Faith Martin, Loveday & Ryder, T4, Le Secret de Briar’s Hall

En ce mois de novembre, place à Faith Martin avec une lecture commune envisagée depuis quelques mois avec Hildelle.

La série en deux mots : la jeune policière stagiaire Trudy Loveday est, une fois de plus, amenée à enquêter avec le coroner Ryder, qui a dû quitter son poste de chirurgien après avoir découvert qu’il présente les premiers signes de la maladie de Parkinson. Tous deux forment un tandem efficace, pourtant né de la volonté de Ryder d’enquêter seul, avec la caution de la police pour ouvrir quelques portes, et du souhait du chef de police de se débarrasser d’une femme bien embarrassante dans une équipe très masculine.

J’attendais beaucoup de ce tome 4, après avoir pris un peu moins de plaisir à la lecture du titre précédent, en raison principalement de personnages un peu proches les uns des autres et d’une thématique originale un peu sous-exploitée à mon avis. C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé tout mon intérêt pour les enquêtes de ce duo peu conventionnel.

Il est ici question d’un jeune garçon retrouvé mort dans un puits après une chasse aux œufs de Pâques. Accident ? Meurtre ? Loveday et Ryder enquêtent auprès des maîtres et domestiques de Briar’s Hall pour tenter d’élucider l’affaire.

Un tome qui nous fait arpenter le domaine d’un gentleman farmer, avec une nouvelle petite incursion à l’Université. Maîtres et domestiques sont interrogés, adultes et enfants. Rapidement, d’autres petits secrets et scandales potentiels sont déterrés, tandis que deux curieux personnages semblent suivre les enquêteurs à leur insu.

Une lecture très plaisante, qui m’a fait voyager par procuration dans la campagne oxonienne, avec deux personnages atypiques dont l’amitié évolue doucement et contribue à les rendre attachants. Vivement le tome suivant !

285 p

Faith Martin, Loveday & Ryder, T4, Le Secret de Briar’s Hall, 2020 (2021 VF)

4 thoughts on “Faith Martin, Loveday & Ryder, T4, Le Secret de Briar’s Hall

  1. Déjà lu ! J’ai beaucoup beaucoup aimé, comme les précédents. J’attends le suivant avec impatience. Je trouve ce personnage de jeune policière en butte aux remarques sexistes de ses collègues mais qui tient bon, très sympathique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *