Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2009

Satan à l'heure de Halloween...

singer_destruction_kreshev.jpgComment passer complètement à côté d'un texte qui vous attirait depuis longtemps ? Sans pouvoir vous donner la recette exacte, je dirais que c'est en tout cas le sentiment que j'ai ressenti en lisant La Destruction de Kreshev d'Isaac Bashevis Singer (qui traînait dans ma bibliothèque depuis cinq ans).

Dans un récit qui rappelle la forme du conte et le folklore traditionnel yiddish, Singer met en scène un petit village sinistre qui a connu des jours meilleurs. Il y a longtemps, la fille d'un des villageois les plus influents a choisi entre deux prétendants inconnus un homme réputé laid et pauvre mais instruit et visiblement pieux.

Le mariage est un succès : Lise est très éprise de son époux et semble avoir fait un choix judicieux. Cependant Shloimele est un adepte de Sabbatai Zvi et vit dans le péché. Il ne tarde pas à partager avec son épouse les joies des plaisirs charnels les plus contraires à la religion, poussant Lise à renier la kabbale. L'époux finit par raconter aux villageois ce que son épouse et lui ont fait, jurant regretter ce qui s'est passé. Par conséquent, puisqu'il a avoué, c'est Lise qui sera le plus durement punie, la communauté se faisant une joie d'humilier la fille du plus riche commerçant. Le tout finit mal, comme vous vous en doutez.

J'ai ouvert ce livre dans le cadre du Bloody Swap puisque le narrateur n'est autre que le Malin, qui explique comment il a manipulé les personnages afin de satisfaire ses désirs. Ce n'est certes pas un roman d'épouvante mais j'ai pensé que le point de vue adopté pouvait se prêter à mes lectures du moment. Les interventions du Malin ont peut-être constitué mes passages préférés. Les thèmes ne manquent pas et comme cela a déjà été très bien évoqué dans un article enthousiaste, beaucoup de sujets d'actualité trouvent ici une illustration, à commencer par l'intégrisme religieux. Malgré le fond et certains passages très agréables à lire, je me suis passablement ennuyée à la lecture de ce texte qui ne me marquera pas trop. La place prépondérante accordée à la religion y est sans doute pour beaucoup, car je me sentais dépassée par les préoccupations des divers personnages. J'ai perçu la critique mais je n'ai pas adhéré à la forme, me sentant assez peu concernée par les mots qui défilaient sous mes yeux. Une lecture qui me laisse une impression très mitigée (ce qui se ressent dans mon avis endormi). Ce livre et moi n'étions certainement pas faits pour nous rencontrer. Espérons que l'autre Singer qui attend dans ma PAL saura davantage me toucher.

2,5coeurs.jpg

 


93 p

Isaac Bashevis Singer, La Destruction de Kreshev, 1930's (?)

logo_bloodyswap_02.jpglogo_bloodyswap_03.jpg

Commentaires

Il semble vraiment vraiment très bon !! Comment ça 5 ans dans ta PAL ?? Ça se peut une PAL de 5 ans ? Non, je plaisante, la mienne aussi s'étale depuis des années hi hi ;)

Écrit par : GeishaNellie | 15/10/2009

et bin euh la manipulation des gens, un sujet deja ressasse, et il semblerait mal traite dans ce livre...

Écrit par : rachel | 15/10/2009

Ca avait l'air intéressant mais ton avis me refroidit. Trop de religion, je crois que je ne vais pas adhérer.

Écrit par : zarline | 16/10/2009

Je passe mon tour alors!!!

Écrit par : Titine | 16/10/2009

C'est dommage, le résumé est intrigant. Mais de toute façon, j'ai l'intention de lire cet auteur prochainement, donc peut-être me ferai-je mon propre avis...

Écrit par : Lilly | 16/10/2009

L'idée de départ n'avais pas l'air mal pourtant. Dommage!

Écrit par : Edelwe | 16/10/2009

Je n'aime pas non plus quand il y a trop de digressions religieuses.

Écrit par : Manu | 17/10/2009

L'idée du malin comme narrateur aurait pu êtrei ntéressante, pourtant. Mais bon, trop de religion, ça ne va pas avec moi!!

Écrit par : Karine :) | 18/10/2009

Je ne connaissais pas. Comme toi, je lis pour Halloween ^^ mais comme j'ai moins de temps pour lire j'avance à vitesse d'escargot dans Dracula. Un joyau de la littérature fantastique sans nul doute.

Écrit par : Laetitia la liseuse | 20/10/2009

Bonjour.
Je suis toute nouvelle (je suis preneuse de conseils) dans la grande famille littéraire et j'ai trouvé ton blog très bien fait et très intéressant. Il est très esthétique (je suis jalouse!!). Si tu veux faire un petit tour sur le mien, je t'y invite!
Je voulais également réagir à ton article. J'ai lu ce petit livre à 2 euros il y a déjà quelques années. Je l'ai découvert complètement par hasard et je me souviens qu'il m'avait marqué à l'époque. Je vois que c'est le cas pour toi aussi. Merci de l'avoir mis en ligne, je m'y replonge dès ce soir!

A bientôt.

Écrit par : Caro | 21/10/2009

Je sais que tu es un peu débordée, mais j'ai un challenge tout neuf qui attend au chaud sur mon blog...

Écrit par : Loula | 22/10/2009

C'est une nouvelle de Isaac Bashevis Singer qui n'est sans doute pas la meilleure qu'il ait écrite ! Mais cela ne doit pas te faire renoncer à lire d'autres ouvrages de cet auteur à l'écriture merveilleuse ... C'est pourtant un conteur hors pair qui mérite le détour. Je ne saurais te conseiller "Shosha", "L'esclave", "Au tribunal de mon père" - autobiographique -, et tant d'autres encore à découvrir ! Bashevis Singer sait faire revivre ce petit monde juif qui parlait yiddish et vivait dans les shtetl d'Europe de l'Est.

Écrit par : Nanne | 24/10/2009

@ GeishaNellie : depuis que j'ai ce blog, la palme d'or du retard revient à "la marque de Winfield", qui m'a été offert en 1998 je crois :o)

@ Rachel : honnêtement c'est aussi moi qui suis passée à côté de ce livre avec ses multiples références religieuses, que je connaissais mal et qui n'avaient pas toujours beaucoup de sens à mes yeux.

@ Zarline et Karine:) : c'est vraiment ce que je lui reproche, ce thème ne m'intéressant pas plus que ça.

@ Titine : peut-être que tu aimerais, il n'était vraiment pas pour moi. Si jamais tu changes d'avis je pourrai toujours te le prêter !

@ Lilly : j'ai un recueil de nouvelles qui me tentait beaucoup mais maintenant je crains de me retrouver noyée sous le flot des références religieuses qui me laisse de marbre. Mais je le lirai avant d'en acheter un autre qui me tente plus.

@ Edelwe : encore une fois je crois que le problème vient en partie de moi.

@ Manu : là c'est carrément la toile de fond et je n'arrivais pas à me sentir concernée ou à comprendre les motivations des personnages.

@ Laetitia la liseuse : "Dracula" est un de mes livres préférés. J'ai hâte de lire la suite qui m'attend dans ma PAL. Pour l'instant j'ai commencé un roman repéré grâce à toi si je me souviens bien... très prometteur (éditions du petit caveau) !

@ Caro : bienvenue parmi les LCA de la blogosphère :o) A bientôt sur nos blogs respectifs !

@ Loula : je n'oublie pas le challenge, je garde un onglet ouvert sous ton blog pour m'en occuper !

@ Emma : promis je le fais !

@ Nanne : j'ai un recueil dont je n'arrive plus à trouver le titre pour l'instant. J'espère qu'il traitera de folklore juif sans rentrer dans des considérations religieuses et dogmatiques à n'en plus finir.

Écrit par : Lou | 27/10/2009

oh bin pas sur...mais le controle de la religion sur les hommes...du deja vu...et ici au chili c monnaie courant...

Écrit par : rachel | 27/10/2009

et qui parle aussi de Dracula ^^ je l'ai aussi tout comme le Dacre Stoker. si c'est pas de la passion ça !

Écrit par : Laetitia la liseuse | 28/10/2009

@ Rachel : oui j'imagine que c'est le cas dans pas mal de pays d'Amérique latine, même si culturellement je trouve le syncrétisme religieux de ces pays intéressant.

@ Laetitia la liseuse : je vois que nous avons les mêmes lectures :o)

Écrit par : Lou | 01/11/2009

mdr...dans syncretisme..il y a syn...;o)..bon treve de plaisanterie cela fait meme peur...par ex: en ce moment il y a la greve des profs des ecoles estatales...et bin le cardinal de santiago OSE emettre son opinion...bref, ils se melent vraiment et souvent de tout...et surtout de ce qui ne les regarde pas...

Écrit par : rachel | 01/11/2009

Les commentaires sont fermés.