Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2008

Un peu de magie

75345493057116e007d1d4c1e3b354e8.jpg12h15. Un peu tard pour se réveiller mais voyez là un signe de bonne augure : votre fidèle chroniqueuse est d’excellente humeur après avoir fêté ses 25 ans entre amis, et fraîche et dispose après une bonne nuit de sommeil. Malgré un mois de janvier exceptionnellement calme pour moi côté lecture, cette journée qui a si bien commencé sera l’occasion de vous parler d’un roman découvert pendant les vacances de Noël, La Sève et le Givre de Lea Silhol.

Ce livre m’a été offert par ma cousine adorée, bibliothécaire de son état et amatrice de littérature fantastique. Avec une sélection de son choix, la miss espérait me faire découvrir un genre que je connais très mal. Et voilà une première tentative très réussie (mais pouvait-il en être autrement en étant si bien guidée ?) ! Mais de quoi s’agit-il ?

Entre Finstern, Prince des Ténèbres, et Angharad, fille d’une Dryade et de l’Hiver, va naître une passion dévastatrice qui emportera bientôt tout avec elle. Car Angharad est le défi imposé à Finstern par les Parques : par trois fois il devra se renier et renier les siens pour cet amour. A commencer par son propre fils, amant d’Angharad au moment de leur rencontre.

Mais l’histoire est d’abord celle d’Angharad, arrachée à ses parents et abandonnée dans la forêt par une femme rêvant de vengeance. Pour l’aider à retrouver les siens, la Reine des Neiges lui plante trois échardes de glace dans la poitrine : lorsque les trois échardes auront disparu, Angharad trouvera enfin le chemin qui la ramènera chez elle.

Recueillie par des humains, l’enfant est bientôt adoptée par Shimrod, puis deviendra plus tard son amante. Mais, malgré tout l’amour qui les unit, Shimrod sait quel destin attend son père et reconnaît en Angharad la femme qu’il doit un jour rencontrer. Dès lors, le parcours de la jeune fille sera fait d’embûches, entre son amour passionné pour le père et sa loyauté envers le fils, entre sa volonté et le poids du destin.

Dans un roman intense et captivant, Lea Silhol réussit à allier une intrigue complexe à la description minutieuse de lieux imaginaires envoûtants, dans une symphonie de couleurs qui n’a pas manqué de toucher mon petit esprit plus habitué à des paysages plus classiques. Du monde clair et immaculé de l’Hiver au royaume des Ténèbres à la beauté sanglante,  Angharad entreprend un voyage féerique pour le plus grand bonheur du lecteur. Enfin, à l’histoire dense qui fait appel à la mythologie et aux légendes celtes, il faut ajouter la prose agréable de Lea Silhol, qui fait de chaque scène un tableau voluptueux.

Une belle invitation à la lecture fantastique. A moi de poursuivre maintenant cette quête !

Une très intéressante critique : celle de Chaperon rouge. Et depuis ma note, celle de Kalistina.

332 p

Lea Silhol, La Sève et le Givre, 2003

17:45 Publié dans Fantastique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |

Commentaires

VOS YEUX ONT LE PLUS BEAU METIER DU MONDE, CELUI DE POUVOIR LIRE.
Un mal voyant
Jack NYC (qui voit un peu quand même)

Écrit par : jack NYC | 26/01/2008

tout d'abord bon anniversaire !!!! et ensuite merci de nous faire partager cette découverte !! j'essaierai de le dégoter à la bibliothèque !!
bisous

Écrit par : taylor | 27/01/2008

Je n'ai pas encore lu ce livre mais de cette auteure, j'ai adoré : conversations avec la mort, la tisseuse, traverses. Je te les conseille vivement. Quel talent !

Écrit par : La liseuse | 27/01/2008

Bon anniversaire!

J'avais noté ce livre pour lire un peu de fantastique - genre que je connais relativement peu - et je crois, avec ton billet que c'est un bon choix! Ca semble passionnant, en effet!

Écrit par : Karine | 27/01/2008

Ah, c'est un excellent et très beau roman, je suis ravie qu'il t'ait plu!

Écrit par : fashion victim | 28/01/2008

Lou, je te souhaite un très joyeux anniversaire! Malheureusement je ne vais pas noter le titre du livre, je ne suis pas assez familliaire avec le fantastique.

Écrit par : lamia | 28/01/2008

Joyeux anniversaire Lou :D !
Une copine à moi est fan de Léa Silhol, faudra que je découvre cette auteure à l'occasion.

Écrit par : Agnès | 28/01/2008

Bon anniversaire! Et puis excellent choix si tu connaissais mal la fantasy! C'est un de mes coups de coeur absolus! Je le relis très régulièrement je l'avoue! Le style de l'auteur, l'histoire, les personnages, tout 'ma touchée!

Écrit par : chiffonnette | 29/01/2008

@ Jack : j'ai consulté votre site et votre blog... difficile de dire combien ce témoignage tout en photos et si plein de vie m'a émue. Merci d'être venu par ici, autre lieu de vie plein d'enthousiasme, à ma toute petite échelle.

@ Taylor, Karine et Agnès : merci :o) Je pense que ce livre pourrait vous plaire, en tout cas c'est une chouette invitation au voyage, très dépaysant pour une néophyte dans mon genre !

@ La liseuse : je vais de ce pas voir de quoi il retourne. Je croyais que Lea Silhol avait juste contribué à quelques recueils. En tout cas j'aimerais bien lire d'autres textes maintenant.

@ Fashion : Caro[line] m'a dit que tu l'avais guidée pour ses choix en fantastique... peut-être pourras-tu me donner aussi quelques conseils :o)

@ Lamia : merci pour ton passage :o) Je comprends ta réticence, je n'avais pas lu de littérature fantastique depuis longtemps, après avoir été plusieurs fois un peu déçue. Mais là, entre les excellents choix de ma cousine et de Choupynette, je suis sure de retrouver l'envie de lire du fantastique ;o)

@ Chiffonnette : si tu veux me donner d'autres conseils tu es la bienvenue ;o)

Écrit par : Lou | 02/02/2008

Les commentaires sont fermés.