Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2013

Pierre Louÿs, Les Soeurs à l'Envers

louys_soeurs a lenvers.gifPoussée par la curiosité, j'ai récemment lu Les Soeurs à l'envers et autres textes inédits de Pierre Louÿs. C'est le troisième livre sulfureux d'auteurs dits classiques à être chroniqué par ici, à la suite de Josefine Mutzenbacher, Histoire d'une fille de Vienne et Oscar Wilde, Teleny.

Né en 1870 (je m'appuie sur la préface de mon édition, par Alexandre Dupouy) dans une famille de magistrats, Louÿs perd sa mère très jeune et voit son éducation confiée à son demi-frère Georges, dont il restera proche toute sa vie. Des doutes subsistent quant à la vraie nature de leur relation : Georges aurait pu être le père de Louÿs, étant d'un âge proche de la mère de celui-ci tandis que le père officiel était beaucoup plus âgé. Louÿs lui dédicace ainsi les Aventures du Roi Pausole en écrivant « Pour Georges. Son fils aîné ». Il connaît le succès à vingt-six ans avec Aphrodite, puis La Femme et le Pantin et Les Aventures du roi Pausole. Puis il s'isole, devient un bibliophile accompli mais y perd tout son argent et meurt à cinquante-cinq ans pauvre, « épuisé par la drogue et la maladie ». C'est le premier à attribuer la paternité de certaines oeuvres de Molière à Corneille. Les succès de l'époque ont été oubliés, mais depuis, ce sont les innombrables textes érotiques voire pornographiques de Louÿs qui ont été découverts (vendus par son épouse et son secrétaire) et que l'on connaît aujourd'hui, du moins de réputation. Sont également découverts ses catalogues (tel celui où il dresse des observations « ethnologiques sur les Parisiennes des classes inférieures » et les classe en diverses catégories selon leurs préférences sexuelles, ou la liste chronologique et détaillée de ses propres exploits).

Les textes contenus dans Les Soeurs à l'envers s'inscrivent dans cette deuxième catégorie de l'oeuvre de Louÿs. Très crus, très explicites et dérangeants (protagonistes particulièrement jeunes, inceste, scatophilie... !), ils se succèdent sous des formes différentes (courtes pièces, catalogues) et sont entrecoupés de photographies érotiques de l'époque. Dans certains cas, l'écriture est soignée, le texte littéraire (« Les Soeurs à l'envers », « Elle savait des raffinements »), dans d'autres, Louÿs emploie un langage populaire et vulgaire, la seule finalité du texte tient au caractère pornographique. Ce qui est certain, c'est qu'en la matière, il est difficile de dépasser en audace et en provocation les auteurs dits « classiques » (Bret Easton Ellis perd tout à coup de son caractère osé et trash) !

Si je n'ai pas adhéré au fond j'ai trouvé que les éditions de la Musardine avaient fait un réel travail pour valoriser ces différents textes, entre la préface et la postface, les notes détaillées sur les diverses publications érotiques de Louÿs, les insertions de photos des manuscrits d'origine et les photographies du XIXe/début XXe.

Merci aux Editions de la Musardine pour cet envoi.

A noter ici un article de Miss Pandora sur Liane de Pougy, que fréquentait Pierre Louÿs.

221 p

Pierre Louÿs, Les Soeurs à l'envers et autres textes inédits.

Pierre_Louys.jpg

Commentaires

bin euh deja que j'ai eu du mal a lire le porno de Messadie (meme pas fini)....je n'irais pas plus loin dans ce style de litterature....(bien de Sade reste une curiosite non assouvie)....alors euh non pas pour moi lala...

Écrit par : rachel | 18/05/2013

Un grand merci à vous pour évoquer Pierre Louÿs, que l'on ne peut résumer à ses écrits érotiques ou à "La Femme et le Pantin".
Louÿs était un styliste hors-pair. Si l'on est peu versé dans l'érotisme, il faut lire "Les chansons de Bilitis", chef-d'oeuvre de la poésie amoureuse du XXème siècle.

Écrit par : UntexteUnjour | 19/05/2013

@ Rachel : je ne connaissais pas Messadie je dois avouer mais bon, je ne suis pas une grande connaisseuse du genre ! A part quelques classiques qui ont suscité ma curiosité ce n'est pas ma tasse de thé, par exemple les "50 nuances de Grey" ne me font pas rêver ! J'avais lu Sade au lycée ("La Philosophie dans le Boudoir"), là encore c'est corsé mais pas inintéressant (il y a de longs passages dans lesquels Sade fait l'apologie d'une certaine morale, disons que c'est assez amusant) et j'ai vraiment l'impression que les auteurs des siècles passés se permettaient de dire beaucoup plus de choses qu'on ne pourrait s'y attendre !

@ UntexteUnjour : J'ai téléchargé sur ma liseuse plusieurs de ses écrits non érotiques ainsi que "Les chansons de Bilitis" car j'ai beaucoup apprécié le style de Louÿs dans les deux textes de ce recueil plus aboutis et littéraires.

Écrit par : Lou | 19/05/2013

oh justement ce n'est pas son genre...Gerars messadie a ecrit "l'homme qui devint dieu" et sur moise Judas et autres...alors je peux te dire que je ne m'attendais pas a ca....un choc quand meme....;)
oui sade et la morale....cela peut devenir assez comique...;)

Écrit par : rachel | 20/05/2013

@ Rachel : ça doit être comme Masoch mais je n'ai jamais lu !
Effectivement Messadie semble avoir plusieurs cordes à son arc !

Écrit par : Lou | 20/05/2013

oh "son homme qui devient dieu" est vraiment passionnant, c la vie de Jesus vu par un historien....donc beaucoup plus terre a terre....;)...bon c GerarD Messadie....;)...

Écrit par : rachel | 21/05/2013

@ Rachel : je ne sais pas si je me laisserais tenter, je ne suis jamais trop intéressée à ce pauvre Jésus, même si j'avoue qu'une approche strictement historique pourrait me plaire !

Écrit par : Lou | 25/05/2013

bin c une approche de l'epoque, la mise en place des clans qui a entraine la chute d'un homme...;)....donc ce n'est pas que l'histoire de ce "pauvre Jesus", tout reste une affaire politique quand cela touche l'humain...;)....

Écrit par : rachel | 25/05/2013

@ Rachel : je dis ce pauvre Jésus car quand même personne ne lui envierait sa fin, qu'on croie en sa qualité de prophète ou pas... en tout cas ce que tu dis justement m'intéresse bien.

Écrit par : Lou | 27/05/2013

oui tu apprends que sa mort n'est qu'une affaire politique....pourtant Messadie est croyant...mais il reste assez terre a terre....mais cela reste des theories....car l'existence de Jesus n'a jamais ete prouvee....;)

Écrit par : rachel | 27/05/2013

@ Rachel : oui j'avais bien en tête quelque chose comme ça pour sa mort... attention tu vas partir sur un débat dangereux :o) (enfin pas avec moi, pas de risque, même si j'imagine plutôt qu'il a existé et qu'il s'agit d'un pauvre bougre qui n'a pas eu de chance après des débuts plus prometteurs)

Écrit par : Lou | 30/05/2013

et le pire...on se met a parler de Jesus sous la critique d'un livre erotique sulfureux....;)

Écrit par : rachel | 30/05/2013

oh oui c triste de ne pas pouvoir debattre a tete reposee...et sans enerver sur ce sujet, notamment....;) mais la theorie que je prefere est son mariage avec maria-magdalena....

Écrit par : rachel | 30/05/2013

Les commentaires sont fermés.