Michel Piquemal & Frédéric Pillot, La boîte à cauchemars

La boîte à cauchemars est destiné aux lecteurs dès 6 ans, dans la collection Quelle Peur ! de Milan Poche. La maîtresse propose à ses élèves de dessiner leur pire cauchemar. Robin, qui n’a peur de rien, s’amuse de l’exercice et dessine la maîtresse elle-même, pendant que ses camarades choisissent de grosses araignées, des vampires, sorcières et autres sympathiques créatures. Puis la maîtresse enferme tous les dessins dans une boîte et promet à ses élèves qu’ils ne feront plus de cauchemars, puisque ceux-là sont désormais enfermés.

Pendant la récréation, le vent se lève et la maîtresse demande à Robin d’aller fermer la fenêtre qui n’arrête pas de claquer. Quelle n’est pas la surprise du jeune garçon quand, en entrant dans la classe, il se trouve nez à nez avec les pires cauchemars de ses camarades, soudain en chair et en os ! Mais heureusement intervient la maîtresse qu’il a dessinée, qui pourra l’aider dans cette situation délicate…

Une idée simple mais sympathique, avec un scénario bien rythmé pour les jeunes lecteurs. Les dessins grotesques contribuent à restituer la monstruosité des cauchemars. Par rapport à d’autres lectures spécifiquement destinées au CP (je pense à Mafalou a une faim de loup par exemple), le texte est un peu plus développé. C’est moins un texte pour les lecteurs débutants, qui ont besoin de plus d’accompagnement, qu’une alternative pour ceux qui commencent à être un peu plus indépendants dans leurs lectures. Cela reste un texte facile d’accès, et parfaitement halloweenesque !

23 p

Michel Piquemal & Frédéric Pillot, La boîte à cauchemars, 2004

6 thoughts on “Michel Piquemal & Frédéric Pillot, La boîte à cauchemars

  1. Cette histoire doit bien plaire aux enfants. Il y a des mots comme momie, fantôme, cauchemar qui titillent l’imagination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *