Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2018

Haruki Murakami, L'Etrange Bibliothèque

murakami_etrange bibliotheque.jpgUn jeune garçon se rend à la bibliothèque municipale. Il y rapporte deux livres et annonce à la bibliothécaire qu'il en cherche d'autres. Sans écouter en détail sa requête, la femme l'envoie au sous-sol, dont le garçon ne connaissait pas l'existence. Il emprunte un couloir et se rend dans une pièce où un vieillard est assis. Malgré des hésitations et l'envie de renoncer à sa demande concernant la perception des impôts dans l'empire ottoman, l'adolescent n'ose pas se montrer impoli et accepte de lire sur place trois énormes volumes anciens apportés par le vieil homme. Il s'enfonce alors dans un dédale de couloirs sombres, pour finalement découvrir que la salle de lecture est un cachot. Ajoutez à cela un homme-mouton et une jeune fille sortie de nulle part, et vous aurez une idée de l'univers dans lequel Murakami nous plonge.

On glisse rapidement de la normalité à l'étrange, de la faille et du doute à l'horreur subtile, surréaliste. Cauchemar ou réalité ? Oeuvre de l'imagination ? Autant de questions que le lecteur est en droit de se poser.

Je suis passée complètement à côté de ce court texte de Murakami, sombre, malsain, conte inquiétant dont je ne voyais ni l'objectif ni l'intérêt. Accompagné d'illustrations de Kat Menschik qui ne m'ont pas davantage séduite (malgré l'imaginaire associé et l'interaction intéressante avec le texte), ce livre me confirme que je suis moins sensible aux textes oniriques de Murakami qu'à ceux davantage ancrés dans la réalité et l'univers contemporain japonais.

2,5coeurs.jpg

 

 

Haruki Murakami, L'Etrange Bibliothèque, 2005

logo mois au japon 01.jpg

 

 

Commentaires

J'en ai pas mal entendu parler de ce texte, de façon très positive. Tu me refroidis un peu... Cela dit, tout ce que tu en dis reflète plutôt bien l'univers de Murakami. Il ne faut pas y être réfractaire.

Écrit par : Lili | 19/04/2018

oh zut...oui je voulais commencer Murakami avec ce texte..et bin je pense que cela sera un auteur hermetique pour moi....

Écrit par : rachel | 19/04/2018

Je dois avouer que Murakami ne m'intéresse pas trop trop. Cela dit, je n'ai pas vraiment d'attrait pour les auteurs japonais en général =/

Écrit par : Chicky Poo | 19/04/2018

Pour le coup, ton résumé me donne très envie de m'y plonger. J'aime bien les textes simplement dérangeants (je me dis qu'ils ont peut-être fait passer un message à mon subconscient malgré tout, ou alors je suis un peu psychopathe sur les bords). Comme il est assez cher, je vais quand même regarder plutôt à la médiathèque s'ils l'ont.

Écrit par : Lilly | 22/04/2018

Ah mince. :( Il me tente toujours autant malgré tout. J'espère avoir l'occasion de le découvrir.

Écrit par : Hilde | 16/05/2018

Écrire un commentaire