Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2012

John Burnside, Scintillation

burnside_scintillation.jpgVoilà un roman dont je vais avoir bien du mal à parler. Il y a plusieurs mois j'avais accepté avec joie de participer au Prix Kiltissime visant à récompenser un roman écossais, prix des lecteurs/blogueurs organisé par ma copine Cryssilda. Après avoir lu Nuage de Cendre sur lequel je dois encore rédiger un billet (ce qui ne sera pas chose facile après plusieurs mois) j'ai tardé à poursuivre mes lectures, mais me rattrape enfin ! Commençons donc avec Scintillation de John Burnside. Et quel drôle de texte !

Le début est assez déstabilisant car il s'agit du passage dans l'au-delà de l'un des personnages, passage qui je dois l'avouer m'a franchement épouvantée car rien de tel qu'une introduction très mystique pour me faire grincer des dents ! Heureusement pour moi j'ai trouvé beaucoup de qualités à ce roman par la suite.

Le récit se déroule dans l'Intraville, lieu imaginaire aux allures de banlieue populaire en crise après la désaffection d'une usine chimique. La ville est marquée par la disparition de jeunes garçons dont personne ne sait ce qu'il est advenu ; personne, à l'exception du représentant des forces de l'ordre local qui a trouvé le premier corps, les bras disposés en croix dans un simulacre de rite religieux. Dans cette ville marquée par les maladies et la folie, les gens choisissent de croire à la version officielle et renoncent à rechercher les garçons disparus. Tous sauf le jeune Leonard, qui est persuadé qu'il est arrivé quelque chose à son meilleur ami, le dernier sur la liste.

On pourrait penser au début qu'il s'agit d'une histoire policière mais rapidement on devine que l'étranger dont Leonard s'est rapproché n'est autre que le tueur et que la fin n'aura rien de réjouissant. L'intérêt du roman repose sur le cadre étonnant, sur ce site industriel en ruine d'où s'échappent des rejets toxiques, responsables de l'abrutissement et de la déchéance physique des habitants de la ville. Burnside crée de toutes pièces une ambiance pesante et sait tenir son lecteur en haleine, car j'ai lu d'une traite de nombreux chapitres. Et pourtant, je ne peux pas vraiment dire que ce roman m'ait plu et j'étais contente d'arriver au bout, sans doute parce que l'univers ne me plaisait pas spécialement et que je ne me suis attachée à aucun personnage. Une lecture intéressante mais douloureuse !

Au final, Scintillation est indéniablement un roman intelligemment construit mais je l'écarte pour ma part sans hésiter de ma sélection de favoris pour le Prix Kiltissime, parce que nous n'étions pas faits pour nous aimer... mais d'autres ont adoré ce roman et je vous invite à lire leur billet, à commencer par celui de Cryssilda qui l'a sélectionné pour le Prix Kiltissime.

Un grand merci à Jérôme et aux éditions Points pour cet envoi !

prix kiltissime, roman écossais, john burnside, scintillation



308 p

John Burnside, Scintillation, 2008

prix kiltissime.jpeg

Commentaires

oui effectivement, je passe mon tour aussi...boudiou tres stressant comme livre...

Écrit par : rachel | 04/12/2012

Bisous

Écrit par : mr lou | 04/12/2012

Un commentaire tout à fait intéressant et constructif Mr Lou !!!

Écrit par : Titine | 05/12/2012

Pour revenir au livre, je suis entièrement d'accord avec toi. L'écriture est poétique, l'univers construit par Burnside est cohérent et inquiétant mais tout le côté mystique m'a ennuyé.

Écrit par : Titine | 05/12/2012

Je vois que tu l'as quand même mieux compris que moi. Je suis aussi passée à côté de cette lecture.

Écrit par : Manu | 05/12/2012

@ Rachel : oui, ce n'est pas léger ni joyeux :o)

@ Mr Lou : oops aurais-je trop tardé à lâcher mon ordi ? ;o)

@ Titine : les interventions de Mr Lou sur ce blog sont rares mais remarquées (je précise que nous étions assis sur le canapé quand il a publié son commentaire).
J'ai prévu vendredi un billet sur le Peter May , que j'ai bien aimé. Je suis un peu embêtée par le fait que j'ai lu le Dominic Cooper longtemps avant, ça ne m'aide pas avec mon classement ! Et je viens de commencer le Welsh !

@ Manu : c'est vraiment une drôle de lecture ! Je ne sais pas si je retenterai tout de suite de relire Burnside.

Écrit par : Lou | 05/12/2012

Mr Lou est la pour detendre l'atmosphere...;)

Écrit par : rachel | 06/12/2012

je note à tout hasard, même si cela me paraisse fort sombre pour moi

Écrit par : niki | 06/12/2012

Dans ma PAL, sombre, mais d'après les quelques passages que j'ai pu grapiller pour l'instant je crois que je vais bien accrocher au style... On verra bien.... De toute façon pas une lecture pour maintenant, normalement en décembre je ne lis que des choses très sucrés :0)

Écrit par : L'or des chambres | 06/12/2012

@ Rachel : tout à fait, surtout sur ce type de billet :o)

@ Niki : oui, je m'interroge sur les autres titres de Burnside... en tout cas ce sera pour plus tard.

@ L'or des chambres : tu as bien raison, décembre est le mois des lectures doudou, j'envisage quelques lectures de ce genre après mon roman en cours :o) Et je pense encore une fois prendre un grand risque en lisant le roman de Noël d'Anne Perry...

Écrit par : Lou | 06/12/2012

bonne fin de semaine...;)

Écrit par : rachel | 06/12/2012

J'aime beaucoup ton commentaire plein de tact mais de franchise : "Au final, Scintillation est indéniablement un roman intelligemment construit mais je l'écarte pour ma part sans hésiter de ma sélection de favoris pour le Prix Kiltissime, parce que nous n'étions pas faits pour nous aimer." C'est ce que j'ai ressenti aussi. Contente de l'avoir lu, mais contente de passer à autre chose ;-)

Écrit par : melodie | 18/12/2012

Bonjour,
C'est un peu dommage de raconter tout : l'identité du tueur, le passage dans la lumière,...
Pour ma part, j'ai beaucoup aimé ce roman. Je suis d'ailleurs cet auteur depuis le début.

Écrit par : Sandrine | 29/12/2012

@ Melodie : oui, je crois que c'est un roman "tout" ou "rien". Il est clair que ce roman est plein de qualités mais il est facile de ne pas vraiment l'aimer. Personnellement en me forçant un peu je l'ai lu assez rapidement, en éprouvant de l'intérêt pour ce drôle de livre mais il y a eu des moments plus douloureux dans cette lecture. Quel est ton Kiltissime favori finalement ?:o)

@ Sandrine : Bonjour, merci pour ton message même si j'avoue ne pas vraiment partager ton avis quant au choix d'évoquer ou non l'identité de l'assassin (dont on se doute rapidement je crois) et le passage dans la lumière (qui sert aussi d'introduction au roman). J'aurais eu bien du mal à parler de ce roman en en disant moins, pour moi c'est pour beaucoup un roman d'ambiance, et ces éléments servent de toile de fond. Le récit est dense et complexe et je trouve que l'homme papillon et la lumière (bien qu'importants) ne sont que quelques éléments parmi d'autres vraiment intéressants. La psychologie des personnages et le parcours de Leonard sont ce qui m'a vraiment donné envie de poursuivre ma lecture. Et personnellement lorsque je lis des chroniques de romans ça ne me dérange pas du tout d'en savoir beaucoup sur le récit, car plus que la destination c'est le voyage que je recherche. Cela me permet de voir si les livres chroniqués sont vraiment susceptibles de me plaire ou pas de par la thématique, le type de personnages, l'intrigue... et les détails aident aussi à me convaincre. Me voilà démasquée !

Écrit par : Lou | 29/12/2012

Bonjour,
J'ai lu ce livre il y a quelques mois et j'ai eu aussi un peu de mal à en parler : ça a été compliqué de le faire sans révéler l'intrigue :)
Je partage votre avis : le point le plus intéressant du livre est définitivement son cadre, bien plus que son intrigue ^^
Voici l'article, si cela vous interesse : http://www.reader-digeste.fr/scintillation/

Écrit par : Reader Digeste | 14/07/2013

@ Reader Digeste : merci beaucoup pour ce lien qui me permet de découvrir votre blog.

Écrit par : Lou | 14/07/2013

Je l'ai créé il y a peu
Bonnes lectures :)

Écrit par : Reader Digeste | 15/07/2013

@ Reader Digeste : longue et belle route dans la blogosphère !:o)

Écrit par : Lou | 15/07/2013

Les commentaires sont fermés.