Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2016

Katarina Bivald, La Bibliothèque des Coeurs cabossés

bivald_La-bibliothèque-des-coeurs-cabossés.jpgJ'ai beaucoup hésité avant de lire ce roman de Katarina Bivald, D'un côté, le rapport aux livres et aux amoureux des livres m'attirait. De l'autre, je craignais un roman très léger, voire une bluette sentimentale, ce qui n'est pas ma tasse de thé en général.

Comme vous pouvez le constater j'ai finalement tenté ma chance et ne regrette pas le voyage.

Le récit commence par une situation assez improbable : jeune libraire suédoise au chômage depuis peu, Sara entretient une correspondance avec Amy, vieille dame vivant à Broken Wheel, bled paumé - voire mourant - de l'Iowa. Toutes deux ont en commun l'amour des livres. Sur l'invitation d'Amy, Sara débarque à Broken Wheel pour des vacances... mais elle arrive juste après le décès de son amie épistolaire. Qu'à cela ne tienne, les habitants de cette bourgade unie considèrent de leur devoir d'accueillir Sara comme leur invitée. Elle loge ainsi chez Amy, se voit attribuer un chauffeur personnel, ne peut jamais payer ses consommations ni ses achats. Se sentant redevable, Sara décide d'ouvrir une librairie avec les livres d'Amy, pour partager avec les habitants de la ville le bonheur de lire. Ce qui n'est pas gagné d'avance. En parallèle de tout cela, parmi le groupe d'habitants qui régentent la vie de leurs voisins ou se trouvent embarqués contre leur gré dans des plans divers et variés (souvent incongrus), se détache Tom, le bel Américain avec qui Sara est destinée à vivre une grande histoire - ce n'est pas vraiment un spoiler, c'est évident dès la première rencontre. En ce sens, le livre reprend des schémas bien classiques.

katarina bivald,la bibliothèque des coeurs cabossés,editions denoel,editions j'ai lu,challenge decembre nordique,challenge feel good katarina bivald,la bibliothèque des coeurs cabossés,editions denoel,editions j'ai lu,challenge decembre nordique,challenge feel good

Photos Copyright MyLouBook : un livre à lire au coin du feu ou dans son bain !

Voilà un "feel-good novel" qui se lit rapidement, facilement et avec plaisir. Mon exemplaire est constellé de post-its, qui concernent essentiellement les passages sur les livres, la lecture ou les lecteurs. Pourtant ce livre n'est pas parfait et tombe selon moi dans quelques travers des romans guimauve dont je ne raffole pas.

J'ai beaucoup apprécié la clique un peu ridicule qui entoure Sara à son arrivée à Broken Wheel, en dépit des clichés : la femme célibataire ultra impliquée à l'église et dans la ville, le couple gay, la matrone qui tient un snack... les scènes qui les concernent ne manquent pas d'humour et leurs projets fous, parfois grotesques pour la ville m'ont bien fait rire. En revanche, il faut bien l'avouer, je n'avais pas grand-chose à cirer de l'histoire d'amour naissante compliquée-mais-qui-doit bien-finir de Tom et Sara. 

En ce qui concerne les livres et la librairie, j'ai savouré l'atmosphère créée, l'hommage à la lecture, qui peut changer la façon de penser des lecteurs lorsqu'ils ont eu un déclic. Il était douillet d'entrer dans la librairie, d'imaginer ses rayonnages et de s'inviter sur le vieux fauteuil à proximité des piles de bouquins. L'éclectisme des lectures de Sara et Amy m'a également plu, même si quelques rares commentaires m'ont fait grincer des dents (Austen considérée comme de la bonne chick lit et un commentaire sur les classiques que je n'arrive plus à retrouver). De façon générale, c'est un livre fait pour dorloter les amoureux des livres et leur donner le moral. Cryssilda parlait de lecture "humaine et divertissante", ce qui résume très justement la chose.

Au final, j'ai passé un chouette moment avec ce roman mais ne sais pas encore si je me laisserai tenter par le deuxième livre du même auteur, qui m'a l'air de pencher dangereusement du côté chick lit et livre doudou un peu cliché... je ne suis pas sûre qu'il soit fait pour moi !

Lu dans le cadre de la LC Katarina Bivald du challenge Décembre Nordique et Challenge Feel Good de Soukee.

512 p

Katarina Bivald, La Bibliothèque des Coeurs cabossés, 2013

 challenge nordique.jpgfeel good02.png

 

Commentaires

et bin cela semble etre un livre rafraichissant mais sans plus....une bien histoire d'amitie....sans probleme...;)

Écrit par : rachel | 05/12/2016

Moi j'avoue que j'avais apprécié ma lecture mais sans qu'elle soit un coup de coeur et rien qui ne me donne particulièrement envie de me jeter sur son nouveau roman :)

Écrit par : Chicky Poo | 05/12/2016

J'ai aussi passé un très bon moment de lecture, sympa pas sur le coup, mais c'est vrai qu'après c'est assez cliché parfois. Je pense que je lirai quand même son deuxième livre lorsqu'il sortira en poche.

Bon mois nordique à toi !

Écrit par : Cryssilda | 05/12/2016

@ Rachel : Disons que quand je dis "sans plus" j'ai juste passé un moment plutôt agréable, alors que là j'ai passé un très bon moment. Il y a plein de qualités dans ce roman qui m'a bien plu alors qu'à la base, je ne lis pas beaucoup ce type de livres.

@ Chicky Poo : j'ai vraiment bien aimé mais surtout grâce à la partie sur la librairie. Du coup je pense que si je perds ça, je risque d'être moins emballée.

@ Cryssilda : Parfois certains clichés sont tellement énormes que ça en devient rigolo. Après, son histoire d'amour est vraiment banale et Tom n'a pas vraiment de consistance ni de personnalité je trouve ! Peut-être qu'en poche je pourrai me laisser tenter par le deuxième dans un moment de faiblesse :o)

Écrit par : Lou | 05/12/2016

oh donc plus affriolant qu'une roman de plage...;)

Écrit par : rachel | 05/12/2016

J'hésite toujours à lire ce livre. Chaque fois que je le vois en librairie, je me dis que la couverture est trop belle pour que ce soit bon hahaha. Je n'en doute pas qu'on passe un bon moment avec, mais je crois que j'attends de trouver un endroit pour l'emprunter, car je sais déjà que je ne le garderais pas. Je fais un challenge qui demande de lire un genre que je lis rarement, peut-être que je le lirais pour la cause.

Écrit par : Graeae | 06/12/2016

Comme tout le monde l'apprécie tant, j'ai peur d'être terriblement décue. Après la pluie de bons avis sur la blogo, revoir des billets comme le tien qui confirme cette bonne impression des mois après l'effervescence me rappelle qu'il pourrait tout de même me plaire. Merci.

Écrit par : La chèvre grise | 06/12/2016

Écrire un commentaire