Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2008

Such a perfect day !

705903093.jpgAyant en ce moment un peu de mal à retrouver mon rythme de blogueuse endiablée, je profite de ma soirée avec Siri Hustvedt pour faire une petite parenthèse et m’éloigner l’air de rien de mes chroniques habituelles (nan, nan, vous n’avez rien remarqué !).

Bon. Par soirée, j’exagère peut-être un petit peu. Mais alors un tout, tout petit peu. Parce qu’après tout, si la rencontre a été brève, elle est revenue me hanter pendant toute la soirée.

D’abord parce que Siri Hustvedt est un des plus grands écrivains américains contemporains. Je la tiens pour personnellement responsable (avec Joyce Carol Oates) de mon engouement sans limite pour la littérature américaine, d’autant plus que la lecture toute récente de The Blindfold (finie aujourd’hui) vient de me donner l’envie irrépressible de dévorer tout bouquin américain qui viendrait à passer en ce moment sous mon nez. Ou presque.

Pour ceux qui n’ont jamais lu Siri Hustvedt, trois solutions s’imposent :

  1. Se jeter sur Tout ce que j’aimais (What I loved) immédiatement.
  2. Ajouter de suite ce même livre à leur LAL, au top ten des priorités.
  3. Vous dire que vous ne pouvez décemment pas passer le reste de votre vie sans découvrir au moins une fois ce livre. Ce qui revient à vous ramener aux deux premières solutions.

Pour ceux qui ne sont pas encore convaincus, je vous renvoie notamment à ma note sur Tout ce que j’aimais, petite chronique enthousiaste parmi des milliers de critiques enflammées que vous retrouverez facilement sur le Net. Au passage, le titre de ma critique était assez évocateur (et visiblement destiné à faire un peu de racolage – voui voui, j’assume pleinement !) : «  Sublime ».

1060363799.jpgDonc hier, à la librairie Village Voice (Métro Mabillon), Siri Hustvedt est venue lire quelques passages de son dernier livre, The Sorrows of an American. Celui-ci était malheureusement vendu sur place dans une édition qui me plaisait moins que celle que j’avais déjà repérée, mais bon, ce n’est qu’un tout petit détail et il en fallait beaucoup plus pour nuire à mon excellente humeur ! (De toute façon, je l’ai dit, depuis le Salon du Livre je suis décidée à rester sur un petit nuage)

Cette lecture était particulièrement émouvante, en particulier parce que ce livre est en partie autobiographique et contient des textes écrits par le père de Siri Hustvedt. Je ne veux pas en dire beaucoup sur le livre que je vais très prochainement lire et présenter ici.

La lecture a été suivie de questions-réponses sur des sujets très divers, visiblement très présents dans les livres d’Hustvedt (à vrai dire mes deux lectures faisaient effectivement ressortir la plupart de ces thématiques). Siri Hustvedt a donc évoqué sa fascination pour la psychiatrie, la psychologie et d’autres domaines proches. Elle a parlé de ses échanges avec des spécialistes et a notamment cité un livre traitant des rêves, sujet qu’elle aborde effectivement beaucoup dans ses romans. La dualité homme-femme et le passage de l’un à l’autre (notamment via le travestissement) ont aussi été abordés (sans parler d’une référence faite à Nightwood, que j’ai dans ma PAL suite aux recommandations de mon professeur de littérature américaine), de même que la présence importante des arts visuels dans l’œuvre d’Hustvedt. Le rôle de l’auto-biographie et de l’auto-fiction ont également été soulevés. Ils sont particulièrement présents dans le dernier roman où Siri Hustvedt est en quelque sorte plusieurs personnages à la fois, dont un masculin.

Suite à cet échange très spontané et amusant (car voilà un écrivain qui ne manque pas d’humour !), j’ai pu faire signer The Sorrows of an American (je n’ai pas osé sortir en plus The Blindfold, qui attendait patiemment dans mon sac à main que je reprenne ma lecture). J’avoue que je n’ai pas été très inspirée ou plutôt, que j’étais totalement mortifiée à l’idée de m’adresser à Siri Hustvedt, une très très grande dame de la littérature (même si le terme semble plutôt s’adresser à des personnes passablement âgées, ce qui est encore loin d’être son cas !). Cependant, mon enthousiasme, mon émotion ou mon admiration (je ne sais lequel/laquelle des trois) a dû se remarquer car Siri Hustvedt a été vraiment adorable et m’a même serré longuement le bras en me remerciant chaleureusement pour mon babillage insensé (mais sincère !). Et voilà. En plus d’écrire d’excellents romans (d’ailleurs elle n’écrit pas que ça), elle est souriante et accessible. Et votre fidèle chroniqueuse est, elle, toute émue.

Commentaires

Tu as rencontré mon auteur actuel préféré!!!
Je t'envie ;-)

Écrit par : Sibylline | 04/04/2008

A quand l'édition française?

Écrit par : Sibylline | 04/04/2008

Quelle chance tu as eue ! Et j'adore aussi Joyce Carol Oates...

Écrit par : rose | 04/04/2008

hier je n'étais pas loin de toi..métro Odéon :)

Écrit par : wictoria | 04/04/2008

@ Sibylline : c'est également (comme tu le vois :o)) un de mes auteurs favoris et aussi quelqu'un qui fera partie plus tard des très grands de la littérature américaine, à n'en pas douter... je mesure bien ma chance, d'où mes bafouilles :) Pour l'édition française je ne sais pas mais Actes Sud était présent à l'événement en tout cas, j'imagine que la traduction est en cours.... Je viens de regarder sur un site de vente en ligne : ce sera "Élégie pour un Américain", sortie prévue le 15 mai 2008.

@ Rose : j'ai trois Oates dans ma PAL mais beaucoup d'autres également en tête. J'ai vu qu'un de ses livres vient de passer en poche en anglais. Elle vient également de sortir un tout nouveau livre mais j'attendrai la version en paperback, je trouvais le prix exagéré.

@ Wictoria : peut-être pourrais-tu te joindre à nous lors du prochain dîner livres-échanges en juin ? ce serait l'occasion de se rencontrer !

Écrit par : Lou | 05/04/2008

j'ai adoré"tout ce que j'aimais" un merveilleux roman qui m'a fait découvrir cet auteur !!

Bisous Taylor

Écrit par : taylor | 05/04/2008

ce sera avec joie mais je ne connais pas le principe...je t'enverrai un mail...merci !

Écrit par : wictoria | 05/04/2008

jolie rencontre... je ne manquerai pas de suivre tes conseils, et lirai What I loved.
bises

Écrit par : choupynette | 05/04/2008

Cher amis,

Je vous propose un nouveau jeu...

Envoyez moi un poème - de vous ou d'un autre - , une citation, un titre de livre, une définition, une critique, une prose, un morceau écrit, des miscellanées, bref, un - ou des - "quelque chose" sous forme de mots que je rassemblerai sur le blog

CABINET DE CURIOSITES d'Éric Poindron.

Ce sera le cabinet de curiosités des amis....

Je compte sur vous et sur ceux à qui vous ferez passer le message...

Ma contribution - parmi d'autres à venir :

"Ici nous vivons tous dans une ambitieuse pauvreté " Juvenal.

Eric Poindron

Vous pouvez déposer les mots sur :

Le Cabinet de curiosités de Éric Poindron

http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites


ou à : coqalane@wanadoo.fr

Écrit par : Éric Poindron | 05/04/2008

J'ai beaucoup aimé "Tout ce que j'aimais" mais je n'ai rien lu d'autre de l'auteur. As-tu autant aimé "The Blindfold"? J'apprends ici la sortie de son nouveau roman, que je finirai certainement par lire!!

Écrit par : Karine | 05/04/2008

Je ne connais pas du tout! A découvrir donc. Contente que tu ais faite une aussi belle rencontre.

Écrit par : Hilde | 05/04/2008

@ Taylor : n'hésite pas à découvrir ses autres romans... j'ai aussi adoré son tout premier, même s'il est peut-être moins abouti.

@ Wictoria : je vais aussi en parler ici pour faire connaître un peu le système, mais par mail je pourrai effectivement répondre à toutes tes questions :)

@ Choupynette : l'as-tu ajouté à ta LAL ? déjà dans ta PAL ?:)

@ Eric Poindron : j'ai déjà trouvé mon texte mais il est en anglais, je dois le traduire. Je suis terriblement en retard avec vos jeux, je finis par avoir honte !

@ Karine : j'ai adoré ! Si j'arrive à trouver un moyen de lui rendre justice j'en parlerai demain, j'espère juste être inspirée !

@ Hilde : oui c'est un très très très bon auteur, qui vaut vraiment le détour !:o)

Écrit par : Lou | 05/04/2008

Je suis obéissante, j'inscris tout de suite cette auteure (que je ne connaissais pas du tout) sur ma LAL! ;-)

Écrit par : Grominou | 06/04/2008

Merci Lou. j'aimais lu Siri Hustvedt donc à très bientôt !
En ce qui concerne le dernier dîner livres-échanges, je n'y étais pas mais j'ai vu sur le site de Cécile que la prochaine date c'est le 24 avril, voilà.

Écrit par : Malice | 06/04/2008

dans ma LAL.. ma PAL est un monstre écumant qui me guette à chaque coin de l'appart.. hiiiiiii ;D

Écrit par : choupynette | 06/04/2008

@ Grominou : tu verras, je ne suis pas la seule à être conquise :o)

@ Malice : ah je croyais que c'était en juin ! Bon bin c'est une bonne nouvelle, et on se verra très bientôt alors !

@ Choupynette : je connais bien le problème...

Écrit par : Lou | 06/04/2008

Merci pour le compte-rendu ! ;-)
Je n'ai encore rien lu de cet auteur mais elle figure dans ma PAL !

Écrit par : Tamara | 07/04/2008

@ Tamara : j'ai hâte de savoir ce que tu en penseras. C'est vraiment un de mes auteurs contemporains favoris :o)

Écrit par : Lou | 07/04/2008

Tu sais que j'ai Tout ce que j'aimais depuis des lustres! Je suis certaine qu'il va me plaire mais voilà, j'ai plein d'autres livres.

Écrit par : Sophie | 07/04/2008

Je note immédiatement Tout ce que j’aimais sur ma LAL.
Merci du conseil.

Écrit par : Cécile | 08/04/2008

@ Sophie : oui moi j'ai les yeux plus gros que le ventre, une PAL énorme et 10 livres que j'aimerais commencer en même temps !

@ Cécile : avec plaisir :o)

Écrit par : Lou | 08/04/2008

J'avais beaucoup aimé "Tout ce que j'aimais", et un peu moins "L'envoûtement de Lily Dahl", lorsque j'ai lu ce dernier. Mais finalement, avec le temps qui passe depuis cette lecture, je m'aperçois que j'y repense souvent, que certaines situations du livre et une certaine atmosphère me reviennent à la mémoire. Je le relirai certainement...

Écrit par : Nanou | 08/04/2008

@ Nanou : "The Blindfold" ("Les yeux bandés") est un peu moins impressionnant que "Tout ce que j'aimais" mais là encore l'atmosphère m'a séduite. J'en parle très vite ! Quant à "L'envoûtement de Lily Dahl' il est dans ma PAL.

Écrit par : Lou | 09/04/2008

Je n'ai jamais rien lu d'elle même si "Tout ce que j'aimais" est dans ma LAL ! Mais si tu es conquise par cette auteure et par Oates que j'adore, alors je ne pourrai qu'aimer cette lecture !

Écrit par : Joelle | 09/04/2008

@ Joëlle : je ne m'inquiète pas trop vu ce que tu me dis :o)

Écrit par : Lou | 10/04/2008

Les commentaires sont fermés.