Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2012

Peter May, L'Homme de Lewis

may_homme lewis_jpeg.jpgC'était LE roman de la sélection Kiltissime qui me faisait un peu peur car je lis très peu de polars depuis des années, hormis quelques romans dont l'action se situe au XIXe (ce qui là change ma perception des choses, bizarrement...).

Je ressors pourtant de L'Homme de Lewis de Peter May vraiment ravie de cette découverte (car il est certain que je n'aurais pas lu ce roman si je n'avais pas participé au prix).

Alors que le coût de l'énergie augmente, de nombreux habitants de l'île de Lewis retrouvent les habitudes de leurs ancêtres et utilisent désormais la tourbe pour se chauffer. Le roman s'ouvre avec la découverte d'un corps momifié dans la tourbe. Rapidement, un lien est établi entre le défunt et le vieux Tormod MacDonald, le père de l'ancienne petite amie de Fin Macleod, ex-détective de retour sur son île natale à la suite d'une tragédie familiale. Avant que n'arrive un inspecteur étranger aux îles, Fin commence à mener l'enquête afin de protéger les MacDonald et d'innocenter Tormod, suspect numéro 1. En parallèle de l'enquête, alors qu'il est atteint de sénilité, Tormod se souvient de son enfance et de son adolescence malheureuse : orphelin, il a été envoyé avec son frère Peter dans les îles Hébrides en tant que « homer », au service d'une famille locale.

peter may,écosse,roman écossais,l'homme de lewis,prix kiltissimeJe ne sais pas encore si je me laisserai tenter par les autres romans de Peter May et notamment, par le premier opus de cette trilogie, car j'ai surtout apprécié la dimension historique avec le destin de ces orphelins devenus des homers et bien plus que l'intrigue policière en elle-même, c'est le récit de la vie de Tormod qui m'a fait dévorer de nombreux passages. A l'inverse, je me suis moins intéressée aux personnages plus jeunes.

En ce qui concerne le Prix Kiltissime j'attends ma dernière lecture et la relecture d'extraits du roman de Dominic Cooper pour me prononcer. Nuage de Cendre avait été un vrai coup de coeur mais ma lecture date un peu ; L'Homme de Lewis me paraît un peu moins abouti mais je me suis régalée à la lecture de nombreux chapitres, dont la fin, et j'ai été sous le charme des descriptions. Peter May sait faire vivre les îles écossaises sous nos yeux, retraduire la force brute des éléments et la beauté sauvage d'un littoral battu par les vents... sur ce point, cette lecture a été un vrai régal !

(En cherchant une image pouvant illustrer les homers je suis tombée sur le joli dessin en bas)

3,5coeurs.jpg

 

 

315 p

Peter May, L'Homme de Lewis, 2011

prix kiltissime.jpeg

 peter may,écosse,roman écossais,l'homme de lewis,prix kiltissime

Commentaires

et bin tu vas peut-etre lire PIT II zalors...;)...
en tout cas c chouette ces enquetes a gout social ou/et historique...;)

Écrit par : rachel | 07/12/2012

J'avais quand même préféré "L'île des chasseurs d'oiseaux". Mon billet est attente depuis des mois, je voulais lire le 3ème avant de mettre en ligne les deux autres.

Écrit par : Titine | 08/12/2012

J'avais vu un documentaire qui parlait de ces fameuses tourbes ( mais bon, il n'y avait que ça !).... Ce romancier me tente terriblement ! Et puis comment résister à une telle couverture !

Écrit par : maggie | 08/12/2012

Si tu as apprécié celui-là tu vas adorer le premier, beaucoup plus anthropologique avec le retour de Fin et de grands retours sur la vie des iliens pendant son enfance.

le Papou

Écrit par : Le Papou | 09/12/2012

@ Rachel : le PIT II ? :o) Mes neurones ne sont pas en état de marche !

@ Titine : je serais curieuse de lire ton triple billet, même si je ne sais pas encore si je me laisserai séduire par d'autres Peter May. Comme je te le disais de vive voix c'est vraiment l'histoire particulière des homers et l'époque qui m'intéressaient le plus.

@ Maggie : je te prêterai volontiers le livre si tu veux. Et ton documentaire sur les tourbes parlait aussi des momies ?;o)

@ Le Papou : le mot "anthropologique" me plaît beaucoup, alors peut-être parviendras-tu à me convaincre car pour l'instant je ne suis pas trop décidée à lire le premier roman :o)

Écrit par : Lou | 29/12/2012

Paico Ignacio Taibo II...el mexicano!...;)

Écrit par : rachel | 05/01/2013

@ Rachel : ah oui ok :o)

Écrit par : Lou | 06/01/2013

bonne soiree...;)

Écrit par : rachel | 06/01/2013

Les commentaires sont fermés.