Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2008

Vienne, fin XVIIIe

halberstadt_incroyable_histoire_mlle_paradis.jpgVoilà un livre pour le moins étonnant ! Sous l’apparence d’un roman, L’incroyable histoire de Mademoiselle Paradis de Michèle Halberstadt fait revivre des personnages quelque peu oubliés par l’histoire : Maria Theresa von Paradis, pianiste aveugle et Franz-Anton Mesmer, médecin fondateur de la théorie du magnétisme animal (appelée également mesmérisme). Pour faire vite, Mesmer était persuadé de pouvoir guérir des malades incurables au moyen de méthodes peu conventionnelles, en transmettant à ses patients un fluide bénéfique qui apaiserait leurs troubles d’origine nerveuse. C’est ainsi qu’il soigna Maria Theresa von Paradis, protégée de l’impératrice, entre 1776 et 1777.

J’ai abordé ce livre sans avoir fait quelques recherches au préalable. J’ai donc oscillé entre le plaisir de savourer un bon roman et la curiosité, une question me taraudant : Fraulein Paradis a-t-elle vraiment existé ? Quoi qu’il en soit, prise au jeu, j’ai lu d’une traite cette histoire émouvante.

Devenue subitement aveugle à l’âge de trois ans, Maria Theresa est soumise à l’examen des médecins les plus en vue à Vienne, devant supporter des traitements barbares et inutiles qui ne feront que fragiliser cette enfant douce mais nerveuse. Lorsqu’elle a seize ans, elle demande à ses parents de ne plus la soumettre à ces tortures inutiles. Pourtant, lorsque son père s’arrange pour qu’elle rencontre Franz-Anton Mesmer, réputé pour ses méthodes alternatives, la jeune fille accepte de s’installer chez cet homme qui lui inspire confiance d’emblée.

Si les soins commencent à faire effet, cette rencontre est d’abord une expérience décisive pour Maria Theresa. En Mesmer, elle trouve un homme rassurant qui la traite d’égal à égal, mais aussi un homme séduisant à l’odeur envoûtante, un homme marié et bien plus âgé qui aura tôt fait de succomber lui aussi au charme et à la spontanéité d’une patiente à l’intelligence vive et peu commune.

Un rapide parcours des biographies respectives de Maria Theresa von Paradis et de Franz-Anton Mesmer vous donnera une idée de l’issue de cette histoire, que je ne veux cependant pas révéler ici.

Dans ce roman s’expriment des personnalités fortes, tiraillées entre des idéaux louables (la science, le don de soi, la confiance, la musique) et des considérations plus pragmatiques (l’appât du gain, la réputation). La construction de l’identité de la jeune von Paradis joue également un rôle prépondérant : jeune fille réservée cachant une certaine amertume, Maria Theresa va avoir l’occasion de s’affranchir des figures d’autorité qui entendent la gouverner. Ouvrant les yeux sur un monde faux et décevant, elle évoluera, son caractère altéré par la déception et les trahisons dont elle sera la victime. Elle aura également la possibilité de choisir la liberté ; cependant, celle-ci aura un prix : renoncer à la jeune fille qu’elle était, risquer de décevoir son entourage et s’en éloigner inexorablement.

Cette histoire passionnante, à la fois triste et touchante, est servie par un style très agréable. Par ailleurs, on plonge avec délice dans la Vienne de Mozart, ravis d’apercevoir en toile de fond les artistes amis de la pianiste et du médecin. C’est aussi un nouvel univers sensoriel que nous découvrons à travers le monde de la jeune aveugle. Un très beau roman !

Florinette l'avait découvert en premier. Papillon l'a également lu. 

171 p

Michèle Halberstadt, L’incroyable histoire de Mademoiselle Paradis, 2008

Prix_Landerneau_1.jpg

Commentaires

Beau billet ! Je l'avais déjà noté chez Florinette, mais tu me donnes encore plus envie de le lire ! Je crois bien que je vais me le trouver pour cet été !

Écrit par : liliba | 12/06/2008

Encore moi !
Comme j'aime bien ton blog, je viens de te rajouter dans mes liens... à bientôt donc !

Écrit par : liliba | 12/06/2008

Où que j'aille, je tombe sur des billets concernant les livres du prix Landerneau :) Et en plus, vous vous êtes concertées ou quoi, pour avoir presque toutes attaquées le même ? mdr !

Écrit par : Joelle | 12/06/2008

@ Liliba : une lecture rapide mais vraiment très agréable ! Et merci pour le lien... je compte bien revenir chez toi moi aussi !

@ Joëlle : mais euh... je n'ai trouvé que l'article de Papillon... en aurais-je oublié un ? Tu as aussi oublié les aventures livresques de Cathulu qui avale les livres de cette sélection en un temps record ;o) Mais si nous lisons tous ce livre en premier... mmh, peut-être qu'il nous tente tout particulièrement ? Mais alors, aurions-nous toutes les mêmes goûts ? My Goodness ! voilà qui est inquiétant :p

Écrit par : Lou | 12/06/2008

Moi aussi je me suis très vite demandée si Melle Paradis avait existé et je me suis précipitée sur Wikipedia pour en savoir plus ! J'ai bien aussi le personnage de mesmer, beaucoup moins sulfureux que sa réputation !

@Joelle : j'ai commencé celui-ci parce que la couverture me plaisait beaucoup !

Écrit par : Papillon | 12/06/2008

ce livre est propose sur le catalogie "france loisirs", je l'ai coché comme prochain achat ! Le titre m'a plu, j'ai donc recherché moi aussi et, même si je connais l'issue de l'histoire, il me tarde de la lire :)

Écrit par : wictoria | 12/06/2008

@ Papillon : Mesmer est au final assez sympathique dans ce livre (et beaucoup plus séduisant que ne le laisse supposer l'image dans wikipedia!).
Quant au choix, de mon côté je pense que c'était pour l'époque, la Cour et la musique :o)

@ Wictoria : ah...:) j'ai hâte d'avoir ton avis !

Écrit par : Lou | 12/06/2008

Si le personnage de Mesmer t'a intéressée, je me permets de te conseiller une biographie de Zweig, "La guérison par l'esprit". Peut-être que tu connais déjà...
Il y dresse le portrait de trois personnes, Freud, une femme dont j'ai oublié le nom, et Mesmer... c'est excessivement agréable à lire, pour peu qu'on s'intéresse au sujet (et aux idées farfelues qui en découlent !).
Et le court roman dont tu parles, forcément, me tente...

Écrit par : erzébeth | 12/06/2008

@ Erzébeth : très bonne idée... j'aime beaucoup l'écriture de Zweig et me laisserais facilement tenter par une de ses biographies (même si elles ne sont pas réputées pour leur fiabilité). Merci beaucoup pour ce conseil !

Écrit par : Lou | 12/06/2008

Un autre livre qu'il me tarde de lire! Si ça parle de musique, je ne peux qu'être tentée... et charmée!

Écrit par : Karine | 13/06/2008

Ouaip, je veux bien croire que Zweig romance allègrement ses biographies ! Mais il le fait si bien, comment lui en vouloir ? ;-)

Écrit par : erzébeth | 13/06/2008

Mon enthousiasme sera plus mesuré mais c'est un livre très agréable !

Écrit par : cathulu | 13/06/2008

Je ne lis rien puisque tu vas me passer ce livre merveilleux !!!!!!

Écrit par : Malice | 13/06/2008

Lou, voilà un livre qui aborde une époque et une ville qui me sont toujours chers ... Maria Thérésa Von Paradis a réellement existé et pour Mesmer tu trouveras tout ce que tu souhaites dans un ouvrage de Stefan Zweig, que de nombreuses bloggeuses et bloggeurs apprécient tant.

Écrit par : Nanne | 13/06/2008

Mmmh faut que je me penche sur ce livre, en tout cas tu réussis à emballer la lectrice que je suis...
et j'en profite pour te dire que je t'ai taggée...désolée ;-)

Écrit par : lamia | 14/06/2008

Ce livre arrive un an trop tard! Je suis allée en vacances à Vienne l'année dernière et je cherchais des romans se passant là bas. J'aurais volontiers lu celui-là. J'ai lu "Hôtel New Hampshire" de John Irving qui était alors notre auteur du mois. Ce n'était pas mal non plus. ;-)

Écrit par : Sibylline | 14/06/2008

Et comme par hasard, alors que j'avais lu ton article, je tombe sur le bouquin à la bibliothèque, parmi les "Coups de coeur des bibliothécaires".
Du coup, je l'ai emprunté, bien sûr !

Écrit par : Brize | 15/06/2008

Après cette lecture, j'ai eu envie d'aller écouter une de ses compositions, j'ai trouvé "Sicilienne" pour piano, vraiment magnifique !!

Écrit par : Florinette | 16/06/2008

@ Karine : "charmée" me semble être un terme assez juste pour cette lecture !

@ Erzébeth : tout à fait d'accord avec toi !

@ Cathulu : j'ai un certain retard dans mes lectures de critiques... je viendrai voir la tienne très rapidement !

@ Malice : Ah bon ?;o)

@ Nanne : oui, Zweig est aussi un auteur que j'apprécie beaucoup, même si je l'ai surtout lu au lycée et devrais me replonger dans ses textes pour mieux m'en souvenir. Comme je le disais à Erzébeth, il n'est pas réputé pour la fiabilité de ses biographies mais sa vision sans doute romancée de la vie de Mesmer m'intéresse beaucoup. Quant à Mademoiselle Paradis, j'ai effectivement trouvé sa biographie en ligne, même si elle est assez succincte.

@ Lamia : un autre tag ou le 123 ?:p

@ Sibylline : tu peux peut-être le lire en souvenir de ce voyage ?;o) Je ne savais pas que "l'hôtel new hampshire" avait un rapport avec Vienne... mystère, mystère ! (?) Je vais regarder ça de plus près !

@ Brize : j'attends ton avis avec impatience alors ! Quel succès pour ce livre en ce moment ! :o)

@ Florinette : j'y ai pensé aussi ! Je ne l'ai pas encore fait mais dès que j'aurai fini mes exams et autres turpitudes de la vie étudiante, je ferai de même !

Écrit par : Lou | 16/06/2008

A lu. A aimé. A posté !

Bonne journée, Lou !

Écrit par : Brize | 17/06/2008

A verifier mais il me semble l'avoir noté :)

Écrit par : anjelica | 17/06/2008

@ Brize : ah je vais voir ça :o) Merci de m'avoir avertie !

@ Anjelica : tu as bien fait !

Écrit par : Lou | 17/06/2008

A yé, je viens de le finir. J'ai trouvé que c'était une lecture agréable mais "gentillette". Je ne me donne pas deux mois pour avoir oublié jusqu'à l'existence de ce roman...

Écrit par : fashion victim | 20/06/2008

Sinon, concernant Zweig, Michèle H. en parle dans une interview (je donne le lien dans mon billet qui sera en ligne samedi 21).

Écrit par : fashion victim | 20/06/2008

@ Fashion : A yé, j'ai lu ta critique :o)

Écrit par : Lou | 21/06/2008

Une lecture ne laissant que peu de choses, alirs que les thèmes sont nombreux

Écrit par : Michel | 10/07/2008

@ Michel : contrairement à la plupart des lecteurs j'ai été assez séduite par ce livre. En effet il aurait peut-être gagné à développer des thématiques mieux explorées et des personnalités plus approfondies mais j'ai trouvé le rythme qui se dégage de ce livre, ainsi que le style, bien appropriés à la musique qui imprègne son atmosphère. Ce n'est pas tant sur le fond que sur la forme que j'ai beaucoup aimé ce roman, je pense. En tout cas c'est bien de voir que ce prix Landerneau donne lieu à des débats.

Écrit par : Lou | 12/07/2008

J'ai bien aimé ce livre et cette histoire. Je n'avais jamais entendu parler de ce personnage méconnu...

Écrit par : sylvie | 06/03/2009

Les commentaires sont fermés.