Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2008

Premier roman

206943884.JPGChers tous,

Malgré un week-end bien rempli votre fidèle lectrice a trouvé le temps de s1toxiké pour accompagner dans son épreuve sa nouvelle amie d’un jour, Julie, accro aux sms. Julie, l’héroïne de Coline Lemeunier qui signe avec 1TOX son premier roman (prix de la fondation Bouygues Telecom 2008). Avant de chroniquer plus en détail, amis lecteurs, Miss Lou tient à remercier vivement Coline pour lui avoir envoyé son roman dédicacé la semaine dernière.

C’est donc tout émoustillée que j’ai entamé cette lecture croustillante. Enfin, si tant est que l’on peut la juger « croustillante » alors qu’il s’agit de la vie monotone d’une traductrice de 39 ans passant ses journées seule dans son appartement (pas de chat à l’horizon – quoi que), sa solitude parfois interrompue par des moments de vie sociale intense concernant principalement ses clients ou sa meilleure amie Clémentine.

Lorsque ladite Clémentine propose à Julie d’entamer une thérapie en envoyant tous les jours un sms dans lequel elle se lance des fleurs et s’auto congratule, elle est loin de s’imaginer qu’elle vient d’enclencher un engrenage infernal. Après quelques tâtonnements sur le clavier, quelques balbutiements technologiques et une série de questions hautement linguistiques, voilà Julie qui s’enthousiasme, qui s’anime et s’enflamme : désormais, plus question de laisser les petites attentions aux autres. Elle aussi recevra des messages, sera sur de nombreux répertoires et pourra consulter son petit écran pour guetter de nouveaux sms. Problème : personne pour lui envoyer des sms hormis Clémentine, bien trop pragmatique pour l’inonder de messages à longueur de journée. Mais à chaque problème il y a une solution. En l’occurrence, cette fois-ci les messageries automatiques (horoscope, météo et autres) feront l’affaire. Mais que faire lorsqu’elle s’aperçoit que les autres échangent et se lancent dans des conversations à battons rompus via leur mobile ? Comment trouver des compagnons de route pour entamer les journées autour du portable et somnoler la nuit, l’objet en question à portée de main ? Et, à trop se chercher, Julie ne risque-t-elle pas de se perdre un peu plus ?

A vous de découvrir ça à votre tour. Pour ma part, j’ai lu ce roman en deux jours à peine, emportée par le récit sympathique de ces amies frisant la quarantaine et cherchant à donner un sens à leur vie et à savourer le quotidien, entre crises de fou rire, petites déceptions et blessures mal guéries. J’émettrai seulement une petite réserve : la métamorphose de Julie est un poil trop exagérée à mon goût pour être vraiment crédible ; si le besoin compulsif d’envoyer des sms et certains troubles de la personnalité sont tout à fait compréhensibles, la mutation radicale de Julie m’a parfois laissée un peu sceptique. Pourtant, son histoire plutôt trépidante m’a vraiment amusée. Plus encore, j’ai été touchée par les personnages très humains dont le portrait sincère fait la lumière sur les petits tracas et les obsessions qui sont le lot quotidien de tout un chacun. Bref, une lecture très agréable et un premier roman qui tient ses promesses !

Merci encore à Coline !

287 p

Coline Lemeunier, 1TOX, 2008

Commentaires

Je ne suis pas certaine que je serais capable d'accrocher à ce genre d'histoire... ça semble bien mais bon... pas sure!

Écrit par : Karine | 06/05/2008

n'est ce pas trop écrit en langage SMS (ça, c'est vraiment saoulant !)

Écrit par : amanda | 06/05/2008

J'ai vu une pub dans Elle pour ce roman qui m'avait déjà bien tentée...

Écrit par : Anne | 06/05/2008

Moi je n'ai vraiment pas aimé, j'ai trouvé l'intrigue tirée par les cheveux, la métamorphose trop radicale, le fait de revivre une adolescence 80's est ridicule (quand on fait une crise d'ado tardive, ça ne se joue pas sur une réécriture textuelle des codes de celle qu'on aurait dû vivre) et le style est pas top top... Mais c'est bien que tu aies aimé, je trouve bien de défendre des premiers romans!

Écrit par : fashion victim | 06/05/2008

J'étais un peu sceptique par le théme, mais c'est bien écrit et finalement on a envie de connaître la suite dés qu'on le commence, n'est ce pas la meilleure récompense pour un premier roman ?

Et fashion Victim, quand tu vas un faire un petit tour sur le blog de l'auteur, tu te rends vite compte que ce n'est absolument pas autobiographique, l'écrivain à 28 ans...l'heroine 39 ce qui devrait pouvoir te faire changer un peu de point de vu...sur tes fameux codes qui doivent te tenir à coeur avec un pseudo comme celui là....

Écrit par : OD | 07/05/2008

OD, je ne vois pas du tout en quoi ce roman devrait être autobiographique... Je trouve juste que psychologiquement, il y a des choses qui ne tiennent pas, c'est tout. Et je crois que tu n'as pas compris ce que j'entendais par "codes" : on ne revit pas sa propre adolescence dans ces cas-là, on ne revit que les sentiments adolescents. Il n'est donc pas crédible qu'elle ressorte ses fuseaux et ses chouchous, c'est tout ce que je dis. Et je te remercie de ne pas faire de commentaires sur ma personne, je n'en ai pas fait sur Coline Lemeunier mais sur son roman, ce qui n'a strictement rien à voir. (Lou, pardon de répondre)

Écrit par : fashion victim | 07/05/2008

3ème blog visité ce matin, et 3ème livre qui vaut la peine d'être lu! bon sang... j'y arriverai jamais (à réduire ma lal/pal)

Écrit par : choupynette | 08/05/2008

@ tous : merci pour vos visites et, en particulier, pour vos commentaires enrichissants. Je voudrais simplement rappeler que ce lieu est bien là pour partager ses avis (plus encore lorsqu'on n'est pas d'accord) mais que cela ne doit pas conduire à des échanges peu courtois ou à des propos blessants. Je suis persuadée qu'il ne faut pas se formaliser de petits dérapages, cependant, merci à tous de tenir compte de ce rappel à l'avenir, sans quoi je n'hésiterai pas à intervenir en supprimant les remarques désobligeantes. N'aimant pas jouer les censeurs et ne l'ayant jamais fait sur ce blog, je compte sur vous !

@ Amanda : j'avais peur d'être inondée de textes en langage sms mais ce n'est pas du tout le cas. Seuls quelques textos sont cités, ce n'est donc pas un frein à la lecture à mon avis.

@ Fashion : le livre a ses faiblesses mais je tenais plutôt à mettre en avant les points positifs comme il s'agit d'un premier roman. On sent que c'est une jeune plume qui a écrit ça, bien sûr avec ses faiblesses et ses maladresses. Pourtant, au final, je trouve l'ensemble plutôt encourageant et je suis persuadée qu'il pourra être suivi d'autres livres plus aboutis. En revanche, je suis d'accord sur la transformation radicale, je pense que le personnage n'aurait pas pu régresser de cette façon. Le fait qu'elle revive son adolescence avec les habits de son époque ne me choque pas, mais la déco d'ado pré pubère, les posters ou le changement radical du langage sont effectivement moins crédibles. Quoi qu'il en soit j'ai passé un bon moment divertissant :)

@ OD : oui, si ce livre n'est pas parfait, c'est bien parce que j'ai eu envie de connaître la suite que je trouve que c'est déjà très encourageant. C'est vraiment un livre détendant qui dépasse à mon avis beaucoup de romans de pseudo auteurs déjà consacrés.

Écrit par : Lou | 08/05/2008

Fashion, je pensais juste avoir le droit de ne pas être 100% d'accord avec toi, je ne me permettrais pas de t'attaquer personnelement, rassures toi, comme je ne suis pas l'avocat des jeunes auteurs...non plus...

Je vous présente donc mes excuses melle, ainsi qu'a Lou pour son magnifique travail qui ne doit pas être raturé par nos points de vus...

J'ai tendance même en tant que gros consommateur, à ne jamais me ranger du côte du mal français qui consiste à dézinguer tout ce qui peut être dezingué plutôt que de produire soit même...je le ferais le jour où quelqu'un acceptera de me publier... et encore...

Bonne journée et bon pont à vous deux....et bon vent à 1Tox qui si il attire débat est sur la bonne voie....

Écrit par : OD | 08/05/2008

@ OD : merci pour ton mot ! Et merci aussi pour ton avis et celui de Fashion qui, loin de "raturer mon travail", ne peuvent que le compléter... car malgré tout mon enthousiasme mon blog reste hautement subjectif et c'est pour ça que les théories similaires ou adverses sont les bienvenues.

Et bon week-end prolongé (quoi qu'un vendredi à 17h il ne soit plus trop prolongé) à tous ceux qui passeront encore par là :)

Écrit par : Lou | 09/05/2008

Lou, je suis tout à fait d'accord avec toi ! La régression vers l'adolescence est possible dans la tenue vestimentaire (j'ai connu un cas dans mes amies alors c'est possible ! mdr !) mais moins dans la déco (mais vu qu'elle vit seule, pourquoi pas ? il n'y a personne pour l'arrêter !). Et côté style, malgré quelques maladresses normales pour un premier roman, je l'ai trouvé plutôt agréable ! De toute façon, je préfère ce genre de maladresses (mais je déteste les coquilles qui sont la preuve d'un travail bâclé ! mdr !) que l'étalage de grands mots et de phrases compliquées de certains auteurs qui veulent montrer leurs connaissances et qui confondent écriture et rédaction d'une encyclopédie ;)

Écrit par : Joelle | 21/05/2008

@ Joëlle : surtout côté style, on est loin des phrases très très ordinaires (or worst) de certains jeunes auteurs en vogue !

Écrit par : Lou | 21/05/2008

Les commentaires sont fermés.