Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2012

A l'ombre des classiques américains

roinapassommeil.gifJe voulais découvrir Cécile Coulon depuis la sortie de son premier roman... c'est donc chose fait avec Le Roi n'a pas sommeil


Nous voilà plongés dans une atmosphère évoquant l'Amérique rurale, le Sud de Faulkner, avec ses familles au passé parfois orageux, ses non-dits, son inertie. Un lieu où tout est connu de tous, où les secrets n'en sont pas vraiment. Le roman s'ouvre avec le malheur d'une mère, folle d'avoir vu son fils dans on ne sait quelle scène macabre que l'on ne peut qu'imaginer. Jusqu'à la fin du roman, après avoir suivi pas à pas la chute du fils Hogan. Celui-ci vit dans une grande propriété, entouré de son adorable mère. Malgré la perte sordide de son père, on lui prédit un bel avenir : c'est un garçon sérieux en cours, sobre, riche par rapport aux autres du coin. Mais le caractère orageux de son père finit par se manifester plus franchement et, inévitablement, Thomas Hogan finit par sombrer à son tour.


Un roman intéressant, bien construit, agréable à lire et fort de promesses de beaux textes à venir, malgré quelques phrases un peu surfaites qui à mes yeux rompent le bel équilibre de la prose alerte qui sert ce roman. Par exemple : «  sous son uniforme, une petite bedaine retombait sur sa braguette telles les babines d'un bouledogue à la retraite » (p68); et juste après «  Autour, du bruit, des cris, des langues gluantes, épaisses, semblable à celles des boeufs ». Une petite réserve, certes, mais un roman dans l'ensemble très apprécié !

D'autres billets : Sylire, Clara - un autre endroit - Fransoaz, Moustafette

Merci à Christelle et aux organisateurs du Prix Landerneau Découvertes !

3coeurs.jpg


143 p

Cécile Coulon, Le Roi n'a pas sommeil, 2012

Commentaires

ooh effectivement la genetique contre l'education...tout un theme....sympa il semble ce livre...;o)

Écrit par : rachel | 08/06/2012

Lu dans le même cadre que toi, j'ai énormément apprécié la plume de cette jeune auteur !

Écrit par : Leiloona | 08/06/2012

@ Rachel : c'est vraiment prenant, et ce contexte très Américain dans un texte français me plaît bien.

@ Leiloona : j'ai trouvé l'écriture très agréable, hormis quelques courts passages m'ayant un peu gênée.

Écrit par : Lou | 09/06/2012

oui surtout ce fameux sud avec toute son histoire...toutes ces histoires....

Écrit par : rachel | 09/06/2012

j'ai croisé à plusieurs reprises le nom de Cécile Coulon, il faut que je cherche son livre en bibli, le rapprochement avec Faulkner est très tentant

Écrit par : Dominique | 11/06/2012

Je surveillerai les prochaines publications de cet auteur que je ne connaissais pas du tout.

Écrit par : Titine | 11/06/2012

@ Rachel : tout à fait -

@ Dominique : je pense que ce roman pourrait te plaire !

@ Titine : j'avais dû lire un article sur elle l'autre de sa première publication, du coup j'avais un peu feuilleté ses livres en librairie et finalement voilà, je me lance :o) Si tu veux que je te prête celui-ci n'hésite pas !

Écrit par : Lou | 11/06/2012

Quel livre ! Quelle écriture ! Oui j'ai adoré !

Écrit par : Un autre endroit | 20/06/2012

Les commentaires sont fermés.