Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/01/2012

Mystère victorien à Cloisterham

 dickens mystere drood.gifSi Le Mystère d'Edwin Drood ne compte pas parmi les romans de Dickens qui me tentaient le plus, j'ai souvent hésité à le lire afin de pouvoir enfin profiter des “drooderies”, variations diverses et variées sur le thème d'Edwin Drood, à commencer par le premier roman de Jean-Pierre Ohl (dont j'ai savouré avec un bonheur immense Les Maîtres de Glenmarkie à sa sortie), mais aussi L'Affaire D, repéré il y a quelques années et, plus récemment, Drood de Dan Simmons. J'espérais lire une ou plusieurs de ces suites au roman inachevé de Dickens pendant le mois anglais mais j'ai sans doute péché par excès d'optimisme à ce sujet. En revanche, j'ai enfin lu le fameux Mystère d'Edwin Drood qui a tant fait couler d'encre !

L'histoire débute à Cloisterham, petite ville tranquille en Angleterre : Edwin Drood, neveu bien-aimé de Jasper, vient rendre visite à son oncle et à la jolie Rosa Budd, orpheline. Tous deux sont fiancés depuis la naissance en raison des liens d'amitié qui unissaient leurs parents ; leur mariage s'approche et les deux jeunes promis ne cessent de se chamailler... cette union qui leur a toujours été présentée comme une évidence laisse peu de place aux sentiments et c'est le coeur plein de doutes que Rosa et Edwin semblent se résigner. A la même époque, le chanoine Crisparkle accueille chez lui le jeune Neville Landless (dont la soeur deviendra l'amie intime de Rosa au pensionnat). Ce jeune homme venu d'Inde, cet orphelin au tempérament violent s'éprend de Rosa et conçoit immédiatement des sentiments peu charitables envers Edwin, indigne de Rosa selon lui. Et il faut bien avouer qu'Edwin n'est guère attachant. Ce jeune citadin sûr de lui est assez agaçant et c'est avec un certain soulagement que j'ai appris sa disparition. Dès lors, la question est posée : Edwin Drood s'est-il absenté sans prévenir quiconque ? A-t-il été tué ? Et si oui, doit-on accuser le jeune Neville, comme semble le penser Jasper, oncle effondré ? Ou faut-il écouter l'instinct de Rosa qui, la première, commence à soupçonner Jasper, qui est amoureux d'elle et lui a toujours inspiré du dégoût ?

dickens_mystere drood2.jpgDickens étant décédé au milieu des livraisons prévues, nul ne saura jamais le fin mot de l'histoire ; pourtant les thèses ne manquent pas. Dans sa très intéressante biographie de Dickens, Jean-Pierre Ohl met notamment en avant une hypothèse intéressante : le coupable serait Jasper mais il serait atteint d'un dédoublement de la personnalité, d'où son comportement étrange, ses tirades inquiétantes et son addiction à l'opium. J'aime cette thèse faisant de Jasper un personnage plus inquiétant mais aussi plus humain, et ce plusieurs années avant la publication Dr Jekyll & Mr Hyde. Les arguments avancés par Ohl pour soutenir cette thèse me semblent intéressants ; il évoque notamment le fait que Dickens se soit vanté d'avoir trouvé une idée nouvelle (on écarterait alors par exemple le retour du héros, vivant finalement), son intérêt grandissant pour les personnages ambigus et doubles. J'ai repensé à divers passages qui m'avaient troublée à la lecture et avec cette thèse, les différents éléments du puzzle semblent se rassembler de manière plutôt satisfaisante. Ce serait en effet une issue originale, inédite à l'époque, alors que Dickens avait déjà largement usé des différents ressors du roman à sensation.

Je ne peux pas vraiment dire que cette lecture m'ait totalement enchantée en soi mais les questions qu'elle soulève et les pistes de lecture qu'elle m'apporte lui donnent un nouvel intérêt. Certains passages sont par ailleurs savoureux, de même que des personnages plus ou moins secondaires tels Durdles, tailleur de pierre qui passe des heures entières dans la crypte de la cathédrale, Mr Sapsea, imbécile se délectant de sa son génie ou encore Mr Grewgious, homme de loi au bon fond mais peu doué pour les relations humaines. On sent que Dickens s'est amusé à les créer et c'est pour le lecteur un vrai délice que de découvrir leurs petits travers décrits par la main du grand écrivain.

charles dickens,le mystère d'edwin drood,roman victorien,roman anglais,roman xixe,angleterre xixe,angleterre victorienne,londres,londres xixe,londres victorienne,roman policier,policier historique,edwin drood,mois anglais,challenge anglaisA propos de Drood : Le contrat, signé avec Chapman et Hall au cours de l'été, contient une clause particulière pour le cas où Drood resterait inachevé et limite la taille de l'oeuvre à douze livraisons mensuelles au lieu des vingt habituelles : c'est-à-dire si Dickens sent l'urgence de la situation... (p 260 – biographie de Charles Dickens par Jean-Pierre Ohl).

Lecture commune autour de Dickens, partagée avec : CryssildaTitineKarineEliza, Perséphone.

Lu dans le cadre du mois anglais organisé ici sur ce blog et avec les très British Cryssilda et Titine (pour notre lecture commune autour d ). Lu également pour le challenge God Save the Livre !

3coeurs.jpg

 

 

Charles Dickens, Le Mystère d'Edwin Drood, 1870

charles dickens, le mystère d'edwin drood, roman victorien, roman anglais, roman xixe, angleterre xixe, angleterre victorienne, londres, londres xixe, londres victorienne, roman policier, policier historique, edwin drood, mois anglais, challenge anglaischarles dickens, le mystère d'edwin drood, roman victorien, roman anglais, roman xixe, angleterre xixe, angleterre victorienne, londres, londres xixe, londres victorienne, roman policier, policier historique, edwin drood, mois anglais, challenge anglais

Commentaires

On peut être fières d'en être venues à bout, n'est-ce pas ?
Moi ce n'est pas tant l'intrigue que j'ai aimée (comme tu avais pu le comprendre en cours de lecture) mais les personnages et les dialogues complètement fous :)

Écrit par : Cryssilda | 02/01/2012

@ Cryssilda : j'ai bien aimé en général mais comme toi j'ai eu mes hauts et mes bas, et comme je n'aimais ni Edwin, ni l'insupportable petite Rosa (que je déteste les héroïnes victoriennes parfois !), ça n'aidait pas...
L'intrigue en tant que telle ne m'a pas enthousiasmée mais j'ai beaucoup aimé lire les hypothèses dans la biographie de Jean-Pierre Ohl, j'aime le fait de pouvoir imaginer ce qu'aurait voulu faire Dickens... mais sur le texte en lui-même, tout comme toi ce sont certains personnages (surtout ceux que je citais) et quelques scènes (par exemple les lancers de pierre) qui m'ont plu pour leur côté loufoque :o)

Écrit par : Lou | 02/01/2012

ooh cela semble interessant..mais sans fin...je me demande s'il ne faut mieux pas lire les theories avant de le lire?

Écrit par : rachel | 02/01/2012

Je prévoie de lire ce texte car j'ai craqué sur le "Drood" de Dan Simmons ... En revanche, je suis aussi très très tentée par cette biographie de Dickens que tu as évoqué plusieurs fois sur ce blog ... Est-ce que tu la conseillerais ?

Écrit par : Mrs Figg | 03/01/2012

J'ai beaucoup ce livre inachevé pour son intrigue, ses personnages et finalement le mystère qu'il dégage. Je trouve que Dickens est au summum de son art. La scène du 24 décembre avec la journée des trois hommes qui finalement se rejoignent en fin de journée, puis ellipse sur la disparition d'Edwin, c'est du grand art !

Écrit par : Titine | 03/01/2012

POur Dickens 2012, je lirai Great expectations que j'ai dans ma pal. Mais celui-ci me tente bien, ne serait-ce que pour pouvoir lire ensuite le roman de Simmons! Bonne année miss!!

Écrit par : choupynette | 03/01/2012

Bonne année Lou !! Pleine de belles découvertes !
Dickens, ce ne sera pas sans moi non plus ! Je suis actuellement plongée dans Bleak House, c'est un régal. J'avais déjà vu l'avis de Cryssilda pour le mystère d'ED, livre inachevé donc. Mais on dirait que tu as pris beaucoup de plaisir à faire la connaissance de personnages si bien campés !

Écrit par : Perrine | 04/01/2012

@ Rachel : non je le conseillerais pas car elles reviennent en général rapidement sur toute l'histoire, je pense que ce serait un peu frustrant.

@ Mrs Figg : ouiiiiiiiii ! (et si tu ne l'as pas lu, "Les Maîtres de Glenmarkie" du même auteur, qu'est-ce que j'ai aimé ce livre, d'ailleurs ça me donne envie de le relire tout ça). Je vais bientôt faire un billet dessus, ça pourra peut-être t'aider à te décider !

@ Titine : je suis peut-être un peu plus frustrée que toi à la lecture de ce roman... je garde un souvenir vague mais éblouissant de "David Copperfield" et je n'ai pas tout aimé dans "Edwin Drood", même si j'ai apprécié beaucoup d'aspects. Le Noël que tu évoques est en effet très bien amené !

@ Choupynette : je ne sais pas quel(s) roman(s) je lirai cette année mais j'en ai plusieurs en attente qui me tentent tous ! Très bonne année à toi :o)

@ Perrine : bonne année à toi aussi :o) J'ai bien envie de lire "Bleak House", je crois que je verrai l'adaptation avant pour me motiver... J'ai pris beaucoup de plaisir à lire "Edwin Drood", malgré quelques bémols. En tout cas j'ai très envie de continuer à découvrir Dickens.

Écrit par : Lou | 05/01/2012

okidou...mais bon on est toujours fustre avec cette histoire sans fin...;o)

Écrit par : rachel | 06/01/2012

Je ne connaissais même pas cette œuvre de Dickens, je vais devoir remédier à cette lacune littéraire !

Écrit par : sybille | 07/01/2012

Je te souhaite une excellente année 2012 riche en belles lectures, rencontres et découvertes !

Écrit par : Catherine | 10/01/2012

@ Rachel : oui c'est certain...

@ Sybille : il est toujours agréable de découvrir l'existence d'un nouveau Dickens, qui signale de belles heures en perspective...

@ Catherine : je te souhaite également une très belle année 2012 :)

Écrit par : Lou | 11/01/2012

J'ai le livre de Simmons dans ma PAL depuis sa sortie en VO mais je veux d'abord lire ce roman inachevé de Dickens. Il me semble que c'est mieux pour apprécier les deux lectures :)

Écrit par : Joelle | 12/01/2012

Oups, et tant que j'y pense (même si j'ai encore d'autres billets à visiter chez toi), je te souhaite une excellente année, qu'elle te soit douce et heureuse :)

Écrit par : Joelle | 12/01/2012

@ Joëlle Je me suis dit la même chose, c'est pour ça que j'ai lu ce roman en premier. Il faudrait idéalement avoir lu "pierre de lune" de Wilkie aussi mais je crois que je le lirai malgré tout après... et je te souhaite aussi une excellente année, pleine de beaux projets livresques, mais pas seulement :)

Écrit par : Lou | 17/01/2012

J'ai moi aussi lu ce livre surtout pour pouvoir profiter des livres qui ont été écrits pour résoudre le mystère. Et j'ai appris seulement hier que Folio avait publié une bio de l'auteur (bien contente d'être sortie de mon igloo sans livres... enfin peut-être pas mais disons sans livres rien que pour moi).

Écrit par : Lilly | 05/02/2012

@ Lilly : je publierai un billet sur cette biographie mardi pour les 200 ans de Charlie, mais sais-tu que cette bio est de Jean-Pierre Ohl ?:o)

Écrit par : Lou | 05/02/2012

Oui, oui, j'ai vu ça, d'où mon intérêt (parce qu'en fait, j'aime bien Charlie, mais sans plus pour l'instant).

Écrit par : Lilly | 05/02/2012

@ Lilly : Charlie n'est pas encore mon auteur favori non plus mais j'ai très envie de mieux le connaître... l'adaptation de "bleak house" m'a notamment donné très envie de lire enfin le roman... j'avais adoré "David Copperfield", mais j'ai lu très peu de ses grands romans.

Écrit par : Lou | 08/02/2012

Les commentaires sont fermés.