Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2009

We're having a miracle

huston_prodige.jpgFlexions du poignet, petit échauffement et quelques gammes sur mon clavier, légère pression sur la pédale, telles sont les techniques que je suis bien décidée à employer pour enfin sortir Prodige de Nancy Huston du lot des chroniques qui refusent de pointer le bout de leur nez sur ce blog.

 

Le prodige c'est Maya, née prématurément et qui s'accroche à la vie contre toute attente, faisant la joie de ses parents et s'attachant pour toujours sa mère Lara, prête à tout donner à son enfant pour lui promettre une vie merveilleuse.

C'est aussi l'enfant prodige que devient la petite en grandissant. Formée dès le plus jeune âge par une mère pianiste, Maya excelle et surpasse son guide. La musique est son élément naturel, elle la comprend mieux que quiconque et s'exprime parfaitement au moyen de son piano. C'est un véritable don que semble lui avoir insufflé Lara lors des premiers mois, lorsqu'elle se trouvait entre la vie et la mort.

 

D'abord amis lecteurs, sachez que je veux lire Nancy Huston depuis au moins deux ans et que je suis vraiment heureuse d'avoir enfin découvert sa prose. Très honnêtement je m'attendais à un coup de coeur immédiat, à une révélation époustouflante, des tempêtes dans ma chambre et des coups de tonnerre follement romanesques annonçant le début de la fin et jetant votre chroniqueuse dévouée par terre dans un état de choc et de béatitude avancé. De grandes espérances qui ne facilitaient pas la tâche de Nancy Huston, dont j'ai cependant apprécié ce court roman.

 

Plus que la forme, que je trouve plaisante mais que j'espérais plus vibrante, j'ai vraiment apprécié le contenu. Alternant les voix par de courtes interventions précédées du nom du personnage dont on découvre les pensées, ce roman reprend beaucoup d'ingrédients auxquels je suis particulièrement sensible, à commencer par les relations entre membres d'une même famille (en particulier mère-fille) et la musique, qui occupe une place à part dans ce récit. Le piano est un lien entre Maya, sa mère et sa grand-mère ; il lui permet aussi de nouer de nouvelles relations, tout comme il a rapproché ses parents quelques années plus tôt. C'est un moyen d'expression qui, une fois dompté, reste encore magique et inaccessible, Maya étant la seule à savoir dépasser les limites techniques pour vraiment s'approprier le piano et en faire son complice. Enfin, outre les thèmes abordés, j'ai apprécié les personnages qui, en peu de pages, gagnent indubitablement en intensité et rayonnent malgré leur contour assez flou et vaporeux. Lara m'a particulièrement touchée avec son esprit combatif, son amour pour sa fille et la frustration teintée de fierté qu'elle éprouve en voyant Maya triompher là où elle-même a échoué. L'écriture des passages de Lara m'a d'ailleurs plus marquée : Tu te mettras sous le piano, ce sera ta petite maison tout en bois, et tout autour de toi ça résonnera quand je joue, boum, les graves, la pédale, un orage, un déluge, un ouragan de musique se déchaînant dans le bois ! (p137)

 

Merci à Lilly grâce à qui je me suis enfin décidée ! Les avis de Malice, Sylvie, et Karine.

 

Et sur ce blog, si vous aimez Nancy Huston, voilà quelques textes susceptibles de vous intéresser :

-sur le thème de la musique : Le Violon Noir ; L'incroyable histoire de Mlle Paradis.

-sur le thème des relations mère-fille-grand-mère : L'Elegance des veuves (superbe livre) ; (roman irlandais) La Visiteuse.

 

173 p

 

Nancy Huston, Prodige, 1999

Commentaires

Moi aussi je veux lire du Nancy Huston, mais j'en attends beaucoup, comme toi. Je n'ose toujours pas me lancer... Que tu aies été séduite me rassure !

Écrit par : Neph | 16/04/2009

oh un bin j'ai la meme envie a force d'acheter paul auster...elle est juste a cote dans les stands acte sud...alors pourquoi pas avec celui-la....mais tu penses en lire un autre (oui malgre ta loooooooooongue liste ;o))?....

Écrit par : rachel | 16/04/2009

Voilà encore un article superbe! particulièrement fouillé...! et des liens pertinents pour en savoir plus.

Prodige n'est pas mon préféré. Il possède bien les qualités que vous mentionnez, mais je le trouve un peu trop porté sur la désespérance.

J'ai aimé son premier roman "les Variations Goldberg", le piano y joue aussi un grand rôle.
Le dernier aussi, "Lignes de faille".
A vrai dire, j'ai lu presque tous ses livres et même sa correspondance avec Leïla Sebbar.
C'est un auteur que l'on sent proche de soi. On aime ses livres ( plus ou moins) et on la devine pas très loin, comme si on la connaissait ...

Écrit par : dominique | 16/04/2009

J'ai bien envie de me laisser tenter. Comme toi, j'ai envie de découvrir Nancy Hutson.
Et puis, je viens de commencer à apprendre le piano....ce livre va certainement me motiver à continuer....ou il va me donner des complexes!!!!

Écrit par : jumy | 16/04/2009

contente de te voir reprendre les chroniques! Nancy Huston, je l'ai peu lue, mais son écriture m'a laissée un excellent souvenir..

Écrit par : Pia | 16/04/2009

Oui, Lara est vraiment très émouvante...
Je suis contente que tu te sois décidée à découvrir Nancy Huston, même si elle n'a pas comblé toutes tes attentes. Il faut que tu lises "Lignes de faille" maintenant, qui est un véritable chef d'oeuvre.

Écrit par : Lilly | 16/04/2009

Bon comme Lilly, c'est bien de découvrir Nancy Huston. Et ce livre pour moi c'est vraiment un gros coup de cœur ( je l'ai lu deux fois). C'est vrais Ligne de faille est un grand livre mais j'ai bien aimé Cantique des plaines (livre très musical, lu bien avant la création de mon blog )

Écrit par : Alice | 16/04/2009

Je suis ravie de découvrir une autre amoureuse des romans de Jane Austen, en anglais qui plus est, et une grande admiratrice de la mini(série de la BBC, toute une légende ^^
Et merci pour tes mots chez moi, ça fait plaisir :)

Écrit par : Sabbio | 16/04/2009

Je n'ai lu que des essais de Huston ... il faudrait que je lise un de ses romans pour voir si j'aime aussi son écriture lorsqu'elle invente des histoires.

Écrit par : Leiloona | 16/04/2009

Toujours plaisant de lire des articles sur Nancy Huston, auteur que j'aime beaucoup, mais pourquoi ne la lis-je pas plus souvent, tiens!
Merci pour ton billet.

Écrit par : keisha | 16/04/2009

@ Neph : j'ai pas mal pensé à Alice Ferney, sans le même enthousiasme... mais c'est peut-être aussi parce que j'ai lu Alice Ferney à une époque où je ne lisais presque pas de romans francophones et que mes attentes étaient moindres - cela ne veut pas dire que je dénigre ses écrits, qui devraient encore me séduire !

@ Rachel : ma liste n'est plus à un titre près :) De toute manière Nancy Huston était sur ma "LAL" depuis peut-être deux ou trois ans alors entre le fait d'etre sur ma LAL, sur ma PAL et d'être lu, il y a un monde ^^ (et parfois aussi entre la lecture et la note, car j'ai tout de même un retard de plus d'un an pour un billet et de presque un an pour un autre).

@ Dominique : merci pour ce gentil commentaire. Je suis tout à fait d'accord au sujet de ce sentiment de proximité... on a l'impression d'un auteur assez accessible en lisant ce roman, même si le mot est peut-être mal choisi car je ne fais pas particulièrement référence à la difficulté qu'il y a ou non à aborder son oeuvre. Je note les conseils, sachant que "Lignes de faille" est sans doute le seul titre que j'avais vraiment en tête avant de faire mon choix.

@ Jumy : tu as de la chance. J'ai appris le piano quand j'avais 7 ou 8 ans et j'ai eu des cours particuliers pendant dix ans (avec une prof que j'adorais aussi bien pour ses cours que sur le plan personnel - Marie-Claire Renucci à Saint-Georges de Didonne, j'en profite pour lui faire un peu de pub plus que méritée) mais après le bac je suis partie faire mes études à Paris et j'ai perdu énormément (surtout en agilité). J'ai tendance à reprendre toujours les mêmes morceaux lorsque je reviens chez moi, trop peu maintenant... j'aimerais apprendre à improviser pour adapter certaines chansons modernes lorsque j'aurai à nouveau accès à un piano plus régulièrement (pour les classiques il faudra sans doute d'abord repasser par les gammes si je veux m'en sortir à nouveau).

@ Pia : je ne les avais pas tout à fait abandonnées mais disons que côté livres je laisse traîner pas mal de billets en ce moment. J'ai commencé à lire le questionnaire sur votre blog, j'ai 36 onglets ouverts en même temps comme toujours (merci Firefox mon sauveur et mon dieu cybernétique).

@ Lilly : merci pour ce conseil, et puis merci encore car tu m'as vraiment convaincue alors que je n'avais qu'un vague projet de lecture depuis longtemps... (projet certain, mais jamais concrétisé)

@ Malice : je ne suis pas étonnée de savoir à quel point tu as aimé, comme je connais un peu tes goûts maintenant :) Je retiens le titre de "Cantique des plaines" qui ne me dit rien sur le moment (je veux dire que je ne m'en souviens pas, et non que je ne suis pas tentée, car c'est tout le contraire).

@ Sabbio : oui en ce moment Jane Austen est même une obsession chez moi (ce qui était aussi le cas quand je l'avais découverte il y a quelques années mais un concours important et une lecture de "Mansfield Park" au mauvais moment avait mis un terme à mes démonstrations de joie austenienne) !

@ Leiloona : j'ai repéré une fois un essai qui me plaisait mais il était d'occasion (bien) mais en très mauvais état (impensable)... j'y viendrai sûrement un jour !

Écrit par : Lou | 16/04/2009

@ Keisha : tu sais je me fais la même remarque au sujet de nombreux auteurs comme Edith Wharton, Henry James... bon en fait tout un tas de classiques surtout et quelques autres qui envahissent ma PAL, que je meurs d'envie de lire mais qui n'occupent pas assez le devant de la scène en ce moment (j'avoue avoir accepté beaucoup d'offres d'éditeurs ces derniers temps - heureusement que j'ai tout de même refusé certains titres ! - ce qui est super chouette, j'adore les bouquins gratuits et les découvertes, souvent agréables, parfois plus encore... mais je remets mes projets de lecture à plus tard du coup !).

Écrit par : Lou | 16/04/2009

C'est le premier livre de Nancy Huston que j'ai pu lire. Et celui-là (parce que je n'ai lu que celui-là) a été un véritable coup de coeur !

Écrit par : laconteuse | 16/04/2009

Je l'ai aussi beaucoup aimé, ce roman. Comme toi, c'est avec lui que j'ai découvert Nancy Huston qui me faisait très peur, par contre!

Écrit par : Karine :) | 17/04/2009

J'aime tout ce qu'a écrit Nancy Huston. Son écriture est pleine de sensibilité.
C'est effectivement une femme trés abordable. Je l'ai rencontré il y a quelques années lors d'une séance dédicace: malgré une longue file d'attente elle prenait le temps d'échanger quelques mots très personnalisés avec chacun de nous.

Écrit par : Anne | 17/04/2009

Je n'ai pas lu celui-ci mais c'est une auteur que j'aime énormément, donc je note !

Écrit par : liliba | 17/04/2009

J'ai lu La virevolte et Dolce Agonia (qui est agréable de lire à la suite puisque dans le second apparaissent des personnages du premier). Je note celui-ci qui me fait bien
envie... Les mots de Huston ont su me toucher, je crois que ce livre-là me plairait...

Écrit par : Allie | 17/04/2009

@ Laconteuse : j'en lirai un autre prochainement je pense !

@ Karine :) : moi c'est Flaubert qui me fait peur (j'ai tellement détesté plus jeune que j'ai peur de m'y remettre alors que je pense que je devrais vraiment apprécier maintenant). On a tous nos phobies :o)

@ Anne : tu as dû être vraiment heureuse de la rencontrer !

@ Lilliba : encore un avis positif ^^

@ Allie : Rhaaa... tous ces titres me tentent, maintenant que j'ai commencé j'ai peur de ne plus m'arrêter (ne serait-ce qu'en ce qui concerne ma PAL) !

Écrit par : Lou | 17/04/2009

J'ai Lignes de faille dans ma PAL mais celui-ci m'attire plus pour découvrir Nancy Huston.

Écrit par : Cécile | 03/05/2009

@ Cécile : je n'avais pas trop envie de commencer par "Lignes de faille" non plus, sans savoir pourquoi :o) Pourtant je compte bien le lire !

Écrit par : Lou | 03/05/2009

Les commentaires sont fermés.