Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/10/2009

Miss Lou en mission impossible au pays des livres...

emma.jpgEmma a concocté un questionnaire réjouissant auquel j'ai pris beaucoup de plaisir à répondre. Je tague à mon tour tous ceux qui le souhaitent !

1) Si on vous proposait d'écrire votre biographie, vous prendriez qui pour nègre ? (et oui, tout le monde n'a pas un don pour la littérature)

Disons que si je jugeais mon parcours palpitant digne de figurer en tête de gondole et dans les relais H, coincé entre le premier Gavalda et le dernier Paris Match, je ne douterais pas de l'immense sensibilité requise pour écrire cette œuvre si personnelle... à tel point que je ne pourrais la confier à aucun autre que moi-même (ce qui d'ailleurs déboucherait sur une autobiographie trop ironique pour ne pas nuire fatalement à l'héroïne en puissance qui sommeille en moi). Next please !

2) Vous êtes en train de lire le tout dernier chapitre d'un livre, celui qui vous a fait passer une nuit blanche, la fin qui vous fait saliver (notez le jeu de mots siouplé) depuis une centaine de pages... Lorsque survient un homme, torse nu. On va dire qu'il s'appelle... Daniel Craig. Il a l'air chagrin. Il a une petite douleur à l'épaule, et est persuadé qu'un petit massage lui ferait le plus grand bien. Que faites-vous ? (PS pour les garçons : à la place de Daniel Craig, merci de comprendre... Allez, soyons fous, Scarlett Johansson, mais en bikini, pas torse nu !)

A partir du moment où il ne s'agit pas de Colin Firth, l'intérêt momentanément suscité par l'apparition d'un phénomène perturbant dans mon champ de vision retombe fatalement. Et si c'est Colin Firth et non Colin Firth en Darcy (Mark ou Fitzwilliam, both are tolerably fine, I suppose), je ne me sens pas non plus particulièrement concernée, surtout si mon héroïne est toujours suspendue au dessus d'une falaise, se balançant dangereusement dans le vide et retenue par une seule main faiblissante. Prenons enfin le cas où Mr Darcy en personne se tiendrait à mes côtés : 1) son exquise réserve anglaise m'interdirait toute démonstration excessive de sympathie, a fortiori tout déploiement de mes talents innés de masseuse ; 2) quand bien même je serais prête à faire preuve d'une politesse tout aussi délicieuse et à offrir à mon invité impromptu une tasse de thé roborative, cette option impliquerait une série de tâches suffisamment problématiques pour que j'hésite à les mettre en pratique (abandon de l'héroïne cette fois-ci quasiment morte, sortie de ma cachette cocooning sous la couette accompagnée d'une sensation de froid fort déplaisante, recherche des chaussons forcément perdus et du peignoir – si possible en satin et non le peignoir éponge déployé devant mes yeux, le tout afin d'œuvrer avec un minimum de décence) ; 3) which perhaps should have come first, Mr Lou a le monopole des attentions prodiguées par votre fidèle et dévouée et ne souffrirait aucune dérogation à la règle. Bref, vous le voyez, c'est une cause désespérée. Je vais donc de ce pas sauver mon héroïne tant qu'il en est encore temps.

3) C'est la fin du monde. Quel livre mettriez-vous dans la capsule qui sauvegardera une trace de l'humanité ? (voudriez-vous vraiment que ce soit Orgueil et Préjugés ?)

Peut-être changerai-je d'avis un jour, mais à l'instant T où je saisis à ma réponse, oui ce serait Orgueil et Préjugés, parce que pour moi un monde sans Mr Darcy serait un peu comme un Yorkshire sans poil... déprimant.

4) Quelle est pour vous la pause lecture idéale ?

Je lis quelles que soient les circonstances et j'affectionne particulièrement les livres me préservant des trajets moroses en métro. Mais si je devais choisir, je dirais au chaud sous la couette avec une bonne tasse de thé à mes côtés. D'ailleurs je ne vais pas tarder à y aller (même si je m'endors au bout de quelques pages en ce moment).

5) Si vous aviez le pouvoir de trucider/effacer un personnage de roman, ce serait qui ?

Je ne dirai pas Emma Bovary à qui je compte accorder une quatrième et dernière chance (après tout j'étais peut-être trop jeune pour comprendre les tourments de cette petite dame). Alors je dirai Laura Fairlie, cette héroïne falote insupportable qui explique sans doute pourquoi je n'ai pas tout à fait eu un coup de cœur pour La Dame en Blanc de Wilkie Collins. J'ai fini par avoir envie de l'achever moi-même et de souhaiter sans y croire le succès des machinations diaboliques de Sir Percival. Voilà que cette oie blanche insignifiante vole la vedette à une Marian beaucoup plus intéressante ! This cannot be !

6) Sauveriez-vous Voldemort, juste pour avoir un huitième tome ?

Tant qu'à faire, pourquoi pas un tome à l'âge adulte puisque le dernier chapitre sans intérêt de Harry Potter fait un saut dans le temps? Ma foi, s'il fallait choisir j'aimerais autant lire l'histoire du point de vue de Voldemort, les « snogs » et autres en moins.

7) Jusqu'où êtes-vous allée pour un livre ?

Jusqu'à la librairie ? Mmh, Emma, peut-être me détromperas-tu mais je ne pense pas que là était la question (il faudra faire avec mes neurones en berne après une longue journée). Voyons, j'ai perdu dans un grand magasin vendant des livres d'occasion un livre d'Elie Wiesel acheté à Buchenwald. J'ai appelé l'enseigne tous les jours pendant une semaine, je suis revenue sur place et j'ai même surveillé l'arrivée des livres d'occasion pour racheter mon bien s'il réapparaissait. Sans succès. Il faut dire que si j'ai été terriblement contrariée, c'est aussi parce que j'avais pour marque-page une photo très symbolique offerte par Mr Lou et dédicacée de sa main illustre. A celui qui a volé mon bien : j'espère que ta bibliothèque s'effondrera sur toi, au moins tu regretteras chaque volume l'alourdissant de quelques grammes. Gnark gnark gnark.

8) Si vous pouviez retourner dans le passé rencontrer un auteur. Ce serait qui ? Quelles seraient vos toutes premières paroles ? (A part "bonjour")

Jane Austen, Virginia Woolf et Edith Wharton m'intimideraient sans doute particulièrement, et pour ne pas risquer de rester muette comme une carpe devant une telle opportunité, j'oublierai aussi les sœurs Brontë pour opter pour Charles Dickens (que je trouve plus rassurant) ou Sheridan Le Fanu (car j'aimerais savoir pourquoi il a écrit quinze fois la même histoire en changeant quelques éléments du décor). Sinon, pourquoi pas Federico Garcia Lorca qui a baigné mon enfance?

9) Décrivez la bibliothèque (personnelle ou pas) de vos rêves.

Ce ne sera pas forcément très original. Tous les livres dont je pourrais rêver (incluant des éditions originales, of course). Des étagères coulissantes en bois montant jusqu'au plafond et une échelle sur rails pour surfer entre les auteurs. Un étage supérieur avec une ballustrade, pour plus de cachettes. Une cheminée alimentée par un bon feu, une théière et des tasses de thé assorties et emplies d'un excellent thé bien chaud. Un fauteuil et un canapé confortables. Des odeurs de livres et d'encens. Une musique de fond de mon choix. Idéalement une vue sympathique et des banquettes près des bow-windows. En toute simplicité, finalement !

10) Vous retournez dans le passé (décidément, bande de veinards !), en pleine 2ème guerre mondiale. Quel livre donneriez-vous à Hitler pour qu'il arrête de cramer des bouquins ?

Parlant allemand comme une vache espagnole (ou française, en l'occurrence), je serais bien embêtée. N'étant pas exactement blonde aux yeux bleus et risquant fort de polluer la race allemande en me vouant tout entière à un Mr Lou pour le coup particulièrement éligible dans le cadre des projets eugénistes délirants du Führer, je ferais mieux de garder mes conseils de lecture pour moi. Ceci dit, tout bien réfléchi, je pourrais me glisser la nuit dans son bureau et lui laisser The importance of being earnest. Sans doute un peu trop complexe pour ma cible du moment, mais les cucumber sandwiches ont certainement le pouvoir d'adoucir les mœurs.

 

Et comme ce soir je suis d'humeur philosophique, j'ai trouvé sur le Net ce sujet proposé à un élève de 1ère début septembre : « La lecture nous éloigne-t-elle plus de la vie? ». Amateurs, manifestez-vous (avec sérieux ou avec humour, as you like) !

23:44 Publié dans Tags | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook | |

Commentaires

Je cite Lou : "Sheridan Le Fanu (car j'aimerais savoir pourquoi il a écrit quinze fois la même histoire en changeant quelques éléments du décor)"

Sans hesitations (desole pas d'accents), Jane Austen a eu le meme don !

Écrit par : Mr Lou | 30/10/2009

J'aime la manière dont tu justifies le fait de ne pas faire de massage à Daniel Craig. Pour Emma Bovary, ce serait un bon choix, après tout elle est vraiment atroce avec Charles. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à vouloir un autre tome d'Harry Potter

Écrit par : The Bursar | 30/10/2009

oh perceval...c mon hero...et bin euh...mdr...cela tourne autour de O&P et colin firth...mais pas l'ordre de l'obsession..en tout cas il me plait celui-la de questionnaire...;o)

Écrit par : rachel | 30/10/2009

@ Mr Lou : mon amour, méfie-toi, ici tu arrives dans un territoire sauvage et inconnu où les Austenites sont légion. Toutes ne pourront pas te pardonner cette déclaration de guerre :o)

@ The Bursar : en fait je ne vois pas bien qui c'est Daniel Craig (mais la plupart des sexy men de la blogosphère me sont inconnus, voire me laissent indifférente). Quant à Emma, moi aussi je lui préfère largement Charles !

Écrit par : Lou | 30/10/2009

@ Rachel : je t'ai manquée à deux secondes près !
Pourquoi ne pas répondre toi aussi ?:o)
Quant à Percival attention, c'est l'exécrable grand méchant de "La Dame en blanc" (mais je l'appréciais assez, tout en lui préférant largement l'autre grand méchant amoureux de mon héroïne bis).

Écrit par : Lou | 30/10/2009

ouf ouf cela me rassure...oui je pense que je vais le faire...me semble plus facile que l'autre...;o)

Écrit par : rachel | 30/10/2009

Monsieur Lou est en effet en terrain miné...
Quoique, c'est toujours d'amour qu'il s'agit, comme 99% des livres en ce monde, non? Mais l'important est la manière et là Jane l'avait...

Écrit par : keisha | 30/10/2009

C'est vrai que lire est le seul truc qui m'aide à supporter les transports en commun.

Écrit par : Stephie | 30/10/2009

J'adore tes dernières phrases "Sans doute un peu trop complexe pour ma cible du moment, mais les cucumber sandwiches ont certainement le pouvoir d'adoucir les mœurs "... I'm in love with Oscar.

Écrit par : emmyne | 30/10/2009

Un Yorkshire sans poils ? Yeurk ! Déjà qu'avec des poils ...

(J'espère que tu es moins débordée en ce moment? :) )

Écrit par : Leiloona | 30/10/2009

Mr Lou prend des risques inconsidérés avec sa santé...
Ah lire un bon livre avec une tasse de thé sur une bow-window, mon rêve...
La lecture rapproche de la vie puisqu'elle nous montre l'immense étendue de l'âme humaine. C'est un peu court pour une dissertation mais je développerai ultérieurement cette idée à la profondeur abyssale.
Il faudrait peut-être que je me décide à répondre au tag d'Emma...

Écrit par : Titine | 30/10/2009

J'ai beaucoup aimé la réponse 2 ! je vois que tout le monde prend le prétexte de Monsoeur pour se défiler :)
Original aussi de comparer Darcy à un yorshire... :)

Écrit par : Choco | 30/10/2009

Lou, tu me feras toujours beaucoup rire ! Je trouve tes réponses vraiment très drôle!!!! :D

Écrit par : Pimpi | 30/10/2009

En même temps, beaucoup de grands auteurs réécrivent la même histoire encore et encore. Ca veut dire qu'ils cherchent quelque chose, donc je ne comprends pas la méchanceté de Mr Lou ;o)
Sinon, emmènes moi avec toi si tu vas voir Virginia, et je me suis bien marrée pour le livre auquel tu semblait tenir énormément ^^

Écrit par : Lilly | 30/10/2009

Daniel Craig n'est pas un sexy men de la blogosphère, c'est l'actuel James Bond ! - le seul Bond que je refuserai de mettre dans mon lit parce qu'il fait plutôt repris de justice et je ne le trouve pas sexy mais il est marquant parce qu'il a une scène en maillot de bain dans Casino Royal mais ça vaut pas Sean Connery.
J'aime bien Charles Bovary, il a vraiment pas de chance le pauvre, parce qu'on ne peut pas dire qu'il ait mérité une telle épouse.
Sinon, la lecture nous éloigne-t-elle plus de la vie, c'est un sujet de français... les philosophes sont très jaloux de leurs prérogatives tout comme les littéraires donc chacun évite de s'aventurer dans le domaine de l'autre. Je ne méditerai pas dessus car j'ai fait trop de dissert ratée pour avoir envie de raviverle souvenir de celles-ci.

Écrit par : The Bursar | 30/10/2009

J'adore ta question. Huum, la lecture éloigne-t-elle de la vie ? Mon père répondrait oui sans hésiter, ma mère, elle, y répondrait non avec force. Je dirais que oui et non. Lire nous apporte plus d'humanité je trouve, chaque livre (ou du moins chaque livre aimé) nous apporte quelque chose, nous fait grandir, ça j'en suis persuadée. En fait, une question que je me pose c'est, est-ce que la lecture nous éloigne de la vie en prenant pour certains beaucoup de leur temps ? Là, je répondrais oui, pour les plus maniaques, c'est donc pour ça que j'accorde un certain temps à la lecture, mais de façon contrôlée, au même titre que j'en accorde à mon blog, aux vôtres et à mes nombreuses autres passions :)

Écrit par : GeishaNellie | 31/10/2009

Je l'adore ce tag!!! Ta réponse à la question 2 m'a fait mourir de rire!!

Écrit par : Karine:) | 02/11/2009

Moi j'adore lire la réponse "la bibliothèque de vos rêves"...

Écrit par : Hambre | 23/11/2009

Les commentaires sont fermés.