Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2016

Yana Toboso, Black Butler T1 (manga)

manga black butler tome 1.jpgCeux qui lisent ce blog depuis un moment se seront peut-être rendu compte du fait que je n'étais pas une grande amatrice de mangas. Soyons clairs, je n'y connais rien, je suis parfois attirée par certaines séries mais ne suis pas forcément convaincue quand je feuillette un tome au hasard.

Jusqu'ici, seuls deux mangas sont vraiment sortis du lot pour moi : Le Pays des Cerisiers et Vampire Knight (dont j'ai lu les premiers tomes). Alors que les mangas d'inspiration victorienne ont a priori tout pour me plaire, je suis passée complètement à côté de Steamboy (film d'animation) ou du tome 1 de la série Emma. Sans être un coup de coeur, le tome 1 de Black Butler s'en tire un peu mieux ! 

Sebastian est majordome, au service de Ciel Phantomhive, héritier d'une prestigieuse lignée. C'est un majordome parfait, qui gère le domaine à la tête d'une équipe de bras cassés sans cervelle. Son travail dépasse de loin celui associé à sa fonction. Il excelle dans les arts martiaux, joue les pâtissiers pour son jeune maître et dirige l'emploi du temps de celui-ci. Ses talents sans limite sont tout de même quelque peu suspects... et il y a effectivement anguille sous roche !

Ce premier tome est articulé en quatre chapitres, passant d'un ton léger à un registre beaucoup plus sombre. On plante d'abord le décor : la grande propriété, l'enfant héritier au tempérament orageux, le majordome indispensable mais aussi omnipotent, les autres domestiques inutiles éblouis par Sebastian, la fiancée hystérique de Ciel (promis à elle à la naissance). Puis on commence à comprendre que les Phantomhive ont un rôle particulier et oeuvrent pour la reine, alors que d'autres grandes familles menacent l'équilibre du royaume. C'est dans ce cadre que l'aide de Sebastian s'avère particulièrement précieuse... et que le personnage en dévoile davantage sur son identité, bien plus complexe qu'il n'y paraît.

Je n'ai pas été particulièrement convaincue par les scènes les plus légères (quelques traits d'humour sympathiques mais les domestiques autant que la fiancée sont caricaturaux et agaçants), ni par la mise en place de l'histoire (j'ai trouvé la démonstration des nombreux talents du majordome un tantinet ennuyeuse dans les premiers chapitres ; par ailleurs on est en Angleterre sans y être, la restitution étant un peu superficielle).

En revanche, le thème du pacte avec le diable et l'ambiguité des relations entre Ciel et Sebastian sont annonciateurs de rebondissements intéressants et pourraient bien donner beaucoup de sel à une série qui, sans cela, resterait un brin fade. Ajoutons aussi dans les points positifs le brouillage historique : un cadre plutôt victorien mais l'utilisation de technologies plus récentes (dont les armes à feu ou l'usage des portables par exemple). Bien exploité, cela pourrait offrir un cadre intéressant pour la suite...

Lu pour la BD halloweenesque du mercredi.

3coeurs.jpg

 

 

208 p

Yana Toboso, Black Butler T1, 2009

halloween 2016.jpg

Commentaires

tu te laisserais tenter, quand meme, pour le 2eme tome ?....en tout cas cela semble sympa...;)

Écrit par : rachel | 19/10/2016

@ Rachel : j'ai les trois premiers à la maison donc je vais poursuivre. Pour la suite je pense que j'emprunterai à la médiathèque, du moins, si j'apprécie les tomes 2 et 3.

Écrit par : Lou | 19/10/2016

mdr...tu es quasi obligee de lire la suite...bonne lecture alors...;)

Écrit par : rachel | 20/10/2016

@ Rachel : comme tu vois ça ne s'est pas spécialement bien passé au tome 2 :o)

Écrit par : Lou | 25/10/2016

viiiiiii..il te reste le 3...lol

Écrit par : rachel | 25/10/2016

Écrire un commentaire