Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2010

Happy Halloween (with zombies) !

halloween.jpg

Today is the D-Day, à savoir Halloween et ouf ! Je peux enfin accéder à un pc pour publier un dernier billet, même si j'ai en attente pas mal de livres à chroniquer lus dans le cadre du challenge... un mois de frissons qui du coup s'étendra un peu en novembre. Tout plein de billets ont été publiés chez mon amie Hilde, qui a eu tout comme moi envie de vous proposer de nous accompagner au cours de nos balades d'octobre dans de sombres cimetières. Demain nous ferons un billet récapitulatif avec l'ensemble des liens vers vos billets. N'oubliez pas de venir nous les signaler pour que nous n'oubliions personne (merci à ceux qui m'ont déjà signalé leurs billets, j'actualise tout ça ce soir).

 

Pour Halloween, j'ai choisi de verser dans un thème apocalyptique avec deux visions très éloignées l'une de l'autre des zombies.

andrevon-horizon cendres.jpgCôté littérature, Emma m'a fait découvrir Jean-Pierre Andrevon avec Zombies, un horizon de Cendres. Tout commence bien pour le narrateur, qui vit avec sa petite femme et leur charmante petite peste de fille. Monsieur travaille dans un crématorium, retrouve sa famille et son chien tous les soirs dans leur maison isolée, vivant un bonheur tranquille qui le satisfait pleinement.

Un jour il croise un voisin qu'il croyait décédé, mais décide de ne pas y prêter attention. Puis un accident curieux se produit près du cimetière et l'oblige à prendre une autre route. C'est alors que la télévision commence à annoncer que les morts se réveillent et sortent de leur tombe. Le Président se veut rassurant, il n'est pas question de se montrer hostiles face à ces nouveaux venus qui semblent inoffensifs. Puis Belle-Maman (trépassée) débarque chez eux et se fait héberger, jusqu'au jour où elle se met à mordre sa fille et où le héros décide de la faire brûler. Les zombies commencent à roder autour de la maison et se montrent de plus en plus importuns. Partout, on commence à relever des signes d'agressivité. Lorsque les autorités et des milices se mettent à leur donnner la chasse, on découvre que les bestioles en question sont increvables : même brûlées, disloquées, elles finissent toujours par se reconstituer, tandis que les squelettes retrouvent petit à petit leur chair et recouvrent la vue. Jusqu'à ce que le narrateur se pose une question : s'ils se mettent à penser, quelle différence y aura-t-il entre eux et les vivants ?

Rappelant Je suis une légende de Matheson (où le vampirisme est traité sous la forme d'une épidémie - roman sur la solitude), Zombies, un horizon de cendres offre ici une vision pour le moins cataclysmique du thème en question : assez rapidement, tous les humains se font décimer et rejoignent les rangs d'une armée de morts vivants ; ici, tous les morts deviennent des zombies, chaque personne enterrée depuis des milliers d'années et plus encore parvenant progressivement à s'extraire de la tombe parfois très profonde dans laquelle elle gisait (à l'exemple du squelette qui un jour sort du garage du narrateur) ;  à la fin, il ne reste plus qu'une solution pour les deux derniers survivants : passer à leur tour de l'autre côté. Une page de l'histoire est tournée et, pour les centaines de milliers d'années à venir sans doute, les zombies auront remplacé les humains, disparus comme d'autres espèces avant eux.

C'est un roman que j'ai beaucoup aimé, mais dont j'ai largement préféré la première partie, où peu à peu le changement s'opère entre la vie normale et la nouvelle réalité. Cette évolution rapide se fait par étapes que je trouve bien décrites et qui semblent plutôt réalistes. J'ai en revanche trouvé le récit un peu plus plat et plus classique lorsque le narrateur vit isolé et qu'il ne reste plus d'autre solution que le confinement et la lutte pour la survie. Dans l'ensemble, voilà un bon récit bien mené et agréablement écrit, à condition d'oublier les coquilles qui tout de même ne manquent pas (exemples :"il te juges" (p159), "ta femme est ta fille, elles sont où ?" (p158), "nous finiront par sortir" (p213 - éditions du Bélial, éditions qui par ailleurs ont l'air de proposer des textes vraiment intéressants).

3coeurs.jpg

 

219 p

Jean-Pierre Andrevon, Zombies, un horizon de cendres, 2004

*****

shaun_of_the_dead.jpgCôté cinéma, je me suis fait plaisir en commandant outre-manche le DVD de Shaun of the Dead, vu et adoré l'an dernier (encore une découverte due à Emma qui depuis un an me prête DVD zombiesques et buffyesques).

Si vous aimez l'humour noir anglais et les comédies décalées du pays en question, vous vous régalerez aevc ce film complètement déjanté. Shaun, looser venant de se faire larguer par sa petite amie, voit un beau matin dans son jardin une femme qui semble avoir pris une sacrée cuite. Il s'agit en réalité d'une zombie qui tente évidemment de le mordre. C'est là qu'en regardant la télé, Shaun et son meilleur pote Ed découvrent qu'une drôle d'épidémie semble ravager l'Angleterre. Ni une, ni deux ! Les voilà partis à la rescousse de la mère de Shaun et de son ex petite amie, sans parler du beau-père de Shaun et des collocs de la jeune femme dont ils se passeraient bien.

shaun-of-the-dead-1.jpgDans ce cas, les zombies infectent en mordant et peuvent être supprimés par décapitation ou si leur cerveau est atteint (tous les moyens seront bons pour s'en débarrasser, à coup de batte de baseball, de pelle, de chaise en plastique de jardin d'enfant et j'en passe). Notre bande de râtés échoue au Winchester, le pub où Shaun et Ed ont l'habitude de perdre toutes leurs soirées depuis des années. Manque de chance, ce lieu "sûr" n'est pas à l'abri des attaques. A la fin, seuls Shaun et son amie (réconciliés) survivent à leurs terribles aventures, vivant heureux dans un monde où les zombies, une fois dressés ou matés, font partie intégrante de la société.

Un film drôle, avec un casting très réussi (dont Bill Nighy que j'adore dans ses rôles toujours décalés). Quelques moments un brin gores à prévoir (le pauvre David déchiqueté à la fin du film) mais je vous recommande fortement cette parodie des films de zombies hautement British !

4coeurs.jpg

 

 

Shaun of the Dead, un film de Edgar Wright, 2004

 

shaun_of_the_dead_wallpaper_3.jpg

shaun_of_the_dead_2.jpg

 

logochallenge halloween.jpg

 

Commentaires

Ce livre a l'air horrible, pas vraiment pour moi ces histoires terrifiantes, surtout la toute fin, inévitable!!! :((

Écrit par : Sabbio | 31/10/2010

Houla houla.
Je crois que je ne tiendrai jamais ce genre de livre entre mes mains (un horizon de cendres). Déjà, l'intrigue est cauchemardesque, mais alors, les coquilles... !! ;)

Écrit par : Reka | 31/10/2010

@ Sabbio : c'est vrai que la fin n'est pas très joyeuse, même si le narrateur dit que finalement, ils ne s'inquiètent pas plus que ça !

@ Reka : oui les coquilles sont quand même plutôt énormes et il y en a eu assez pour que ça me gêne et me les fasse mentionner.

Écrit par : Lou | 31/10/2010

J'ai laissé l'ensemble des liens au fur et à mesure chez Hilde, alors du coup, un pour toi : mon billet récapitulatif (enfin plus ou moins)
http://histoire-de-lectures.over-blog.com/article-ma-selection-pour-halloween-59768150.html

Écrit par : Tiphanya | 31/10/2010

@ Tiphanya : merci pour cette info, j'y vais de suite ! je croyais avoir fait à l'instant le recap de tous les liens mais je vois que je me suis trompée :o) allez hop ! au boulot Lou !

Écrit par : Lou | 31/10/2010

J'en ai encore plein d'autres à te passer !

Écrit par : Emma | 31/10/2010

@ Emma : avec plaisir ma belle :o) et merci encore !!

Écrit par : Lou | 31/10/2010

bin euh je ne suis alors pas du tout zombie...mais alors pas du tout....;o)
j'ai quand meme reussi a voir le fameux 28 jours plus tard pour le realisateur...mais ne me demande pas plus...;o)

Écrit par : rachel | 01/11/2010

bin euh je ne suis alors pas du tout zombie...mais alors pas du tout....;o)
j'ai quand meme reussi a voir le fameux 28 jours plus tard pour le realisateur...mais ne me demande pas plus...;o)

Écrit par : rachel | 01/11/2010

Dans les bestioles à poils à plumes ou à grandes dents, les zombies ne m'attirent franchement pas... alors bon, disons que je vais passer sur tout ça!

Écrit par : Karine:) | 01/11/2010

"shaun of the dead" j'ai adoré comme film, mais impressionnant quand même !

Écrit par : niki | 01/11/2010

@ Rachel : je l'ai en attente, mais étant chez mes parents en ce moment, autant dire que les films de zombies n'ont pas la côte !

@ Karine:) : moi non plus avant mais finalement Emma m'a un peu convertie par la force des choses :o) Par contre les zombies poilus je ne connais pas trop mais je trouve le concept intéressant hehe !

@ Niki : dans le genre un peu décalé si tu ne l'as pas vu je te conseille aussi "Fido" qui est une sorte de "Pleasantville" avec zombies.

Écrit par : Lou | 01/11/2010

mdr ouiiii pas sur que cela passerait chez eux..;o)

Écrit par : rachel | 01/11/2010

mdr ouiiii pas sur que cela passerait chez eux..;o)

Écrit par : rachel | 01/11/2010

@ Rachel : mouais ça ne le ferait pas trop !

Écrit par : Lou | 02/11/2010

Woaw, juste ton résumé de ce livre me fait flipper et je sens le cauchemard de cette nuit qui se prépare (merciiii ;-(). Bon, j'ai bien aimé Je suis une légende alors pourquoi pas pour Halloween l'année prochaine.

Écrit par : zarline | 02/11/2010

Je note le livre car je suis une fan de ce genre d'histoire, que ce soit en livre ou en film ... d'ailleurs, j'ai déjà vu Shawn of the dead, qui m'a bien fait rire !

Écrit par : Joelle | 02/11/2010

Je ne suis pas du tout zombies... Mais Happy Halloween en retard quand même ! (toujours SDF ?)

Écrit par : Lilly | 03/11/2010

@ Zarline : yes ! en plus nous sommes partantes pour remettre ce challenge qui nous a beaucoup amusées :o) désolée pour les rêves qui, je l'espère, n'ont pas été trop horribles !

@ Joëlle : tiens je ne savais pas que tu étais fan d'histoires de zombies, peut-être que tu pourras aussi me conseiller ! maintenant j'aimerais bien lire des BD zombiesques !

@ Lilly : joyeux Halloween à toi aussi :o) pas tout à fait SDF, c'est-à-dire que j'attends d'avoir fait la signature définitive mais si tout se passe bien et en croisant très fort les doigts je dois emménager vers Noël !! eheh, il y aura de quoi fêter ! Et toi j'ai ta dernière adresse ? je te l'ai demandée mais je ne sais plus où, et je crois que tu n'as pas répondu (mais je suis tellement organisée...)

Écrit par : Lou | 03/11/2010

Ahahah, j'adore Shaun of the Dead... zombies 100% british :D

Écrit par : cocola | 10/11/2010

@ Cocola : yes, c'est certain ! Y compris les Britanniques non zombies qui se font passer pour des morts-vivants pour ne pas se faire consommer...

Écrit par : Lou | 11/11/2010

Yeah!! Shaun of the dead !!!
(à voir aussi "Hot Fuzz" du même duo sur les buddy movie)

Écrit par : Eugénie | 15/12/2010

@ Eugénie : je ne connais pas !! je note de suite, j'ai hâte de le voir !

Écrit par : Lou | 19/12/2010

Les commentaires sont fermés.