David Sundin, Le Livre qui ne voulait pas être lu

Cet album fait partie de nos gros coups de cœur de l’année, et c’est sans contexte le livre que je prends le plus de plaisir à lire à voix haute. Même s’il me donne du fil à retordre et se montre toujours de très mauvaise volonté, je ne lâche rien et parviens toujours au bout de ma lecture. Épuisée, mais pas mécontente d’avoir montré à cet album impertinent à qui il avait affaire !

Mais de quoi s’agit-il à la fin ? Depuis quand un livre refuserait-il d’être lu ? Et quand bien même il déciderait qu’il n’a pas envie de se montrer coopératif, que pourrait-il faire pour lutter contre ses lecteurs ? C’est là que David Sundin a déployé des trésors d’imagination pour nous mettre des bâtons dans les roues, et force est de constater qu’on est obligés de le remercier pour ça. Ce qui est tout de même un comble, avouez-le.

L’album commence par des mises en garde puis, comme je suis têtue et n’écoute rien (et que les petites lectrices tiennent absolument à poursuivre la lecture, même si celle-ci est déconseillée dès la première page), me voilà partie pour une lutte acharnée contre ce livre récalcitrant. Un livre qui prend feu, qui se transforme en volant, dont les lettres disparaissent, où des sons bizarres viennent perturber les phrases, qui grossissent brutalement ou à l’inverse, rapetissent sans prévenir. Vous l’aurez compris, la lecture n’est pas de tout repos et il faut s’accrocher pour que le livre ne se fasse pas la malle. Mais en prenant son mal en patience, on passe un EXCELLENT moment !

Allez, c’est parti, je vous partage quelques extraits :

Lorsque j’ai découvert ce livre, je me suis dit que je serais peut-être plus sensible à son esthétisme vintage très épuré et me demandais ce qu’en penseraient mes filles. La première fois que je l’ai lu à ma petite, ma grande de huit ans qui lisait de son côté a commencé à me poser des questions en me voyant me battre avec l’album, avant de nous rejoindre pour suivre elle aussi ce moment de lutte intense. Depuis, nous prenons à chaque fois un immense plaisir à le relire, que ce soit mes filles qui se bidonnent en me voyant, ou moi qui m’amuse comme une petite folle en jouant le jeu à fond.

Si vous deviez ajouter un seul livre à votre liste au père noël, de tous les albums que nous adorons, je vous recommanderais celui-ci pour son originalité, cette expérience détonante et le plaisir à la lecture qui en découle. Une pépite qui se mérite, vous l’aurez compris !

40 p

David Sundin, Le Livre qui ne voulait pas être lu, 2022 pour la traduction française

2 thoughts on “David Sundin, Le Livre qui ne voulait pas être lu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *