Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/12/2011

La maîtresse de Manderley

du maurier_rebecca.jpgJ'adore ce mois anglais, car je n'arrête pas de piocher dans ma PAL grâce à lui (il faut savoir que ma PAL anglaise est tout simplement sans fin, et il est délicieux de pouvoir y retrouver à peu près tous les auteurs que j'ai envie de découvrir dans le cadre de ce petit challenge). Bien entendu, ma bibliothèque contient Rebecca de Daphné du Maurier (dans l'édition hideuse du Livre de Poche, c'est pour ça que j'ai remis leur ancienne couverture, même si elle correspondait à leur collection fleur bleue)... et curieusement, moi qui aime tant l'Angleterre et ses auteurs, je n'avais encore jamais lu un seul Daphné du Maurier, alors que Rebecca me tente depuis l'adolescence (hum, j'ai dû repérer ce roman en choisissant un Danielle Steel car il fut un temps où je lisais Danielle Steel - l'adolescence est parfois une période difficile). Donc j'adore ce mois anglais qui m'a permis de découvrir enfin ce grand classique de la littérature.

J'avais beaucoup d'idées fausses concernant Rebecca. J'ai toujours pensé qu'il s'agissait d'une histoire de fantômes, un roman dans lequel l'héroïne était poussée à bout par les souvenirs voire le fantôme même de Rebecca, ou peut-être quelque chose de romantique à la Brontë, avec une Rebecca encore vivante et cachée dans une partie de Manderley. J'imaginais une fin heureuse après moult frayeurs.

Rebecca est en réalité un roman davantage psychologique que mystérieux, même si peu à peu l'histoire sombre de Manderley est dévoilée. Mais de quoi parlons-nous en fait ? La jeune narratrice est employée comme dame de compagnie et fait avec sa riche patronne un séjour à Monte Carlo. C'est là qu'elle rencontre Mr de Winter, veuf séduisant propriétaire d'une somptueuse demeure anglaise, Manderley. Celui-ci la demande rapidement en mariage et les voilà partis pour l'Italie, puis Manderley. Malheureusement pour la jeune et heureuse mariée, l'ombre de l'ancienne femme de Mr de Winter, plane toujours. La lugubre Mrs Danvers semble n'éprouver que mépris pour la nouvelle Mrs de Winter qui se sent peu à l'aise en tant que nouvelle maîtresse de Manderley, et sans cesse des commentaires glanés ici et là lui font penser que Maxim ne l'a l'a épousée que pour avoir un peu de compagnie, alors que Rebecca était un être bien plus séduisant, intelligent et remarquable qu'elle, si insignifiante. Rapidement des tensions se créent entre elle et Mrs Danvers, tandis que Maxim de Winter redevient morose. Son mariage semble être déjà un échec. C'est alors qu'on retrouve le petit bateau avec lequel Rebecca de Winter avait fait naufrage...

Comme je l'ai dit, Rebecca est assez différent du roman plein de mystères auquel je m'attendais (soit un roman hanté par des fantômes, soit des personnages inquiétants faisant sombrer l'héroïne dans la folie). Quoi qu'il en soit, il s'agit d'un vrai page-turner qui m'a donné envie de découvrir l'adaptation mais aussi de lire d'autres Du Maurier (ce que je m'interdisais jusqu'ici car je voulais commencer par Rebecca). On peut parler d'un roman à suspense dans lequel les personnages sont soigneusement dépeints. L'intrigue repose essentiellement sur Rebecca, dont la narratrice sait bien peu au début mais qui finalement semble s'insinuer dans toutes ses relations et la tourmenter au quotidien, mais l'intérêt du récit repose aussi sur l'évolution de la narratrice, à travers ses relations avec son mari et les domestiques (elle-même passe de dame de compagnie à maîtresse de maison, dans une demeure plus habituée à voir des grandes dames que des oiseaux tombés du nid). Le personnage de Rebecca est lui-même plus complexe que ce à quoi je m'attendais : je pensais qu'il s'agissait de la femme idéale qui ainsi ne peut être oubliée ni remplacée, mais Rebecca est finalement bien différente de cela.

Lu dans le cadre du mois anglais organisé ici sur ce blog et avec les très British Cryssilda et Titine (pour notre lecture commune Daphné du Maurier). Lu également pour le challenge God Save the Livre !

4coeurs.jpg

 

 

378 p

Daphné du Maurier, Rebecca, 1938

logo mois anglais11.jpg

Challenge-god save the livre.jpg

Commentaires

Rebecca est un des rares romans anglais (avec Les Hauts de Hurlevant) que j'ai n'ai pas réussi à finir ! J'ai trouvé l'introduction à Monte Carlo longue et ennuyeuse, et l'héroïne trop bécasse pour moi !

Écrit par : JainaXF | 29/12/2011

Il y a longtemps que j'ai lu "Rebecca" mais je me souviens que j'avais beaucoup aimé ... Par contre, je n'ai rien lu d'autre d'elle non plus et pourtant, je me suis souvent arrêtée devant d'autres romans d'elle ...

Écrit par : Mrs Figg | 29/12/2011

J'ai adoré le livre et l'adaptation de mon Alfred Hitchcock vénéré. Tu verras l'adaptation est légèrement différente. Tu me diras ce que tu penses.

Écrit par : Titine | 29/12/2011

j'aime énormément daphne du maurier - l'adaptation d'hitchcock respecte assez bien le roman pour ma part - par contre la "suite" écrite par susan hill est à oublier

Écrit par : niki | 29/12/2011

J'avais beaucoup aimé cette lecture, mais comme toi, je m'attendais au début à un roman plus "mystérieux".

Écrit par : SvCath | 29/12/2011

Un roman que j'avais beaucoup aimé aussi. J'ai depuis acheté Ma cousine Rachel que je n'ai pas encore lu.

Écrit par : Manu | 29/12/2011

Dans ma PAL, il faut que je le lise ! J'aime beaucoup l'adaptation ciné d'Hitchcock... Bonnes fêtes et à bientôt !

Écrit par : soukee | 29/12/2011

J'ai dévoré il y a trrrrèèèèès longtemps 2 Daphné du Maurier dont je me souviens encore : celui-ci et "L'auberge de la Jamaïque" qui est aussi une petit bijou. Là ton billet me fait l'effet d'une piqûre de rappel : faut que je lise d'autres livres d'elle ! :-)

Je crois que je n'ai jamais vu les adaptations cinématographiques, mais ça ne me dit trop rien....

Écrit par : Maeve | 30/12/2011

J'avais adoré cette lecture surtout quand elle commence par "J'ai rêvé l'autre nuit que je retournais à Manderley"... J'aime beaucoup cet auteur qui me surprend à chaque livre : Rebecca est très différent des oiseaux ou de l'auberge de la jamaique !

Écrit par : maggie | 30/12/2011

J'ai également beaucoup aimé Rebecca, j'ai découvert cette auteur il y a quelques années et jusqu'à présent je n'ai pas été déçu. Je te conseille La chaîne d'amour qui est aussi très agréable à lire!

J'en profite également pour te souhaiter une excellente année 2012!

Écrit par : Tiphanie | 02/01/2012

Très bonne année Lou, bisous

Écrit par : L'or des chambres | 02/01/2012

@ JainaXF : j'ai adoré "les Hauts de Hurlevent", un de mes premiers classiques coups de coeur, je ne connaissais pas les Brontë à l'époque... et l'année suivante "Jane Eyre", repéré grâce au nom qui me rappelait cette première lecture et j'ai encore plus aimé :o) Pour "Rebecca" cela dit j'ai eu un peu peur au début, en dehors de Monte Carlo l'introduction au temps présent ne me donnait pas du tout envie de continuer, mais j'ai ensuite passé un très bon moment.

@ Mrs Figg : j'avais repéré plusieurs titres mais curieusement je ne me suis jamais trop arrêtée devant eux alors que ma PAL contient plusieurs romans de je ne sais combien d'auteurs anglais... mais maintenant Du Maurier représente à nouveau un danger pour ma PAL !

@ Titine : j'ai très envie de voir l'adaptation maintenant, justement ! Le roman m'a paru moins sombre que l'idée que je me fais d'Hitchcock alors tu m'intrigues :o)

@ Niki : ah mince figure-toi que je viens de lire un roman de Susan Hill, que je ne connaissais pas, voire peut-être juste vaguement de nom. Je l'ai lu juste après "Rebecca" et hasard des hasards, j'ai du coup découvert la suite de "Rebecca"... et comme j'ai beaucoup aimé le livre que je viens de lire j'étais tentée par cette suite.

@ Svcath : peut-être est-ce dû à l'adaptation et à l'idée qu'on se fait des films d'Hitchcock ?

@ Manu : il paraît que "Ma cousine Rachel" est excellent... je suis bien tentée maintenant !

@ Soukee : très bonnes fêtes à toi aussi... et il me reste à voir l'adaptation !

@ Maeve : Titine et Cryssilda m'ont donné envie de lire "L'auberge de la Jamaïque" elles aussi... que de titres à découvrir ! Quant à Hitchcock je suis pour ma part très curieuse :o)

@ Maggie : j'ai beaucoup aimé, en revanche j'ai du mal avec l'introduction. Comme toi je trouve les premières lignes très belles mais lorsqu'elle revient sur leur errance entre hôtels etc elle me coupe un peu le plaisir de la découverte. J'aurais aimé au moins pouvoir supposer que le couple ne tiendrait pas ou qu'ils triompheraient à Manderley.

@ Tiphanie : je ne connaissais pas ce titre justement ! Merci du conseil :o) Et très bonne année à toi aussi !

@ L'or des chambres : merci :o) tout le meilleur à toi aussi !

Écrit par : Lou | 02/01/2012

Quel merveilleux souvenir que ce roman. Et l'adaptation d'Hitchcock est très bonne. Si tu as aimé cet auteur tu auras sûrement plaisir à lire aussi "L'Auberge de la Jamaïque"

Écrit par : somaja | 04/01/2012

Je partage totalement ton opinion sur ce livre (oui, j'ai fini par le terminer!)... et comme toi je pensais que c'était une histoire de fantome, de revenante qui revenait hanter Manderley par jalousie ou autre !!!
Mais quel livre, j'ai adoré ! Surtout la deuxième partie quand tout se complique un peu plus.

Écrit par : Cryssilda | 04/01/2012

Je me souviens avoir frémi, enfant (ou ado) avec la série TV.

Écrit par : Valérie | 05/01/2012

J'ai fait l'erreur de m'arrêter au milieu du bouquin il y'a quelques temps. Merci, ton enthousiasme m'a donné envie d'achever la lecture de Rebecca.

Écrit par : Carole | 05/01/2012

Un de mes romans favoris ! J'adore l'histoire, son héroine et la révélation sur la fameuse "Rebecca".

Écrit par : Sara | 05/01/2012

@ Somaja : merci pour tes conseils... l'adaptation cinématographiques tout comme l'autre roman me tentent beaucoup !

@ Cryssilda : oui je suis tout à fait d'accord avec toi, y compris sur la 2e partie que j'ai dévorée... j'ai un peu moins aimé l'introduction mais sinon j'ai passé un super moment.

@ Valérie : une série télé ? mais je ne la connnais pas, ça m'intéresse :o)

@ Carole : ah j'en suis ravie, ça vaut le coup !

@ Sara : Ah la révélation était quelque chose d'assez surprenant !

Écrit par : Lou | 05/01/2012

Je l'ai lu pendant mon adolescence et j'avais adoré ! Je le vois comme un roman psychologique d'ambiance ... et le film est tout aussi bon :)

Écrit par : Joelle | 12/01/2012

J'ai adoré! Quelle ambiance!

Écrit par : Edelwe | 24/01/2012

@ Joëlle : je l'avais repéré adolescente, j'aurais dû le lire à cette époque, j'aurais encore plus apprécié !

@ Edelwe : j'ai hâte de découvrir l'ambiance du film...

Écrit par : Lou | 26/01/2012

C'est avec ce livre que j'ai découvert Du Maurier, mais j'ai un souvenir encore plus vivace de "Le Général du Roi", que tu dois absolument lire !

Écrit par : Lilly | 05/02/2012

@ Lilly : je te fais confiance les yeux fermés !

Écrit par : Lou | 05/02/2012

Bonjour...
J'ai lu Rebecca il y a bien longtemps, roman aussi prenant que l'est le film du Maître........

D'un coup, comme j'ai offert Rebecca à l'une de mes filles qui voulait ensuite lire d'autres roman de Daphné du Maurier, j'ai lu La maison sur le rivage et Ma cousine Rachel.
C'est une auteure dont on ne parle pas assez!
Je la (re) découvre, et je trouve dommage qu'il y ait si peu de romans, tout compte fait!!!
Ces deux romans m'ont tenue du début jusqu'à la fin, intensité du suspense psychologique, description de la découverte de sentiments et d'émotions amoureuses, très proches de passions frisant la folie...Mais qui est fou, qui manipule, qui se perd?
Et Daphné du Maurier écrit si bien, nous entraîne si magnifiquement dans ces paysages, ces campagnes anglaises qui sont un personnage en soi. Et puis, que voulez vous, j'ai une tendresse pour le passé antérieur si magnifiquement servi!!!!

Écrit par : Falbala | 16/03/2012

Les commentaires sont fermés.