Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/12/2016

Arnaldur Indridason, La cité des Jarres

indridason_cite des jarres.jpgIndridason, voilà un nom que j'ai souvent croisé au gré des blogs et en librairie. Mais, lisant davantage de polars historiques et de romans anglo-saxons que de polars nordiques, il m'aura fallu attendre le Mois nordique pour me décider à découvrir cet auteur islandais et son inspecteur Erlendur Sveinsson.

Tout débute avec l'assassinat d'un homme âgé dans son appartement de Reykjavik. Sur son corps a été laissé un curieux message : "Je suis LUI". Ce meurtre d'abord qualifié de "bête et méchant" va finalement donner bien du fil à retordre à Erlendur.

Ce roman m'a d'abord quelque peu déconcertée par une entrée en matière au rythme lent, avec un humour qui n'a pas tout de suite pris - à son collègue qui suggère d'établir le profil de la victime, Erlendur rétorque : "Son profil ? (...) Qu'est-ce que c'est que ça ? Une photo prise de côté ? Tu veux une photo de profil de lui ?" (p43). Erlendur, je demandais à voir... en matière d'enquêteur, je suis plus Ben Ross et Agatha Raisin que tout ce qui se rapproche d'un quinquagénaire sans vie sociale et à l'hygiène de vie douteuse.

D'emblée, je me suis sentie dépaysée en revanche, et ça, j'ai bien apprécié. Le fait d'établir si le meurtre a été perpétré en chaussettes ou en chaussures par exemple. La pluie. Des petits détails concernant les logements et modes de vie.

Puis le récit se développe, l'intrigue s'étoffe et peu à peu, les ramifications se multiplient pour nous livrer un récit haletant et original de par les thématiques abordées. Tout commence par le portrait de la victime, dont on découvre qu'il s'agissait d'un individu peu recommandable. Puis, de fil en aiguille, la génétique et la généalogie vont être au cœur de ce roman qui réserve des surprises au lecteur, surtout après un début si tranquille.

J'ai hâte de découvrir le tome suivant !

arnaldur indridason,la cité des jarres,editions points,islande,polar islandais,roman policier islandais,décembre nordique

 

 

328 p

Arnaldur Indridason, La cité des Jarres, 2000

challenge nordique.jpg

 

Commentaires

et bin depaysant mais sympa quand meme...tu en redemandes....;)

Écrit par : rachel | 15/12/2016

@ Rachel : j'ai bien aimé le côté dépaysant :o)

Écrit par : Lou | 15/12/2016

j'espere que tu ne seras pas decue, alors, pour le second tome....;)

Écrit par : rachel | 15/12/2016

Je ne lis pas beaucoup de polars mais ça me tenterait quand même de découvrir. :) Bonne lecture pour la suite.

Écrit par : Hilde | 15/12/2016

Bonsoir,
Il a été longtemps mon préféré, puis après il a été détrôné par d'autres titres !!!

Écrit par : Syl. | 15/12/2016

@ Rachel : j'espère aussi continuer sur cette lancée !

@ Hilde : Je suis plus portée sur les polars historiques mais justement, il me donne envie de bousculer un peu mes habitudes !

@ Syl : c'est donc plutôt rassurant pour la suite... ;o)

Écrit par : Lou | 15/12/2016

Ah mais tu parles de mon chouchou ! Je trouve que les livres d'Erlendur sont de plus en plus réussis, alors ne t'arrête pas à ce premier tome, surtout !

Écrit par : Cryssilda | 15/12/2016

J'aime bien Indridason, j'en ai lu un et je l'ai trouvé glaçant ! J'ai bien envie d'en lire d'autres d'ailleurs :)

Écrit par : Chicky Poo | 16/12/2016

@ Cryssildq : je compte bien continuer ! Par contre je ne sais pas si je dois continuer dans l'ordre, comme j'en ai un dans ma PAL qui arrive plus tard dans la série !

@ Chicky Poo : faisons-nous une LC à l'occasion !

Écrit par : Lou | 18/12/2016

Écrire un commentaire