Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/10/2015

Les résultats du concours Horrorstör

hendrix_horrorstor.jpg

Suspense!!

Nous avons le plaisir de vous annoncer que: SKTV, Soukee et XL ont survécu et gagné un exemplaire d'Horrorstör!

BRAVO!

 

Vous pouvez nous envoyer votre adresse postale par e-mail: lechallengehalloween@gmail.com

Merci à toutes les participantes et aux  Éditions Milan et Demi qui nous ont permis d'organiser ce concours.

 

16/09/2015

Concours Horrorstör pour le Challenge Halloween

Le Challenge Halloween et les Éditions Milan et Demi vous proposent de gagner:

hendrix_horrorstor.jpg

3 exemplaires d'Horrorstör de Grady Hendrix.

Il se passe quelque chose d étrange au magasin de meubles d Orsk à Cleveland, en Ohio. Ces derniers temps, les employés découvrent, en arrivant le matin, des étagères Kjërring démontées, des piles de gobelets Glans renversées, des armoires Liripip fracassées...
Les ventes sont en berne, les responsables de rayon en panique : les caméras de surveillance ne montrent rien d anormal.
Pour lever le mystère, une équipe de trois employés se retrouve engagée pour rester sur place toute une nuit. Au c ur de l obscurité, ils arpentent les allées du showroom désert, courent après d inquiétants bruits et finiront pas se confronter aux pires horreurs...

Une histoire de maison hantée qui prend place dans un décor contemporain : "Horrorstör" a pour trame de fond une critique cinglante de la société de consommation. Ces grands espaces de vente, qui mettent en scène un prétendu bonheur, se retrouvent comparés à une prison labyrinthique où un mode de pensée unique est imposé aux pénitents par la torture.

Comment faire pour participer ?

1/ Répondre à la question suivante :

Vous êtes employé dans ce magasin hanté. On vous demande de faire des rondes cette nuit pour lever le mystère. Evidemment, vous n'êtes pas ravi, mais dans la mesure où vous êtes encore au période d'essai, vous ne pouvez pas refuser. Qu'avez-vous prévu pour mener à bien votre mission ? (et pour ne pas être victime de ce qui hante les rayon... vous ne souhaitez pas finir comme les étagères renversées et les meubles envolés, désormais nichés dans des coins improbables) ...

2/ Choisir ensuite un chiffre entre un et dix inclus :

Ces chiffres désignent les différentes parties du magasin. Nous fixerons à l'avance les parties hantées cette nuit-là ou pas... vous réfugier dans une pièce "inhabitée" vous donnera plus de chances de remporter un exemplaire.

3/ Faire un petit lien pour relayer le concours où vous le souhaitez : votre blog, facebook, tweeter...

4/ Envoyez-nous un mail avec vos réponses et votre adresse postale à : <lechallengehalloween@gmail.com> avant le 28 septembre minuit.  


Nous transmettrons le nom des gagnant(e)s dans la semaine qui suit.

Bonne chance !

Ce concours est ouvert à tous les participant(e)s du Challenge Halloween.

 Lou & Hilde (lien vers nos billets d’inscription et de présentation du challenge)

09/08/2014

Concours Alan Bennett

bennett_dame camionnette.jpg

J'ai le plaisir de vous faire gagner grâce aux éditions Buchet-Chastel un exemplaire de La Dame à La Camionnette d'Alan Bennett, dans le prolongement du Mois Anglais.

Un extrait de mon billet sur ce roman pour résumer l'intrigue : "A travers ce livre, l'auteur nous invite à découvrir Londres dans les années 1970-80, et un quartier, Camden Town, progressivement envahi par une classe moyenne intello progressiste, qui cherche à concilier aisance financière et préoccupations d'ordre social. Alan Bennett fait la connaissance de Miss Sheperd alors qu'elle cherche quelqu'un pour pousser sa camionnette vers un nouvel emplacement. Car Miss Sheperd vit dans sa camionnette jaune, remplie d'affaires sales, de cochoneries accumulées au fil des ans mais aussi d'objets on ne peut plus "classe moyenne" (articles de cuisine notamment), assez incongrus dans cet environnement. Le temps passant, Miss Sheperd se fait agresser à plusieurs reprises et Alan Bennett lui propose de stationner dans son jardin. La situation s'éternisera. Loin de remercier l'auteur, la vieille dame ne le ménagera pas et conservera jusqu'au bout toute son autorité... et ses manières originales."

Pour gagner ce roman, rien de plus simple ! Puisque nous parlons ici d'un auteur à l'humour tellement anglais, je vous propose de participer en imaginant que vous êtes sur le point d'écrire un roman se passant en Angleterre et en nous livrant la toute première phrase de votre oeuvre à venir. Vous pourrez la laisser dans les commentaires à la suite de ce billet.

Vous pouvez aussi bien choisir une phrase humoristique qu'une autre descriptive, extrêmement courte ou longue de trois kilomètres, vous imaginer sur le point d'écrire un roman social, une histoire à l'eau de rose, un thriller, un roman historique : the choice is yours !

Vous avez jusqu'au 20 août pour participer.

Bonne chance à tous !

19/06/2014

Concours Julian Barnes

barnes_une fille qui danse.jpg

J'ai le plaisir de vous offrir 3 exemplaires d'Une Fille, qui danse de Julian Barnes, grâce aux éditions Folio que je remercie.

Comment participer ? C'est tout simple ! Dans les commentaires à la suite de ce billet, il vous suffit de copier la première phrase d'un de vos romans anglais favoris. N'oubliez pas d'indiquer également le titre et l'auteur retenus.

Bien sûr, si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à raconter pourquoi ce livre vous a tant plu... ce pourrait être encore une occasion de faire des découvertes en matière de littérature anglaise. Mais ce n'est pas obligatoire !

Les gagnants seront tirés au sort.

Quand ? Vous avez jusqu'au 25 juin au soir pour participer.

Bonne chance à tous !

 

concours, mois anglais, mois anglais 2014

 

19/03/2009

Run run Rudolph !

La semaine dernière, j’ai posé une question foncièrement stupide d’une importance toutefois cruciale. Souvenez-vous :

Dans Bridget Jones, un acteur méconnu - et il faut le dire, tout à fait transparent - porte un pull immonde au motif improbable. Pourquoi arborer un renne en particulier et avoir un pull aussi laid ou encore pourquoi lui a-t-on offert cette chose ridicule ?

 

colin firth renne.png

Et maintenant, les réponses, qui changeront définitivement mon regard sur cette scène désormais Kulte dans l’histoire du cinéma.

Je me suis rapidement prêtée au jeu :

Avec cette réunion de famille, notre cher ami ne s’attendait pas à faire une rencontre torride ni même à se trouver en présence de personnes plus saines d’esprit que sa grand-tante Lydia et sa cousine éloignée Drucilla. Car le spécimen dont il est question est curieux, mais il n’est pas tout à fait dépourvu de bon-sens et de savoir-vivre.

Avant d'assister à ce repas, il a donc revêtu cet étrange pull, comme il le fait chaque année à la même date avant de se rendre à la réunion des Anciens Rudolphes d’Eton. Cette confrérie ancestrale a vu ses membres et ses pratiques évoluer au fil des siècles. Néanmoins, le renne a toujours été son animal fétiche, le nez rouge représentant l’état d’ébriété avancé des membres au cours des réunions, dont le principe repose essentiellement sur la pratique assidue du beer-pong. Deux adversaires s’affrontent, chacun tentant de souffler la balle qu’il a dans la bouche dans la chope de bière de celui qui se trouve en face de lui. Si le but est atteint, l’adversaire doit boire sa bière avant de poursuivre. Les rounds durent trois heures et déterminent à la fin le nom des personnes chargées de payer les tournées de la séance suivante.

Ne s’attendant pas à retrouver la civilisation de manière aussi abrupte en se rendant au repas où nous l’avons pris en flagrant délit, notre héros n’a pas pris la peine de se changer avant d’arriver, trop éméché pour entreprendre une activité quelconque. Priorité à ses tentatives appliquées pour paraître normal, digne et flegmatique – en bon Ancien d’Eton. Vous observerez que la réunion ayant été écourtée, le sujet tient un verre à la main afin de célébrer dignement cette journée en poursuivant son œuvre alcoolique. En toute glamouritude, of course !

Fashion, qui ne jouait pas, avait quand même sa petite idée sur la question:

Pour me séduire.

What else ?

:))

Isil, pragmatique :

Parce que son pull fétiche qui porte la tête de Mickey était au lavage, c'est l'évidence même.

Oriane, qui ne perd pas le nord :

Alors on a offert cet affreux pull à Colin pour dissimuler "LA chemise mouillée" qu'il porte toujours sous ses vêtements (genre Superman, mais version Supercolin!). Je suppose que c'est sa copine qui a dû le lui offrir parce qu'elle en avait assez de recoudre la fameuse chemise que des fans en furie déchiraient chaque fois qu'elles apercevaient Colin.

Neph, qui elle aussi aime les symboles :

Après des heures d’intense réflexion, je pense que ce pull a été choisi parce que c’est un animal cornu et que ça symbolise le cocufiage qu’on évoque ensuite dans le film entre Hugh Grant et la copine de l’époque de Colin Firth.

Sid.djcv, fidèle aux traditions :

Alors voilà moi je dis que notre cher ami Mark, porte un pull avec un renne horrible pour les raisons suivantes:

Sa chère maman, très attentionnée a commencé son pull en juillet (ben oui 6 mois il faut bien ça!) pour lui offrir en décembre!

Manque de pot, dans ses "burda" en stock, elle n’avait que celui de décembre 1960 spécial modèle enfant. Après avoir fait les pages unes par unes, elle a choisi le modèle rennes qui était plus sympa que le modèle tintin devant son sapin de noël, ou bien quick et fluck sur une luge.

Amoureusement et maman poule, la voilà qui agrandit le dessin et tricote le pull!

Arrivé le 31 au soir (ben oui le père janvier existe aussi en Amérique, on le fête le 31 au soir et on offre un cadeau utile), Mark ouvre donc son cadeau! et rho surprise un joli... pull tricoté par maman depuis des mois, mais avec un renne dessus (pas top le dessin, mais il lui va le pull!). Tout le repas se passe bien jusqu'à l'arrivée de la mousse au chocolat, et le malheur... une tache de chocolat est si vite faite!

Le repas terminé, Mark essaye tant bien que mal de laver sa tache, qui au lieu de diminuer s'étale de plus en plus sur son beau pull.... et comme c'est le seul qu'il a apporté, ça va être compliqué d'être beau le lendemain...

Mais non, super maman lui a offert un super pull renne!!!! Il se résout donc à porter le 1er janvier son joli pull renne et à faire un immense honneur au talent de tricot de sa mère (et à passer pour ridicule aussi).

Ps : le père janvier est une tradition du côté de st etienne, et donc au premier janvier on offre un petit truc, dans certaines familles c'est des livres, dans d'autres des choses utiles telles que des chaussettes..

Hilde, future agent du FBI, n’écarte aucune piste :

Réponse1:

Sa bonne vieille tante Roberta lui tricote chaque année un magnifique pull en laine d'Alapaga et lui offre au moment de Noël, sauf qu'il n'a plus 14 ans et ne s'apppelle pas Harry Potter ou Ron Weasley. Comme c'est un garçon bien élevé, il le porte au moins une fois en présence de sa tante et en fait don à Emmaus la semaine suivante.

(Petite question angélique à ma vieille compère au collège : le prénom Roberta serait-il un choix innocent ?)

Réponse2:

Ses parents déséspérés par son célibat lui ont offert ce pull en espérant qu'il favoriserait les rencontres, le renne étant un symbole incontestable de virilité.

Cécile de Quoide9, intrépide aventurière :

Ta passionnante question ramène le mystère des pyramides d’Egypte, des statues de l’Ile de Pâques, l’énigme du masque de fer, du trésor de l’Abbé Saunières, de l’assassinat de Kennedy et de l’affaire Grégory sans oublier la paradoxe de l’œuf et de la poule ni le doute raisonnable sur l’existence de Dieu et des extra-terrestres au rang de peccadilles pour désoeuvré(e)s, d’enfantillages obsessionnels pour adulescents névropathes à tendance schizo-paranoïdes.

La réponse est aussi bête que le motif du pull et figure dans le tome 3 des aventures de Bridget Jones non publié à ce jour et sobrement intitulé « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Bridget Jones sans jamais oser le demander ».

J’explique. 6 ans plus tôt, la mère de Darcy s'est piquée d'une étonnante lubie : elle a ouvert une mercerie. Son sens des affaires calamiteux et ses goûts de chiotte manifestes ont vite fait le reste : le commerce a périclité et elle s'est retrouvé avec sur les bras quelques emprunts à rembourser plus des tas de pelotes aux textures synthétiques, aux couleurs criardes et à la qualité douteuse.

Elle écoule son stock lentement en rendant hommage aux origines canadiennes de son mari et en tricotant horreur sur horreur sur fond de paysages enneigés, de drapeaux rouges et blancs, de feuilles ou pots de sirop d'érable, de portraits de la famille Dion.

Chaque année, à Noël, elle envoie sa dernière création par la poste à son fils unique et préféré. La première fois, il a tellement été effaré par l'affreuseté du résultat qu'il a prétendu ne pas avoir reçu le colis. Cela n'a servi à rien qu'à attrister sa tricoteuse de mère qui, opiniâtre, a recommencé à l'identique... Ainsi possède-t-il deux pulls vert pomme représentant la carte du Canada et ses fleuves !

Depuis, il joue le jeu à la Saint Sylvestre et songe philosophe que le ridicule ne tue pas en enfilant sa tenue de réveillon.

… mais aussi plus philosophe parfois :

A le voir comme ça, on donnerait le bon dieu sans confession à Monsieur Darcy. Son air sérieux, son regard impassible, son attitude constamment réservée lui confèrent la patine terne d'un gendre idéal aux yeux de parents sans folie.

Mais, derrière les apparences, la vérité est toute autre. Dans le milieu de la nuit, Darcy est affectueusement surnommé "Dark Saw" ("la scie sombre" pour les non anglophones) et dans certains clubs échangistes près de la City, on le Shaw mieux sous le nom de "Dear Sex".

Le soir de la Saint Sylvestre, il était convié à une soirée "back to wild" chez un producteur de video érotiques et la nuit promettait d'être aussi sauvage et dévêtue que les déguisements exigés à l'entrée se devaient d'être ridicules et embarrassants. Les filles coulaient à flots, la coke se consommait à la paille et le champagne était en libre service et inversement toutes choses égales par ailleurs.

Darcy plongea dans la soirée comme un gardien de but plonge pour arrêter un penalty : résolument, carrément, éperdument. Il oublia le temps, son corps et jusqu'au nom de sa mère dans les bras de Gina-Lolo Bridge-Idea, de Jenny the genious, de Cherry Blossom Girl, dans le verre de Lily la tigresse, dans la bouche experte d'une certaine Sonja, une grande transsexuelle slave. Surfant de corps en mains, de bras en membres, Darcy enivrait ses sens à la hauteur de sa réputation de débauché : il était à fond.

Trop peut-être puisque vers 7h00 du matin, après une Nième séance d'un érotisme plus barbare que torride, il s'effondra dans le coin d'une chambre du 2e étage, oublié parmi le dernier carré d'invités, cuvant, récupérant seul d'un nuit blanche et agitée. Il ne se réveilla que vers midi alerté par les voix de Jamie (8 ans) et Clay (5 ans), les deux enfants de son hôtes, tout juste rentrés de chez leur baby sitter.

Darcy se rhabilla à la hâte, doublement affolé, à l'idée tout d'abord que Clay et Jamie puissent le surprendre nu comme un ver une menotte en fourrure rose encore accrochée au poignet gauche, par l'heure ensuite : il n'avait plus le temps de rentrer chez lui pour se changer avant de se rendre au traditionnel buffet de nouvel an organisé par les meilleurs amis de ses parents. Tant pis, il irait avec son pull à tête de rêne acheté suite à un pari perdu à Camden Market le soir où il n'avait pas réussi à ramener chez lui cette contractuelle revêche qui venait de coller une prune à son meilleur ami. Ce pull était ce qu'on imagine de mieux en matière de ridicule et il avait dû le porter au stade pour un match Liverpool-Arsenal !

Heureusement, cette horreur possédait des manches longues qui lui permettraient de camoufler ces satanées menottes dont les clefs demeuraient introuvables.

(vous noterez qu'on ne voit pas la main gauche de Darcy sur la photo !)

Merci à toutes pour vos réponses qui m’ont bien fait rire !

Et le but étant de gagner une bande-dessinée, après brassage de petits papiers et tirage au sort en regardant le plafond et en cherchant à tâtons le nom de l’heureuse gagnante, je vais enfin lui annoncer son nom (eh oui, elle ne le connaissait pas encore – aujourd’hui c’est terrible par ici, je dois arrêter de lire Jane Austen, les effets sont curieux) :

NEPH

Qui a choisi Dimitri Bogrov !

 

2009.03.19 concours bd 6.jpg