Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2007

Spooky

26dbdf5ef3d308c23f15e9635a931e21.jpg

Récemment arrivée dans une maison vieille de plus d’un siècle, Roberta assiste trois nuits de suite à l’apparition d’une femme qui semble flotter dans un coin de sa chambre. Le lendemain de la dernière visite de ce qui semble bien être un fantôme, Roberta retrouve son bébé Caleb mort dans son berceau. S’ensuit une période de deuil insurmontable pour cette femme qui n’avait d’affection que pour cet enfant. Petit à petit, elle en vient à soupçonner Ariel, sa fille adoptive de douze ans. L’adolescente, solitaire, étrange, passe son temps libre dans sa chambre emmurée dans le silence le plus complet, lorsqu’elle ne joue pas à la flûte des airs dérangeants. Roberta ne trouve aucun réconfort auprès de son mari, somme toute plutôt heureux de ne plus avoir Caleb dans leur vie, Caleb l’intrus, le fils d’un autre. Petit à petit, Roberta en vient donc à renouer sa relation adultère avec Jeffrey Channing, avocat marié déjà père de deux filles. Le mari, David, continue à s’isoler, s’enfonçant petit à petit dans l’alcoolisme.

Se lisant d’un trait, Ariel de Lauwrence Block est à la fois un thriller et un roman fantastique, dans le registre classique du roman d’épouvante et de la maison hantée. Les veilleuses de la gazinière s’éteignent sans raison apparente, l’eau du marais sort soudain du robinet, les planchers craquent, la chambre du bébé est saccagée, un portrait effrayant gît dans le grenier. Mais il est difficile de faire la part de l’imaginaire et du réel : Ariel, retrouvée en transe la nuit, pourrait-elle être à l’origine de tout cela ? Ou bien David, le mari bafoué ? Ou encore Roberta, femme antipathique anesthésiée au Valium et qui pourrait bien être schizophrène ? Et comment expliquer tous ces accidents autour d’Ariel ? Les suicides et meurtres à répétition ?

Le roman laisse au final le flou planer. Rappelant à certains égards Carrie de Stephen King (1974), il met en scène une jeune fille plutôt sympathique dont les actes semblent avoir involontairement des conséquences dramatiques pour ceux qu’elle n’apprécie pas. Si Ariel est présentée comme un personnage inquiétant, c’est Roberta qui est de loin la plus désagréable. La multiplicité des points de vue rend notre jugement finalement difficile et les théories restent assez nombreuses une fois le livre refermé.

Ariel est un roman peut-être assez classique, mais le rythme est dense, l’histoire passionnante et par moments franchement angoissante. Bref, un roman qui se lit d’un trait, à déconseiller lors des veillées solitaires dans une vieille maison aux craquements fréquents. Loin d’être réservé aux amateurs d’épouvante (cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu ce type de roman). A recommander !

396 p 

Lawrence Block, Ariel, 1980 

Commentaires

Ce roman me tente bien. J'entends déjà les craquements de la maison!!

Écrit par : Hilde | 16/12/2007

@ Hilde : ravie d'entendre ça :o)

Écrit par : Lou | 16/12/2007

Je sens que ça pourrait me faire vraiment flipper tous ces craquements mais ça me tente bien :-)

Écrit par : Emeraude | 17/12/2007

Je suis tentée... mais je crains de ne plus dormir pendant plusieurs semaines si je lis des trucs de maison hantée!!! Je suis peureuse pathologique (diagnostic donné après avoir dormi la lumière ouverte 6 mois après avoir vu "le sixième sens"...) et j'ai un peu peur de flipper si je lis un truc de fantômes!!! Je peux ou je devrais m'abstenir??

Écrit par : Karine | 17/12/2007

J'aime bien les histoires de maison hantée et celle-ci est très alléchante, j'en prends note !! ;-)

Écrit par : Florinette | 17/12/2007

Attention, com super original:
Je note!!!!
génial, non?
bises
:o)))

Écrit par : choupynette | 18/12/2007

@ Florinette : bizarrement seul "simetierre" (je ne sais jamais comment il l'écrit) m'avait déjà mise mal à l'aise. Cette fois-ci, j'ai lu sans pouvoir m'arrêter à l'aube et lorsque j'ai découvert ce qui s'était passé dans la maison je ne faisais plus la fière dans mon vieil appart :P

@ Karine : moi ce n'est pas "le 6e sens" mais "the ring" qui a eu un effet assez similaire sur moi. Enfin, pendant un an si je pensais à la fillette j'avais la trouille ! Ce bouquin a surtout une partie angoissante (enfin surtout parce que je l'ai lue la nuit) mais je pense que ça devrait aller :o) En tout cas c'est une lecture super agréable, je n'ai pas lâché mon bouquin du début à la fin !

@ Florinette : aurais-tu d'autres histoires de maison hantée à me recommander ? ça m'intéresse !

@ Choupynette : com surtout super efficace ;o)

Écrit par : Lou | 18/12/2007

Sur le thème des maisons, j'ai beaucoup aimé "des maisons, des mystères" de Germaine Beaumont, mais elles ne sont pas hantées, elles sont juste chargées de mystères.
Sinon je pense à Malpertuis, c'est l'histoire d’une maison hantée qu’un vieil oncle mourant lègue à son entourage, à condition que ses héritiers acceptent de vivre ensemble dans sa propriété jusqu’à leur mort...et ce roman j'ai bien envie de le découvrir !!
Si j'en vois d'autres, je reviendrais te le dire ! ;-))

Écrit par : Florinette | 18/12/2007

@ Florinette : super, en tout cas de mon côté je vais me documenter sur les livres dont tu parles. J'avais lu une super histoire... mais le livre n'était pas à moi et je l'avais prêté à mon tour à une amie qui ne me l'a jamais rendu !! Le titre ne m'est jamais revenu malheureusement.

Écrit par : Lou | 18/12/2007

Heu, pas pour le moment, merci ! :) En tout cas,je ne savais pas que cet auteur avait écrit autre chose que des romans policiers!

Écrit par : cathulu | 18/12/2007

"The ring"... je n'ai même pas osé penser à essayer de regarder ça! (Dixit la fille qui ne descend pas dans la cave quand il fait noir et qui n'a pas voulu avoir d'appareils dentaires avant l'âge de 20 ans... après avoir vu Poltergeist II !!!)

Écrit par : Karine | 18/12/2007

@ Cathulu : aurais-tu de bons polars de Block à me conseilller ?

@ Karine : rassure-toi je déteste encore me rendre seule au cellier ou au grenier quand je rentre chez moi :o) en revanche je n'ai pas vu "Poltergeist", il faudrait que je me rattrape (tout comme Vendredi 13, toujours pas vu).

Écrit par : Lou | 19/12/2007

Je note celui-là. Je ne dois pas le rater. De la même édition, je vais lire pour mon challenge abc, "Un dîner de sanglots" de Quelen Franck (Une petite ville au bord de la mer, un soleil accablant et un ennui mortel, une invitation à dîner dans la "maison aux dents", qui fascinait Nicolas par son mystère lorsqu'il était enfant.
Tel un papillon qui serait cette fois attiré par les ténèbres, Nicolas se lance dans l'exploration, d'abord enthousiaste puis terrorisé, des méandres du manoir et de ses habitants.
Personne n'en sort indemne.). ça fait maison hantée aussi non ?

Sinon côté maison hantée, je te conseille aussi Malpertuis de Jean Ray : http://au.fil.de.mes.lectures.over-blog.fr/article-10385919.html

Merci pour cette découverte.

Écrit par : La liseuse | 20/12/2007

Oh la la, tu me tentes bien là ! J'ai plusieurs Block sur ma LAL mais pas celui-là ! Et pourtant, rien qu'à lire ton billet, je suis sûre de bien aimer.

Écrit par : Joelle | 25/12/2007

@ La Liseuse : j'ai ajouté tes conseils à ma LAL... quant à "Malpertuis" il semble un peu difficile à trouver, c'est curieux. Mais je compte bien me le procurer dès que j'aurai un peu avancé mes lectures :o)

@ Joelle : Quant à moi j'attends ton avis sur les autres Block !;o)

Écrit par : Lou | 05/01/2008

Je viens de le commencer! ça me plaît beaucoup!
Merci encore pour ce choix!
Je suis contente que "le chat qui venait du ciel" t'ait plu. J'espère que tu as bien reçu la lettre que je t'ai envoyé et que tes exams se sont bien passés. @+

Écrit par : Hilde | 03/04/2008

@ Hilde : voui, j'ai bien reçu ta lettre, je voulais y répondre par une autre lettre, histoire de changer un peu des mails, mais je viens tout juste de finir les exams et remises de rapport. Promis ça vient vite ;o)

Écrit par : Lou | 04/04/2008

Les commentaires sont fermés.