Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2011

Ils sont kiltissimes eux aussi !

logo kiltissime 01.jpg

J'ai repensé en cours de challenge à quelques billets écossais que j'avais publiés ici avant (il est fort possible que j'en oublie quelques-uns).

Quelques livres...

Doyle Arthur Conan, Le Pacte des Quatre : une découverte enthousiaste pour moi, énormément d'humour et, si vous hésitez encore à le lire, je vous invite à parcourir mon billet en espérant vous tenter un peu !

Munro Alice, Du Côté de Castle Rock : "L'histoire débute en Ecosse alors que les ancêtres de la narratrice vivent dans la vallée d'Ettrick, lieu ne présentant “aucun avantage” selon une description de l'époque. On découvre ainsi Will O'Phaup, qui incarne l'Ecosse férue de légendes, à travers ses prouesses improbables célèbres à l'époque et les fables que l'on raconte au sujet de ces fantômes et autres créatures étranges l'ayant hanté. Puis d'autres membres de la famille, une génération après, dont James Hogg, l'auteur des Confessions du pêcheur justifié. Cette partie (la plus courte du récit) est  aussi l'occasion de croiser Thomas Boston, pasteur inquiétant incarnant le puritanisme."

Spark Muriel, Les Belles Années de Mlle Brodie :"Célèbre pour le développement de méthodes expérimentales sur des classes de primaire, Mlle Brodie avait pour but de faire de ses élèves « la crème de la crème ». Afin d'extraire le meilleur des jeunes filles dont elle avait la charge dans les années trente, cette personnalité du monde éducatif refusait d'aborder les matières traditionnellement enseignées à l'époque (arithmétique, orthographe, grammaire, histoire, etc.), leur préférant le partage d'anecdotes choisies et soigneusement développées sur sa vie intime"

Stevenson Robert Louis, Dr Jekyll & Mr Hyde : où mon histoire avec Stevenson n'a pas débuté par un coup de foudre... "Au final, si le mythe du Dr Jekyll et de Mr Hyde reste fascinant, le texte original m’a paru bien fade en comparaison de tout l’imaginaire qui l’a toujours entouré."

Stevenson Robert Louis, The Body Snatcher & other tales : où Lou confrontée pour la première fois à l'accent écossais le prend pour un accent paysan (et fait aujourd'hui son mea culpa). Quoi qu'il en soit c'est un véritable échec : "L’oncle délire sur cinq pages avec un accent de paysan (pardon pardon pardon) qui fait en moins d’un paragraphe sourciller le lecteur, qui  s’accroche, s’agrippe à son livre, transpire, soupire et tourne finalement de l’œil après avoir déclaré forfait."

Stevenson, c'est un peu mon Flaubert victorien : je l'aurai un jour, je l'aurai (car il est hors de question que je m'avoue vaincue) !

Ohl Jean-Pierre, Les Maîtres de Glenmarkie : un vieux coup de coeur maintenant mais un roman que je ne peux que vous recommander encore et encore ! " Les Maîtres de Glenmarkie, livre bien trop passionnant, enflamme le lecteur qui, enfiévré, amoureux de Thomas ou Alexander ou peut-être l’autre Thomas (oui mais Ebenezer ?)… bref, fou à lier, adopte un comportement antisocial qui le pousse à : 1) rejeter des invitations ; 2) perdre tous ses amis (après la troisième lecture) ; 3) recevoir en pyjamas, peignoir (et pantoufles !) le facteur, le plombier, les témoins de Jéhovah, ce quelle que soit l’heure de la journée ; 4) se balader dans la tenue en question devant la fenêtre ouverte dans un moment d’intense concentration, perdant dès lors le peu de crédibilité qui lui restait auprès de ses voisins " Allez relire mon billet si vous hésitez encore, et surtout lisez Jean-Pierre Ohl !

Rowling J.K, Harry Potter T1 and the Sorcerer's Stone

Rowling J.K, Harry Potter T7 and the Deathly Hallows : "Ça y est je sais … comment meurt Harry Potter ! J’ai également découvert avec effroi que Ron était un traitre fini et qu’Hermione avait eu une aventure avec Fred… je sais aussi que Snape est le vrai père de Harry."

robertburnssoirée.jpg

Et parce que le 25 janvier, on fête Robert Burns autour de délicieux plats écossais, au son de la cornemuse, voici un souvenir d'une soirée au Auld Alliance.

logo kiltissime 08.jpg

Commentaires

Quelle bonne idée de regrouper tes billets écossais passés. Je vais lire tout ça!

Écrit par : melodie | 30/06/2011

et bin l'ecosse n'est pas si loin chez toi....lol

Écrit par : rachel | 30/06/2011

Comment ? Encore des verres remplis d'alcool ou plutôt bus... Pour le ohl je meurs d'envie de le lire... Quant à Stevenson j'en ai un dans ma PAL mais il ne m'attire pas trop... Il faut dire que le titre est "le club du suicide" : comment faire moins engageant ! Mais pour le mois kiltissime, je suis en train de lire le 44 Scotland street et je suis la première étonnée de voir qu'un roman très moderne (époque) me plaît autant !

Écrit par : maggie | 30/06/2011

Le club du suicide n'est pas mal du tout (enfin pour ceux qui aiment Stevenson, il faut que je sois prudente ici), c'est le début (un peu lent, faut reconnaître) d'une série de nouvelles assez loufoques.
Je note Les maîtres de Glenmarkie, ça me plaît bien. Je pense que je le lirai bien après le mois Kiltissime mais bon...

Écrit par : nathalie (Mark et Marcel) | 30/06/2011

@ Mélodie : je me suis dit que c'était l'occasion de leur donner une deuxième vie ;o)

@ Rachel : non c'est certain !

@ Maggie : ah oui je te recommande le Ohl, par contre je ne sais plus où j'ai mon exemplaire :o(... chez mes parents je crois ! Personnellement le titre "le club du suicide" m'attire beaucoup (non non ça n'a rien de personnel !)... et j'ai lu quelques pages du "Maître de Ballantrae" hier soir, j'ai bon espoir ! Pour le 44 Scotland Street je finirai par le lire, j'hésite depuis très longtemps... Quant au whisky, mon verre à droite était de mémoire à peine entamé et nous célébrions Robert Burns, je dirais donc que c'était là un simple devoir ;o)

@ Nathalie : mais non, ne sois pas prudente, défends ardemment Stevenson :o) D'ailleurs j'ai commencé "Le Maître de Ballantrae" et suis assez confiante ! Pas de souci pour Jean-Pierre Ohl, je suis déjà tellement heureuse quand je vois une personne de plus tentée par cette lecture...

Écrit par : Lou | 02/07/2011

Alors comme ça robert louis ne te plait pas, en même temps les maitre de glenmarkie c'est un peu un hommage (rien dque le titre...) et le maitre de Ballantrae tu as essayé ?

Écrit par : yueyin | 03/07/2011

@ Yueyin : eh oui je sais pour Glenmarkie :o) Je suis en train de lire "Le Maître de Ballantrae" (chapitre 3), pour l'instant tout se passe très bien... une nouvelle romance ?

Écrit par : Lou | 03/07/2011

Les commentaires sont fermés.