Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2015

Katherine Woodfine, The Mystery of the Clockwork Sparrow

woodfine_Clockwork-Sparrow.jpgLors de mon incontournable passage à Waterstones il y a quelques jours, j'ai succombé à ce roman paru début juin et mis à l'honneur dans cette librairie. Il faut dire que la couverture est superbe et, quand j'ai découvert que le récit se déroulait début XXe et s'inspirait de l'ouverture des principaux grands magasins londoniens (Liberty, Fortnum & Mason, Selfridges, Harrods...), je me suis dit que nous étions faits pour nous rencontrer.

Adolescente, Sophie a récemment perdu son père. Après avoir vécu dans un confort certain, veillée par une gouvernante, Sophie se retrouve sans un sou et obligée de travailler (j'avoue ne pas avoir compris le postulat de base - comment son père apparemment rigoureux aurait-il pu ne pas s'assurer de son avenir alors qu'il menait une vie dangereuse ? Mais passons). Elle trouve un emploi de modiste au sein d'un grand magasin luxueux sur le point de s'ouvrir, Sinclair's. C'est une opportunité pour elle car les conditions offertes aux employés sont largement plus attractives que dans les enseignes déjà existantes. 

Sophie s'investit pleinement dans son nouveau travail, malgré ses collègues immédiates, de vraies pestes qui ont décidé de se moquer de chacun de ses faits et gestes. Heureusement, elle va se lier rapidement à Lil, actrice en herbe embauchée comme mannequin ; Billy, portier et garçon à tout faire ; et enfin, Joe, qui cherche à fuir un gang de l'East End.

En vue de l'ouverture du magasin, le propriétaire, Mr Sinclair, décide d'exposer de superbes pierreries et un moineau mécanique serti de pierres précieuses. Ces objets de valeur sont dérobés un soir et les soupçons se tournent d'emblée vers Sophie, qui risque d'être injustement accusée. Les adolescents vont donc mener l'enquête, la police s'étant visiblement déjà fait une idée peu favorable à la jeune fille. Leur destin croisera celui du Baron, ombre planant sur Londres, grand architecte du crime de l'East End, sur qui courent d'inquiétantes légendes... mais que personne n'a jamais vu.

J'ai beaucoup aimé me plonger dans ce roman et retrouver un lieu que j'apprécie vraiment. L'auteur invite à imaginer Sinclair's à l'endroit où se situe le Waterstones de Picadilly. Ayant acheté mon roman là et passé si souvent les portes de cette librairie, j'ai particulièrement aimé cette référence qui m'a fait me replonger dans des lieux où j'aime flâner. Le roman en lui-même se lit bien. Je me suis régalée avec la partie consacrée au magasin et notamment, aux préparatifs en vue de la venue du public. Les personnages sont assez bien croqués, notamment ceux qui ont le mauvais rôle ; les héros, eux, sont plutôt attachants. J'avoue que mon intérêt pour l'enquête s'est un peu émoussé à moment donné, l'histoire n'allant pas assez vite à mon goût. Néanmoins, la fin ouvre de nouvelles pistes et a éveillé ma curiosité. Un deuxième tome sortira l'an prochain. Peut-être le lirai-je également. En tout cas, voici une lecture agréable, finalement plutôt destinée à un public adolescent - même si elle se laisse bien lire par les adultes !

You are cordially invited to attend the grand opening of Sinclair's department store.

3coeurs.jpg

 

 

336 p

Katherine Woodfine, The Mystery of the Clockwork Sparrow, 2015

Mois anglais 2013_01.jpg

Commentaires

Mignon mais je ne vais pas noter. Si je tombe dessus à la biblio, je le feuilletterai.

Écrit par : Syl. | 25/06/2015

C'est vrai que la couverture est très belle, je comprends pourquoi tu as été attirée. Ce roman me fait penser à la série consacrée à l'ouverture de Selfridges qui est vraiment magnifique et que je te conseille.

Écrit par : Titine | 25/06/2015

Lou, je ne sais plus où mettre mes liens pour le challenge Mysteries.

Écrit par : Syl. | 25/06/2015

l'intrigue est quand meme du deja-vu mais je vois que l'interet se porte ailleurs...et cela donne envie didonc...oh oui une bien belle couverture...;)

Écrit par : rachel | 26/06/2015

@ Syl : je ne sais pas encore quand est prévue la sortie en France.
Tu as raison de me signaler pour le challenge British Mysteries. Faute de temps j'ai fait une petite pause mais ça me démange de reprendre. Je ferai un billet de relance du challenge d'ici la rentrée scolaire et tu pourras me donner tes liens de 2015 à ce moment-là :o) Tu peux en attendant les mentionner sur le groupe facebook du challenge. Merci de continuer à suivre ce challenge qui me tient à coeur !

@ Titine : oh mais oui, je suis sûre que cette série me plairait ! Il faut que je me remette un peu aux séries anglaises, cette année je n'ai pas vu grand-chose.

@ Rachel : oui, l'intrigue est classique et à force de lire ce type de roman je deviens un peu moins bon public mais le contexte m'a beaucoup plu.

Écrit par : Lou | 29/06/2015

oui il faut chercher maintenant de quoi etre attire.....arrete d'en lire alors...;)

Écrit par : rachel | 29/06/2015

Les commentaires sont fermés.