Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2014

Kylie Fitzpatrick, La Neuvième Pierre

fitzpatrick_neuvieme pierre.jpgAprès avoir lu Code 1879 de Dan Waddell, mon premier roman policier aux accents victoriens de la collection Babel Noir, c'est avec beaucoup d'attentes que j'ai abordé La Neuvième Pierre de Kylie Fitzpatrick.

Issue d'une famille pauvre, orpheline, la jeune Irlandaise Sarah O' Reilly travaille pour Le London Mercury. Vêtue en garçon pour accéder à un travail qui lui serait normalement refusé, elle espère se voir confier un jour des travaux plus intéressants. Elle rencontre par le biais du journal la jeune veuve Lily Korechnya, auteur d'articles sur des femmes illustres. Toutes deux vont devenir amies et Lily va ainsi tenter d'aider Sarah et sa petite soeur Ellen, qui toutes deux vivent dans une cave à Devil's Acre. Le destin de Lily croise celui d'une collectionneuse de diamants, Lady Cynthia Herbert. Dès lors, nous suivrons la réalisation d'un talisman en diamants, superbe commande refusée par tous les bijoutiers consultés en Inde en raison du danger inhérent au bijou. Et, en effet, ceux qui croisent les diamants indiens trouvent la mort dans des circonstances étranges...

Dans l'ensemble, La Neuvième Pierre est un roman néo-victorien intéressant mais un peu inégal. Première surprise, il ne s'agit pas vraiment d'un roman policier mais plutôt du parcours de la jeune Sarah O' Reilly. Certes, son destin finit par se mêler plus ou moins à une histoire de meurtres et de talisman en diamants volé, mais ce n'est finalement qu'une toile de fond. L'affaire est résolue rapidement à la toute fin du roman ; la solution à l'énigme est sans surprise et, au fond, on finit par s'en moquer un peu.

La première partie du roman est de loin la plus réussie pour moi. Nous avons là une toile de fond réussie à travers une Londres victorienne bouillonnante de vie et très diverse. Outre la jeune Sarah O' Reilly, deux figures féminines indépendantes d'esprit se démarquent, Lady Cynthia et Lily Korechnya. Malheureusement, j'ai été nettement moins séduite par la suite, qui se déroule principalement en Inde. Après avoir découvert le palais du Maharadjah et rêvassé quelques instants à ses splendeurs, à la lumière particulière précédent la mousson et aux senteurs délicates, je me suis vite ennuyée de la vie monotone qu'on mène dans ce lieu splendide, de ce prince bien fade et de ses concubines assommées par l'opium. J'avais espéré mieux explorer Bénarès sous l'empire britannique mais l'aspect colonial est très peu exploité, si bien qu'on a l'impression de retrouver l'ambiance des Mille et une Nuits, sans aucune petite touche d'originalité. Enfin, je me demande pourquoi Kylie Fitzpatrick a choisi d'assassiner aussi rapidement plusieurs personnages hauts en couleur, car malheureusement l'histoire s'en ressent et perd de son intérêt. Dans l'ensemble ce roman est agréable à lire mais je regrette que le récit n'ait pas été un peu plus dynamique et que l'Inde britannique n'ait pas été mieux dépeinte.

Lu dans le cadre d'une lecture commune avec Titine et Soie.

3coeurs.jpg

 

 

500 p

Kylie Fitzpatrick, La Neuvième Pierre (The Ninth Stone), 2007

british mysteries_petit.jpgXIXe siecle 01.jpgLogo Lou.jpg

Commentaires

J'ai bien aimé également les descriptions du Londres victoriens mais j'ai quand même été très déçue que l'enquête soit si réduite. Et je suis d'accord avec toi sur la résolution de l'intrigue dont on se fiche éperdument !

Écrit par : Titine | 07/03/2014

oui mais euh...il y a beaucoup de "pierre de lune" lala....en tout cas c le victorien qui reste...tant pis pour l'enquete...;)

Écrit par : rachel | 07/03/2014

@ Titine : c'est sûr que pour un polar l'intrigue est assez molle... dommage ! Et j'aurais tant aimé découvrir l'Inde sous l'empire britannique au XIXe, je trouve qu'on a bien du mal à sentir la particularité de l'époque.

@ Rachel : oui il me semble bien qu'il y a une certaine influence, pourtant sauf erreur de ma part elle ne cite pas Wilkie Collins !

Écrit par : Lou | 07/03/2014

Ah zut il est dans ma PAL même si je n'ai pas eu le temps de le lire avec vous...Du coup je crois qu'il va y rester un certain temps.

Écrit par : Shelbylee | 07/03/2014

c'est noté ! surtout si cela a des accents victoriens

Écrit par : niki | 08/03/2014

@ Shelbylee : déjà si tu pars en sachant que ce n'est pas vraiment un roman policier tu auras moins de chances d'avoir la déception de Titine. J'espère que tu passeras quand même un bon moment quand tu te décideras à le lire.

@ Niki : ah oui plus que des accents, c'est tout à fait victorien :o)

Écrit par : Lou | 08/03/2014

Merci pour cette participation. Comme j'ai déjà quelques polars historiques dans ma PAL, je crois que cette lecture n'est pas indispensable !

Écrit par : maggie | 09/03/2014

bin quand meme l'histoire d'un gros diamant indien qui porte malheur...cela rappelle le seul livre de WC qui j'ai lu...lol.....

Écrit par : rachel | 10/03/2014

Bon, conclusion : pour découvrir cet auteur, ce n'est pas celui-là que je choisirai!

Écrit par : claudialucia ma librairie | 11/03/2014

Il est vrai que la deuxième partie manque de profondeur par rapport à la première, aussi bien au niveau des descriptions de l'Inde que des personnages. Exception faite pour Govinda que j'ai bien aimé.
Difficile de se rendre compte de l'ambiance de l'Inde de l'époque puisque Sarah sort très peu du palais et qu'elle y est assez souvent seule.
Je pense que je lirai l'autre roman de Kylie Fitzpatrick paru chez Babel Noir, j'aime bien les romans d'atmosphère. Cela ne me dérange pas que l'intrigue policière ne soit qu'en filigrane (mais je ne lis pas que ce genre de roman non plus, je me rattrape avec d'autres :-)
La Pierre de Lune est, de loin, mon roman préféré de Wilkie Collins (j'en ai lu 4). Certes il y a une histoire de diamant qui porte malheur (et qui disparaît lui aussi si mes souvenirs sont exacts) et les deux récits se déroulent à l'époque victorienne mais j'ai quand même eu l'impression de lire deux histoires totalement différentes.
Et si je ne renie pas mon plaisir avec la lecture de La Neuvième Pierre, entre ce dernier et La pierre de Lune ma préférence va sans hésiter à La Pierre de Lune. L'intrigue est plus travaillée et le personnage de Gabriel Betteredge est extra !

Écrit par : Soie | 13/03/2014

Il est dans ma PAL mais je crois qu'il va encore y rester un peu :-o

Écrit par : Manu | 22/03/2014

Les commentaires sont fermés.