Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2007

Amor de mis amores

medium_Sorolla_01.jpgDans la vie, il y a des artistes qui vous plaisent, vous agacent, vous bouleversent ou vous amusent. Dans ma vie, il y a mille auteurs, mais aussi les Beatles, les Pink Floyd, Led Zeppelin, Beethoven et bien d’autres ; sans parler d’Egon Schiele, Klimt, Van Gogh ou Chagall. Et puis il y a un peintre associé à mille et un souvenirs madrilènes, un peintre dont je n’avais pas vu les toiles depuis trois ans et dont les pastels me manquaient cruellement.

L’exposition Peintres de la Lumière a été l’occasion de retrouver la douceur de Sorolla et de découvrir certaines œuvres de John Singer Sargent que je ne connaissais pas encore. Le rapprochement entre les deux peintres n’était pas surprenant. C’est donc avec beaucoup d’intérêt que j’ai découvert l’exposition, avec un magnifique record d’immobilisme devant mes toiles favorites, pourtant maintes fois admirées auparavant !

medium_sorolla_03.jpgAprès avoir bravé les commentaires insipides de beaucoup de visiteurs cherchant à tout prix à dire quelque chose sur chacune des toiles histoire d’avoir l’air compétent (j’ai été ravie d’entendre qu’une petite fille peinte par Sorolla était effectivement un enfant, comme le prouvaient ses jolies petites fesses bien rondes ; j’ai trouvé encore plus amusant d’entendre une personne particulièrement suffisante parler de « jardin à la française » devant le patio de Sorolla, malgré son bordel organisé, ses azulejos et ses fontaines andalouses), je suis sortie de l’exposition des couleurs plein les yeux et une foule d’impressions en tête.

Puisque je connais moins bien Sargent, c’est surtout ce peintre qui m’a intriguée – bien que ma préférence, hautement subjective, revienne à Sorolla. Notamment :

La capacité de Sargent à faire abstraction des commandes qu’il reçoit et à peindre des portraits à la fois osés et très révélateurs de leur commanditaire. Le peintre n’épargne pas le jeune pédant qui a un magistral coup de soleil sur le front ; il donne vie à ses tableaux en montrant par exemple l’ennui profond de l’enfant qu’il est en train de peindre.

medium_Sorolla_Joaquin_Antes_Del_Bano.3.jpgLe réalisme et la précision de ses portraits : l’attention portée au regard et aux marques d’expression donnent un volume et un réalisme inattendus aux personnes représentées. A mes yeux, Sargent est capable de supprimer les barrières qui s’érigent généralement entre l’observateur et l’observé ; ses personnages ont une telle consistance qu’on imagine sans peine les modèles qui les ont inspirés. Chaque portrait a cette petite étincelle de vie qui vous laisse cloué sur place !

L’audace et l’originalité de Sargent tiennent notamment au déséquilibre de ses toiles : visage ultra-réaliste puis imprécisions croissantes dans le décor, tant et si bien que les contours du tableau sont totalement impressionnistes ; attention accordée à une partie de la scène, le reste étant peint grossièrement avec de rapides coups de pinceau de même couleur, le tout laissant une impression d’inachevé.medium_sargent.jpg

Pour ceux qui peuvent voir cette exposition, je vous la recommande chaudement en raison de la qualité des toiles exposées et de l’excellent travail de documentation qui permet de découvrir en douceur les principales caractéristiques demedium_smLady_Agnew_of_Lochnaw_Sargent.jpg certaines toiles et le contexte dans lequel elles ont été peintes.

Et comme ici, je vous parle de livres, le prétexte à cette petite note est le petit livret édité par le Petit Palais. J’ai longuement hésité avec l’énorme catalogue de l’exposition, mais j’ai finalement décidé de me contenter du livret synthétique, dont les reproductions sont parfois meilleures. Reprenant le parcours de l’exposition, Peintres de la lumière revient sur les portraits, les peintures sociales, les projets de grande envergure ou bien encore les superbes aquarelles (Sargent) exposées.

Et si vous ne pouvez pas aller à l’exposition, ma petite note aura sûrement permis à certains d’entre vous de découvrir Sorolla, qu’on ne connaît pas très bien en France. J’aurai donc accompli ma mission ! :o)

medium_Sorolla_Joaquin_Maria_Con_Sombrero40x80.jpg

Exposition Peintres de la Lumière

Petit Palais, Paris

Métro Champs-Elysées Clémenceau

Commentaires

ohhhhhh merci merci merci grace à toi je ne vais pas loupper cette expo que je n'avais pas vue!!! Il se trouve que j'aime beaucoup Sargent et j'aurais été déçue de passer à côté par manque d'attention!!! ;o)

Écrit par : lamousmé | 31/03/2007

Je ne connais pas du tout le monde de la peinture, mais c'est un plaisir de parcourir cette exposition sous ta plume, merci pour ce très joli billet.

Écrit par : Cuné | 31/03/2007

@ Lamousmé : je suis ravie de t'avoir fait remarquer cette expo... on en parle peu et pourtant moi aussi j'adore Sargent (et Sorolla ;o)) !

@ Cuné : je ne m'y connais pas vraiment non plus et je suis incapable d'analyser un tableau, mais j'aime passer des heures devant mes toiles préférées. Merci à toi d'être passée sur ce blog !

Écrit par : Lou | 01/04/2007

C'est dans des cas comme ça que je regrette terriblement de ne plus habiter paris... mais seuleemnt dans ces cas là!!
merci de cet aperçu!

Écrit par : choupynette | 02/04/2007

@ Choupynette : j'aimerais bien faire des notes sur d'autres régions mais maintenant je quitte rarement Paris... désolée pour ces notes qui sont plus intéressantes pour ceux qui vivent en région parisienne ! Mais pour tous ceux qui ont la chance de découvrir des coins sympas ou des événements ailleurs, n'hésitez pas à laisser aussi un petit post ici !

Écrit par : Lou | 02/04/2007

Joli billet. La première toile que tu présentes dans ton article me fait penser à la couvertue d'une livre d'Anita SHREVE.

Écrit par : anjelica | 03/04/2007

J'aime beaucoup la peinture et j'ai adoré faire le musée d'Orsay quand j'étais en week-end sur Paris, merci pour ce parcours initiatique !

Écrit par : Florinette | 03/04/2007

@ Florinette : mais de rien ! Et Orsay est mon musée préféré à Paris, tu as bien fait !;o)

Écrit par : Lou | 04/04/2007

@ Anjelica : je ne connais pas encore Anita Shreve... si tu veux nous en parler, n'hésite pas (je suis curieuse !:o)), y compris si tu veux mettre un lien vers un article de ton blog !

Écrit par : Lou | 04/04/2007

Sur mon blog, il suffit de cliquer sur la lettre S dans les auteurs.
Si je ne me trompe pas, il y en a au moins deux de cette auteure. Je pense en avoir lu trois et je les ai tous aimés.

Écrit par : anjelica | 04/04/2007

@ Anjelica : merci !!

Écrit par : Lou | 06/04/2007

Merci pour votre "billet". Vous m'avez permis de découvrir les couleurs "éclatées" et solaires de Sorolla..
Ses peintures sont sans mièvreries et comme en demi-teinte...
Moi de même, je les prèfère à Sargent..
Votre "mission" est accomplie..
Bien à Vous.
H.Z.

Écrit par : Henri Zerdoun | 07/04/2007

Passe de joyeuses Pâques Lou !
Bizzzz

Écrit par : Florinette | 07/04/2007

Bonjour Lou. Suite à ta question, j'ai eu envie de faire un post sur cette auteure. Je viens de revoir la couverture de 'un seul amour' et je suis quasi certaine que c'est une partie du tableau que tu nous présentes en premier dans ton bel article.
Bon dimanche de Pâques à toi et aux tiens !

Écrit par : anjelica | 08/04/2007

Et bien moi je découvre ton blog qui me plait beaucoup et je peux te dire que je vais aller voir très bientôt cette exposition avec une amie et que j'en suis enchantée d'une part parce que j'adore Sorello et en plus parce que je serai avec une amie et j'ai trop envie de le dire à la terre entière..voila!..super ton commentaire car il n'y en avait pas encore eu sur ce peintre et ça aurait été trop dommage.

Écrit par : beatrix | 10/04/2007

@ Henri Zerdoun : merci pour votre joli commmentaire ! Merci de me faire découvrir votre site web (et votre oeuvre !) par la même occasion ! J'avais déjà vu certaines de vos photos en ligne et les avais trouvées particulièrement touchantes. Merci pour vos portraits de lecteurs si touchants!

@ Florinette : merci ! Et me voilà enfin de retour pour de nouvelles chroniques !

@ Anjelica : je vais voir ta nouvelle chronique ce week-end !

@ Beatrix : ravie de te voir aussi enthousiaste... j'espère que vous avez aimé l'expo !:o)

Écrit par : Lou | 13/04/2007

Voici la note d'Anjelica sur Anita Shreve : http://anjelica.podemus.com/2007/04/anita-shreve/
Merci encore pour cette découverte !

Écrit par : Lou | 14/04/2007

Merci, Lou pour le lien ! Bon dimanche.

Écrit par : anjelica | 15/04/2007

J'ai fait l'exposition ce matin et j'en suis revenue éblouie. J'ai comme toi une préférence pour Sorolla, mais certains portraits de Sargent étaient vraiment splendides.

Écrit par : Caroline | 22/04/2007

@ Caroline : tout à fait d'accord pour les portraits de Sargent ! Je vais peut-être y retourner une fois avant la fin !

Écrit par : Lou | 22/04/2007

Les commentaires sont fermés.