Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2009

Papy fait de la résistance

Lavantderniere.jpgVous l'avez peut-être remarqué mais mon obsession pour Pride and Prejudice a pris de nouvelles proportions ces derniers jours. Ayant tout un tas de lectures assez urgentes devant moi, j'ai eu le malheur de commencer The Darcys and The Bingleys, et si je le pouvais, je passerais ma journée plongée dans les préparatifs du double mariage. Ajoutons à cela l'usage compulsif de DVDs (Lost in Austen revu cette semaine, de même que Pride and Prejudice BBC 1995 vu deux fois en deux semaines, sans parler des deux Bridget Jones), et me voilà totalement perdue entre Netherfield et Pemberley, avec quelques passages à Longbourne, mais pas trop – je préserve mes pauvres nerfs.

 

J'ai pourtant eu l'idée de glisser L'avant-dernière chance de Caroline Vermalle dans mon sac avant de prendre l'avion mercredi dernier. Bien m'en a pris !

 

Profitant de l'absence de sa fille, Georges, 83 ans, décide de faire en voiture le Tour de France avec son voisin Charles. Ce voyage de deux mois ne reste pas secret longtemps : la petite fille de Georges Adèle a décidé de refaire surface et l'appelle depuis Londres où elle travaille sur le tournage d'une adaptation d'Agatha Christie. Son coup de fil provoque un petit accident, obligeant Georges à mettre Adèle dans la confidence. Si la jeune femme accepte de ne rien divulguer à sa mère, c'est parce que son grand-père s'engage à lui envoyer chaque jour un sms pour lui dire où il se trouve et la rassurer. De cet accord tacite va naître une nouvelle relation entre Adèle, stagiaire non payée corvéable à souhait dans une maison lugubre de Brick Lane et Georges, qui malgré sa santé fragile revit en découvrant la Bretagne, en tombant amoureux et en enfilant excès gastronomiques et tournées de cidre.

 

Amis lecteurs, j'ai passé un excellent moment en compagnie de ces deux adorables grands-pères, d'Adèle et de la vieille maison de Brick Lane qui a éveillé ma curiosité (est-elle inspirée d'un bâtiment se trouvant réellement dans le quartier ?). Ce roman assez court se lit d'une traite et pour cause : le voyage est simple et très agréable, les personnages attachants, tandis que l'histoire crédible alterne de drôles de situations et des scènes très touchantes – au point de me faire verser une petite larme à la fin, ce qui n'arrive pas souvent lorsque je lis ! Si les seniors vous font peur, si vous craignez l'invasion de maisons de retraite et de déambulateurs (eh oui le senior est un animal inquiétant avec lequel les auteurs ne sont pas toujours tendres), rassurez-vous : L'avant-dernière chance est un livre plein de vie, de rebondissements et d'énergie, tant et si bien que la fin du périple est douloureuse pour le lecteur – qui peut cela dit se reposer de toutes ces émotions et souffler après tant de palpitations littéraires. Une jolie leçon de vie, où l'on voit bien que la solitude et le désir de vivre pleinement n'ont pas d'âge.

 

Quant aux sms, ils égayent le voyage comme autant de cartes postales mais restent toujours en marge du récit, ayant leur utilité propre sans alourdir le roman ou prédominer sur l'histoire. A noter qu'ils sont systématiquement écrits en langage sms puis traduits en « bon français de France » (et d'ailleurs) pour les néophytes – je ne voyais pas l'intérêt en lisant mais je me dis que si je prête ce livre à mes parents par exemple, la traduction ne sera pas inutile.

 

Bref, un page-turner à l'écriture très fluide, aux interrogations humaines et pleines de tendresse ; en somme amis lecteurs, un livre que je vous recommande chaudement – parfait d'ailleurs pour accompagner vos valises à Pâques ou cet été, avec un texte rafraîchissant ET intéressant (ce qui n'est pas toujours facile à trouver).

 

 

 

Prix Nouvent Talent de la Fondation Bouygues Telecom – Metro 2009.

 

Merci à Caroline Vermalle, chez qui on trouve également un extrait du livre.

 

Autres avis, tous positifs : Lo, Saxaoul, Praline, Lune de Pluie, Chris89.

 

Et un lien vers mon billet sur 1-TOX, lauréat 2008.

 

246 p

 

Caroline Vermalle, L'avant-dernière chance, 2009

Commentaires

Après le billet de Saxaoul, ouh qu'il me fait envie celui là!!!

Écrit par : keisha | 14/04/2009

Moi j'ai bien aimé aussi. C'est vrai qu'ils sont attendrissants ces papys :)

Écrit par : praline | 14/04/2009

"rafraichissant ET intéressant" : je suis tout à fait d'accord avec toi ! Je me suis faite la même réflexion au sujet des SMS...

Écrit par : saxaoul | 14/04/2009

Pas un livre qui me tente vraiment en ce moment, mais ça doit être cocasse !
Tu es de nouveau en Espagne ?

Écrit par : Lilly | 14/04/2009

@ Keisha : je dois avouer que parmi les livres lus le dernier mois c'est peut-être celui avec lequel j'ai passé le meilleur moment (si on oublie "Pride and Prejudice" un instant).

@ Praline : j'ai fait une recherche google rapide pour trouver les liens et je n'ai pas vu passer le tien... merci pour ton mot ^^

@ Saxaoul : oui je trouve que ce livre offre un moment de détente, une lecture légère très abordable et en même temps de qualité (pas de superficialité, d'écriture bâclée...).

@ Lilly : je ne suis rentrée en France que dix jours mais il est possible que je reparte (a priori "définitivement") à la fin du mois.
Quant au livre il y a des moments tordants mais c'est surtout très tendre, car l'affection qui lie les personnages devient rapidement un élément central de l'histoire.

Écrit par : Lou | 14/04/2009

C'est tout-à-fait ce genre de livres rafraîchissants qu'il me faut en ce moment après l'histoire de matricide que je viens de terminer! Et puis si les personnages visitent la Bretagne alors...

Écrit par : mango | 14/04/2009

oh dommage que je ne sache pas lire l'anglais...peut-etre que ce Darcys et bingleys pourrait m'aider....

et ton livre, tu donnes vraiment envie de le lire...et meme de lui-meme le sujet semble etre une bouffee d'air frais...ah les road-read...c tout aussi bon....

Écrit par : rachel | 14/04/2009

Oh, ce livre a l'air d'une vraie petite merveille ! Le genre de bouquin que je pourrais offrir à ma maman avant de le récupérer, ou l'inverse :)

Écrit par : Neph | 14/04/2009

Je viens de le terminer et en garde une sensation de fraîcheur et de moments tour à tour drôles et émouvants. Un moment de lecture légère et ressourçante... Bonne soirée Lou.

Écrit par : Lune | 14/04/2009

Il me semblait bien que je l'avais vu en quelque part, celui-là!! Très tentant!! J'ai hâte de lire ton avis sur The Darcys and the Bingleys (c'est quand même ta faute si j'ai craqué pour ce SEUL livre lors de ma dernière tournée Montréalaise!)!!!

Écrit par : Karine :) | 15/04/2009

Et un autre à ajouter à ma liste!

Écrit par : Maribel | 15/04/2009

deux adorables grands-pères et des personnages attachants : sûre que ce bouquin n'est pas pour moi :-)

Écrit par : Ys | 15/04/2009

Hum, tentant. On voit peu de grands-pères dans les livres, les grands-mères sont davantage "utilisées".

Écrit par : Leiloona | 15/04/2009

@ Mango : en plus on a envie d'aller aux mêmes endroits ! J'ai découvert la Bretagne cet été seulement et je souriais en repensant à mon propre périple dans ces lieux familiers.

@ Rachel : un très joli livre, qui en plus est directement édité à un prix poche, ce qui est plutôt pratique ! Quant à "The Darcys and the Bingleys" je trouve le style très accessible et je suis totalement plongée dans l'histoire... j'en parle bientôt !

@ Neph : de mon côté j'ai aussi bien envie de le faire découvrir !

@ Lune : je suis tout à fait du même avis ^^

@ Karine:) : ... sous le nez de cette pauvre Pimpi ;o) Que ne ferait-on pas pour Darcy ?!
En tout cas j'ai bien avancé hier et pour l'instant je suis plutôt contente de ma lecture, malgré quelques petits "dérapages". Certains personnages sont mieux rendus que d'autres à mon avis. Concernant Darcy cela dépend... parfois j'imagine parfaitement le Darcy de 1995 en train de prononcer certaines paroles, et d'autres j'ai du mal et me dis que c'est inévitable lorsque que quelqu'un d'autre se réapproprie un personnage universel, comme toutes les Austen-addicted ou Darcy-addicted n'ont pas exactement la même vision.

@ Maribel : c'est terrible de faire la tournée des blogs !^^

@ Ys : tu aimes les méchants grands-pères et les personnages détestables ? :o)

@ Leiloona : côté parutions récentes l'été dernier j'avais aussi lu "Nous vieillirons ensemble" et "Ces petites choses", plus proches du cliché tout de même !

Écrit par : Lou | 15/04/2009

Ca me rappelle un peu un livre que j'ai lu en sixième et que je relis avec plaisir : Pépé La Boulange, d'Yvon Mauffret. Un boulanger retraité de Nogent-sur-Marne prend la route dans une vieille traction avec son petit fils de onze ans et part voir Belle-Ile, son pays d'origine, qu'il a quitté quand il était jeune homme et où il n'est presque jamais retourné. L'occasion pour l'enfant de faire pour la première fois plus ample connaissance avec ce grand-père, figure familière et pourtant quasi inconnu. C'est un roman jeunesse, mais Yvon Mauffret est un écrivain que j'ai beaucoup aimé dans mes jeunes années.

Écrit par : Nataka | 15/04/2009

@ Nataka : ah oui il y a des similitudes ! Je ne connais pas du tout ce roman ni l'auteur, mais je comprends bien cette tendresse pour des auteurs qui ont marqué notre enfance et notre adolescence :o)

Écrit par : Lou | 15/04/2009

Ca me dit bien ça un livre tendre et drôle sur 2 papys ! je note !

Écrit par : freude | 19/04/2009

@ Freude : une très jolie lecture en effet, facile sans être trop superficielle ou mal écrite !

Écrit par : Lou | 20/04/2009

C’est un bon moment de détente que ce tour de France, le bien apprécié ! Je mets le lien !

Écrit par : chris89 | 06/05/2009

@ Chris89 : j'ai ajouté le lien, merci de l'avoir indiqué ! Et puis je l'ajoute à ma liste de liens (qui n'est pas à jour d'ailleurs !), je n'ai pas trop le temps maintenant mais j'aimerais revenir faire un petit tour régulièrement !

Écrit par : Lou | 06/05/2009

Les commentaires sont fermés.