Julia Chapman, The Dales Detective series, T2, Date with Malice

J’ai craqué sur la série de Julia Chapman alors qu’elle était sortie depuis peu en Angleterre. Je me souviens d’avoir acheté les deux premiers tomes dans une librairie londonienne juste avant de rentrer en France. Depuis j’ai pris beaucoup de retard dans la lecture de cette série, dont deux tomes attendent encore dans ma bibliothèque. Il y a deux ans, j’ai eu la chance de retourner pour la deuxième fois dans le Yorkshire et de faire une randonnée dans les Dales. J’avais avec moi le premier tome de la série, savouré alternativement dans mon cottage ou son beau jardin, un Yorkshire tea à la main (peu infusé et coupé avec du lait… comme Samson, l’un des personnages principaux, je suis a priori une « real Southerner »). Depuis cette série est un peu particulière pour moi, car je l’associe fortement à de très bons moments. Voilà pour la séquence nostalgie !

J’ai lu Date with Malice, le 2e tome, il y a plus d’un an. Encore un roman savouré en vacances, mais cette fois-ci à Mallorca autour du nouvel an ! Autant vous dire que cette chronique représente un petit challenge, mais je tenais à la faire avant d’ouvrir le 3e tome de la série.

De retour dans sa ville natale, Samson a donc monté une agence de détective et commence à s’intégrer au village malgré des débuts compliqués. Il se rapproche de Delilah, petite soeur de son meilleur ami décédé, également la propriétaire du local qu’il loue pour son agence. Pour lui, la situation n’est cependant que temporaire et il espère pouvoir repartir rapidement, sans le dire à ceux qui commencent à lui pardonner sa longue absence.

Le tome s’ouvre avec la venue de Mrs Sheperd dans l’agence du détective. Elle est convaincue que quelqu’un veut l’assassiner et veut engager Samson, qui ne croit pas une seconde à ce que lui dit la vieille femme qu’il croit sénile. Mais bientôt, plusieurs décès suspects dans la résidence pour personnes âgées de Fellside Court sèment le doute dans son esprit. Certes, ces personnes étaient toutes âgées, mais plusieurs détails l’interpellent. Et ce d’autant plus que son père vit aussi à Fellside Court. Secondé de Delilah, qui n’entend pas être laissée de côté, Samson va donc mener l’enquête. Y a-t-il eu meurtre ? Et si oui, qui pourrait être responsable ? Ana Stoyanova, la gérante venue d’un pays étranger, impeccable mais froide et peu populaire auprès des résidents ? Un des résidents ? Rick Procter, le promoteur sans scrupule qui a racheté pour une bouchée de pain la ferme où Samson avait grandi, logeant en contrepartie son père dans un petit appartement ?

Une enquête menée avec la complicité de plusieurs résidents. On suit avec angoisse les déambulations d’une personne inconnue de nuit. On se cache avec Samson et Delilah alors qu’ils montent la garde. On tremble pour les résidents une fois rentrés chez eux et laissés à eux-mêmes.

Une deuxième enquête bien ficelée, pleine de rebondissements mais aussi d’humour. Les résidents de Fellside Court forment un groupe attachant et atypique. Julia Chapman réussit à tirer parti d’un thème peu habituel et faire de cette maison de retraite un lieu où l’action peut aussi être palpitante. La relation ambivalente entre Delilah et Samson ajoute du piquant à l’intrigue et, heureusement, n’est pas du tout fleur bleue. Bref, pour conclure, il est grand temps de retrouver la suite de cette série!

Lu dans le cadre du rendez-vous Cosy mystery avec Le Mois anglais et le challenge British mysteries, ainsi que le challenge In English please d’Alice.

392 p

Julia Chapman, The Dales Detective series, T2, Date with Malice, 2017

12 thoughts on “Julia Chapman, The Dales Detective series, T2, Date with Malice

    1. J’adore M.C. Beaton mais ce n’est pas le même genre :o) La série de Julia Chapman est plus dense et clairement l’intrigue est mieux ficelée. J’aime les Agatha Raisin pour l’ambiance surtout. Je vois que je vais me régaler avec les trois suivants !

    1. Oui, deux lectures très marquées par le moment de lecture… j’adore ces livres qui nous évoquent des périodes heureuses !

        1. Pas faux ! D’autant plus que j’aurais dû lire un polar qui se passe dans le Devon lors d’un voyage dans le Devon en avril…

    1. C’est très différent. Cette série est plus dynamique et moderne je dirais, avec des enquêtes plus poussées, mais je suis particulièrement attachée aux personnages d’Agatha Raisin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *