V. Vernay & M. Reynès, La Mémoire de l’eau

A défaut de visiter un cimetière, j’ai trouvé quelques drôles d’épitaphes et vous emmène en Bretagne où Marion emménage suite à la rupture de ses parents. Suite à un héritage, la voilà donc qui s’installe dans une vieille baraque pleine de charme avec vue sur la mer.

Tout semble idyllique : la maison est grande, les environs superbes, la baignade en contrebas de la maison et les gens accueillants. Tous sauf un vieux barbu qui vit dans le phare et passe pour un fou auprès des gens du village.

Et puis, il y a ces visages étranges gravés sur des pierres disséminées autour de leur nouvelle maison, sur les rochers, dans une grotte et sur la fontaine du village. Et ces dates qui y sont gravées, avec des initiales inconnues.

Poussée par la curiosité, Marion va mener l’enquête et mettre sa vie en danger lors de marées trop violentes ou pendant la tempête. Elle découvre l’existence d’une légende, celle de créatures sous-marines venant régulièrement cueillir un membre d’une famille maudite, coupable d’avoir capturé l’une des leurs au début du XXe.

Deux tomes qui se laissent dévorer. L’intrigue est bien construite et dense, laissant peut de répit au lecteur. Le récit s’appuie avec habileté sur un folklore local inquiétant. Les illustrations sont très réussies, le bleu dominant l’ensemble de la composition. Il est vrai qu’il y a beaucoup d’eau dans ces deux volumes : la mer omniprésente, la pluie et cet environnement que l’on imagine peuplé de créatures marines étranges et malfaisantes. Et comme dans les bonnes histoires fantastiques, la fin n’en est pas une : on tremble déjà pour Marion…

50 p par tome

V. Vernay & M. Reynès, La Mémoire de l’eau, 2 tomes, 2012

10 thoughts on “V. Vernay & M. Reynès, La Mémoire de l’eau

    1. C’était une belle surprise découverte grâce à la médiathèque ! Le scénario et les illustrations se complètent bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *