Nancy Peña, Le Chat du Kimono T3, It is not a piece of cake

Suite à un pari lancé par deux lords de la société victorienne, trois jeunes gens se retrouvent dans un château écossais pour s’affronter autour d’une énigme. Moïra, la grand-mère du duc actuel, était célèbre pour ses  black shortbreads. Elle a néanmoins emporté le secret de sa recette dans sa tombe. Un domestique et counseller, Neville, avait été près de percer ce secret avant de disparaître tragiquement. Aujourd’hui, ses deux fils s’affrontent pour résoudre ce mystère gourmand : Victor Neville, le plus jeune fils, face à deux rivaux ; Alice Barnes (qu’il a rencontrée lors de précédents duels), celle-ci ayant fait appel à Percy Neville, le frère aîné.

Intriguée par la couverture et le cadre victorien, j’ai été surprise par cet album assez décalé. Humour, enquête un brin absurde, recours volontaire à quelques clichés (le majordome louche, le lord écossais caricatural, la jeune femme de bonne société piquante, les histoires cachées des domestiques et de leurs maîtres)… Cet album dense fait preuve de beaucoup d’imagination et nous entraîne sur des chemins que nous n’attendions pas forcément pour une enquête victorienne. Les planches en noir et blanc laissent place au rouge lorsque Victor Neville rêve (hallucine?) et découvre ainsi certaines vérités grâce à ses dons de médium. De son côté, Alice Barnes se passionne pour une histoire japonaise de femme océan à la terrible vengeance, tout en suivant les indications des chats de son kimono, qui se déplacent, voire, peuvent s’échapper du tissu.

Au final, l’enquête sur les shortbreads amène Victor à s’interroger sur la mort brutale de son père et à résoudre un mystère autrement plus important pour lui.

Je n’ai pas éprouvé beaucoup de sympathie ni d’intérêt pour les personnages et n’ai pas été particulièrement emportée par les illustrations – et pourtant l’identité graphique est très clairement définie et soignée. J’aurais aussi apprécié davantage de références à l’univers écossais (difficile de faire plus prometteur qu’un château isolé sur la lande écossaise, or c’est peu exploité). Les planches sont denses: graphiquement, ce n’est pas mon style favori, en revanche cela permet à l’histoire de se développer et de gagner en profondeur. Au global, cet univers mêlant des influences variées a piqué ma curiosité et j’ai prévu de lire un des tomes précédents. Ce n’est pas un coup de coeur, mais une lecture globalement appréciée.

 

 

110 p

Nancy Peña, Le Chat du Kimono T3, It is not a piece of cake, 2011

5 thoughts on “Nancy Peña, Le Chat du Kimono T3, It is not a piece of cake

  1. Au vrai, je ne me rappelle pas du tout l’histoire de cette série de Nancy Peña, si ce n’est que j’avais beaucoup aimé… Je l’ai lue au début où je découvrais enfin l’univers de la BD qui me laissait jusqu’ici très froide et ce fut un de mes premiers coups de coeur. Je le relirai bien avec un regard plus aguerri aujourd’hui, tiens.

Répondre à Adely - Lecture enfant parent Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *