Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2018

Laura Powell, Alice à votre service !, T1, Complot contre la Duchesse

powell_Complot contre la duchesse.jpg

Il y a deux semaines, dans le cadre du Read-a-thon, voyant que je n'avançais pas dans mes lectures, je me suis tournée vers un roman jeunesse à la jolie couverture gothique, Complot contre la Duchesse. Un livre plus éloigné de mes habitudes de lecture que je ne le pensais, mais qui s'est avéré une belle surprise.

read-a-thon,le mois anglais

Alice a perdu ses parents dans un naufrage et grandi en étant formée pour devenir domestique. Malgré son jeune âge, elle excelle dans son métier et sait faire preuve d'une grande discrétion. Ceci lui vaut une proposition en or : devenir la femme de chambre de son Altesse Royale la duchesse Charlotte, dans un pays étranger (une espèce de mini-pays dans un coin d'Europe que j'ai calé entre la Suisse et l'Allemagne d'après les descriptions). Avec son départ, on l'alerte de l'humeur fantasque de la duchesse, qui est persuadée que son oncle Leopold fomente un complot pour la mettre à l'écart et prendre la tête du duché. 

Si Charlotte est irascible, Alice ne tarde pas à accorder un certain crédit à ses accusations. L'oncle Leopold est bien trop sirupeux pour être honnête, et son fidèle domestique surgit toujours discrètement de nulle part, telle une ombre planant sur la duchesse et sa plus proche domestique. Si l'on ajoute à cela une légende qui veut qu'un dragon revienne régulièrement prendre son tribu de vies humaines et détruire les récoltes, et que le seul moyen de l'apaiser est de lui donner une princesse en pâture , nous avons de quoi nous inquiéter pour la duchesse Charlotte !

Si je ne suis pas une grande amatrice de dragons et du type de récits qui les accompagne bien souvent, j'ai été séduite par ce qui s'annonce comme le premier opus d'une série. Personnages bien campés dans l'ensemble, un château laid et inquiétant avec ses multiples recoins, un dragon dont on ne sait pas s'il existe ou non, quelques individus malfaisants inquiétants à souhait, des influences galloises, des légendes médiévales, le tout avec une intrigue bien menée... que demander de plus ? Et Alice revenant à Londres à la fin du roman et se voyant proposer un poste dans une autre maison à problèmes, on peut s'attendre à de nouvelles aventures un brin fantastiques. Je guetterai la suite avec plaisir !

Si la thématique Upstairs Downstairs vous intéresse, la série de romans jeunesse Rose en 4 tomes pourrait elle aussi vous plaire.

L'avis de Maho.

3,5coeurs.jpg

259 p

Laura Powell, Alice à votre service !, T1, Complot contre la Duchesse, 2017

logo mois anglais 2.jpgangleterre,holly webb,série rose,rose et la maison du magicien,rose et la princesse disparue,rose et le masque vénitien,rose et le fantôme du miroir,série rose 4 tomes,challenge british mysteries,british mysteries month

27/06/2018

Roald Dahl, La Potion magique de Georges Bouillon

dahl_La-potion-magique-de-Georges-Bouillon.jpg

Comme je commence à lire des romans courts à Petite Lou, jusqu'ici habituée aux albums jeunesse, j'ai rapidement eu envie de retrouver mon amour de jeunesse Roald Dahl. N'ayant pas encore eu l'occasion de fouiller dans les cartons de livres qui nous attendent sagement chez mes parents, j'ai opté pour un livre que je ne crois pas avoir lu enfant - à moins que je ne l'aie oublié.

Dans La Potion magique de Georges Bouillon, ledit Georges se retrouve un jour seul à la maison avec sa grand-mère maternelle acariâtre qui, non contente d'être une empêcheuse de tourner en rond, prend un malin plaisir à l'effrayer en prétendant être une sorcière et avoir des pouvoirs. Georges décide de remplacer son remède habituel par une autre potion. Il mélange donc tout ce qu'il trouve dans les différentes pièces de la maison, des remèdes pour animaux aux produits capillaires en passant par la peinture et bien d'autres ingrédients improbables et hautement toxiques.

On pourrait s'attendre à ce que cette potion fasse passer la mégère de vie à trépas, mais ses effets sont plus surprenants...

Un livre court où l'on retrouve l'empreinte humoristique de Roald Dahl, même si ce n'est pas mon titre favori. J'ai été surprise par la richesse du vocabulaire. Ce texte est bien plus exigeant que la plupart des titres jeunesse plus récents que j'ai eu l'occasion de lire. C'est sans doute ce que j'ai le plus apprécié : savourer ce texte truculent et mettre l'accent sur les associations de sonorités lors de ma lecture à voix haute. Bien sympathique, et cela confirme qu'on n'est jamais trop grand pour lire et relire Roald Dahl. De lui, j'ai seulement présenté les Selected Ghost stories, choisies et non écrites par Roald Dahl - mon deuxième billet de blog, en 2006 !

3,5coeurs.jpg

118 p

Roald Dahl, La Potion magique de Georges Bouillon, 1981


logo mois anglais 2018.jpg

 

25/06/2018

Patricia Elliott, A Connie Carew Mystery T1, The House of Eyes

elliott_house of eyes.jpg

1909. La jeune Connie Carew est orpheline et vit dans une grande maison mal entretenue d'un quartier aisé de Londres, avec ses deux tantes et son oncle par alliance. Connie rêve de devenir anthropologue. Pour se préparer à son futur métier, elle visite assidument le British museum et prend des notes sur ses congénères, à commencer par sa famille. Aunt Sylvie est une drôle de femme chauve aux habits extravagants, qui vit dans son monde, persuadée de communiquer avec des absents ou de sentir ou deviner certaines choses. Aunt Dorothea est accablée par la disparition de sa fille Ida il y a des années de cela, alors qu'elle était bébé. Son deuxième mari, Mr Thurston, est un personnage désagréable qui régente tout son entourage avec autorité et mauvaise humeur. 

Lorsque s'ouvre le roman, Connie se rend avec ses deux tantes à une séance de spiritisme, où le retour proche de la jeune Ida leur est annoncé. Et peu de temps après, une jeune femme frappe à la porte des domestiques pour postuler à un emploi chez eux. Son prénom et un médaillon qu'elle porte persuadent Aunt Dorothea de son identité : l'enfant tant attendu est revenu. La vie dans la maison est alors chamboulée. Aunt Dorothea quitte ses tenues sombres et se remet à sortir, ce qui n'est pas pour plaire à son époux, visiblement plutôt satisfait d'avoir une femme souffreteuse à la maison. Quant à Ida, elle est belle, chante divinement bien et son franc-parler peu raffiné fait finalement d'elle la coqueluche de la bonne société, qui trouve tout cela bien rafraîchissant. Ida devant hériter d'une grande fortune, la presse avait couvert sa disparition et s'empresse de la remettre à l'honneur. Au milieu de toute cette effervescence, seule Connie a des doutes sur la véritable identité de sa cousine retrouvée. Qui plus est, elle a remarqué qu'elle était suivie par un homme inquiétant. Que lui veut-il ? Est-elle en danger ? La jeune Connie va mener l'enquête.

Ce roman jeunesse m'avait attiré avec sa jolie couverture, j'ai un peu hésité à le lire et force est de constater qu'il s'agit d'une belle surprise. Connie est jeune mais futée et courageuse, sans avoir le côté écervelé ou téméraire d'autres héroïnes de ce type de romans. Sa maison offre un cadre intrigant, avec ces tâches d'humidité qui évoquent des visages monstrueux et qui semblent l'observer dans sa mansarde. Certains personnages sont rocambolesques, d'autres moins mais tous ont leur caractère et leurs aspérités. Une intrigue bien menée, un peu d'aventure, de l'amitié, un cadre édouardien et un soupçon de spiritisme, voilà qui fait au final un cocktail savoureux ! J'ai vu récemment que ce roman et le suivant ont été traduits en français (comme la question m'est parfois posée quand je lis en anglais). On en redemande !

Une participation au rendez-vous Roman historique du jour.

4coeurs.jpg

 

 

298 p

Patricia Elliott, A Connie Carew Mystery T1, The House of Eyes, 2015

logo mois anglais 2018.jpgPatricia Elliott, A Connie Carew Mystery T1, The House of Eyes, le mois anglais, challenge british mysteries, époque édouardienne, angleterre, angleterre  debut xxe, roman jeunesse anglais, spiritisme