Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2008

Un dimanche savoureux !

peretti_vieillirons_ensemble.jpgJ’avais été très tentée par Nous sommes cruels de Camille de Peretti, étant une grande admiratrice des Liaisons Dangereuses. Je découvre finalement cet auteur grâce au Prix Landerneau, avec Nous vieillirons ensemble.

Avec ce roman, nous pénétrons au cœur d’une maison de retraite où nous découvrons le quotidien monotone des résidents et le travail, non moins routinier, des membres du personnel. Passant un dimanche en compagnie des retraités et de leur entourage, le lecteur ira de surprise en surprise, ne s’ennuyant pas une seconde entre le lino taupe moucheté de gris, les déambulateurs et les croque-monsieur (éventuellement) mixés. Chez Nini, vieille enfant exubérante dont les caprices ont fini par insupporter sa filleule Camille, La Baronne, dont les infidélités passées hantent un mari attentif, Madame Barbier, ancienne bureautière au grand cœur, Madame Alma, grande dame très populaire, son amie Marthe à la langue de vipère ou le Capitaine et M. Leboeuf, amoureux transi, les passions se déchaînent, les alliances se forment et les cancaneries ne manquent pas. Entre les repas, les pauses au patio, la messe sur France 2, Voici et les visites familiales, les résidents voient peut-être le temps passer mais le lecteur, lui, ne s’ennuie pas !

La vieillesse et ses vicissitudes sont bien sûr dépeintes dans ce roman qui, bien que dévoilant les malheurs et les faiblesses de beaucoup, reste léger et amusant. Portant un regard lucide sur les personnes âgées et leurs proches, Camille de Peretti parvient à aborder avec humour et tendresse un sujet sensiblement triste. Le remord des enfants, l’amour et la répulsion ressentis face à la maladie et la mort ne sont pas en reste dans ce livre profondément humain qui, pourtant, est souvent terriblement amusant. Les personnages ne s’apprécient guère et s’observent tour à tour, nous dévoilant les faiblesses des uns et autres et offrant un regard global qui rend chacun d’entre eux au final très attachant.

En résumé, j’ai passé un excellent moment, lisant d’une traite 270 pages hier soir après une journée d’examens particulièrement dense… autant dire que j’ai adoré !

Au passage, Nous vieillirons ensemble est inspiré de trois procédés appliqués par Pérec dans La Vie mode d’emploi et conditionnant le déroulement des chapitres par salle, personnage et objet (pour résumer). Je suis passée rapidement sur ces explications un peu "techniques". Cela dit, j’ai trouvé l’idée farfelue mais sympathique et, quoi qu’il en soit, cette contrainte que s’est imposée Camille de Peretti ne nuit en rien à la fluidité du texte ni au dynamisme de l’action.

339 p

Camille de Peretti, Nous vieillirons ensemble, 2008

Commentaires

Je suis heureuse de savoir que ce roman m'attend!

Écrit par : Anne | 19/06/2008

Moi itou !!! Anne, grâce à la Miss Lou !

Écrit par : Malice | 19/06/2008

Nous sommes dans une société qui cache la mort et bien entendu la vieillesse. Quand je vais en Asie, et que je leur parle de maisons de retraite, mes frères jaunes me regardent incrédules et effrayés : c'est ainsi le sort que l'on réserve aux ancêtre en Occident? Eh oui... Je vous félicite pour vos talents de chroniqueuse. Je serais honoré que vous lisiez et commentiez mon livre "Carnet d'Asies" aux éditions PUBLIBOOK. Oh, je ne m'attends à aucun prix quelconque... Mais le retour de lecture de lecteurs fidèles et délicats m'est très cher. A très bientôt que vous me lisiez et que, peut-être, je retrouve mon modeste petit livre, ici, remarqué.
Bien à vous,
Bonnes lectures,
Chris-Tian Vidal.
ÉcrivanT.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 20/06/2008

Il me tente beaucoup ce livre, tu en fais une très belle description

Écrit par : Gambadou | 20/06/2008

C'est un petit livre, "Carnet d'Asies" où chacun peut se re-trouver. Mon site, le présente, un petit peu. Si vous lisez "Carnet d'Asies", j'en serai honoré.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 20/06/2008

je ne lis pas ta critique, je reviendrais après ma lecture
mais vu le thème, je ne suis pas sure de le finir
on verra bien

Écrit par : Stéphanie | 20/06/2008

Camille de Perettit me tente depuis pas mal de temps. Comme toi, je voulais lire "Nous sommes cruels", mais je veux d'abord lire "Les liaisons dangereuses". Celui ci ne me diasait rien a priori, mais finalement je le note.

Écrit par : Lilly | 20/06/2008

j'ai bien aimé "Thornytorynx", j'ai "nous sommes cruels" dans ma PaL, je lirai surement celui-çi aussi.

Écrit par : pom' | 20/06/2008

A Gambadou et aux lecteurs de ce blog et à notre chroniqueuse.
Concernant "Carnet d'Asies", il se trouve dans toutes les librairies et éventuellement sur commande.
Sur les librairies virtuelles du net.
Il m'en reste trois exemplaires et si l'un d'entre vous en veut de dédicacé, il peut entrer en contact avec moi par la rubrique "Contact" de mon blog.
Je serais heureux de voir un compte rendu de la lecture de "Carnet d'Asies", ici.
"Carnet d'Asies", c'est une écriture identitaire.
Chris-Tian Vidal.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 20/06/2008

La vieillesse, en général ce n'est pas trop ce sur quoi j'aime lire, mais tu en parles si bien...

Écrit par : liliba | 20/06/2008

@ Anne et Malice : et moi je suis impatiente de connaître vos avis !

@ Gambadou : on passe vraiment un excellent moment, cela donne envie de découvrir un peu plus l'univers de Mlle de Peretti.

@ Stéphanie : a priori je ne suis pas fan des maisons de retraite mais je suis sure que tu seras séduite par ces petits papys/mamies, leurs problèmes de dentier, leurs peines de coeur, leurs efforts de séduction, leurs grosses colères... un livre encore une fois très juste dans sa description de la vieillesse à mon avis.

@ Lilly : ravie de t'avoir tentée. Je lirai sûrement "Nous sommes cruels" maintenant que j'ai lu celui-ci. Ce qui me faisait hésiter c'était que, s'attaquer à Laclos, pour une modernisation ou pas, ce n'est pas évident !

@ Pom' : elle fait d'ailleurs allusion à "Thornytorynx" lorsqu'elle parle de Camille, la jeune brune écrivain qui vient de sortir son premier livre et rend visite à sa marraine Nini...

@ Liliba : comme je le disais, elle réussit à faire de ce thème difficile un roman très ancré dans la réalité mais pourtant très drôle également... je n'aurais jamais tenté le coup en librairie mais pourtant j'ai passé un très bon moment !

Écrit par : Lou | 21/06/2008

Je suis tout comme toi une grande admiratrice des Liaisons dangereuses, il fait partie de mes lectures favorites. Aussi je me suis précipitée sur le livre de Camille de Peretti, Nous sommes cruels, parce que le challenge me semblait vraiment oser. Et je n'ai pas été séduite du tout. Peut etre devrais je lire ce livre-là pour me réconcilier avec l'auteur?!

Écrit par : Hathaway | 18/03/2009

@ Hathaway : c'est un roman très sympa mais léger. On prend plaisir à le lire mais il ne faut pas non plus en attendre trop. C'est peut-être ce qui t'a gênée dans son livre précédent ? J'avais hésité car en le feuilletant je m'étais attendue à un livre assez facile et non un véritable hommage à Laclos. Maintenant que je connais mieux l'auteur je pense que je devrais aimer mais j'aurais peut-être été un peu déçue en lisant "Nous sommes cruels" d'abord.

Écrit par : Lou | 19/03/2009

Les commentaires sont fermés.