Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2009

Wouldn't it be nice

haigh_condition.jpg

Saga familiale couvrant la période 1976 – 2001, La Condition de Jennifer Haigh débute avec la découverte de la maladie de la jeune Gwen, atteinte du syndrome de Turner. Petite taille, absence de puberté, stérilité, telles sont les principales caractéristiques de cette maladie.

Vingt ans après le diagnostic et le divorce des parents, Paulette et Frank, nous retrouvons les personnages qui, tour à tour, nous laissent peu à peu entrevoir leur vie présente et reviennent sur les années qui se sont écoulées, éloignant ou rapprochant certains membres de la famille.

Paulette, un peu coincée et étroite d'esprit, vit à Concord dans une vieille maison splendide où elle maintient la température à 13 degrés afin de protéger une collection de porcelaines de grande valeur. (Soit dit en passant, elle me rappelle par certains côtés un personnage de Halloween, où une retraitée légèrement névrosée passe son temps à javelliser sa maison et pense uniquement à une tache de sang sur son tapis un jour où son fils est à deux doigts de rendre l'âme. Livre très sympathique et chaudement recommandé !)

Son ex-mari Frank espère être bientôt récompensé dans le milieu scientifique après un beau parcours au M.I.T. Passant pour un obsédé aux yeux de Paulette, ce Dom Juan s'est récemment fait plaquer par une compagne plus jeune pressée de se marier ; il commence à souffrir de la solitude.

Billy, leur aîné, le fils prodigue, médecin vivant à New-York dans un superbe appartement, cache son homosexualité à sa famille. Proche de Gwen et attaché à sa mère, il semble a priori avoir définitivement fait une croix sur Frank (un salaud, un égoïste et un mauvais père) et sur son petit frère Scott (un looser).

Prof d'anglais dont les compétences sont souvent dictées par les collections « Profil », Scott enseigne vaguement dans un établissement minable aux objectifs purement commerciaux. Ancien accro à l'herbe, Scott est coincé dans un lotissement immonde avec son épouse Penny (un peu sotte) et leurs deux enfants difficiles.

Quant à Gwen, elle s'est emmurée dans le silence et se cache dans des sweat-shirts trop grands pour elle. Son travail d'assistante au sein d'un musée est vraisemblablement son seul centre d'intérêt. Si sa maladie sert de point de départ, elle n'occupe qu'une place relative dans cette histoire aux sujets nombreux.

La Condition est un bon page-turner qui se lit sans aucun doute avec plaisir. Alternant les points de vue, ce roman éveille sans cesse notre curiosité et pose un regard sensible et passionnant sur les membres d'une même famille, sur les non dits et les malentendus qui rendent facilement maladroit. Malgré des années de silence et de reproches implicites, parents et enfants éprouvent de l'affection les uns envers les autres, même s'ils sont souvent incapables de s'aimer comme il le faudrait et de satisfaire les attentes de l'autre – si ce n'est « des autres », car il convient aussi de ménager les susceptibilités. Les qualités principales de ce roman tiennent à mon avis à l'attention portée à la psychologie des personnages. Rendant parfaitement compte de la complexité des rapports humains, Jennifer Haigh a trouvé un ton juste qui ne dessert pas ses personnages. On pourrait peut-être lui reprocher la trop grande diversité de situations au sein de la famille et l'accumulation de malheurs, qui manquent un peu de crédibilité. Mais après tout, depuis quand un roman devrait forcément se borner à rendre compte de la réalité dans ce qu'elle a de plus banal ? Les péripéties s'enchaînent, le traitement du sujet est convaincant. Parce qu'il peut être interprété de plusieurs manières, le titre rend justice à la variété des situations qui font la richesse de ce texte. Au final voilà un roman qui ne manque pas d'intérêt et qui m'a donné envie de lire un des précédents romans de Jennifer Haigh.

Merci à Louise Leguay et à Silvana Bergonzi pour cette découverte.

Les avis de : Cathulu, Cuné, Géraldine.

416 p

Jennifer Haigh, La Condition, 2009

Cape Cod, où tout commence

 

cape-cod.jpg
cape-cod2.jpg

 

Commentaires

Je l'ai reçu aussi, mais pas encore commencé ! J'ai donc parcouru ton article rapidement pour ne pas me laisser influencer ... Mais les extraits lus dans le livre m'ont laissé un avis positif ! Je verrai lorsque je l'aurai lu entièrement ...

Écrit par : Nanne | 22/03/2009

Il me tente énormément ! Tu en parles très bien !

Écrit par : Neph | 22/03/2009

Vous commencez à me tenter... Sinon les photos sont magnifiques !

Écrit par : Lilly | 22/03/2009

Contente que le bouquin t'ait plu puisque c'est moi qui ai recommandé ton blog à Silvana et 35 autres...
Très beau billet, qui rend bien compte de ce qu'est le bouquin.
Par contre, quand tu dis "On pourrait peut-être lui reprocher la trop grande diversité de situations au sein de la famille et l'accumulation de malheurs, qui manquent un peu de crédibilité", là, je ne suis pas d'accord avec toi.
Il suffit de venir chez moi, famille ressemblant relativement à celle de la condition, bourgeoise, favorisée... Père décédé d'une leucémie il y' a 15 ans, 3 enfants complètement différents : ma soeur, bigotte catho qui à 8 gosses dont le mari vient d'être licencié, moi, athée aigrie qui souffre de maladie relativement grave et pour une partie irrémédiable et à risque, et un petit frère ni catho no athée, qui a une époque avait des cheveux jaunes et en pearcing sur la langue et qui maintenant s'habille en Hermes pour vendre des porches.... Bref, diversité et malheurs nombreux dans une même famille ne sont pas si rare, et quand je vois autour de moi, je trouve même que cela devient "fait diver" hélas.
Bon maintenant que tu es dans la liste de silvana, tu risques sans doute de recevoir d'autres colis ! Ca fait toujours plaisir et jusqu'à maintenant, je n'ai pas eu à me plaindre du tout de la qualité de ses envois. Que des livres agréables à lire.

Écrit par : géraldine | 22/03/2009

@ Nanne : n'hésite pas à dire ce que tu en as pensé dès que tu l'auras lu, même si je compte bien lire ton billet !

@ Neph : c'est un roman très riche et je ne donne qu'une idée assez partielle du contenu... mais en même temps cela laisse de la place pour la surprise !

@ Lilly : oui, j'adore l'océan et les dunes en général , et je suis bien contente de voir de si belles photos !

@ Géraldine : merci pour ton commentaire. Par rapport au manque de crédibilité j'ai bien souligné le terme "un peu" car j'avais conscience du fait que ce n'est pas non plus impossible... c'est une très légère réserve, que je ne voulais pas trop mettre en avant. Ton histoire personnelle l'illustre bien et je pense que nombreuses sont les familles qui ont quelque chose en commun avec celle de Gwen. Je trouve aussi ma remarque à prendre avec des pincettes! Ce que j'essayais de dire, c'est qu'il m'a semblé que sans traiter d'une famille aussi éclatée, au destin si particulier, le roman aurait donné une impression de "voilà ce qui peut arriver chez M. et Mme Toutlemonde", tandis qu'ici je ne pouvais m'empêcher de penser que décidément, cette famille n'avait pas de chance et que les parcours étaient remarquablement différents... beaucoup de personnages trouvent leur opposé presque parfait, même si je reconnais que c'est tout à fait possible. On retrouve ces différences dans toutes les familles, et beaucoup sont victimes de quelque événement tragique, mais disons que dans ce livre beaucoup d'éléments sont réunis, ce qui ajoute un peu plus au côté romanesque à mon avis.
Sinon c'est le troisième livre que Silvana et Louise m'envoient... j'ai été contactée en décembre mais je suis un peu en retard dans mes billets :) Quels sont les livres que tu as lus ?
Et merci à toi pour l'opération "Dollinger" ^^

Écrit par : Lou | 22/03/2009

Je vais vraiment me laisser tenter là...

Écrit par : Hathaway | 22/03/2009

Quand je vois les billets sur ce livre, je commence à regretter de l'avoir refusé ! mais en même temps je l'ai fait parce que j'étais débordée et pas sûre de le lire rapidement , alors ...

Écrit par : Aifelle | 23/03/2009

Ce livre que tu as bien présenté me semble intéressant et dès qu'il arrive à ma biblio, je le prends ! C'est vrai que chaque famille a ses épreuves, ses difficultés et les rappports humains sont souvent complexes.
merci d'être passé sur mon blog ça me fait toujours plaisir !
bisous et bonne semaine !

Écrit par : mary | 23/03/2009

Ps : Les photos sont chouettes et me rappelllent la série "Dawson" que je suivais avec ma fille !

Écrit par : mary | 23/03/2009

@ Hathaway : J'en suis ravie :o)

@ Aifelle : j'avoue avoir plusieurs livres d'éditeurs en attente malgré quelques refus mais bon, cela ne m'empêche pas de lire en ce moment Jane Austen... je compte parler de tous ces livres rapidement mais je ne veux pas non plus que cela devienne une contrainte. D'ailleurs, peut-être que tu peux encore recevoir ce livre si tu en as vraiment envie ?

@ Mary : mais de rien :o) Quant aux photos, oui c'est vrai on dirait un paysage à la Dawson ! J'avoue que je pense aussi beaucoup à ma région dont les côtes ressemblent à ces photos (côte atlantique).

Écrit par : Lou | 23/03/2009

Je pense que ce livre pourrait me plaire ! Je l'avais déjà repéré chez Géraldine. Tout à fait le genre de roman familial américain comme je les aime. Par contre, ça attendra une éventuelle sortie en poche ;-)

Écrit par : Manu | 23/03/2009

Il me tente beaucoup, mais pas pour l'instant...Bonne journée Lou !

Écrit par : Florinette | 24/03/2009

@ Manu : j'adore moi aussi les romans américains de ce type... d'ailleurs j'ai beaucoup négligé la littérature américaine ces derniers mois et même l'an dernier. J'en ai beaucoup dans ma PAL et vais y revenir, mais pour l'instant j'ai besoin de lectures britanniques (à peu près tout ce que j'ai lu depuis le début de l'année, surtout pour les classiques).

@ Florinette : bonne journée à toi aussi :o)

Écrit par : Lou | 24/03/2009

J'ai pas eu le courage, il me semblait quand même pavé-esque, mais les différents commentaires ont l'air plutôt positifs. Je me le LAL pour plus tard.;)

Écrit par : A_girl_from_earth | 24/03/2009

@ A girl from earth : oui il est "assez" long. Il se lit très rapidement cela dit mais j'ai mis du temps comme je le lisais par étapes... rien ou presque et d'un seul coup une centaine de pages... selon les envies... :o)

Écrit par : Lou | 25/03/2009

J'ai linké cet article au bas du mien. C'est vrai que ce livre est surtout bon du fait de sa justesse psychologique. Quant au concentré de malheurs, ça ne m'a pas frappé, j'ai vu pire dans la vraie vie...

Écrit par : Schlabaya | 25/03/2009

@ Schlabaya : merci pour le link :)

Pour les curieux, un lien vers l'avis de Schlabaya : http://scriptural.over-blog.com/article-29370980.html

Écrit par : Lou | 26/03/2009

ce livre me parait magnifique par son histoire!!! je note, je ne connais pas du tout alors merci pour cette dcouverte et ce billet étonnant!

Écrit par : Lael | 27/03/2009

Les deux photos sont superbes :)

Écrit par : anjelica | 29/03/2009

Il me tente bien ce livre. Merci pour ce billet ;)

Écrit par : Mirontaine | 30/03/2009

Saga familiale ! Je note !
Au fait, très jolies photos !

Écrit par : Cécile | 04/04/2009

Je ne connaissais pas l'expression " page-turner" apparemment c'est un roman qui vaut pour son contenu et possède une construction nantie d'un suspense efficace. Cet article est très bon!
Il permet vraiment de se faire une idée d'ensemble sans priver le futur lecteur des surprises finales.

Écrit par : dominique | 07/04/2009

Oops, je viens de voir les cinq derniers commentaires presque trois mois plus tard... désolée !!

@ Lael et Mirontaine: plusieurs blogueurs en ont parlé depuis, j'espère que leurs avis en général positifs vous ont confortées dans votre "envie" :o)

@ Anjelica et Cécile : je les adore aussi (c'est pour ça que je les ai mises d'ailleurs, logique non ?;o))

@ Dominique : ce n'est pas très français mais ça se dit en tout cas en anglais pour un livre qui se lit facilement, dont on tourne les pages avec fébrilité, comme vous vous en doutez ^^

Écrit par : Lou | 29/06/2009

Les commentaires sont fermés.