Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2011

Kill her mummy

vendredi13_06.jpgParmi les films "culte" du genre, je n'avais jamais vu le fameux Vendredi 13, que l'on cite beaucoup mais qui, j'ai l'impression, est finalement peut-être moins vu que d'autres "classiques" tels que Halloween ou Freddy et les Griffes de la Nuit. J'ai décidé de le regarder enfin à l'occasion du challenge Halloween et, savez-vous quoi ? Voilà l'un des pires navets de la création !

Introduction : Camp Crystal Lake, 1957. Un jeune couple s'étant isolé (on ne sait pas pourquoi) se fait trucider par une personne de leur connaissance (mais le mystère est intact car la caméra adopte le point de vue de l'assassin).

vendredi 13.jpgPuis nous voilà à la fin des années 1970/début des années 1980 : le camp, abandonné depuis le drame, va être réouvert. Il est investi par une bande de jeunes prêts à tout remettre en état, tout en passant du bon temps (ce qui n'est pas une bonne idée car, comme dans tous les films américains de cette époque, on l'aura compris, le sexe, c'est mal, et tous les vilains pêcheurs vont bien évidemment mal finir). Au début tout va bien, si ce n'est qu'on entretient des soupçons sur certains membres de la communauté, qu'une jeune femme devant rejoindre le camp se fait tuer dans la forêt par une personne qui l'avait fait monter dans sa voiture (l'auto-stop, c'est mal aussi), qu'un lunatique traîne dans les parages et que quelqu'un de bizarre espionne la folle jeunesse depuis les fourrés.

Et c'est là que tout dérape franchement : en l'espace d'une soirée, tous les jeunes à l'exception du survivant unique (qu'on a tôt fait de démasquer) se font tuer les uns après les autres, dans des scènes à haute teneur en ketchup.

halloween-affiche.jpgSans surprise aucune, ce film me semble en quelque sorte calqué sur Halloween, dont il est une pâle copie : il y a en effet beaucoup de similitudes. Dès l'introduction, le scénario repose sur le même principe puisque dans Halloween, on assiste d'abord à une scène datant d'un certain nombre d'années : cette scène de meurtre introduit pour la première fois le tueur et est filmée de son point de vue. Par la suite, le choix des victimes, la caméra adoptant le point de vue du tueur, les meurtres de jeunes gens ayant pris du bon temps et les sempiternels (je reviens tout de suite !), jusqu'à la mise en scène des corps retrouvés par la survivante, tout reprend les principaux ingrédients du film Halloween. Quant à Jason, créature semi-fantastique hantant le lac et commandant à sa mère les meurtres, il fait aussi écho à l'assassin d'Halloween, encore enfant dans la première scène. Peut-être que la nouveauté tient au choix d'une vieille dame en tant qu'assassin, mais cela ne suffit pas à relever le niveau. Enfin la musique n'accompagne pas assez les personnages : Halloween était pour moi principalement porté par une musique angoissante qu'on n'a aucune peine à se remettre en tête si l'on connaît le film. Ici, le réalisateur a fait le choix de ne pas avoir de bande-son pour beaucoup de scènes, afin d'être plus réaliste. La musique, quand elle est présente, ferait  frémir d'indignation le pire des boys bands tant elle manque d'intérêt. Mentionnons enfin le jeu assez minable des acteurs et les scènes incohérentes ("tiens il y a un orage, si j'allais traverser tout le camp pour me laver les dents dans une salle de bain isolée alors que je suis en train de jouer au strip monopoly avec mes copains ?" Ou "tiens, je me suis temporairement débarrassée de la tueuse et sa voiture est là, si je ne m'enfuyais pas et essayais de m'enfermer dans une baraque en bois alors qu'elle est dans le coin ?").

vendredi13_02.jpg

L'avez-vous vu ? Qu'en avez-vous pensé ? A votre avis, Jason végète-t-il toujours au fond du lac ?

Si le sujet vous intéresse, voir l'article de Wikipedia (qui indique : Its most vocal detractor was Gene Siskel who in his review called Cunningham "one of the most despicable creatures ever to infest the movie business" (...) Variety claimed the film was "low-budget in the worst sense - with no apparent talent or intelligence to offset its technical inadequacies - Friday the 13th has nothing to exploit but its title.").

Un autre article sur ce film.

challenge halloween

 

 

Friday the 13th / Vendredi 13, un film de Sean Cunningham (1980)

challenge halloween

00:03 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (31) | Tags : challenge halloween |  Facebook | |

Commentaires

Puisque visiblement je ne vais pas mourir de peur en regardant ce film, je vais sûrement le visionner, car un film d'horreur qui ne fait pas peur reste quand même assez drôle :)

Écrit par : Aymeline | 02/10/2011

et bin disons que cela vieillit mal ce genre de film...;o)

Écrit par : rachel | 02/10/2011

@ Aymeline : il est assez ridicule mais finalement, pas hilarant ! What a shame !

@ Rachel : oui mais tu vois "Halloween" qui a deux ans de plus m'avait bien plu, je l'ai même vu plusieurs fois. C'est vraiment ici une production ultra cheap, sans scénario, sans comédiens, sans talent du réalisateur, bref, une mega daube qui ne doit certainement pas dépasser le niveau de l'attaque du concombre masqué ou de la moussaka géante.

Écrit par : Lou | 02/10/2011

Tiens, j'ai vu celui-ci mais pas Halloween, je crois ! En fait, je préfère ces films d'horreur bien kitsch à ceux actuels bien trop sanguinolents (genre Saw par exemple) Mais bon, suis pas fan du genre en fait.

Écrit par : Manu | 02/10/2011

J'avoue que je ne suis pas fan des films d'horreur pour les raisons précitées : toujours les mêmes scènes ridicules ! D'ailleurs, j'ai bien aimé shaun of dead grâce à cela ! J'ai préparé mon billet, je le publie dès que possible ! Quant au deux films dont tu parles, je ne les ai pas vu et je ne suis pas sûre de les regarder à moins de vouloir rire à leurs dépends !

Écrit par : maggie | 02/10/2011

Ah la al souvenir, Vendredi 13, ça doit être le premier film d'horreur que j'ai eu le droit de regarder et ça m'a traumatisée! Du coup, ça me gâcherait de le revoir je crois lol!

Écrit par : Ori | 02/10/2011

Tu as raison, si j'ai vu plusieurs fois Halloween et Freddy, je n'ai jamais vu celui-là... D'ailleurs, au vu de ton article, je m'en passerai encore allègrement !

Écrit par : Neph | 02/10/2011

je n'ai vu aucun de ces films, et je ne suis pas certaine d'avoir envie de me lancer dans l'aventure, j'ai trop peur d'avoir peur :D

Écrit par : niki | 02/10/2011

J'ai beaucoup aimé ce film :-) Mais je suis adepte des films d'horreur kitsch, que je n'aimerais pas s'ils étaient bons, je pense ! En fait, je trouve ce film surtout intéressant dans un contexte social. Même s'il n'est pas bon, lui, Halloween et le 1er Freddy restent des jalons dans le cinéma d'horreur. 30 ans après, on parle encore de ces films, des jeunes se déguisent encore en Jason à l'Halloween, etc. C'est assez impressionnant.

J'ai hâte de lire tes autres billets cinématographiques :-)

Écrit par : melodie | 02/10/2011

@ Manu : je préfère les films d'épouvante et non d'horreur, donc plutôt les histoires de maison hantée par exemple, mais j'aime bien "Halloween" pour l'ambiance. Je n'aime pas "Saw" non plus, par contre "Vendredi 13" fait très faux mais est assez trash (par exemple le pauvre garçon qui se fait tuer sur le lit).

@ Maggie : forcément ces films vieillissent mal, mais certains sont assez amusants... "Shaun of the dead" joue vraiment bien avec ces codes, c'est sympa. Il y a un autre film dans le même genre dont je ne me souviens plus mais que je devrais retrouver facilement et que j'aimerais voir aussi.

@ Ori : moi j'ai été traumatisée par un épisode de Maigret avec un pendu et un vampire attaquant un couple dans un parc, j'étais toute petite et je suis partie me coucher au début de l'épisode car j'avais peur, et j'ai flippé un bon moment !!

@ Neph : ce qui est marrant c'est que Jason est mort depuis vingt ans dans ce film, mais j'ai lu que dans le 2 il revient venger sa mère et après c'est lui le tueur récurrent de la série de films Vendredi 13.

@ Niki : vraiment celui-là ne fait pas peur, il est assez ridicule... par contre je trouve que "Halloween" est davantage angoissant à cause de la musique et les scènes de voiture...

@ Melodie : c'est bizarre, j'aime bien les films kitsch (pas vu les Chucky sauf "la fiancée de Chucky" mais celui-là m'a fait mourir de rire par exemple) mais même si j'attendais un truc vraiment ras des pâquerettes j'ai été déçue tellement je lui trouve de similitudes avec "Halloween", et j'ai trouvé qu'il n'apportait rien de bien différent, à part peut-être le saut de Jason dans le lac à la fin, THE moment inédit et original du film ! Qu'entends-tu par le contexte social ? Tu m'intéresses... j'ai surtout été frappée par les allusions très puritaines, et l'époque décrite... Et je sais bien qu'il s'agit d'un film cultissime du genre, sans doute aussi parce que c'est un des plus vieux et qu'on en reparle dans Scream (peut-être ?), c'est pour ça que je voulais enfin le voir... et pourquoi pas la suite ?

Écrit par : Lou | 02/10/2011

Ca m'évoque "Mortelle Saint Valentin". Je n'ai jamais autant ri devant un film d'horreur. Le soleil m'avait peut-être un peu tapé sur la tête durant la journée, mais j'ai le souvenir d'un sacré paquet de ketchup aussi, c'était hautement spirituel et drôle.
... J'adore particulièrement le moment où "Angel" (il ne s'appelle pas Angel dans ce film-là et n'a rien d'un ange, mais c'est lui, l'amoureux de Buffy, tu vois?) zigouille un mec en le propulsant dans un gigantesque aquarium où tournent des hélices... Mon Dieu que j'ai ri. Enfin, si tu veux te remettre de ce "Vendredi 13" et réparer le mal par le mal (un navet par un navet), tu sais quoi regarder maintenant ! :D (ne me dis pas merci, 'y a franchement pas de quoi)

Écrit par : Reka | 02/10/2011

En fait, ce que j'entendais par contexte social, tu as mis le doigt dessus. Ça a été un des premiers films, comme Halloween, duquel il est largement inspiré comme tu dis, qui a mis en place ce qui allait devenir les "essentials" d'un film d'horreur: Le sexe, c'est mal. Si tu "fais" le sexe, tu seras la première à mourir ;-); Et la drogue et les fêtes, c'est mal. Si tu fais la fête, tu vas mourir; Puis, la forêt, c'est mal. Si tu vas dans la forêt, tu vas mourir, etc.

Remarque, je n'ai vu qu'Halloween que très récemment, alors c'est peut-être pour ça que ce premier Jason m'a plus marquée qu'Halloween. Et j'ai vu les suites... Jusqu'à Jason X, je pense. Après, j'ai donné ma démission ;-)

Écrit par : melodie | 02/10/2011

L'horreur - au cinéma comme dans les livres - est un genre foncièrement puritain me semble-t-il. Ce qui peut donner d'immense oeuvres, lorsque ce puritanisme est traité pour révéler quelque chose de la profondeur abyssale des personnages ("Le Tour d'écrou" de James; "Carmilla" de Le Fanu et en règle générale toutes les histoires de vampires ... réussies; les adaptations réussies de Stephen King au cinéma: "Shining", "Carrie") ou des navets complets (ce "Vendredi 13" dont j'aurais pu moi aussi me passer!)

Écrit par : Cléanthe | 02/10/2011

mdr..peut-etre la dose d'hemoglobine aide?...;o)...en tout cas jamais vu....je ne suis vraiment pas film d'horreur...

Écrit par : rachel | 03/10/2011

Jason est sensé être une victime avant de devenir un tueur contrairement à Michael Myers d'Halloween ! Mais je suis d'accord avec toi, c'est un navet de première mais c'est surtout qu'il a mal vieilli (et en général, je trouve toujours les slasher movies un peu ringards, avec des victimes ayant tout juste 2 de QI ! mdr !). Mais je dois reconnaitre que j'ai beaucoup apprécié une séance de ce film lors d'une nuit cinéma fantastique où toute la salle criait des "ordres" aux protagonistes du film : au moins, c'était amusant et cela a fait passer le temps ;)

Écrit par : Joelle | 03/10/2011

Je ne pense pas avoir jamais vu Vendredi 13, mais j'ai vu Halloween ! Plus un ou deux autres ressemblant beaucoup à ce que tu décris, genre urban legends effrayantes. Cela dit, ça a beau être crétin, je suis quand même morte de trouille ! Même "Scream" m'a fait peur.

Écrit par : virginie | 03/10/2011

@ Reka : "Mortelle Saint valentin" ? je suis tombée dessus la semaine dernière et j'ai lu une critique très positive expliquant que c'était vraiment original :) Le coup de l'hélice me semble très curieux en effet... quant à David Boreanaz je l'adore dans "Buffy" et je l'aime bien dans "Bones", mais là je crois que je serai servie !

@ Melodie : j'ai vu "Halloween" au lycée à l'époque où je regardais plein de films du genre... je repense aussi à "Candyman" qui a fait beaucoup de bruit à une certaine époque et qu'on a un peu oublié, non ? Mais oui la morale puritaine de ces films est hallucinante : tu bois de la bière, tu fais la fête, tu te drogues, tu as des relations sexuelles voire même tu fais l'imbécile avec tes copains et tu seras sur la liste... bon tu as toujours quelques exceptions mais grosso modo les victimes ont toujours fait un de ces trucs-là :)

@ Cléanthe : c'est vrai, cela se retrouve également en littérature, bien que cela soit un peu moins évident que dans les films de type "Vendredi 13" où rien ne saurait être plus transparent. Dans "Dracula" les filles transformées en vampires sont sensuelles et sont en quelque sorte les complices de ce Dracula qui vient leur rendre visite la nuit... le plus souvent la chair et le sang sont mêlés dans les histoires de vampires par exemple.

@ Rachel : tu es plus thriller que moi par contre :)

@ Joëlle : oui bien sûr le tueur est d'abord sensé être une victime, sauf que le doute subsiste à la fin. On croit que la mère est folle mais la scène finale met le doute... et si Jason était au fond du lac, transformé en être maléfique ? Il est vrai aussi que Jason a "une excuse" alors que Myers est "mauvais" depuis toujours. Malgré cette différence je trouve que les comparaisons sont nombreuses. J'aurais bien voulu participer à ta séance ciné, surtout si on donnait des ordres aux personnages un peu débiles !

@ Virginie : je trouve "Halloween" angoissant, et d'autres films du même genre aussi. "Scream" a mal vieilli mais à sa sortie c'était "LE film qui va révolutionner le genre". Tu me refais penser au film "Urban legend" lui-même d'ailleurs !

Écrit par : Lou | 03/10/2011

Ha oui, le premier Candyman était bien! Plus "récent", quand même. Seulement 20 ans :-) À l'époque, je me rappelle avoir été marquée par Hellraiser. Je ne suis pas facilement écoeurée, mais là, la pizza que je mangeais m'est restée prise en travers de la gorge. Pourquoi je me souviens de ça ?

Écrit par : melodie | 04/10/2011

Bonjour Lou, j'évite ce genre de film, je suis trop impressionnable. Déja le 1er Scream m'a suffi. Je passe. Bonne après-midi.

Écrit par : dasola | 04/10/2011

@ Melodie : c'est 1991 ? je pensais que c'était légèrement plus vieux... je n'ai pas vu "Hellraiser", je ne sais même pas trop ce que c'est et je crois que je confonds avec un film d'action récent avec des superhéros ! ça ne m'étonne pas que tu te souviennes de ça, moi je me souviens en détail d'un cauchemar fait en quatrième quand je passais mon temps à voir X Files, lire des bouquins d'épouvante etc... du coup j'avais arrêté pendant un bon bout de temps !

@ Dasola : j'aime bien le 1er Scream, j'étais ado quand les Scream sont sortis du coup je me souviens des fois où je suis allée les voir :) A bientôt et bonne soirée à toi !

Écrit par : Lou | 04/10/2011

Je ne suis pas une grande amatrice de navets et si en plus ça vieillit mal... Je n'ai pas vu encore un seul Halloween alors, je tenterais peut-être de ce côté là.

Écrit par : Hilde | 05/10/2011

oui je pense...j'aime pas trop les films d'horreur...mais vive le thriller!

Écrit par : rachel | 05/10/2011

@ Hilde : je ne sais pas pourquoi mais je pensais que tu les avais vus... sans doute parce que nous partagions les mêmes lectures au collège :)

@ Rachel : mouais... :o)

Écrit par : Lou | 05/10/2011

quelle passion!...lol

Écrit par : rachel | 05/10/2011

J'ai vu les deux films. Comme je ne suis pas fan du genre (c'est tellement prévisible), je ne les trouve pas tellement différents. Il faut dire que je n'ai pas vraiment fait attention aux histoires. Mais j'ai pensé la même chose que toi sur les victimes et leurs "péchés". J'étais assistante aux Etats-Unis et je suis tombée sur deux familles où les filles adoraient les films d'horreur. J'ai dû me farcir Poltergeist, Freddy... Maintenant, l'une des deux filles est pasteur et l'autre, infirmière (et très pratiquante). Ironique !

La fin du premier Vendredi 13 est pompée de Carrie.

Écrit par : Jackie Brown | 07/10/2011

@ Jackie Brown : les Américains sont plein de surprise... dans leur conception des péchés il y a leur rapport follement coupable au vin. Quand j'avais 17 ans on est allés avec mes parents aux USA et lors d'un dîner avec des Américains, je n'ai pas fait attention et j'ai accepté de boire du vin quand on me l'a proposé pour la forme (comme je le faisais en France au resto de temps en temps en famille). La serveuse était hypra gênée, mon verre était placé devant celui-ci de l'un des adultes, tout un bordel parce qu'ils n'avaient pas osé me prévenir de la législation en amont, ne concevant sans doute pas qu'une Française de 17 ans soit autorisée à boire un verre de vin par ses parents... et il y a deux ans à Barcelone un Mormon charmant m'a tenu la jambe pendant une heure (en me demandant d'ailleurs à la fin si j'étais convaincue de ce que le Christ existait et faisait pour moi). Nous avons eu une conversation follement intéressante et désespérante sur l'alcool. Pour lui l'alcool, c'était mal, et comme il m'interrogeait sur mes vices il était mortifié de voir que j'admettais boire du vin. Du coup je lui ai dit qu'en général pour un Français boire du vin était avant tout un art, une dégustation et non un moyen de se droguer :)

Écrit par : Lou | 08/10/2011

Je ne comprends pas pourquoi elle ne pouvait pas te prévenir avant. Elle ne voulait pas perdre une vente ? Elle a peut-être placé le verre devant un adulte pour éviter les ennuis au cas où la police débarquerait ?

Avec moi, ils sont servis. Je ne bois pas d'alcool et ils me disent toujours : Pourtant en France, le vin... Tu me diras en France, j'avais droit à : Tu ne bois pas, pourtant le ti punch (je suis noire et mes parents sont de la Martinique). Quant aux Mormons, certains ne savent pas encore que leur église a changé de politique et que les noirs ne sont plus des créatures diaboliques. Ils ne m'embêtent pas trop. Deux sont venus chez moi, ils ont été un peu surpris quand j'ai ouvert la porte (puisque nous étions les seul(e)s noir(e)s du quartier. L'un des deux faisait déjà demi-tour, mais l'autre a quand même tenté de me faire venir à une réunion de présentation. Il m'a aussi donné sa carte et m'a proposé de l'aide pour déplacer les gros objets chez moi.

Écrit par : Jackie Brown | 09/10/2011

J'ai un bon souvenir d'Halloween, et curieusement très peu de celui-ci. Il faudrait que je le revoie mais je ne suis pas motivée. J'ai l'impression que ça a mal vieilli et les nombreux bémols que tu émets me font reculer d'autant plus. Cela dit, j'ai le souvenir moi aussi d'un film à l'intrigue alambiquée, bancale. Contrairement à Halloween que je trouve juste génial.

Écrit par : Sara | 09/10/2011

@ Jackie Brown : je pense que la famille Américaine pensait que tout naturellement je dirais non en bonne jeune fille de 17 ans (mais ils avaient oublié que je n'étais pas américaine...), quant à la serveuse elle avait sûrement envie d'être accommodante vu qu'on était une grande table et que mes parents étaient là... mais au final tout le monde était follement gêné, il aurait mieux valu dire dès le départ que ce n'était pas possible aux USA. Pour le verre oui c'était ça, c'était pour se couvrir mais bon moi je me sentais super à l'aise de boire dans un verre posé devant l'assiette d'une nana que je connaissais à peine :)
Ah oui quand même l'un d'eux faisait demi tour en te voyant ?! J'avoue que je ne savais pas que les Mormons prenaient les Noirs pour des créatures diaboliques, ça je croyais que c'était plutôt au XVIIIe, XIXe siècle avec l'esclavage et les idées sur les rites vaudou... eh bien ça fait un peu peur quand même, même si j'hallucine toujours quand je réalise que la ségrégation ne remonte pas à si loin que ça dans ce pays se présentant comme la première démocratie au monde !
Quant aux clichés mon cher et tendre est allemand et n'aime pas l'alcool, du coup tout le monde s'étonne de voir qu'il ne boit pas de bière, pour son enterrement de vie de garçon tout le monde dit qu'il devrait boire comme c'est la tradition (bin oui mais s'il n'aime pas...) et dans ma famille ma grand-mère était atterrée de ne pas réussir à lui faire boire de temps en temps un petit coup de rouge, bon pour le cœur ! Comme quoi les traditions sont tenaces...

@ Sara : ah mais je suis tout à fait d'accord ! "Halloween" a vieilli aussi mais je l'ai déjà vu plusieurs fois et le reverrais avec plaisir ! Un film qui a beaucoup de qualités, et qui arrive à mettre en place une ambiance réussie je trouve.

Écrit par : Lou | 09/10/2011

La religion Mormon est assez récente et n'a été révélée qu'en 1830. Les noirs peuvent devenir prêtres depuis 1978, grâce à une autre révélation. Officieusement, les équipes sportives de l'Utah (universitaires et autres) se prenaient régulièrement la pâtée et ont eu besoin d'intégrer des noirs (enfin, c'est ce qu'a dit une des élèves de ma soeur lorsqu'elle lui a fait son historique de l'église Mormon). Je ne garantis pas la véracité de ses propos (mais c'est drôle).

Écrit par : Jackie Brown | 10/10/2011

@ Jackie Brown : en même temps c'est un peu comme les clubs sportifs qui nationalisent des footballers prometteurs... je ne sais pas si c'est le cas en France parmi certains de nos joueurs mais mon cher et tendre m'a déjà donné des exemples de changement de nationalité expéditive avant des coupes :) dommage que je ne me souvienne jamais de ce genre de chose !

Écrit par : Lou | 10/10/2011

Les commentaires sont fermés.