Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/06/2012

Meeting Molly Keane

fragiles-serments.jpgJe raffole de littérature britannique (souvent anglaise) dès qu'il s'agit de petites histoires de famille, de potins de voisinage, lorsque le châtelain du coin s'intéresse plus à ses chevaux qu'à son domaine et que sa digne épouse part en guerre contre sa meilleure ennemie si celle-ci tente de la détrôner lors de la fête caritative organisée par la femme du pasteur. Et c'est un peu cet esprit que j'ai retrouvé chez Molly Keane, irlandaise que je lis pour la première fois.

Fragiles Serments s'ouvre avec l'arrivée d'Eliza chez les Bird, le jour du retour de leur fils aîné, soigné dans un hôpital psychiatrique pour dépression. Vieille amie de la famille, Eliza vient régulièrement séjourner dans le superbe domaine ; amoureuse de Julian Bird depuis toujours, elle supporte avec bonne grâce Lady Bird, beauté extravertie, pas très fine, un brin tyrannique et bien déterminée à se faire passer pour bien plus jeune qu'elle ne l'est en réalité, au risque de paraître ridicule. Durant un séjour mouvementé, Eliza va se faire tour à tour la confidente des uns et des autres : Julian qui aime profiter de sa présence sans trop se soucier du mal qu'il peut lui causer ; Lady Bird ou Olivia, qui pérore à n'en plus finir pour valoriser son jardin, sa jeunesse, la formidable complicité qui l'unit à ses enfants – qui tous la détestent et se moquent d'elle en permanence ; John, l'aîné, déraciné depuis  son retour ; Sheena, folle de son Rupert et bientôt obligée de s'en éloigner pour une sombre histoire d'hérédité ; enfin Markie, enfant magnifique à qui l'on passe tout et dont la cruauté sans bornes ne semble déranger personne. Et puis, en marge de toutes ces tragédies familiales plus ou moins grandes, circule Mrs Parker, la gouvernante barbue et solitaire, condamnée à vivre au sein du foyer sans jamais en faire partie. Alors que les jours passent, la belle façade se fissure et chaque personnage connaît son lot de malheurs (si l'on peut considérer pour Markie que les problèmes de mathématiques sont un drame en soi).

ashford castle.jpgFragiles Serments est au choix une histoire familiale, un divertissement à l'humour British ou une superbe galerie de personnages un brin tordus, d'aristocrates d'un autre monde, un roman où mesquineries, secrets honteux et trahisons se mélangent allègrement. N'attendez rien de ces Bird un brin vampiriques si vous ne voulez pas connaître le sort de cette « chère Eliza », mais n'hésitez pas à faire un petit détour par chez eux pour assister à la petite garden party d'Olivia. Vous pourriez sans doute surprendre quelque personnage en flagrant délit d'exubérance et, rien que pour cela, le voyage est justifié.

Lu dans le cadre de Masse Critique : un grand merci à Babelio et aux Editions du Quai Voltaire !

C'est aussi ma première participation au Mois irlandais organisé par ma copine Cryssilda !

molly keane, fragiles serments, littérature britannique, littérature irlandaise, roman irlandais, irlande, irlande xxe, irlande années 30, mois irlandais

 

 

285 p

Molly Keane, Fragiles Serments, 1935

(2012 pour la présente édition)

mois irlandais.jpgmasse_critique.jpg

Commentaires

Très tentant en effet, j'aime cet humour-là.

Écrit par : Ys | 17/06/2012

La description que tu en fais me donne envie de me précipiter dessus sans attendre !

Écrit par : Miss Léo | 17/06/2012

J'aime aussi ce genre ! Noté.

Écrit par : Manu | 17/06/2012

J'adore ta définition d'intrigue à l'anglaise! J'adore aussi! Noté!

Écrit par : Karine:) | 17/06/2012

oh oui didonc tout un humour so british, on le sent a ta critique...oui tres tentant...;o)

Écrit par : rachel | 17/06/2012

J'imagine que c'est une famille protestante de la noblesse irlandaise : d'où l'ambiance "british", comme chez Elizabeth Bowen. C'est très différent du reste et peut-être pas ce que je préfère dans la littérature irlandaise, même si ça reste intéressant car c'est un monde totalement différent.

Écrit par : Maeve | 17/06/2012

Tu es une tentatrice :), j'aimerais beaucoup le lire, je crois qu'il va vite terminé dans ma bibliothèque

Écrit par : sybille | 17/06/2012

J'avais bien envie de le découvrir, j'ai lu des articles élogieux sur ce roman. Ton avis positif me confirme dans mon envie de me jeter dessus !

Écrit par : Titine | 18/06/2012

et bien c'est noté pour moi aussi :D

Écrit par : niki | 18/06/2012

C'est un livre qui me tente beaucoup, mais j'ai déjà un livre d'elle en attente, "Les Saint-Charles".

Écrit par : Lilly | 18/06/2012

L'humour sur les aristocrates me tente pas mal, mais le sort de l'héroïne me semble un peu déprimant d'après ton article, ce qui me fait un peu hésiter !

Écrit par : JainaXF | 18/06/2012

@ Ys : enfin il y a de l'humour mais beaucoup de tragédies aussi ;o)

@ Miss Léo : ah j'en suis ravie, j'ai hâte de connaître ton avis !

@ Manu : oui je pense en effet que ce livre pourrait te plaire.

@ Karine:) : eh oui on sent les années d'expérience (si en plus on ajoute à ça les séries de type "Inspecteur Barnaby" je crois que je deviens une fine connaisseuse du specimen "femme de pasteur de village anglais") :o)

@ Rachel : vraiment n'hésite pas ça vaut le détour ! Et en principe j'ai prévu de lire très vite un roman du même auteur autour d'un mariage... de circonstance !

@ Maeve : j'ai peu lu Elizabeth Bowen et c'était un titre plus sérieux "Sept hivers à Dublin", joliment ecrit mais dans un ton différent... il me reste donc à découvrir ses romans du type "Les petites filles" ou "Emmeline" pour pouvoir comparer.

@ Sybille : chouette chouette chouette ! Régale-toi !

@ Titine : on se voit très vite et je te le prêterai à l'occasion comme promis :o)

@ Niki : ah je suis ravie de voir que ce roman te tente aussi !

@ Lilly : maintenant j'ai deux autres de ses livres dans ma PAL, j'ai très envie de faire plus ample connaissance avec cette charmante dame !

@ JainaXF : oh Eliza n'est pas du tout l'héroïne, elle a à peu près le même statut que les autres personnages placés sur un pied d'égalité, voire un peu moins comme au final ce sont plutôt les habitants du domaine qui intéressent le narrateur. La fin n'est pas vraiment déprimante, Eliza disparait de la scène et on est un peu triste pour elle mais finalement c'est un peu comme une pièce de théâtre : le rideau tombe et seuls restent les héros flamboyants en mémoire.

Écrit par : Lou | 19/06/2012

ooh le lire alors apres le mariage...si c aussi cynique...;o)

Écrit par : rachel | 19/06/2012

Ca m'a l'air assez sympa, mais ce n'est pas trop bavard, dis ? (tu vois tout à fait à quoi je fais référence, n'est-ce pas? :D)

Écrit par : Cryssilda | 24/06/2012

Je conseillerais plutôt "Les Saint-Charles" qui est de loin le meilleurs Molly Keane (nobles désargentés, cruauté et humour).

Écrit par : Patrick Regout | 06/07/2012

J'adore ta description de la littérature anglaise !! Rien que pour ça, je le note.

Écrit par : Céline | 07/07/2012

@ Rachel : ah j'avais envie de sortir tous mes romans sur des mariages à ce moment mais bizarrement je n'avais plus du tout le temps de lire... :o)

@ Cryssilda : mmh... Barbara Pym ? Non c'est pas ça :o( Je n'ai que deux neurones en état de marche ce soir mais j'espère qu'une bonne nuit de sommeil m'aidera à résoudre cette terrible énigme ^^

@ Patrick Regout : Merci pour ce conseil, c'est un titre que j'ai vu mais n'ayant peu ou rien lu au sujet de Molly Keane je n'avais pas d'a priori ni d'envie spéciale, si ce n'est que j'ai son titre sur le mariage en attente chez moi. Je note donc ce titre, les nobles désargentés, la cruauté et l'humour me plaisent beaucoup en littérature !

@ Céline : enfin il s'agit d'un type de littérature, hein ;o) Mais si je te tente ça me va tout à fait hehe !

Écrit par : Lou | 13/07/2012

on se demande pourquoi...lol....en tout cas contente pour toi...ce fut un bien beau mariage...;o)

Écrit par : rachel | 14/07/2012

@ Rachel : oui, vraiment parfait pour nous :o)

Écrit par : Lou | 14/07/2012

tout commence a merveille....longue viiiiiiie!!!

Écrit par : rachel | 14/07/2012

Ton billet me donne très envie de lire ce livre. ;)

Écrit par : Popila | 18/07/2012

@ Rachel : merci :o)

Écrit par : Lou | 29/07/2012

Je viens de découvrir votre blog. Je souhaitais vous présenter le site d'impression de livre à la demande : http://www.impressiondelivre.com. N'ayant pas trouvé votre contact pour vous faire parvenir un communiqué, je me permets de poster le message ici. N'hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations. Bien cordialement

Écrit par : Imprimer mon livre | 07/09/2012

Les commentaires sont fermés.