Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2011

Une curiosité autrichienne

salte _josefine mutzenbacher.jpegJe comptais écrire un nouveau billet sur Stevenson, mais c'est finalement Josefine Mutzenbacher qui a attiré mon attention (le fait qu'il n'y ait pas grand-chose à dire sur cette chère demoiselle y est sans doute pour quelque chose car la chaleur ambiante n'est pas très incitative à la production massive de chroniques).

salten felix.jpeg

 Il m'arrive parfois de faire de curieux choix en librairie : c'est ce qui s'est produit pour l'Histoire d'une fille de Vienne racontée par elle-même de Josefine Mutzenbacher, qui a attiré mon attention en raison du lieu et de l'époque (Vienne en effet, au XIXe), de la photographie en couverture, et d'un détail pour le moins amusant. Il s'agirait en effet d'un roman érotique vendu sous le manteau et très probablement écrit par Felix Salten, qui n'est autre que le père spirituel de Bambi.

salten_insatiable josefine.jpgCe roman ne possède pas les qualités littéraires d'un Teleny.  J'ai lu qu'il avait été rédigé en dialecte viennois, ce ce que je ne saurais confirmer ou pas. Ce qui ressort quoi qu'il en soit de la traduction française est un nombre incalculable de petits noms d'oiseau donnés aux parties intimes des humbles pêcheurs que croise la très jeune Josefine (qui multiplie les partenaires dès sa plus tendre enfance, commençant une carrière bien remplie avec son frère pour compagnon d'armes). Les scènes pornographiques s'enchaînent, encadrées par une histoire très simple : Josefine séduit ses voisins, le curé, l'instituteur, sa famille, le locataire et bien d'autres. Elle perd sa mère assez jeune puis, jeune adolescente, commence à se prostituer avec l'accord de son père, heureux de ne plus avoir à travailler pour vivre. Une situation a priori sordique qui convient tout à fait à la jeune Josefine, ravie de faire des folies de son corps et tout à fait émerveillée de pouvoir en retirer un quelconque bénéfice par-dessus le marché !

salten_bambi.jpeg

C'est un livre au final assez drôle (en particulier lorsque le prêtre s'amuse à la confesser muni du marteau de la grâce), cependant âmes sensibles s'abstenir compte tenu  de l'âge et de la moralité de l'héroïne (qui juge tout de même bon de se confesser à moment donné, et répètera d'autant plus volontiers ses confessions que le prête est lui-même très accommodant). Une curiosité !

Remarquez par ailleurs plus haut la magnifique jaquette de l'une des adaptations télévisées...

L'article de Wikipedia, avis : Le Masculin Moderne, Oeil Electrique, Critiques Libres,

3coeurs.jpg

 

 

286 p

Josefine Mutzenbcher, Histoire d'une fille de Vienne racontée par elle-même, 1906

Commentaires

Je veux des noms d'oiseaux !!!

Pis... Y a-t-il une scène de pipi ? Tout bon roman pornographique de ces époques semblent en avoir une...

Écrit par : melodie | 22/08/2011

Quelle Jaquette cauchemardesques ! On dirait le même mauvais goût que pour les angéliques que je n'ai pas vu par ailleurs ! Désolée, mais pour une fois, je ne suis pas curieuse pas du tout de connaître ce livre !

Écrit par : maggie | 22/08/2011

Si j'ai le choix, je préfère regarder Bambi. ;)

Écrit par : Hilde | 22/08/2011

J'ai lu ce roman, acheté lors de l'une des rééditions... Il est pas mal, mais le problème de ce genre de littérature, c'est la répétition... qui devient assez vite ennuyeuse.... Il sommeille au fond de ma bibliothèque, et je ne pense pas le lire une deuxième fois ;-) Mais, comme tu le dis très bien : une curiosité !

Écrit par : Margotte | 23/08/2011

@ Melodie : eh bien navrée de te décevoir mais je ne me souviens d'aucune scène de ce genre ;o)

@ Maggie : j'adore cette jaquette pour son côté kitschissime à mourir de rire, mais ça ne me donne certainement pas envie de voir l'adaptation, le livre suffit largement !

@ Hilde : ah bon ?:o)

@ Margotte : ah oui le caractère "légèrement" répétitif de ce livre... je vois tout à fait de quoi tu parles ! Je ne pense pas le relire non plus, à vrai dire je l'ai plutôt lu par curiosité !

Écrit par : Lou | 23/08/2011

J'ai toujours trouvé que les Disney étaient tordus quand on les regardait bien. ;))

Écrit par : Lilly | 24/08/2011

Ah oui hein... pas certaine, mais alors là pas certaine du tout!

Écrit par : Karine:) | 24/08/2011

@ Lilly : je pense que "Bambi" a un potentiel érotique incompris ;o)

@ Karine:) : c'est une lecture pour le moins atypique, mais dispensable...

Écrit par : Lou | 24/08/2011

Tu as vraiment l'art et la manière de titiller notre curiosité de lecteur !! :-) J'adore tes chroniques mordantes et décalées ! Quant à la jaquette, elle me fait penser à celle des "Gens de Mogador" dans les années 70... ;-) A bientôt !

Écrit par : FondantOchocolat | 26/08/2011

@ FondantOChocolat : ravie de t'avoir diverti... et merci pour le gentil mot :o)

Écrit par : Lou | 26/08/2011

Les commentaires sont fermés.