Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/01/2009

Splendide

eglise.jpgAfrique du Sud, au fil du XXe siècle. Tout commence en 1990, quand des ossements sont déterrés et semblent être au cœur d’un secret qui unit Catherine, propriétaire blanche et Maria, la domestique noire, en réalité sa meilleure amie. Puis l’histoire revient en arrière, dévoilant les liens qui se sont tissés entre les deux femmes depuis leur enfance, leur histoire atypique et l’événement mystérieux qui les relit finalement à la macabre découverte faite sur leurs terres.

Que dire de ce texte que j’ai littéralement dévoré et qui est sans doute pour moi l’une des lectures les plus frappantes de ces dernières années ? L’Eglise des Pas perdus évite les nombreux écueils qui pourraient découler de l’histoire d’une amitié entre une blanche et une noire sous l’apartheid : pas de scènes toutes faites ni de passages larmoyants, mais bien au contraire, une relation décrite avec beaucoup de sensibilité. Bien qu’au cœur du récit, cette amitié n’est qu’un sujet parmi d’autres, dans ce roman où les thématiques sont nombreuses : drame familial, quête de soi et du « chez soi », amours impossibles ou voués à l’échec, trahison, haine, commérages et mesquineries du voisinage – lui aussi décrit de manière sobre, avec ses faiblesses mais aussi ses espoirs, ses doutes et ses souffrances. Ajoutons à cela l’alcool, qui plane comme une menace sur les personnages : ceux-ci, sans être vraiment alcooliques, semblent trouver naturellement réconfort dans une bouteille de vin ou de whisky qui les suit presque partout. La peinture, dans toute sa complexité et sa façon de transcender la réalité, est mise en concurrence avec les descriptions d’une nature superbe et omniprésente, qui procure aux personnages volupté et dangers. Car entre les sauts depuis les rochers et les baignades par temps d’orage, les héros semblent parfois chercher à se perdre en bravant la mort. Si la poésie est au rendez-vous dans les belles descriptions, un brin de fantastique vient couronner l’ensemble d’un vent mystérieux : dans l’Eglise des pas perdus, qui sont ces enfants dont les chuchotements et les mouvements ne sont perceptibles que de quelques-uns ? Peu exploité, cet élément un peu étonnant trouve son apogée dans les derniers paragraphes qui constituent une fin très originale – c’est peut-être la scène qui me marquera le plus.

Au final, je suis complètement tombée sous le charme de ce roman qui ne cède pas à la facilité. Le style sobre, la simplicité des descriptions, la trame de l’histoire très bien construite, la richesse des thématiques et des personnages m’ont vraiment conquise. Ce texte de toute beauté est pour moi une rencontre fracassante avec l’Afrique du Sud et me donne envie de sortir rapidement de ma bibliothèque Coetzee et Brink, qui attendaient leur tour depuis longtemps.

D'autres avis : Brize, Solenn, Amanda, Joëlle, Lorraine, Praline, Malice, Annie, Uncoindeblog, La Mer à Lire

Merci au Livre de Poche et à Elise Davaud pour cette nouvelle opération qui m’a permis de découvrir cet excellent roman !

4coeurs.jpg

 

 

284 p

Rosamund Haden, L’Eglise des Pas Perdus, 2003

Commentaires

Pourquoi on m'a rien proposé à moi ? ;o))) Je crève d'envie de le lire celui-ci, je l'ai déjà noté chez Laure cet aprèm. Alors, si en plus tu aimes, il me le faut !

Écrit par : Lilly | 10/01/2009

J'ai apprécié cette lecture et, pour le moment, je n'ai lu que des avis positifs sur ce roman, dont ton billet restitue bien les nombreuses facettes.

Écrit par : Brize | 10/01/2009

@ Lilly : je peux te le prêter si tu veux. J'ai vraiment adoré. Je ne connaissais pas du tout à l'origine, puis j'ai trouvé que ça avait l'air assez sympa comme histoire... et au final je me suis retrouvée à lire très tard cette semaine, comme c'était le seul moment que j'avais pour avancer ce livre...

@ Brize : oui j'ai juste vu un avis qui évoquait l'écriture "sèche" et les séquences assez courtes, mais qui au final était positif aussi. Vraiment un beau choix du Livre de Poche !

Écrit par : Lou | 10/01/2009

Oui, décidément, ce livre est très apprécié. Encore un qui s'ajoute dans ma liste.

Écrit par : Julien | 10/01/2009

@ Julien : merci encore pour ton article très intéressant sur "La Dame en Blanc" !

Écrit par : Lou | 10/01/2009

Lou, je réponds ici au gentil commentaire que tu as laissé sur mon blog.
C'est avec plaisir que je te ferais passer mon mini-mémoire... mais je ne sais pas où il est. Je me dis qu'il est peut-être parti à la poubelle quand j'ai quitté l'Angleterre pour rentrer en France. Ce qui là, me dégoute un peu, parce-que j'aimerais le relire :s Je suis vraiment désolée, ça m'aurait plu de partager ça.
En tout cas, je ne sais pas si tu as des titres précis en tête pour Wilkie Collins mais je recommande chaudement "No Name"; "Husband and Wife" et "The Moonstone".
"The Dead Secret" est pas mal, mais trop grossier dans la trame.
Concernant ma PAL (qui va augmenter en février, quand je retournerai faire le plein en Angleterre) elle est utopique, je n'ai pas assez de temps pour lire. Mais tous ces livres sont bien sagement rangés dans ma bibliothèque et m'attendent.

Écrit par : Ofelia | 10/01/2009

Quand vous vous mettez en gang comme ça pour vanter un roman... comment résister!! La trame de fond m'intéresse en plus!

Écrit par : Karine :) | 11/01/2009

Moi aussi j'ai vraiment adoré ce livre une magnifique lecture fin 2008 !
C'est surtout l'ambiance du livre qui colle à la peau qui ma plut ;-)

Écrit par : Alice | 11/01/2009

Je ne lis que des avis positifs sur ce livre !

Écrit par : Leiloona | 11/01/2009

Je l'ai déjà noté, il me fait de plus en plus envie, comment résister ? Pourquoi résister d'ailleurs ..

Écrit par : Aifelle | 11/01/2009

Je veux bien que tu me le prêtes ! Sinon, j'essaie de t'expédier le Pullman cette semaine.

Écrit par : Lilly | 11/01/2009

À force de lire tous ces articles sur ce livre, je sens que je ne vais pas tarder à craquer !!
Bon dimanche Lou !

Écrit par : Florinette | 11/01/2009

Je suis aussi jalouse que tu l'aies reçu :-). Déjà noté chez Brize et puis de plus en plus partout. Ca devient une priorité ;-)

Écrit par : Manu | 11/01/2009

j'ai moi aussi lu ce roman il y a une quinzaine de jours et j'ai adoré.

J'avoue avoir été déroutée par les premiers chapitres mais ensuite ce roman est réellement une bouffée d'air pur.

Écrit par : taylor | 11/01/2009

Je viens de le noter en passant chez Malice

Écrit par : anjelica | 12/01/2009

Ce livre que je n'avais pas repéré du tout me fait très envie, je garde un souvenir très fort des Imaginations de sable d'andré Brink où là aussi le récit est conduit à travers des vies de femmes merci donc pour ce billet

Écrit par : Dominique | 13/01/2009

@ Ofelia : c'est vraiment dommage, et j'imagine que ça doit être rageant d'avoir perdu tout ton travail ! En tout cas je te remercie pour tes conseils... je ne connais pas grand-chose de Collins pour l'instant, et à part quelques titres plus connus que d'autres je suis bien incapable de me repérer dans la multitude de titres qu'il a publiés !

@ Karine :) : ah oui là franchement c'est un très très bon roman, très intéressant, avec en plus une intrigue bien ficelée !

@ Alice : oui j'ai ressenti ça à la lecture également !

@ Leiloona : c'est parce que c'est vraiment un excellent livre ;o) (Lou, objective)

@ Aifelle : oui exactement, pourquoi résister ?

@ Lilly : il devrait arriver chez toi aujourd'hui... (Lou, de plus en plus en retard avec ses réponses aux commentaires)

@ Florinette : craque, craque ! :o)

@ Manu : voir ma réponse précédente :p

@ Taylor : c'est vrai qu'entre la partie revenant sur leur enfance et le "coeur" de l'intrigue il y a une atmosphère et un "genre" (peut-être pas "style") différents !

@ Anjelica : tu as bien fait !

@ Dominique : avec plaisir !

Écrit par : Lou | 16/01/2009

Ca donne envie. Je note en espérant que ma biblio l'a en stock (on peut toujours rêver...)
Tu n'as jamais lu Coetzee ? C'est un écrivain pas facile mais qui m'accroche bien et que je ne peux que te recommander.
Bon WE !

Écrit par : Flo | 17/01/2009

@ Flo : Non, je ne l'avais encore jamais lu et il ne me tentait jusque là que modérément. J'ai "En attendant les Barbares" chez moi, je n'ai pas l'impression de commencer avec le plus facile... mais maintenant je suis plus motivée ! :)

Écrit par : Lou | 17/01/2009

Je n'ai pas lu "En attendant...". Il m'effraie un peu en effet ! J'espère lire "Disgrâce" cette année (je ne pourrais accepter que ma biblio ne l'ait pas !!)
J'espère que tu aimeras ta première approche de l'auteur et peut-être me donneras-tu alors le courage de tenter ce titre-là ;)

Écrit par : Flo | 21/01/2009

@ Flo : on va se soutenir mutuellement pour Coetzee... en sortant ce livre de ma PAL et en relisant le sujet je me suis posé quelques questions... :o)

Écrit par : Lou | 21/01/2009

... du genre comment ce livre avait atteri là ? ;D
J'ai trouvé "Disgrâce" à la bib donc je vais me remettre dans Coetzee avec ce livre et si j'arrive à me chauffer pour "les barbares", je te fais signe ;)

Écrit par : Flo | 22/01/2009

@ Flo : ça marche, je compte sur toi !!^^

Écrit par : Lou | 24/01/2009

Je viens de le terminer pour le Prix des Lecteurs de 2009 et j'ai vraiment adoré. Même si le livre tend à penser qu'il est brouillon (allers-retours incessans, personnages énigmatiques...), il n'en est rien et tout est très bien ficelé. J'étais loin de m'imaginer ce qu'il en était vraiment ! C'est sûr, il est à lire.

Écrit par : belledenuit | 09/03/2009

@ Bellede nuit : je ne serais pas forcément allée vers ce livre, privilégiant souvent quelques thématiques ou lieux particuliers... et c'est un livre que je relirai sans doute, ce que je ne fais pas souvent !

Écrit par : Lou | 09/03/2009

Les commentaires sont fermés.