Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2010

"Un esprit à l'envers dans un corps inversé"

marie_contretemps.gifPeu avant la rentrée littéraire, j'ai accepté de chroniquer Contretemps, premier roman publié aux Forges de Vulcain. Une lecture qui s'est faite en deux temps (deux périodes de lecture assidue entrecoupées d'une pause nécessaire), d'où mon billet tardif qui précède tout de même les autres livres dont j'ai promis de parler bientôt par ici.

Premier roman de Charles Marie, jeune avocat parisien, Contretemps suit pendant quelques mois un personnage au nom improbable, Melvin (oui je sais). Un nom d'ailleurs loin d'être le seul élément incongru lorsqu'il s'agit de cet énergumène qui nous entraîne dans un monde où le quotidien se retrouve jeté en pâture à l'absurde et à l'inconcevable.

Vous dire trop précisément de quoi il s'agit pourrait gâcher tout votre plaisir de lecture, aussi je vous dirais simplement que dans ce roman, deux sociétés secrètes se livrent la guerre, que l'une d'elle possède les cacatombes (pas seulement sur le territoire français), que Melvin est poursuivi par ces sociétés et voit soudain sa vie prendre un tour rocambolesque. Vous le verrez ainsi survivre à des armes à feu et au poison, séduire toutes les jolies filles qui passent par là (un mystère qui demeure entier pour moi à la fin de ma lecture), voyager à travers l'Europe tel un fugitif poursuivi par des agents secrets ou recevoir des liasses de billet pour effectuer une mission impossible.

Pourtant, ce héros malgré lui n'a pas grand-chose d'un James Bond, pas plus que ce roman ne ressemble aux hard-boiled novels dont il semble avoir tiré quelques notions en matière d'espionnage. En réalité, il s'agit avant tout d'un livre à l'écriture soignée où les scènes du quotidien se retrouvent brusquement propulsées dans un univers parallèle au sein duquel les faits les plus étonnants sont innocemment évoqués au détour d'une phrase. Le décalage tient en partie au peu d'importance accordée à des événements inattendus, alors que les petits détails de la vie quotidienne sont décortiqués avec minutie et délectation.

Ce roman me laisse une double impression : d'un côté, un roman au héros assez peu attachant (un type peu intéressant doublé d'un côté tombeur à la 007) et une histoire aux multiples ramifications qui, malheureusement, ne tient pas forcément le lecteur en haleine et semble parfois un peu creuse (d'où la lecture en deux temps pour ma part) ; de l'autre, une maison d'édition sérieuse (malgré quelques coquilles qui n'ont ceci dit rien à envier à d'autres maisons d'édition), un style recherché idéal pour les amateurs de phrases bien ciselées et un esprit décalé qui fait de Contretemps un roman plutôt original. Une curiosité qui mérite quoi qu'il en soit d'être découverte !

Les avis de Papillon (déçue) et de Levraoueg, qui a aimé.

Rentrée littéraire : 5/7

3coeurs.jpg

 

 

163 p

Charles Marie, Contretemps, 2009

Commentaires

heureusement alors qu'il y a l'ecriture car j'ai cherche l'originalite de ce livre...mais bon a part etre a ramification cela tient la route?...en tout cas un livre de mode je dirais...

Écrit par : rachel | 20/01/2010

Je ne connais pas du tout cette maison d'édition ! J'aime beaucoup ce que tu nous dis de ce livre, ça a en effet tout pour faire une belle découverte !

Écrit par : Neph | 20/01/2010

oooh bon anniversaire ma belle...bon anniversaire!

Écrit par : rachel | 21/01/2010

Malheureusement, il y a des livres qu'on aime bien sur le moment mais qui ne nous marquent pas durablement !

Écrit par : Levraoueg | 21/01/2010

Je sens dans ton billet que tu n'as pas été follement enthousiasmée par ce livre.

Écrit par : Titine | 21/01/2010

Hou la la, de mon côté, je n'ai pas aimé du tout (et il a même fait partie de mon bottom 5 de l'année 2009 !). Heureusement qu'il en faut pour tous les goûts ;) Sinon, je profite de ma visite pour te souhaiter une bonne année 2010 :)

Écrit par : Joelle | 21/01/2010

je l'avais tenté, mais laissé tomber assez tôt: je n'arrivais vraiment pas à m'y intéresser! :)

Écrit par : choupynette | 21/01/2010

Je ne suis pas convaincue...

Écrit par : Lilly | 21/01/2010

Pas trop aimé non plus : j'ai trouvé que l'auteur abusait des aphorismes et autres pirouettes verbales, son récit virant ainsi à l'exercice de style un peu vain...

Écrit par : BlueGrey | 25/01/2010

Pour ma part, un avis mitigé : belle écriture, mais histoire vraiment trop barge...
http://liliba.canalblog.com/archives/2010/01/04/index.html

Écrit par : liliba | 25/01/2010

@ Rachel : c'est plutôt bien écrit, en tout cas c'est très recherché mais je dois avouer que l'histoire est très alambiquée pour peu de choses. Après c'est aussi une question de goûts.

@ Neph : en tout cas j'ai bien envie de suivre les parutions de cette maison d'édition.

@ Rachel : merciii :o)

@ Levraoueg : oui ce sera le cas de celui-là je crois.

@ Titine : non, il est intéressant mais il manquait quelque chose à l'histoire pour me permettre de vraiment accrocher.

@ Joëlle : je ne sais plus si je t'ai souhaité finalement une bonne année mais au cas où, il est encore temps : bonne année ! Quant au livre, j'en garde un souvenir curieusement mitigé alors que j'ai plutôt apprécié la lecture sur le coup.

@ Choupynette : je peux comprendre, moi aussi j'ai eu un peu de mal au début !

@ Lilly : je ne suis peut-être pas très convaincante non plus ;o)

@ BlueGrey : ce n'est pas faux !

@ Liliba : pour moi l'histoire est un peu creuse... surchargée de micro événements mais un peu légère au global.

Écrit par : Lou | 30/01/2010

oui il semblerait que cela soit la mode des histoires complexes depuis le da vinci...;o)...de rien...

Écrit par : rachel | 30/01/2010

@ Rachel : enfin je crois par contre que ce livre est à 100 000 lieues du Da Vinci :o) J'ai plus eu l'impression que l'histoire n'avait aucune importance pour le narrateur, qui semble observer sa vie sans la vivre vraiment. Le livre est à mon avis plus intéressant pour le procédé, ce qui n'est pas vraiment le cas des livres de Brown il me semble.

Écrit par : Lou | 31/01/2010

ooh pas lu des da vinci a vrai dire...juste vu le film...mais je pensais plus du cote de l'histoire des societes et de mysteres a decouvrir...a chercher...;o)

Écrit par : rachel | 31/01/2010

@ Rachel : oui peut-être dans ce sens :o) (quand même Tom Hanks est tombé bien bas)

Écrit par : Lou | 02/02/2010

ah sacre Hanks...il ne vend plus peut-etre....

Écrit par : rachel | 02/02/2010

Les commentaires sont fermés.