d'impressions, extraits de lettres, discours indirect, passages au style plus romanesque... et malgré tout ça, je n'avais qu'une hâte une fois arrivée à l'histoire de Jane et Geraldine : tourner la dernière page ! C'est vraiment malheureux, d'autant plus j'avais adoré La Scène Londonienne et Une Chambre à soi (pour parler d'essais)... mais cette expérience est certainement arrivée au mauvais moment !

(A noter le choix du logo, de circonstance)

Aujourd'hui, pour la LC de Virginia Woolf :

virginia woolf,elles,bloomsbury,mois anglais,challenge virginia woolf



155 p

Virginia Woolf, Elles, 1932-1942

virginia woolf.jpgMois anglais 2013_04.jpg

Commentaires

Mince alors !
En même temps, on ne le dira jamais assez : il ne faut pas se forcer avec Woolf, ça ne passe jamais dans la douleur ^^
J'espère que tu retrouveras un peu de plaisir à sa lecture avec une autre preuve (de fiction peut-être?) quand ce sera le bon moment :)
Bises!

Écrit par : Lili | 15/06/2013

Lire du Virginia Woolf m'a toujours fait un peu peur, je ne me suis jamais lancée du coup. Par contre j'aime beaucoup ce que j'ai pu lire de Vita Sackville jusqu'ici et je me suis procuré la correspondance échangée entre ces deux dames, que je lirais après avoir lu les trois autres romans de Vita Sackville que je possède dans ma PAL.

Écrit par : trillian | 15/06/2013

ce n'est pas grave, il est certain qu'on ne lit pas Woolf comme un roman de plage ou de gare, ce n'est jamais distrayant avec elle, il faut de la concentration et parfois on "s'envole" loin d'elle. Ses livres sont à relire, quelques pages aussi de ci de là.

Écrit par : denis | 15/06/2013

@ Lili : j'avoue que j'avais eu des moments de doute avec "Lundi ou Mardi" mais dans l'ensemble j'étais contente de ma lecture... là c'est le premier échec ! Je ne m'inquiète pas en général concernant Woolf, j'ai déjà lu plusieurs romans (énormément appréciés) et les deux essais que je citais aussi dans mon billet... je reprendrai certainement un roman bientôt, rassure-toi :o)

@ Trillian : tu peux vraiment essayer mais il faut faire attention peut-être pour la première découverte... je te conseille vivement "Nuit et Jour" une merveille et ce roman d'inspiration XIXe est très abordable. Je suis contente de voir que tu as cette correspondance avec VSW, elle me tente énormément ! Et ses romans sont un pur bonheur !

Écrit par : Lou | 15/06/2013

Quel dommage pour toi ! Je sais ce que sais de lire sans plaisir et ça devait être d'autant plus frustrant que tu sembles beaucoup apprécié Virginia Woolf. Le prochain sera le bon ! Je pense que je vais passer à coté d'"Elles" et lire "Trois guinées" ou "La scène londondienne" si je relis un autre de ses essais.

Écrit par : Alexandra | 15/06/2013

Donc, ce n'est pas celui-ci qui me fera aimer Virginia Woolf! A laisser de côté! je publie lundi mon billet sur les nouvelles et j'ai l'intention de me mettre à lire un roman en cherchant à aller jusqu'au bout! Il y a quelques années Mrs Dalloway m'avait lassée. Bon on verra si je parviendrai à l'apprivoiser!

Écrit par : claudialucia ma librairie | 15/06/2013

et bin oui didonc toi un fan de Woolf....bin des fois c le temps qui ne passe pas plus que le livre...en tout cas il faut mieux se renseigner sur ces femmes alors...ooh dommage.....en plus je pense que c vraiment la critique la plus desastreuse qui tu ais faite...meme pas d'etoiles....

Écrit par : rachel | 16/06/2013

Je ne connaissais pas ce titre. Pourtant j'en ai lu; d'elle (mais pas tout). Je prends bien mon temps.

Écrit par : keisha | 16/06/2013

C'est effectivement bien dommage. Je le lirai certaines un jour mais après lecture de ton billet, je pense que ça ne sera pas une priorité ! Je me rends compte que j'avais oublié de rajouter ton logo dans mon billet, je répare ça tout de suite.

Écrit par : Titine | 16/06/2013

j'ignorais que virginia woolf avait "tâté" de la biographie - je ne me sens pourtant guère attirée par ce livre, je vais plutôt sortir mrs. dalloway de la pal ;)

Écrit par : niki | 16/06/2013

Malgré ce que tu en dis, le texte continue à m'intéresser (bonne nouvelle). Mais je vais attendre pour le lire, car effectivement je ne connais aucun nom ! La honte.
Pour ma part, sans être vraiment inscrite, j'ai publié hier mon billet sur ma relecture de Mrs Dalloway (un immense bonheur de re-lecture) :
http://chezmarketmarcel.blogspot.fr/2013/06/humeur-du-dimanche.html

Écrit par : nathalie (Mark et Marcel)alie (Mark et Marcel) | 16/06/2013

Parfois, il n'y a rien à faire, ce n'est pas le bon moment ou bien on n'accroche décidément pas avec l'auteur.
Pour l'instant, je ne connais cette auteure que de nom. Le mois anglais qu'a quand même rappelée que j'aimerais bien la découvrir :-).

Écrit par : Soie | 17/06/2013

@ Alexandra : je ne connais "Trois guinées" que de nom mais j'avais vraiment énormément apprécié "La Scène londonienne". Je pense aussi que ce n'était pas la bonne période, je suis extrêmement fatiguée alors je suppose que mes neurones ont des soucis de connection en ce moment :o)

@ ClaudiaLucia : j'avais beaucoup apprécié "Mrs Dalloway", puis été un peu déconcertée mais très impressionnée par "To the Lighthouse". Depuis j'ai énormément apprécié "Nuit et Jour" dont l'histoire me parlait beaucoup à titre personnel, et qui s'inscrit davantage dans la continuité du roman anglais traditionnel, avant que Virginia ne trouve sa pâte et devienne plus audacieuse et déroutante. Comme tu aimes toi aussi les grands romans anglais je me permets de te le recommander !

Écrit par : Lou | 17/06/2013

@ Denis : tout à fait, je pense d'ailleurs garder ce livre pour en relire des passages à l'occasion, lorsque l'envie sera de nouveau là. Je venais de lire avec plaisir Austen et pensais être en état de lire Woolf mais je crois que ma petite tension actuelle est un frein fatal à l'appréciation des développements woolfiens :o)

@ Rachel : non j'avais oublié de mettre mes étoiles... (je vais le faire du coup !) Mr Lou m'avait aidé à les faire, j'ai même une bannière 0 étoile mais je suis trop gentille pour avoir osé l'utiliser. Si tu veux un article écrit de mauvais poil de mémoire celui sur Gavalda n'était pas piqué des vers :o)

@ Keisha : tu as raison, je fais de même avec les auteurs que j'apprécie et il me reste beaucoup de textes de Woolf à découvrir. Celui-ci est sorti en France il n'y a pas très longtemps.

Écrit par : Lou | 17/06/2013

@ Titine : pas de souci pour le logo... je ne suis pas loin d'oublier mes logos non plus et tu vois, j'avais oublié ma petite échelle d'appréciation personnelle :o) Je te le prêterai volontiers d'autant plus que je crois sincèrement avoir choisi une mauvaise période pour le lire. mais je ne pense pas ceci dit qu'il s'agisse du meilleur essai de Woolf !

@ Niki : "Mrs Dalloway" est un beau roman, je l'ai déjà lu deux fois et le relirai avec plaisir ! C'est assez curieux pour ces courts textes, ce ne sont pas tout à fait des biographies, c'est plus la somme des impressions personnelles de Woolf après sa lecture de correspondances ou autres écrits (dans des cas rares).

@ Nathalie : tu fais bien d'être tentée, comme toi, j'avais aussi lu le billet mitigé de Fleur mais continuais à vouloir lire cet essai. Ce n'est pas honteux de ne pas connaître ces femmes, la plupart ne sont pas connues mais vivaient avec des auteurs anglais connus... aujourd'hui un peu oubliés. Personnellement à part Wordsworth et De Quincey je n'ai pas lu les écrivains cités : je ne connais Coleridge et Carlyle que de nom ! Merci pour ton lien, j'avais moi aussi énormément apprécié "Mrs Dalloway" et j'ai très envie de le relire encore !

@ Soie : peut-être que dans les prochains mois les billets dans le cadre du Challenge Virginia Woolf pourront aussi te donner envie de la découvrir :o) En tout cas on ne peut pas avoir tout lu, c'est certain !

Écrit par : Lou | 17/06/2013

Pourquoi pas, c'est une bonne idée. :-)

Écrit par : Soie | 17/06/2013

@ Soie : ce sera avec plaisir en tout cas :o)

Écrit par : Lou | 17/06/2013

Quel dommage! Je ne peux pas dire que j'avais adoré le lire mais j'avais apprécié l'écriture de Virginia Woolf. Mais il est vrai que comme tu le dis bien, j'ai eu du mal avec le fait de ne pas connaître ces femmes, ce qui peut certainement causer de l'ennui...

Écrit par : Fleur | 17/06/2013

@ Fleur : oui moi aussi bien sûr j'ai apprécié l'écriture de Woolf, et c'est agréable de suivre sa pensée... mais ce n'était vraiment pas le bon moment pour le lire, je suis passée complètement à côté après les premiers textes. J'en suis la première désolée :o( pour ma part ce n'est pas le fait de ne pas avoir connu la plupart de ces femmes (ou de connaître les autres bien mal) qui m'a gênée mais le fait que son texte est au final hybride et très riche, certes, mais seulement la somme de ses propres réflexions, parfois très personnelles et souvent uniquement intéressantes en raison du style de Woolf. On ressort de certains de ces essais sans savoir quoi en penser, sans avoir l'impression de mieux connaître ces femmes.

Écrit par : Lou | 17/06/2013

oui je me souviens de ce 0 coeurs...en tout cas un 2,5 c pas pire....pas pire....;)

Écrit par : rachel | 18/06/2013

@ Rachel : je ne pouvais pas mettre moins à Virginia avec le style, la vivacité... même si je me suis finalement presque endormie :o)

Écrit par : Lou | 19/06/2013

ah son style etait lala...mais l'histoire n'a pas pu le sauver...vu qu'il n'y avait pas d'histoires...;)

Écrit par : rachel | 20/06/2013

@ Rachel : en fait Woolf est coûtumière de ce genre d'essais où elle livre ses pensées de façon brute... peut-être qu'en lisant les textes de façon isolée j'en aurais davantage profité, mais là le procédé de façon répétée était difficile à apprécier pour ma part, et surtout dans mon état de fatigue. Du coup j'ai enchaîné avec quelque chose de léger !

Écrit par : Lou | 20/06/2013

oh okidou...oui des fois, l'etat d'esprit fait beaucoup.....

Écrit par : rachel | 21/06/2013

@ Rachel : oui, c'est sûr !

Écrit par : Lou | 21/06/2013

Merci pour le conseil de lecture.
je te laisse deux liens pour le mois anglais. je ne sais pas trop où les déposer!

http://claudialucia-malibrairie.blogspot.fr/2013/06/virginia-woolf-nouvelles-la-robe-neuve.html

http://claudialucia-malibrairie.blogspot.fr/2013/06/anne-bronte-la-dame-du-manoir-de.html

demain l'énigme du samedi sur un roman anglais (facile)

Écrit par : claudialucia ma librairie | 21/06/2013

@ ClaudiaLucia : merci beaucoup, pas de souci ça va bien là :o)
Voici le billet recap si tu le cherches : http://www.myloubook.com/archive/2013/06/01/billet-recap-mois-anglais.html

Écrit par : Lou | 22/06/2013

Je l'ai dans ma pile. Du coup tu m'as rendu curieuse. J'avoue que j'ai tellement été obligée pendant mes études de lire des trucs méga-super-c.....que rien ne me fait plus peur.

Écrit par : Anis | 24/06/2013

@ Anis : ah j'imagine, j'ai eu moi aussi mon lot de lectures ultra pénibles (mais des très chouettes aussi) quand j'étais étudiante ! Je serais curieuse de connaître ton avis si tu te décides à le lire !

Écrit par : Lou | 24/06/2013

Moi aussi j'ai apprécié le portrait de Mary Wollstonecraft : http://livresdemalice.blogspot.fr/2013/06/virginia-woolf-elles.html

Écrit par : Malice | 28/06/2013

Pour une fois, je ne me suis pas jetée sur une nouvelle publication de l’œuvre de Woolf, et en te lisant je me dis que j'ai bien fait. J'ai au moins dix livres d'elle qui m'attendent de toute façon.

Écrit par : Lilly | 28/06/2013

@ Malice : merci pour ton lien et ce beau billet qui rend davantage justice que le mien à "Elles" !

@ Lilly : j'ai tout un tas de livres d'elle en attente aussi et je ne pense pas que ce soit le plus important, en revanche je crois aussi que ma lecture d'une traite ne m'a pas aidé à apprécier, j'aurais dû le lire petit à petit...

Écrit par : Lou | 29/06/2013

Virginie Woolf fait partie de ses auteurs qui m'intriguent et me font peur à la fois... Et ton avis sur ce livre me conforte dans cette idée. J'espère un jour sauter le pas pour voir tout de même. En aurais tu un à me conseiller ?

Écrit par : petit_speculoos | 03/07/2013

@ Petit Speculoos : J'ai énormémment apprécié "Mrs Dalloway", mais jusqu'ici ce que j'ai lu de plus abordable (tout en étant excellent) est "Nuit et Jour" roman écrit à ses débuts et dans la tradition du roman anglais XIXe, même s'il rend très bien l'époque avec les femmes s'interrogeant sur leur place dans la société, la remise en cause des barrières sociales...

Écrit par : Lou | 03/07/2013

Les commentaires sont fermés.