Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/04/2009

Momo à l'écran

flipo_film va faire un malheur.jpgLe film va faire un malheur. Tout un programme. Généralement je ne succombe pas à la vue de ce genre de titre un peu racoleur et pragmatique. Eh oui, ma préférence va plus souvent aux romans qu’entoure une aura de mystère, à l’exemple de ces quelques titres pris (presque !) au hasard dans la pile qui est devant moi : L’Ecueil, Amours en marge, Prodige, Inversion (mais je ne citerai surtout pas Le Grand Livre des Gnomes). Bref, tout ça pour dire que le dernier livre de Georges Flipo m’attirait peut-être moins que sa Diablada et que, sans le livre voyageur lancé dans la nature par l’auteur, je ne l’aurais sans doute pas lu avant des mois – au mieux.

 

Jeune réalisateur vaguement prometteur espérant décrocher une récompense à un festival, Alexis est plus ou moins contraint de projeter son film (« Zoubeida l’Africaine » !) à la prison centrale de Caen. Il y rencontre Sammy, taulard sur le point de recouvrer sa liberté et cinéphile rêvant d’être le sujet du prochain film d’Alexis. S’ensuit une relation étrange entre les deux hommes et sans en dire trop, laissons juste entrevoir quelques aspects de l’histoire : des dîners « littéraires » au cours desquels un Alexis orgueilleux doit partager sa maigre culture avec un Sammy tout ouïe ; un scénario à étoffer qui finit par influencer la vie du truand ; une femme entre les deux hommes ; des bides, de la rivalité, des spots publicitaires, des braquages, des meurtres, du jus de tomate et des olives farcies.

 

Si j’ai quelques réserves, j’ai globalement passé un très bon moment avec ce page-turner lu en quelques heures. Plutôt compliquée dans ses rebondissements, son développement et le rapport instauré entre réalité et cinéma, l’histoire est peut-être un peu trop bien ficelée et donc un peu lisse, ce qui ne l’empêche pas d’être assez originale. Plus encore, je me suis amusée en songeant à l’imagination débordante de l’auteur qui multiplie les rencontres et relations plus ou moins probables en suivant une logique que l’on sent implacable. Au final, cette impression d’orchestration parfaite et de détachement est plutôt positive, permettant à mon avis une certaine connivence entre narrateur et lecteur. J’ai été progressivement happée par l’histoire, car autant je n’éprouvais aucune empathie pour les personnages au début, autant Sammy m’a tout de suite été sympathique avec ses influences corse, juive et arabe, son côté killer-nounours, truand ultra dangereux et brave type. Sans parler de sa curiosité intellectuelle et de son honnêteté (contrairement à Alexis qui place ses quelques pauvres références dans des phrases d’une vacuité insoupçonnée - quoique).

 

Alors oui, c’est gentiment grinçant : le milieu de la pub et celui du cinéma en prennent pour leur grade mais finalement, le roman est surtout léger et drôle - ce n’est pas une critique au vitriol de milieux qui, c’est vrai, aiment se prendre au sérieux et faire preuve d’une fausse autodérision (à moitié convaincus, en pensant plutôt au collègue ou au concurrent). Comme l’ont dit d’autres avant moi, on imagine bien une adaptation au cinéma… et pour rester dans le décalage, aurons-nous un film exact, un film hyperexpressionniste ou un nouveau Bal des Actrices (après le Vertige des Auteurs) ?

 

314 p

 

Georges Flipo, Le film va faire un malheur, 2009

Commentaires

Je disais justement aujourd'hui sur le blog de Thaïs que je ne le connaissais pas, je devrais aller faire un tour sur son blog.
Thaïs est bien plus déçue que toi, d'ailleurs !

Écrit par : Neph | 09/04/2009

oh...cela sent quand meme le deja-vu....mais tu lui rends hommage....et a te lire, on en viendrait a l'acheter...;o)....

Écrit par : rachel | 09/04/2009

Pourquoi tu ne cites surtout pas le grand livre des gnomes?!

Écrit par : Isil | 09/04/2009

et bien moi, je l'aime bien, ce grand livre des gnomes...

Écrit par : Pia P. | 09/04/2009

Thaïs en parlait aujourd'hui, elle fait partie des déçus. Bah, c'est un bon moment de lecture et j'ai adoré le tandem des policiers...

Écrit par : keisha | 09/04/2009

@ Neph : je suis allée sur le blog de Thais et je suis assez d'accord au sujet du côté artificiel. Il y a eu pas mal d'avis comme Georges Flipo a fait circuler son livre lui-même. Notamment Florinette (pas convaincue) et Fashion (qui je crois a beaucoup aimé).

@ Rachel : oui il y a un petit côté déjà vu mais c'est tout de même farfelu. Ce n'est pas un immense coup de coeur mais je me suis amusée.

@ Isil : parce que c'est nettement moins glamour que tous les autres titres cités avant, plus métaphoriques, tandis que le grand livre des gnomes, très pragmatique, fichait en l'air ma théorie sur les titres :p

@ Pia : moi aussi (enfin a priori), sinon je ne l'aurais pas acheté :o)

@ Keisha : oui je les aime bien même si c'est un humour un peu facile en ce qui concerne le tandem je trouve. En tout cas le commissaire qui se trompe toujours et trouve Alexis très fort est bien marrant !

Écrit par : Lou | 09/04/2009

Je ne connaissais pas l'auteur *shame* mais je suis très attirée par ce que tu en racontes!

Écrit par : Océane | 09/04/2009

Le côté grinçant et le thème très "Beigbederien" (?) me retiennent ...

Écrit par : Leiloona | 10/04/2009

marrant de lire à quelques minutes d'intervalles deux avis aussi divergents sur le même livre...

Écrit par : Cécile de Quoide9 | 10/04/2009

Ce que je trouve marrant, pour ma part, c'est que tout le monde craque pour Sammy, alors que j'ai préféré Alex. Serais-je attirée par les loosers ? ;)

Écrit par : erzébeth | 11/04/2009

@ Océane : Il n'y a pas de honte à avoir ! Quant au livre, il est assez sympa, même si je préfère le dernier recueil de nouvelles de l'auteur.

@ Leiloona : je crois que c'est le côté beigbederien qui ne me tentait pas trop et c'est sans doute cet aspect que je trouve un peu déjà vu ou un peu facile, mais en tout cas je me suis bien amusée globalement.

@ Cécile de Quoide9 : je ne pense pas que nos avis soient si divergents si tu parles de Thais car je suis d'accord avec sa critique principale, concernant le côté superficiel. J'ai bien aimé mais je crois que d'autres ont été beaucoup plus enthousiastes que moi.

@ Erzébeth : personnellement ce n'est pas le côté looser du personnage qui me gêne... d'ailleurs Clara est une "winner" je trouve et je ne l'apprécie pas trop non plus. Je trouve juste le personnage très caricatural, surtout au début. C'est son côté hautain qui m'énervait, et j'avais un peu l'impression de retrouver une caricature de Parisien exécrable (d'ailleurs le livre est tout de même un peu trop parisien à mon goût, même si je l'ai lu avec plaisir)... pas franchement le genre de personnage que j'aime retrouver quand j'ai envie de m'évader :)

Écrit par : Lou | 11/04/2009

Les commentaires sont fermés.